La Corée du Sud adoucit sa position à l'égard des cryptomonnaies
Après avoir un temps envisagé une stricte réglementation

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
En septembre dernier, le régulateur financier de la Corée du Sud a annoncé l’interdiction des levées de fonds en cryptomonnaies (ICO), après une réunion avec le ministère des Finances, la banque centrale de la Corée du Sud et le service national des impôts. Pour freiner la croissance des levées de fonds par le biais d'ICO, la Commission des services financiers (FSC) a prévenu que des mesures seront prises, à savoir des « pénalités sévères » à l'encontre des institutions financières et les parties impliquées dans l'émission d'ICO.

Après les levées de fonds en cryptomonnaies, la Corée du Sud envisageait encore au début de cette année d'interdire l'échange des monnaies virtuelles. « Il y a de grandes inquiétudes au sujet des monnaies virtuelles et le ministère de la Justice prépare une loi en vue d'interdire les échanges de cryptomonnaies », avait déclaré le ministre de la Justice sud-coréenne Park Sang-ki. Le projet d'interdiction du trading de cryptomonnaies, disait-il, a été annoncé après « suffisamment de discussions » avec d'autres agences gouvernementales, y compris le ministère des Finances et les régulateurs financiers du pays.


La Corée du Sud est une source importante de la demande de cryptomonnaies et c'est parce qu'il s'inquiétait de voir des ménagères ou étudiants acheter massivement du bitcoin que le gouvernement sud-coréen disait envisager une interdiction des plateformes de transactions de cryptomonnaies. Il avait ensuite clarifié sa position en disant qu'une interdiction n'était qu'une des mesures envisagées, et qu'aucune décision n'avait encore été prise. Et aujourd'hui, Séoul affiche une position encore plus adoucie à l'égard du bitcoin et les autres cryptomonnaies.

D'après Reuters, Choe Heung-sik, le gouverneur du Service sud-coréen de surveillance financière, a déclaré que le gouvernement serait favorable aux cryptomonnaies si elles font l'objet de « transactions normales. » Si l'on ne peut se prononcer sur ce que cela veut dire exactement, cela montre toutefois que le gouvernement sud-coréen n'est pas fermé aux cryptomonnaies. Le bitcoin a poursuivi son rebond mardi, profitant de ces informations selon lesquelles les autorités de régulation sud-coréennes se montrent plus conciliantes envers les cryptomonnaies après avoir un temps envisagé d'interdire les plateformes de transactions de cryptomonnaies.

« Après les menaces d'une stricte réglementation, voire d'une interdiction totale, qui planaient sur le bitcoin ces dernières semaines, l'information sur un assouplissement de la position du gouvernement sud-coréen redonne confiance aux traders pour acheter », commente Dennis de Jong, directeur du courtier en ligne UFX.com à Limassol (Chypre).

Source : Reuters

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Croyez-vous que le système financier mondial va finir par cohabiter avec les cryptomonnaies ? Pourquoi ?
Comment envisagez-vous cette cohabitation ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Jiji66 Jiji66 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 24/02/2018 à 22:51
La révolution Bitcoin est lancée, ce n'est techniquement plus possible de l'arrêter.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil