Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Ubuntu 18.04 : pas de collecte de données par défaut
Lors d'une mise à jour depuis une version antérieure

Le , par Patrick Ruiz

106PARTAGES

18  0 
Mise à jour le 23/02/2018 :Ubuntu 18.04 : pas de collecte de données par défaut lors d'une mise à jour depuis une version antérieure

Il y a déjà plus d’une semaine que Canonical a annoncé son intention de procéder à la collecte de données sur les systèmes des utilisateurs d’Ubuntu. L’entreprise vient d’apporter des informations supplémentaires quant à ce qui concerne cette opération. La note d’information précédente concerne uniquement les nouvelles installations de la prochaine mouture de l’OS, Ubuntu 18.04. Les utilisateurs sont informés que dans ce cas, une case cochée par défaut apparaîtra dans Ubiquity pour signaler qu’il y aura bien collecte de données. Dans le cas d’une mise à jour depuis une version précédente cependant, la nouvelle case au sein du programme d’installation de l’OS ne sera pas cochée ; un choix de l’entreprise qui veut rester cohérente avec le fait que Bionic Beaver est la première version du système d’exploitation qui génère des données de télémétrie.

Source : Liste de diffusion Ubuntu

15/02/2018 :Canonical a, par la voix d’un de ses responsables, annoncé son intention de procéder à la collecte de données sur les systèmes des utilisateurs d’Ubuntu. La note d’information de Will Cooke, responsable desktop chez Canonical, a atterri hier sur la liste de diffusion de l’entreprise.

Vous avez bien lu, la distribution Linux issue de la société de Mark Shuttleworth procèdera bientôt à une prise d’informations sur le système sur lequel elle est installée. La firme a joué la carte de la transparence à ce propos ; première chose à noter à ce sujet, il s’agit de données liées à la configuration du système et aux paquetages installés sur un poste de travail. On fait l’hypothèse selon laquelle il s’agit pour Canonical d’améliorer l’expérience utilisateur sur son système d’exploitation. « Nous voulons focaliser nos efforts d’ingénierie sur les détails qui comptent le plus aux yeux de nos utilisateurs », écrit Will Cooke.

Il faut ensuite souligner que les utilisateurs sont libres d’adhérer ou pas à ce programme de collecte des données. Canonical prévoit en effet la modification d'Ubiquity – l’installateur d’Ubuntu – pour refléter ce changement. Il faudra donc prêter attention à la case à cocher (elle le sera par défaut) que Canonical annonce dans l’interface lors du processus d’installation. « Le libellé de la case à cocher reste à déterminer, mais ira dans le sens d’envoyer des informations de diagnostic pour aider à améliorer Ubuntu », écrit une fois de plus Will Cooke. Les réglages du panneau de configuration de l’environnement de bureau devraient dans tous les cas permettre de jouer à volonté sur ce paramètre. Rien n’a filtré sur la version de la distribution concernée par ces changements. Toutefois, Bionic Beaver, la vingt-huitième version d'Ubuntu, est attendue le 26 avril 2018. Tout porte donc à croire que c’est à elle et les versions ultérieures que la note d’information fait référence.



« Les informations recueillies seront envoyées via une connexion chiffrée à un service maintenu par l’équipe Canonical. Ces dernières seront sauvegardées sur disque et envoyées dès le premier démarrage qui coïncidera avec la présence d’une connexion à Internet. Les contenus du fichier à transmettre seront disponibles au cas où l’utilisateur veut en inspecter le contenu », précise la note d’information. Dans le détail, les données à transmettre incluront :

  • la déclinaison et la version d’Ubuntu ;
  • un drapeau donnant l’état de la connectivité réseau ;
  • le modèle de processeur installé sur le système ;
  • des indications sur la mémoire vive ;
  • la taille des disques ;
  • la résolution de l’écran ;
  • le modèle de GPU et l'dentité du marchand ;
  • l’identité de l’OEM ;
  • la localisation (basée sur les choix de l’utilisateur lors de l’installation ; Canonical annonce qu’il n’y aura pas de suivi d’adresse IP) ;
  • la durée du processus d’installation ;
  • un drapeau signalant l’état de la fonctionnalité de connexion automatique à un compte d’utilisateur ;
  • des détails sur l’organisation de l’espace disque (partitionnement, etc.) ;
  • des drapeaux donnant des indications sur le téléchargement des mises à jour, les logiciels tiers et la fonctionnalité Livepatch.

Canonical ajoute que les données seront rendues publiques pour permettre à la communauté de toucher du doigt à des statistiques comme le pourcentage d’utilisateurs qui font usage de telle version, de telle déclinaison, etc.

Source

Liste de diffusion Ubuntu

Votre opinion

Êtes-vous un utilisateur d’Ubuntu ? Si oui, dites quels sont les aspects de ce programme de collecte qui vous gênent.

Voir aussi

Ubuntu 18.04 LTS : Xorg signe son retour comme serveur d'affichage par défaut au lieu de Wayland dans les builds journalières

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Tartare2240
Membre averti https://www.developpez.com
Le 15/02/2018 à 16:58
J'avoue ne pas trop savoir quoi en penser.

D'un coté, c'est de la collecte de données. C'est Linux. C'est coché par défaut. Donc c'est le mal.
De l'autre coté, c'est aucune donnée qui permet d'identifier, et (le plus important) les données seront libres d'accès donc non-commercialisables.
6  0 
Avatar de lvr
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 16/02/2018 à 13:56
"Coché par défaut", ça va pas plaire à la Commission européenne. Voir les derniers épisodes avec Facebook.
2  0 
Avatar de nikau6
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/02/2018 à 16:02
Citation Envoyé par Tartare2240 Voir le message
J'avoue ne pas trop savoir quoi en penser.

D'un coté, c'est de la collecte de données. C'est Linux. C'est coché par défaut. Donc c'est le mal.
De l'autre coté, c'est aucune donnée qui permet d'identifier, et (le plus important) les données seront libres d'accès donc non-commercialisables.
Détrompe toi.
Les packets installés, les données de configuration, et le hardware utilisé, c'est suffisant pour créer une empreinte unique permettant d'identifier individuellement chaque ordinateur.
2  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 15/02/2018 à 17:21
Citation Envoyé par Tartare2240 Voir le message
J'avoue ne pas trop savoir quoi en penser.

D'un coté, c'est de la collecte de données. C'est Linux. C'est coché par défaut. Donc c'est le mal.
De l'autre coté, c'est aucune donnée qui permet d'identifier, et (le plus important) les données seront libres d'accès donc non-commercialisables.
De plus les logs situés dans le /var/crash d'Ubuntu sont déjà transmis à Canonical, via le service de rapports d'erreurs (si l’utilisateur en fait le choix).

La plupart des données listées dans cet article sont présentes dans ces logs.
1  0 
Avatar de AndMax
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 15/02/2018 à 21:52
Je pense aussi que cela existe déjà sous une autre forme depuis plusieurs versions de Ubuntu. Tant que ça reste libre, avec des choix expliqués clairement comme ici, pas de soucis.
1  0 
Avatar de PascalC2017
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 19/02/2018 à 8:53
héhé
il faut bien avouer que canonical joue un drôle de jeu pas drôle du tout
et que les relations entre le libre et le monde de l'argent commencent à devenir problématiques (Microsoft membre premium de la Linux fondation red hat qui fait des profits monstrueux etc)
1  0 
Avatar de abriotde
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 23/02/2018 à 17:23
J'utilise Ubuntu depuis 10 ans, y compris au bureau ou je suis le seul à avoir migré mon PC, (avant j'étais sous Mandrake puis Mandriva) autant dire que j'ai laché Windows depuis bien longtemps. Et il n'y a rien a dire toutes les distributions Linux on une philosophie d'ouverture et de partage libéré de tout appât malsain du gain (bien sûr ce sont des entreprise qui font de l'argent). Alors même si Ubuntu se fait un peu d'argent (et encore, c'est surtout pour du debug), je n'ai rien contre.
1  0 
Avatar de PascalC2017
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 23/02/2018 à 17:49
Je n'ai rien contre le coté financier , libre ne signifie pas gratuit, mais il ne faut pas que dans le libre nous rejoignons le troupeau et la logique épouvantable fermeture-shop-gestion des données par l'OS bref la société derrière l'OS : il faut rester vigilant. Il faut que tout cela reste acceptable.

mais il me parait par contre évident qu'il n'y a AUCUNE comparaison possible entre le confort de Linux et inconfort de macos et Windows. Ayant les 3 OS (encore) je ne peux que comparer. c'est Linux qui sort grand gagnant du lot. N'étant pas dev (souhaitant m'y initier) n'ayant aucune formation puisque pur juriste , je suis passé à Linux il y a 12 ans, aussi je ne peux pas comprendre pourquoi près de 95% des PC sont sous Windows quand on en connaît le coût et les contraintes (techniques et licence)

Les gens sont mal très mal informés, évidemment. Il ne faudrait pas que ça change.... et il ne faudrait pas croire ce que disent les services de com, win10 c’est pénible, sorte de Windows en mode rolling release inutile de dire que tous les 6 mois ce n’est pas l'extase... Quant à macos, nous sommes loin du temps béni de Snow léopard 10.6.8. High sierra est sévèrement bug et Apple pousse à l'achat de nouvelles machines à prix délirant tous les 3/4 ans. Impossible. Mes 2 macs passeront sous Linux aussi. Soit quand Apple aura décidé qu'elles ne pourront plus suivre le mouvement et que el capitan ne sera plus mis à jour...

Linux c'est le choix de la tranquillité sur tous les plans. Par contre cette entrée de Microsoft dans la Linux fondation ne doit pas être motivée par des buts philosophiques. Attention , Macos c'est du libre > proprio. Que Windows ne suive pas le chemin de MacosX ou c'en est fini de Linux.
1  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 16/02/2018 à 6:32
De l'autre coté, c'est aucune donnée qui permet d'identifie
Je suis pas sûr. Ca pourrait pas servir d'id publicitaire ?
0  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 16/02/2018 à 8:12
J'ai été, mais ce n'est pas cette politique qui m'aurai fait changé de distribution.
Celui pour qui je l'ai installé sur un vieux PC à port AGP ne s'en servent plus et il a enfin inverti dans du récent (PC portable Intel Celeron + MS W10).

[spoiler]
CM HS et aucun OS Linux n'arrivent à booter j'usqu'a afficher la console par exemple (message d'erreur impossible à envoyer en réseau, pourtant il y est...), donc Ubuntu encore sur le HDD qui boot, mais qui affiche beaucoup d'erreurs.
[/spoiler]
0  0