Comment avez-vous appris à développer ? Êtes-vous passé par le parcours classique d'une formation diplômante
En informatique ou autrement ?

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Comment avez-vous appris à développer ?
Durant la conférence StartupF qui s’est déroulée la semaine dernière à Amsterdam (Pays-Bas), Tim Cook, le numéro un d’Apple, s’est entretenu avec l’ancienne ministre Neelie Kroes où il a évoqué des sujets importants comme l’enseignement de la programmation informatique dans les écoles.

Tim Cook a rappelé son souhait de voir la programmation informatique intégrée au cursus scolaire, et enseignée dès le CM1 ou le CM2, afin de sensibiliser les nouvelles générations à la technologie : « je pense que coder est aussi important, si ce n’est plus important, qu’apprendre une seconde langue que plusieurs personnes apprennent de par le monde ».

Pour lui, développer est « juste un autre langage qui devrait être enseigné à l’école ». « Coder doit être une exigence à l’école », a-t-il avancé, « nous ne rendons pas service à nos enfants si nous ne leur proposons pas une introduction à la programmation ». Il a ajouté que coder est « absorbé par tout » et que les universités devraient développer des liens avec les entreprises afin d’aider à développer les compétences durant le cursus des étudiants.


De son côté, le Japon estime que les compétences traditionnelles comme la lecture, l’écriture et le calcul ne suffisent plus pour réussir dans cette nouvelle économie mondiale tirée par l’innovation. Aussi, le Japon a décidé de rendre obligatoire l’enseignement de la programmation informatique dès l’école primaire. Le pays planifie de généraliser graduellement l’apprentissage de cette discipline dès 2020 pour les écoliers, 2021 pour les collégiens et 2022 pour les lycéens.

Des exemples qui viennent illustrer l’importance que revêtent les technologies de l’information et de la communication à notre époque. Si la question du moment de l’apprentissage (école primaire ou école secondaire) dans son cursus peut donner lieu à un débat, il convient de se rappeler que plusieurs développeurs professionnels n’ont pas suivi le parcours classique d’une formation diplômante en informatique : certains se sont formés eux-mêmes, des autodidactes motivés sans doute par la passion et le désir d’en savoir plus, d’autres se sont spécialisés une fois en entreprise, d’autres encore ont pris la voie de certification professionnelle, etc.

Source : YouTube

Et vous ?

Comment avez-vous appris à programmer ?

Avec votre expérience, pouvez-vous conseiller le même chemin à un novice aujourd'hui ?

Pouvez-vous identifier les forces et les faiblesses du chemin que vous avez emprunté ?

Voir aussi :

Le Japon veut rendre obligatoire l'enseignement de la programmation informatique dès le primaire à partir de 2020

Programmation : Que pensez-vous des formations intensives ? Sont-elles plus efficaces que les formations diplômantes classiques en informatique ?

Les cours et tutoriels programmation et informatique


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Zefling Zefling - Membre émérite https://www.developpez.com
le 05/06/2016 à 14:02
Je ne sais pas trop comment répondre, j'ai appris les bases en autodidacte, mais j'ai fini par faire une licence Pro pour avoir un diplôme.
Avatar de VivienD VivienD - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 05/06/2016 à 14:07
Tout comme Zefling, je ne sais que répondre et de ce fait j'ai choisi l'option «Autre». En fait, j'ai appris les bases du C et du C++ lors de ma licence en génie électrique mais j'ai poursuivi en autodidacte. Je pense donc qu'il faudrait redéfinir le sondage en remplaçant l'option «Par voie classique : diplôme en informatique» par «Par voie diplômante» et en autorisant les choix multiples.
Avatar de MRJBGO MRJBGO - Membre du Club https://www.developpez.com
le 05/06/2016 à 14:18
J'ai appris en autodidacte également en commençant par du PHP. J'ai suivis ensuite un DUT et enfin une école d'ingénieur par apprentissage
Avatar de tatayo tatayo - Expert éminent https://www.developpez.com
le 05/06/2016 à 14:41
Idem, j'ai appris en autodidacte il y a "quelques" années sur mon CPC464 (mais sans forum ), pour finir par un BTS info.

Tatayo.
Avatar de zulad zulad - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 05/06/2016 à 15:04
Moi je chipotais avec winbatch et flash et access et me voilà avec un bac+3 en info de gestion
Avatar de Bousk Bousk - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 05/06/2016 à 15:05
Pour ma part j'ai commencé, en seconde, par un site à la con sur dreamwaver
Puis voulant le modifier et n'ayant pas mon pc avec dreamwaver dessus j'ai bidouillé du html
Puis j'ai appris le PHP (3 puis 4 à l'époque) avec un bouquin de poche, et enfin le C++ avec un bouquin de poche avant de bidouiller avec la SDL.
A ce moment-là, fin terminale, comme on est en France et qu'il faut un papier pour prouver ce que tu sais faire, prépa intégré et école d'ingé.
Avatar de Jarodd Jarodd - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 05/06/2016 à 15:52
Les connaissances techniques, je les ai apprises en autodidacte (d'où les nombreuses mauvaise pratiques ), puis en milieu pro au contact de personnes plus expérimentées.
Puis en ce moment, je fais quelques meetups, ou des ateliers techniques, ça sert plus de première amorce ou de révisions.

La formation du diplome ne m'a apporté que le bout de papier nécessaire au premier emploi, je n'en ai rien tiré techniquement. Peut-être le fait de savoir travailler en équipe (ou plutôt, faire le taf pendat que les autres se reposent).

En ce moment j'économise pour me payer une formation. Mais c'est cher, et je doute que 3 ou 4 suffisent à me mettre à niveau sur les sujets où j'ai des lacunes. On m'a conseillé de refaire une formation de 6 mois ou 1 an en école ou à la fac pour me remettre à niveau, mais me remettre à suivre des cours et refaire des devoirs ça ne m'enchante guère. Idem sur le fait de me retrouver avec des jeunots qui en savent déjà plus que moi
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 05/06/2016 à 15:59
Niveau programmation seulement :

Seul (Langage de programmation des calculatrices Casio et Texas instruments, batch script pour DOS, Visual Basic et quelques langages spécifiques à divers types de terminaux et automates programmables)
Bac (les portes logiques [tableau de Carnot, etc...], langage de programmation GRAPHCET, langage de programmation assembleur[très peu]),
Bac+2 (modèle objet, langage de programmation Pascal et C/C++, langage de programmation assembleur[très peu]),
Bac+3 (les formes normales de la modélisation des informations associés aux bases de données, algorithmique, C, SQL, HTML, PHP, script shell pour administration de Linux),
Bac+4 (modèle objet, programmation parallèle et massivement parallèle, C/C++, analyse lexicale et grammaticale, compilation, HTML, PHP),
Bac+5 (modélisation des informations dans une interfaces, complexité des algorithmes, modèles d'aides à la décision, JAVA).

CNAM - cycle probatoire : Modélisation d'information (merise), bases de données (SQL), Génie logiciel (les méthodes, règles et performances de travail requises).

Formation organisé par pôle emploi dans un centre tiers : développeur .NET et Java NTIC (Java et C# principalement).

J'ai du fournir beaucoup d'effort pour ne pas décrocher le Bac+5, la validation des cours de Génie logiciel dispensé par le CNAM et de la formation de développeur .NET et Java NTIC.

Comprendre commence par la pratique, se qui fait beaucoup de lecture de divers documentations (dont des exemples) et surtout de vérifications de conformités entre divers sources et méthodes.
Avatar de Arkhee Arkhee - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 05/06/2016 à 16:06
J'ai débuté la programmation sur le CPC464 parental en même temps qu'en école primaire : basic et pogo sur Thomson TO7 (toute une époque)
J'ai repris plus sérieusement plusieurs années plus tard en DUT de Génie Mécanique (C/C++) puis en école d'ingénieur (Fortran, du VB un peu par hasard, du C en stage).
Et j'ai débuté ma vie d'ingénieur mécanicien en faisant de l'informatique de gestion en VB5 puis VB6, que je n'avais jamais appris à l'école, puis du C.
Après un petit trou d'activité je me suis mis tout seul au PHP !
Donc c'est moitié autodidacte, moitié enseignement je dirais.
Pour moi ce qui est important c'est que l'algorithmie et la programmation soient enseignés dans toutes les filières d'enseignement : dans beaucoup de cas, on n'a pas besoin d'un "informaticien" mais d'un programmeur qui sait comprendre le métier, or les écoles spécialisées en informatique produisent des bon développeurs théoriques, mais ne les préparent pas à s'adapter au métier dans lequel ils devront évoluer : finance, industrie, agroalimentaire, vente ... beaucoup de spécificités.
Il vaut souvent mieux un informaticien "moyen" qui comprend vite ce dont lui parlent ses collègues / clients plutôt qu'un informaticien pointu qui met du temps à intégrer son environnement.
Enfin c'est pour ça, selon moi, qu'on a un tel taux d'autodidactes, c'est bien la preuve qu'il n'est souvent pas nécessaire d'être un as de la programmation pour apporter une solution satisfaisante, mais que le besoin est tel que des gens qui ne sont normalement pas là pour ça se mettent derrière le clavier pour développer.
Avatar de Cyäegha Cyäegha - Membre régulier https://www.developpez.com
le 05/06/2016 à 17:40
J'ai voté "certification professionnelle" (en supposant qu'il fallait lire "formation professionnelle", sinon ça n'a aucun sens : une certification ne sert pas à apprendre, mais à prouver qu'on a déjà appris...). En l’occurrence, une formation de l'AFPA (formation concepteur/développeur informatique), faite pour me réorienter après avoir fait une école d'ingénieur dans un autre domaine. Après, en pratique, j'avais déjà quelques bases de programmation - en partie en autodidacte, en partie parce que j'avais quand même eu quelques cours de programmation en école d'ingé - mais c'est ce qui m'a permis de m'y mettre sérieusement (et de trouver un boulot comme développeur : j'ai été embauché par la boîte où j'avais fait mon stage de fin de formation). Et depuis, je n'ai évidemment pas arrêté d'apprendre...

Sinon, pour l'enseignement généralisé de la programmation, mon avis dépend de quoi on parle exactement... S'il s'agit de dire que "tout le monde doit être développeur", ça n'a évidemment aucun sens : c'est une spécialité complexe, comme beaucoup d'autre, et tout le monde ne peut pas être spécialiste de tous les domaines... Mais s'il s'agit de dire que l'enseignement de la culture générale informatique doit aller au delà de savoir utiliser un tableur est un traitement de texte, je suis tout à fait pour : l'outil informatique est maintenant présent dans la vie de tout le monde, et je trouve que ce n'est pas normal que ce soit une complète boîte noire pour la majorité des gens aujourd'hui. Après (en France en tous cas) ça me parait plus réaliste à mettre en place au collège qu'en primaire...
Offres d'emploi IT
Réalité augmentée (h/f)
Atos - Auvergne - Clermont-Ferrand (63000)
Développeur LIFERAY confirmé à sénior
DEVOTEAM SA - Ile de France - Clamart (92140)
Concepteur/Développeur .NET (H/F)
Atos Technology Services - Provence Alpes Côte d'Azur - Aix en Provence

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil