LibreOffice 6.0.3 est disponible en téléchargement
Et intègre des correctifs pour plusieurs bogues signalés dans des fonctionnalités existantes

Le , par Patrick Ruiz, Chroniqueur Actualités
La troisième révision mineure de la famille LibreOffice 6 est dans les temps si l’on se réfère au calendrier de publication des versions qui l’annonçait dans la semaine du 2 au 8 avril. Dans cette release, l’équipe The Document Foundation (TDF) a mis le focus sur la correction de nombreux bogues signalés dans des fonctionnalités existantes.

De façon non exhaustive, sous macOS par exemple, l’ouverture de plusieurs documents – donc de plusieurs fenêtres de la suite bureautique – et leur réduction provoquait une utilisation totale de la ressource processeur. Les testeurs ont également rapporté des soucis avec les raccourcis clavier rendus non opérationnels par un passage en mode plein écran. Pas en reste, la fonctionnalité Calc ne donnait pas d’avertissement en cas d’ouverture d’un fichier contenant une feuille de calcul de plus de 1024 colonnes. Les rapports de bogues remontent à la RC1 de la deuxième révision mineure (6.0.2) du logiciel.

Retour sur les annonces importantes relatives à la sortie de la version 6.0 pour rappeler à ceux qui n’ont pas suivi ces développements que cette révision mineure est livrée avec un ensemble de bibliothèques open source pour exporter les documents ODT vers le format EPUB3 et importer des documents et modèles créés avec des applications comme AbiWord, Microsoft Publisher, PageMaker et QuarkXPress. Grosso modo, c’est la suite de LibreOffice qui voit sa compatibilité avec d'autres formats de documents enrichie.


Pour ceux qui prennent le train en marche, il faut dire que l’équipe TDF annonce l’abandon du support de Windows XP et Vista. Pour bénéficier des fonctionnalités de la suite bureautique alternative à Microsoft Word, il faut disposer de Windows 7 au minimum sur son ordinateur. Une restriction similaire s’applique pour les utilisateurs d’ordinateurs Mac pour lesquels il faut OS X 10.9 au moins. Pas de précision de la part de TDF pour ce qui est du cas Linux. L’utilisateur d’une distribution comme Mint – rendue à la version 18.3 – pourra s’appuyer sur son gestionnaire d’applications pour voir si ce dernier offre un lien de téléchargement ; sinon, il faudra télécharger le package Debian sur le site dédié et l’installer manuellement.

The Document Foundation recommande cette révision pour les personnes en quête de fonctions avancées. « LibreOffice 6.0.3 représente le dernier cri en matière de fonctionnalités et est destiné aux adopteurs précoces », lit-on sur la note d’information. Les utilisateurs en quête de stabilité feront avec la version 5.4.6 qui peut tout de même être installée en même temps que la 6.0.3 sur Linux et Mac, mais pas sur Windows.

La liste des fonctionnalités de la suite logicielle est en constante évolution, mais la vidéo qui suit donne un excellent aperçu de celles qu’on devrait retrouver dans la famille 6.


Télécharger LibreOffice 6.0.3 en suivant ce lien.

Source

Blog LibreOffice

Et vous ?

Êtes-vous un utilisateur de LibreOffice ? Si oui, qu’est-ce qui a motivé votre choix au détriment de la suite bureautique Microsoft Word ?

Voir aussi

LibreOffice 5.4 disponible avec de nouvelles fonctionnalités pour Writer, Calc et Impress sur Windows, macOS, Linux et le cloud


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Pierre GIRARD Pierre GIRARD - Expert éminent https://www.developpez.com
le 07/04/2018 à 12:13
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
...
Êtes-vous un utilisateur de LibreOffice ? Si oui, qu’est-ce qui a motivé votre choix au détriment de la suite bureautique Microsoft Word ?
Oui, et même de la version 6.

La raison principale est que la suite bureautique Microsoft ne marche pas bien sur Linux et que LibreOffice fonctionne dans tous les environnements. Ceci permet de ne pas changer ses habitudes, ni ses réglages perso, dictionnaires, palettes de couleurs, Macros etc... personnalisés avec soin depuis OpenOffice.
Avatar de Michel Michel - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 18/04/2018 à 8:46
Depuis plus de 10 ans, j'utilise Linux et je suis passé à OpenOffice et puis LibreOffice.
A l'époque, c'était pour créer des pdf avec table des matières cliquable, ce qui était et est toujours très facile.
De plus j'apprécie beaucoup le programme Draw qui n'a pas d'équivalent.
Et que dire de la possibilité de lire les textes de toutes les versions de Word même si la mise en page est parfois approximative.
Bref, je suis entièrement satisfait et cela ne me coûte rien !
Contacter le responsable de la rubrique Accueil