Accident Uber : le gouverneur de l'Arizona suspend les tests de la voiture autonome
Et qualifie le projet d'échec incontestable

Le , par Victor Vincent

63PARTAGES

6  0 
Après l’accident survenu le 18 mars impliquant un véhicule de type Volvo (un 4 x 4 Volvo XC90) et ayant couté la vie à une piétonne à Tempe en Arizona, le gouverneur de cet État, Doug Ducey a suspendu l’autorisation d’Uber de tester et opérer ses véhicules autonomes. Le gouverneur républicain a fait une volte-face sur cette question, car il y était très favorable à l’idée de tester ces véhicules en Arizona. En effet, il avait souhaité la bienvenue à Uber et à d'autres constructeurs de véhicules autonomes pour utiliser l'Arizona comme site de test en l'absence de réglementation. Au début du mois de mars, il a autorisé les tests de conduite autonome sans conducteur humain derrière le volant.

Selon le gouverneur, l’incident survenu soulève des inquiétudes quant à la capacité de l’entreprise à tester sa technologie. Il a déclaré qu’il s’attendait à ce que la sécurité publique soit la priorité absolue pour ceux qui utilisent des voitures autonomes. Il ajoute que « l'incident qui a eu lieu le 18 mars est un échec incontestable ». Immédiatement après l’accident, Uber avait en effet d’elle-même suspendu ses essais, menés à Tempe, San Francisco (Californie), Pittsburgh (Pennsylvanie) aux États-Unis ainsi qu’à Toronto au Canada. Il s’agit de la première victime connue d’une voiture autonome. La police de Tempe a diffusé via un tweet une vidéo de 22 secondes montrant une femme marchant d'une zone sombre dans une rue juste avant qu'un SUV Uber ne la fauche. La Volvo était en mode autoconduite avec un conducteur de secours humain au volant quand elle a fauché Elaine Herzberg, âgée de 49 ans, a annoncé la police.


Le pilote humain d'Uber, qui devait prendre les commandes en cas d’urgence, apparaît sur la vidéo et semble surpris au moment de l'impact. Cela soulève la question de la formation de ces conducteurs et de savoir s’ils ont été entrainés à réagir face à de telles situations. Mis à part ce point, ce sont surtout les capteurs du modèle Volvo XC90 qui sont mis en cause. En effet, ces capteurs étaient censés détecter et alerter sur la présence d’un piéton au milieu de la route. Ce qui aurait permis de déclencher le processus de freinage d’urgence.

Lors de la conception de ces véhicules, des sociétés comme Uber et Waymo commencent à créer des cartes permettant de représenter un espace tridimensionnel. Ils équipent les automobiles ordinaires avec des capteurs Lidar, des appareils de détection et de télémétrie de la lumière qui mesurent des distances à l'aide de pulsations lumineuses. Les informations nécessaires à la construction de ces cartes sont collectées par les voitures grâce à leurs appareils embarqués. Pendant, la phase de collecte, un conducteur humain se charge de piloter le véhicule. Une fois la carte terminée, les voitures peuvent l'utiliser pour naviguer sur les routes par leurs propres moyens. Elles utilisent Lidar pour comparer ce qu'elles voient avec ce que la carte embarquée leur montre. De cette façon, la voiture a une bonne idée de l'endroit où elle se trouve. Lidar alerte également les voitures à proximité des objets, y compris les autres voitures, les piétons et les cyclistes.

Cependant il faut noter que le LIDAR ne fournit des informations que sur les objets relativement proches, ce qui limite la vitesse à laquelle les voitures peuvent conduire, ses mesures n’étant pas toujours assez précises. De plus il y a un risque d’interférence lorsque plusieurs voitures autonomes conduisent sur la même route. Vendredi, le New York Times a rapporté que les documents de la compagnie montraient que le programme de test présentait plusieurs problèmes. Les testeurs ont notamment eu du mal à traverser les zones de construction obligeant le conducteur humain à intervenir. Au-delà des aspects techniques, le test de ces véhicules pose également un problème de législation. En effet, les véhicules autonomes ne sont pas soumis en Californie au rapport d’accident ou de désengagement exigés par le voisin de l’Arizona. Seule l’assurance de responsabilité civile est exigée.

Source : AP News

Et vous ?

Quelles peuvent être les conséquences de cette mesure pour Uber ?

Voir aussi

Accident Uber : Google fait un peu de pub en assurant que ses voitures auraient pu éviter la collision, opération marketing ou réalité ?

Un expert met en cause la technologie déployée par Uber dans l'accident mortel impliquant sa voiture autonome, et livre son analyse détaillée

Le conducteur dans la voiture autonome d'Uber aurait pu éviter l'accident fatal, selon des experts de la police judiciaire

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de
https://www.developpez.com
Le 27/03/2018 à 17:55
Lors de la conception de ces véhicules, des sociétés comme Uber et Waymo commencent à créer des cartes permettant de représenter un espace tridimensionnel. Ils équipent les automobiles ordinaires avec des capteurs lidar, des appareils de détection et de télémétrie de la lumière qui mesurent des distances à l'aide de pulsations lumineuses. Les informations nécessaires à la construction de ces cartes sont collectées par les voitures grâce à leurs appareils embarqués. Pendant, la phase de collecte, un conducteur humain se charge de piloter le véhicule. Une fois la carte terminée, les voitures peuvent l'utiliser pour naviguer sur les routes par leurs propres moyens. Elles utilisent Lidar pour comparer ce qu'elles voient avec ce que la carte embarquée leurs montre. De cette façon, la voiture a une bonne idée de l'endroit où elle se trouve. Lidar alerte également les voitures à proximité des objets, y compris les autres voitures, les piétons et les cyclistes.
?
Avatar de Madmac
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/03/2018 à 0:18
Citation Envoyé par axel584 Voir le message
Pour ma part, pour avoir vu la vidéo, j'aurai bien été incapable, en tant qu'être humain, d'éviter la collision.
Effectivement, le plus important n'est pas que les voitures autonomes soient fiables à 100% mais qu'elles soient aussi fiable ou plus fiable qu'un être humain.
Ted exigences ne sont pas élevés, considérant qu'il existe des détecteurs infrarouges et des détecteurs d'écholocations. Avec de tel détecteurs l'accident aurait pu être évitable. L'accident qui restera inévitable sera les accidents qui exigent de faire un choix éthique du genre foncer dur une voiture quitte à tuer le passager plutôt que de tuer 6 piétions.
Avatar de Sodium
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/03/2018 à 12:30
Cela est doublement désolant.

D'une part, d'après la vidéo, la piétonne a vraiment surgit de nulle part et un conducteur humain n'aurait jamais pu l'éviter. Les voitures autonomes sont donc bien une solution pour plus de sécurité, une optimisation du traffic, etc.

D'autre part, les capteurs auraient clairement du n'avoir aucune difficulté à identifier le danger et freiner à temps. Donc bug dans le logiciel de traitement ? Défaillance des capteurs ? Les fabricants de voitures autonomes sont peut-être encore un peu optimistes quant à leur maîtrise de la technologie.
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 29/03/2018 à 10:56
Citation Envoyé par Sodium Voir le message
Les fabricants de voitures autonomes sont peut-être encore un peu optimistes quant à leur maîtrise de la technologie.
Ce n'est pas de l'optimisme mais de l'impatience et de l'empressement.
Les investissements dans ce domaine sont particulièrement élevés et la concurrence est féroce (on le voit bien avec le communiqué de Google qui tacle Uber)
Le retour sur investissement est certes très prometteur mais surtout assez lointain (officiellement, les tests en cours vont durer au moins 5 ans mais c'est de l'enfumage destiné à rassurer les investisseurs. Il est bien plus probable que cela dure 10 ans voir plus encore).
Du coup, tout est fait pour raccourcir ce délai.

Il ne faut pas oublier que la situation d'Uber n'est pas très confortable en ce moment sur le plan social et financier et que gérer un parc de voitures autonomes serait un gain phénoménal pour l'entreprise comparer aux chauffeurs VTC qui réclament de plus en plus à être reconnus comme salariés et non comme travailleurs indépendants (à juste titre, je pense).
Dans le contexte actuel, il n'est pas impossible qu'Uber fasse faillite avant même que cette techno soit au point et c'est ce qu'Uber souhaite éviter à tout prix.
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 29/03/2018 à 12:18
Citation Envoyé par Saverok Voir le message
(.../...)Il ne faut pas oublier que la situation d'Uber n'est pas très confortable en ce moment sur le plan social et financier et que gérer un parc de voitures autonomes serait un gain phénoménal pour l'entreprise comparer aux chauffeurs VTC qui réclament de plus en plus à être reconnus comme salariés et non comme travailleurs indépendants (à juste titre, je pense).
Dans le contexte actuel, il n'est pas impossible qu'Uber fasse faillite avant même que cette techno soit au point et c'est ce qu'Uber souhaite éviter à tout prix.
Dix ans. Uber a dix ans. Au rythme actuel, dans dix ans, avec sa politique tarifaire qui en gros pratique des prix de voiture autonome(de la vente à perte, quoi) sans prendre en compte ce qu'ils sont bien obligés de verser aux chauffeurs, ils auront grillé leurs 50 milliards de capitaux dans dix ans. Voire moins, puisque les véhicules autonomes, il faudra du capital pour les acheter. Dix ans pour arriver à lire dans les yeux des piétons leurs intentions. Va traverser? Continue sur le trottoir? Dix ans pour arriver à passer la place de l'étoile(et ses équivalents dans d'autres villes, je pense au rond point Pablo Picasso à Montpellier, en bas de chez moi, une horreur dès qu'il y a du monde et qu'on veut tourner à gauche) aussi bien, voire mieux qu'un parigot aguerri et hargneux.

Je ne fait pas de pronostic. Trop d'inconnues. Mais je n'investit pas là dedans, c'est clair. Ca marchera peut-être, mais je ne prends pas le risque.
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 29/03/2018 à 13:27
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
Dix ans pour arriver à passer la place de l'étoile
Pour Montpellier je ne sais pas, mais dans 10 ans, Hidalgo aura rendu Paris piéton à ce rythme là, donc pas de soucis pour les voitures autonomes, elles n'auront pas le droit de circuler, comme les autres, ça sera transport en commun ou rien.
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 29/03/2018 à 13:58
Citation Envoyé par Zirak Voir le message
Pour Montpellier je ne sais pas, mais dans 10 ans, Hidalgo aura rendu Paris piéton à ce rythme là, donc pas de soucis pour les voitures autonomes, elles n'auront pas le droit de circuler, comme les autres, ça sera transport en commun ou rien.
moi ça me va. Bon, pour les gens qui habitent dans la pampa, c'est autre chose.
Avatar de Jex974
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 29/03/2018 à 14:22
La méthode est contestable même s'il prend des pincettes pour ne pas donner l'impression de profiter de la situation. Il n'empêche que tous les experts qui ont analysé la vidéo ont confirmé que la voiture d'Uber aurait dû "voir" la personne bien avant les fameuses 2 secondes qui ont fait que c'était trop tard pour réagir aussi bien pour le véhicule que pour le chauffeur qui n'était pas du tout concentré.
Donc rien d'étonnant dans les propos de Waymo. Après est-ce qu'il aurait dû évoquer le truc... là le débat n'est plus au niveau technique mais bien éthique ...
Avatar de Stéphane le calme
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 29/03/2018 à 17:24
Uber va arrêter les tests de sa voiture autonome « indéfiniment » en Californie, en Pennsylvanie et à Toronto,
après l'accident mortel d'Arizona

Après avoir suspendu ses activités de conduite autonome sur tous les marchés à la suite d'un accident mortel qui a eu lien en Arizona, Uber a décidé de ne pas renouveler son autorisation d’opérer avec sa voiture autonome en Californie. L’autorisation actuelle d'Uber en Californie expire le 31 mars.

« Nous avons volontairement suspendu nos activités de conduite autonome, y compris en Californie, immédiatement après l'incident de Tempe », a déclaré un porte-parole d'Uber. « Compte tenu de cela, nous avons décidé de ne pas présenter une nouvelle demande de permis en Californie en sachant que nos véhicules autonomes ne vont pas opérer dans l'État dans un avenir immédiat. »

La décision d'Uber de ne pas présenter de nouvelle demande vient après une lettre que le DMV a envoyée au directeur des affaires publiques d'Uber, Austin Heyworth. La lettre porte sur l'accident de voiture mortel qui s'est produit à Tempe, en Arizona, la semaine dernière.

Rappelons que le Department of Motor Vehicles (DMV) est, pour chaque État des États-Unis, l'organisme public chargé, au niveau de l'État, de l'enregistrement des véhicules et des permis de conduire.


« En plus de cette décision de suspendre les essais dans tout le pays, Uber a indiqué qu'il ne renouvellera pas son autorisation actuelle pour tester des véhicules autonomes en Californie », a expliqué Brian Soublet,avocat général adjoint du Département des véhicules automobiles de Californie. « Selon les termes de son autorisation actuelle, l'autorisation d'Uber pour tester les véhicules autonomes sur les routes publiques de la Californie se terminera le 31 mars 2018. »

Il faut également noter la décision de l'Arizona de bloquer les voitures autonomes d'Uber dans sa ville. Dans la lettre du gouverneur de l'Arizona Doug Ducey au PDG d'Uber, Dara Khosrowshahi, Ducey a déclaré que la vidéo de l'accident était « inquiétante et alarmante ». Il a ajouté que « l'incident qui a eu lieu le 18 mars est un échec incontestable. »

La lettre envoyée par la Californie indique que Uber a également « suspendu indéfiniment » ses tests en Pennsylvanie – la maison de son centre de recherche de Pittsburgh –, en Arizona et à Toronto.

« Avant de reprendre les essais de véhicules autonomes en Californie, Uber doit demander une nouvelle autorisation de tests de véhicule autonome », a expliqué Brian Soublet. « Toute demande de nouvelle autorisation devra tenir compte des analyses de suivi ou des enquêtes sur le récent accident survenu en Arizona et pourrait également nécessiter une rencontre avec le ministère.»

Source : lettre adressée à Uber

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Avatar de Anselme45
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 30/03/2018 à 10:32
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

« Nous avons volontairement suspendu nos activités de conduite autonome, y compris en Californie, immédiatement après l'incident de Tempe », a déclaré un porte-parole d'Uber. « Compte tenu de cela, nous avons décidé de ne pas présenter une nouvelle demande de permis en Californie en sachant que nos véhicules autonomes ne vont pas opérer dans l'État dans un avenir immédiat. »
Ouais, cela fait surtout penser à une "capitulation sans condition en rase campagne" à la mode "armée française en mai 1940"!

Pour résumer: Uber reconnait son échec en essayant d'en minimiser les conséquences

Il faut avouer que lorsque l'on s'arrête un instant sur la photo d'une voiture Uber autonome avec sa montagne de capteurs sur le toit, style "usine à gaz", pour essayer de remplacer le conducteur (chose qu'elle est impossible de faire, puisque dans les cas critique, c'est à l'humain de rependre les commandes), on ne peut que rester sceptique.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web