Mattel veut utiliser sa poupée Barbie pour enseigner la programmation aux enfants
Et les exposer aux carrières STEM

Le , par Coriolan

22PARTAGES

16  0 
Enseigner la programmation dès un jeune âge est un sujet d’actualité, car il faut l’avouer, la programmation et l’informatisation constituent aujourd’hui une nouvelle fondation pour notre société de plus en plus imbriquée dans les nouvelles technologies. C’est pour cette raison que des pays comme le Japon veulent rendre obligatoire l’enseignement de la programmation informatique dès le primaire. Par ailleurs, apprendre à programmer est tellement important que Tim Cook, le PDG d’Apple, pense que c’est aussi important qu’apprendre une seconde langue.


C’est dans cette optique que Mattel et Tynker se sont associés il y a deux ans pour élaborer des cours de programmation présentés sous thème Hot Wheels et Monster High. Désormais, les deux entreprises veulent aller encore plus loin dans leur partenariat en introduisant de nouveaux cours sous le thème de Barbie.

En effet, Mattel s’engage à exposer 10 millions d’enfants à la programmation avant 2020, un pari que l'entreprise espère relever avec l’aide de Tynker, la plateforme informatique utilisée par une école sur trois aux États-Unis.

Cette année, les partenaires de longue date devront lancer sept cours de programmation sous le thème de Barbie, le but étant d’apprendre aux jeunes filles les bases de l’informatique et les sciences de l’ordinateur, et les exposer aux possibilités de carrières qui se présentent à elles comme vétérinaires, astronautes ou ingénieurs en robotique.

« À travers cette collaboration, nous continuons notre engagement de fournir des expériences divertissantes et en même temps aider les enfants dans leur apprentissage de STEM (science, technologie, ingénierie et mathématiques), un apprentissage de compétences essentiel au XXIe siècle, » a dit Sven Gerjets, CTO de Mattel. « Exposer les enfants à des expériences STEM sur Tynker à travers des personnages de Mattel qu’ils connaissent et qu’ils adorent peut les aider à développer une passion pour la science et l’informatique ce qui pourrait les pousser à poursuivre une carrière dans les STEM. »

Ce programme a été conçu pour les jeunes dès le primaire, il introduit les bases de la programmation graduellement en les présentant aux côtés de Barbie, la poupée mannequin iconique de l’entreprise. Mattel prévoit également cette année une compétition de codage (code-a-thon) et un programme de diffusion aux professeurs, acteurs primordiaux pour faire réussir ce genre d’initiatives selon l’entreprise.

Source : Communiqué(Mattel)

Et vous ?

Pensez-vous que ce genre d'initiatives va pousser plus d'enfants à s'intéresser à l'informatique et aux sciences ?
Pensez-vous que le fait d'utiliser Barbie va susciter l'intérêt des filles pour cette discipline (informatique) historiquement dominée par les hommes ?

Voir aussi :

Comment avez-vous appris à développer ? Êtes-vous passé par le parcours classique d'une formation diplômante en informatique ou autrement ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Conan Lord
Membre expert https://www.developpez.com
Le 22/02/2018 à 11:27
Mattel n'a pas tort, la ménagère du futur est la ménagère qui sait programmer son aspirateur irobot
9  0 
Avatar de Buffet_froid
Inactif https://www.developpez.com
Le 22/02/2018 à 10:32
On peut le dire : Barbie, C++ ce que c'était...
8  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 22/02/2018 à 14:10
Je ne sais pas si on arrivera à la parité hommes-femmes. Mais déjà, si les dames qui font de la programmation ne sont plus regardées comme des extra-terrestres, on aura fait un gros progrès.
7  1 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 22/02/2018 à 15:30
Mattel veut introduire la programmation à 10 millions d'enfants avant 2020

Le titre m'a bien fait rire...

L'introduction se fera par piqure ? Suppositoire ? Greffe de eprom ?
6  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/02/2018 à 13:31
Citation Envoyé par Ryu
...
Merci pour cette compilation de clichés sexistes. Vraiment, beau travail.
6  1 
Avatar de CoderInTheDark
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 22/02/2018 à 10:28
> Les jeunes filles
OaarfOuarf, ce n'est pas un peu sexiste ?
Ont-il prévu Ken informaticien aussi ?
Les deux vont porter un jean et unt-t-shirt geek ?
Ca pue le cliché.
Il y a déjà une barbbie développeuse avec un ordinateur portable rose

Après ils vont faire GI Joe cyber soldat et big Jim chef de projet avec des supers abdos pour encaisser les mauvais coups(retards, dépassement de budget, .
5  1 
Avatar de Buffet_froid
Inactif https://www.developpez.com
Le 22/02/2018 à 13:31
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Il faut Barbie éboueuse et Barbie déménageuse aussi.
+1

J'ajouterais que c'est pas parce qu'on sait écrire 3 lignes de code qu'on est plus avancé sur les tenants et aboutissants des technologies numériques. Surtout que celles-ci évoluent vite (les langages d'aujourd'hui seront désuets dans 30 ans).
Ce qui compte c'est l'esprit critique.
Pour les performances cognitives, bien d'autres disciplines classiques se suffisent à elles-mêmes : mathématiques, latin, jeu d'échecs... et la culture en général.

Bref, un petit coup marketing de plus, saupoudré de techno-féminisme à pas cher.
5  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 22/02/2018 à 13:58
Citation Envoyé par Buffet_froid Voir le message
J'ajouterais que c'est pas parce qu'on sait écrire 3 lignes de code qu'on est plus avancé sur les tenants et aboutissants des technologies numériques. Surtout que celles-ci évoluent vite (les langages d'aujourd'hui seront désuets dans 30 ans).
Le but recherché n'est en aucun cas d'apprendre un langage de programmation mais plutôt la logique de la programmation.
L'algorithmie et la logique booléenne sont les fondamentaux valables il y a 30 ans et qui seront tjrs valables 30 ans plus tard.

Ensuite, oui, l'info n'est pas le seul moyen d'acquérir ces choses par contre, les enfants sont incroyablement sensible à la forme.
Propose à une jeune fille de jouer avec une barbie ou aux échecs et tu comprendras vite.

De même, ce n'est qu'une introduction à la programmation.
Ce n'est pas en jouant avec cette Barbie pendant 100h et en étant arrivé au bout de l'ensemble des exercices qui tu auras devant toi une développeuse confirmée.
Par contre, il est possible que cela suscite sont intérêt pour en savoir plus et là, tu as gagné.
Car la gamine a des points de repère qui lui parlent et sur lesquels elle peut s'appuyer pour aller vers des vrais outils de programmation.

Je ne trouve pas ça très différent des jeux éducatifs du petit chimiste et autres truc du genre qui existent depuis 40 ans.
5  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 26/02/2018 à 10:03
Citation Envoyé par Buffet_froid Voir le message
Une femme est en général plus sensible et moins endurante qu'un homme, toutes choses étant égales par ailleurs, sans compter qu'une femme est, du point de vue industriel (et pas du point de vue humain), moins fiable qu'un homme sur le long terme puisqu'elle est susceptible d'enfanter.
Passée la cinquantaine, les différences sont encore plus visibles (toutes choses étant égales par ailleurs, là encore).
Je ne comprends absolument rien à ce passage, particulièrement avec la dernière phrase.
Passer 50 ans, la question de l'enfantement ne se pose plus pour les femmes.
De plus, dans le milieu ouvrier (aucun jugement, j'en suis issus avec encore une bonne partie de ma famille qui y travaillent), les femmes commencent à avoir des enfants plus tôt que chez les cadres.
Du coup, arrivées à 50 ans, non seulement y a plus de risque d'avoir de nouveaux enfants mais en plus, elles sont moins susceptibles d'être absentes pour cause "d'enfants malades" car soit ils sont assez âgés pour se prendre en main seuls ou lorsque c'est les plus jeunes, ils ont un grand frère ou une grande sœur pour prendre le relais des parents lorsqu'ils font les postes.

De même, arrivé la cinquantaine, les femmes sont en meilleures santés que les hommes dans le milieu ouvrier.
Elles boivent moins et fument moins (je ne dis pas qu'elles ne fument pas ni ne boivent pas, juste en bien moindre quantité que leurs homologues masculins).
De fait, elles sont moins malades et plus endurantes à 50 ans que les hommes du même âge et c'est les patrons d'usines qui le disent.
5  0 
Avatar de VivienD
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 22/02/2018 à 10:45
Citation Envoyé par Buffet_froid Voir le message
On peut le dire : Barbie, C++ ce que c'était...
Bravo!
Haskell heure aura lieu ton spectacle?
4  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web