Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Uber surfacturerait en douce certains de ses clients
En se basant sur l'historique de leurs déplacements et leurs activités

Le , par Christian Olivier

118PARTAGES

21  0 
Will Preston, contributeur sénior du média Rideshare Guy spécialisé dans le VTC, s’est intéressé à la manière dont Uber facture ses différents clients, notamment ses anciens et ses nouveaux clients. Il souhaitait déterminer si cette entreprise technologique américaine applique une politique tarifaire uniforme pour tous ses clients ou si, au contraire, elle facture certains utilisateurs de son service plus que d’autres.

Son nouvel emploi l’autorisant à se déplacer plus souvent, il a effectué des trajets réguliers entre son domicile, l’aéroport et son lieu de travail en faisant très souvent appel à la société de transport Uber. À San Diego où il vit, le prix standard d’une course pour un passager est de 1,10 USD par mile et de 0,15 USD par minute. Il avait pour habitude d’être facturé entre 55 et 60 USD par Uber chaque fois qu’il se rendait à l’aéroport ou qu’il rentrait à son domicile.

Il y a quelques mois, il a commencé à effectuer des voyages d’affaires à intervalles réguliers. Depuis cet instant, il a remarqué que le prix prédéterminé de ses courses entre son domicile et l’aéroport est monté à 70 USD à l’aller et à 80 USD au retour, ce qui correspond à un prix anormalement plus élevé pour le même trajet en se basant sur le prix initial pratiqué (55 à 60 USD). Paradoxalement, sa femme était facturée au tarif prédéterminé « normal » par Uber (55 à 60 USD), voire moins, pour les mêmes trajets.

Ses observations sur le terrain l’ont mené à ce constat : en se basant sur l'historique des déplacements des utilisateurs de son service, la société Uber aurait tendance à faire payer plus cher (surfacturer) son service de transport à ses clients réguliers et aux professionnels, alors que les utilisateurs occasionnels ou nouveaux de son service de VTC bénéficieraient d’une tarification « plus juste » de leurs courses. Autrement dit, plus vous faites appel aux services de VTC d’Uber pour vos déplacements, plus grandes sont les chances que cette entreprise vous fasse payer plus cher le prix de chaque kilomètre parcouru pour vos futures courses.


Il ne s’agirait pas ici d’une surfacturation effectuée par le conducteur ou qui profiterait à ce dernier, mais plutôt d’une augmentation de 10 à 30 % du « ;tarif prédéterminée ;» pour une course donnée. Ce « ;pourboire forcé ;» qui atterrit directement dans les caisses d’Uber pourrait permettre à la startup américaine de renflouer ses caisses tout en préparant plus sereinement son introduction prochaine en bourse.

Preston dénonce dans son article le modèle de « ;tarification prédéterminée ;» pratiquée par Uber, un modèle qui, d’après lui, permet d’arnaquer en douce certains passagers. Et comme il l’a lui-même fait remarquer, on aurait pu s’attendre à ce que ce soit la situation inverse qui soit décrite, sachant que ce sont les habitués et les clients les plus anciens d’une société qui sont en général favorisés par l’entreprise bénéficiaire pour récompenser leur fidélité.

L’un des problèmes découlant de cette observation, c’est qu’aucun élément ne permet de justifier la politique de facturation appliquée par Uber. Le prix « ;réel ;» ou homologué de la course est caché au passager et ce dernier a très peu de chances de savoir ce qu’il paie vraiment. Il en va de même pour le conducteur du véhicule Uber qui ne sait rien des modalités de calcul de la facture de son client et qui ne fait que transmettre le montant qui lui est communiqué.

Il faut souligner que la startup américaine teste, depuis plusieurs mois, un système de tarification dit « dynamique » qui est basé sur l’intelligence artificielle. Ce système permet de déterminer le prix le plus élevé qu’un passager potentiel peut consentir à payer pour un trajet donné, permettant ainsi à la startup de facturer certains clients plus que d’autres. En gros, grâce à ce système, à distance, durée de trajet et demande égales, une personne se rendant dans une zone plus huppée paiera plus cher qu’une autre se rendant dans une zone plus populaire.

Mais cela n’explique pas pourquoi sur un même trajet la startup surfacture discrètement un même client lorsque, par exemple, elle remarque par l’intermédiaire de son IA que ce client se déplace pour affaires ou rentre, probablement épuisé, d’un voyage d’affaires.

Source : The RideShareGuy

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

Accident Uber : le gouverneur de l'Arizona suspend les tests de la voiture autonome et qualifie le projet d'échec incontestable
Uber aurait enregistré des pertes s'élevant à 4,5 milliards USD en 2017, la majeure partie de ses revenus servirait à payer ses chauffeurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de MiaowZedong
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/04/2018 à 20:51
Ubera fait $10Mds de pertes depuis son lancement, leur plan a toujours été de vendre à perte pour écraser la concurrence puis faire grimper leurs prix. Là, ils commencent à faire grimper les prix. C'est une stratégie monopoliste classique, en principe interdite, mais Uber bénéficie d'une très faible régulation.
7  0 
Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 03/04/2018 à 19:17
Au cas où cela provienne de l'IA, ça promet un monde magnifique et merveilleux où vos données sont revendues et utilisées à votre détriment
6  0 
Avatar de sergio_is_back
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 03/04/2018 à 20:35
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
Au cas où cela provienne de l'IA, ça promet un monde magnifique et merveilleux où vos données sont revendues et utilisées à votre détriment
C'est vrai que là on voit un magnifique cas de "détournement" de l'IA qui est censée "'aider tout le monde et rendre le futur meilleur"
J'attends avec impatience les prochains détournements (ou développements) d'IA par des escrocs ou des maffieux, je suis impatient de voir ce que cela va donner... Lorsqu'on voit ce que Facebook, Uber et les autres prévoient d'en faire ça fait froid dans le dos !

La facturation à la tête du client ça existe depuis longtemps (essayez de comprendre votre facture de gaz et celle de votre voisin avec une consommation similaire, faut être docteur en math pour vous y retrouver) mais là on atteint un niveau de raffinement rarement égalé, chapeau bas !
6  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/04/2018 à 22:00
Uber devient une caricature... Cette boite sera bientôt enseignée dans toutes les écoles de management comme l'exemple parfait d'une entreprise ayant réussi à supprimer la moindre trace de moralité et d'humanité dans son fonctionnement...
6  0 
Avatar de 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 03/04/2018 à 19:36
C'est encore une startup, Uber ? Sérieusement ?
5  0 
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 04/04/2018 à 11:52
C'est pas déjà le cas de Amazon ?
5  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 04/04/2018 à 12:02
Je vais faire l'avocat du diable même si je ne supporte pas cette entreprise et que je n'ai jamais utilisé ses services :

on est vraiment en train de statuer si l'entreprise fait ceci ou cela (enfin surtout de dire "oulalala c'est très très mal, quelle bande de salauds" à partir des observations d'une seule personne ?

Vous êtes sérieux ?

Cela n'est pas venu à l'idée de ce type (et aux lecteurs de ce forum), que "peut-être" la différence de tarification entre sa femme et lui, pouvait venir d'un autre paramètre ?

Genre ils ont fait le test en appelant un Uber le même jour à la même heure (à la seconde près) du même endroit pour se rendre à la même destination ? Ou il s'est juste basé sur ses anciens trajets ?

Car bon, si il a testé un vendredi en fin de semaine aux heures de sorties du bureau et sa femme en pleine journée en semaine (ou à la même heure mais dans le sens inverse), il ne s'est pas dit que cela pouvait simplement venir du fait de l'offre et de la demande à un moment T donné ?

Alors je ne dis pas que ce qu'il avance est faux, je n'en sais rien, mais les observations d'une seule personne, ça me parait quand même très léger pour tirer des conclusions non ?
3  0 
Avatar de marsupial
Membre expert https://www.developpez.com
Le 03/04/2018 à 19:47
On se demande qui a bien pu coder ça... donc oui c'est toujours une startup
2  0 
Avatar de lvr
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 10/04/2018 à 14:34
C'est connu depuis quelques années. Donc rien d'étonnant.
1  0 
Avatar de ZenZiTone
Membre expert https://www.developpez.com
Le 04/04/2018 à 12:27
Citation Envoyé par Zirak Voir le message

Car bon, si il a testé un vendredi en fin de semaine aux heures de sorties du bureau et sa femme en pleine journée en semaine (ou à la même heure mais dans le sens inverse), il ne s'est pas dit que cela pouvait simplement venir du fait de l'offre et de la demande à un moment T donné ?

Alors je ne dis pas que ce qu'il avance est faux, je n'en sais rien, mais les observations d'une seule personne, ça me parait quand même très léger pour tirer des conclusions non ?
+1.

On pourrait aussi parler d'une politique de fidélisation du client. Beaucoup de services proposent des rabais aux nouveaux clients et ça n'a rien de choquant.

Le seul point où Uber n'est pas correcte est sur la transparence de ses factures.
0  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web