Ubuntu 18.04 LTS : Xorg signe son retour comme serveur d'affichage par défaut au lieu de Wayland
Dans les builds journalières

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
30/01/2018 : En octobre dernier, Canonical a publié une nouvelle version de son OS de bureau (Ubuntu 17.10 Artful Aardvark) avec un changement majeur : GNOME comme environnement de bureau par défaut en lieu et place d’Unity ; le développement d'Unity 8 ayant été abandonné. Avec ce changement, Wayland a aussi été livré par défaut pour remplacer Xorg.

Pour information, Wayland est un protocole de serveur d'affichage, ainsi qu'une bibliothèque logicielle libre disponible sur les systèmes d'exploitation GNU/Linux. Il fournit un moyen pour les gestionnaires de fenêtres composites de communiquer directement avec les applications graphiques ainsi que le matériel vidéo. Il a été développé comme une alternative moderne au serveur Xorg (une implémentation du protocole X Windows System ou X11), utilisé sous les distributions Linux. Il permet notamment aux compositeurs 3D d'être utilisés comme serveurs d'affichage primaires, au lieu d'exécuter le compositeur 3D comme extension sous le serveur d'affichage (2D) Xorg.

Avec l'arrivée de Wayland par défaut, Xorg n'a toutefois pas été supprimé. Pour des raisons de rétrocompatibilité, il est encore présent, mais disponible en tant qu'option depuis l'écran de connexion. Cependant, pour la prochaine version de la distribution Linux, Ubuntu 18.04 Bionic Beaver LTS, Canonical a décidé de revenir à la pile graphique Xorg comme option par défaut au lieu de Wayland.

Expliquant cette décision, Canonical assure avant tout que lorsqu'ils ont emprunté la voie de GNOME Shell pour Ubuntu 17.10 (Artful Aardvark), ils savaient qu'ils avaient besoin de Wayland comme option par défaut, mais ne pouvaient pas savoir si cela allait bien fonctionner pour les utilisateurs dans la LTS qui devrait venir seulement six mois plus tard. « La LTS est prise en charge pendant cinq ans, ce qui signifie que nous devons être certains que ce qui sera livré le jour de la sortie sera maintenable et soutenable pour la durée et servira tous les besoins de nos utilisateurs et clients, ce qui n'est pas une petite affaire », explique Will Cooke, Manager Ubuntu Desktop chez Canonical. « Comme nous sommes presque à mi-parcours dans le cycle de développement de Bionic, il était temps pour nous d'examiner cette décision et de nous demander si Wayland est le bon serveur d'affichage par défaut pour Bionic », dit-il. C'est donc à l'issue de cet examen que Canonical a décidé de livrer Xorg par défaut à la place de Wayland. Mais quelles sont les raisons qui ont poussé l'équipe Ubuntu à choisir Xorg par défaut ?


Pourquoi opter pour Xorg par défaut dans Ubuntu 18.04 Bionic Beaver LTS ?

Canonical dit avoir opté pour Xorg par défaut en lieu et place de Wayland dans la prochaine version LTS pour trois principales raisons :
  1. le partage d'écran (dans des logiciels tels que les services WebRTC, Google Hangouts, Skype, entre autres) fonctionne bien sous Xorg ;
  2. le contrôle Remote Desktop (par exemple RDP et VNC) fonctionne bien sous Xorg ;
  3. la récupération après les plantages du shell est moins dramatique sous Xorg.

En ce qui concerne les deux premières raisons, qui sont étroitement liées, Will Cooke explique que Wayland et GNOME Shell ont un bon plan pour fournir un service de partage d'écran, mais il faudra un peu plus de temps pour le développer et il y aura un certain retard alors que les développeurs d'applications incluent le support de cette fonctionnalité dans leurs services. Donc, jusqu'à ce que leur plan soit implémenté, Xorg sera nécessaire pour les personnes qui ont besoin de fonctionnalités de partage d'écran.

Pour ce qui est du troisième point, Canonical affirme que l'architecture de GNOME Shell et de Mutter (un compositeur graphique et un gestionnaire de fenêtres à la base de GNOME Shell) est telle qu'un plantage de GNOME Shell mettra fin à toute votre session, en arrêtant les applications en cours d'exécution et vous renvoyant à l'écran de connexion.

« Il existe deux solutions à ce problème lorsque vous utilisez Wayland : vous assurer que le shell ne plante pas, ou changer l'architecture », explique Will Cooke, avant d'assurer que ces deux projets sont en cours de développement. GNOME Shell 4 par exemple apportera une nouvelle architecture où il y aura plus de flexibilité dans le redémarrage des composants sans affecter les autres composants. Mais en attendant que la solution soit prête, la récupération après les plantages du shell est moins dramatique sous Xorg. « Lors de l'utilisation de Xorg, le shell peut redémarrer indépendamment du serveur d'affichage et des applications en cours d'exécution. Cela signifie qu'une fois le shell redémarré, vous pouvez récupérer votre session à l'endroit où vous vous étiez arrêté, avec vos applications en cours d'exécution », dit-il.

Cela dit, Wayland sera disponible sous Ubuntu 18.04 en tant que session optionnelle à partir de l'écran de connexion, pour ceux qui voudront l'utiliser. Mais Canonical estime que pour les autres utilisateurs, l'expérience Ubuntu doit être stable. Pour cela, Xorg est le meilleur choix, au moins pour Ubuntu 18.04 LTS. Pour la version 18.10, l'entreprise va étudier à nouveau la possibilité de ramener Wayland comme option par défaut.

Source : Canonical

Mise à jour le 12/02/2018 : Xorg signe son retour comme serveur d'affichage par défaut dans les builds journalières

Canonical a annoncé il y a quelques jours que les builds journalières d'Ubuntu 18.04 LTS utilisent désormais l'ancien serveur d'affichage par défaut Xorg plutôt que Wayland. Comme prévu, vous pourrez toujours utiliser la session Wayland si vous la sélectionnez manuellement depuis l'écran de connexion. « La session par défaut a maintenant été modifiée pour utiliser Xorg par défaut », a expliqué Will Cooke, avant d'ajouter que « Wayland est toujours installé et peut être sélectionné depuis l'écran de connexion ». D'ailleurs, Canonical recommande Wayland à ceux qui n'utilisent pas le partage d'écran et la fonctionnalité de bureau à distance.

Si les nouvelles installations d'Ubuntu 18.04 LTS vont utiliser le serveur d'affichage Xorg par défaut, il semble que les utilisateurs d'Ubuntu 17.10 (Artful Aardvark) qui décideront de passer de cette version à Ubuntu 18.04 LTS ce printemps vont toujours utiliser Wayland par défaut.

Source : Canonical
Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Utilisez-vous encore Xorg avec l'arrivée de Wayland comme option par défaut ?

Voir aussi :

Canonical souhaite rendre Ubuntu 18.04 plus rapide au démarrage et détaille les nouveautés à venir sur Bionic Beaver
Goobuntu : Google abandonne sa distribution Linux basée sur Ubuntu pour Debian en tant qu'OS de bureau pour ses machines en interne
Ubuntu va embarquer Wayland à la place de X.Org comme serveur d'affichage par défaut, une conséquence de l'abandon du projet Unity 8


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de srvremi srvremi - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 30/01/2018 à 11:25
Personnellement j'ai gardé Wayland. Mais effectivement le problème de plantage de Gnome Shell est le plus désagréable (3/4 fois par semaine).

@+
Rémi
Avatar de impopia impopia - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 02/02/2018 à 19:29
Depuis Unity, et je vois que malheureusement ça n'a pas trop changé même si Unity "n'existe plus", Ubuntu n'est plus attractif, n'importe quel serveur graphique il utilise. Pour moi, il a beaucoup perdu en adoptant la "nouvelle interface". Les desktops ressemblant à GNOME 2 (Mate, Cinnamon) sont beaucoup meilleurs. Comme pour Windows d'ailleurs, la nouvelle interface est une involution est non pas une évolution.
Avatar de Francois_C Francois_C - Membre averti https://www.developpez.com
le 03/02/2018 à 14:54
En passant à Ubuntu 16.04 (nouvelle installation après formatage), la fantaisie m'a pris d'essayer Ubuntu 16.04 avec Gnome Shell. Après avoir tout peaufiné, j'ai eu un plantage dramatique qui avait l'air de réclamer obstinément un pilote Braille. J'ai tout effacé et je suis revenu à Ubuntu Studio 16.04 avec XFCE. Je suis même enfin arrivé à me débarrasser du screen tearing, si fréquent avec les cartes Nvidia. D'accord avec les critiques de Windows.
Avatar de nougatine999 nougatine999 - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 13/02/2018 à 11:40
Bonjour,

Pour l'utilisateur lambda (exemple qui utilise LibreOffice pour faire sa thèse), Xorg ou autre wayland c'est pareil. Par contre, quand passer de l'un à l'autre entraîne un changement des performances et surtout une augmentation de l'utilisation du triplé HD, CPU, RAM , c'est dommage, pas économe, voire rédhibitoire !!

Tout ça c'est pour afficher des images, afficher du texte, sortir des sons (vidéos et animations sont des suites d'images et de sons) selon ce que l'on clique à la souris ou tape au clavier ....

Ce que je remarque c'est que l'ISO d'installation est encore plus grande à chaque sortie de version.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil