Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

MongoDB apportera bientôt le support des transactions ACID multidocuments à la version 4.0
De sa base de données NoSQL

Le , par Victor Vincent

141PARTAGES

9  1 
MongoDB annonce le support des transactions ACID (atomicité, cohérence, isolation, durabilité) multidocuments pour la version 4.0 de sa base de données NoSQL. C'est quelque chose que la communauté MongoDB réclame depuis des années et MongoDB Inc, l'entreprise derrière la base de données orientée documents est sur le point d'en faire une réalité. La société a annoncé que la fonctionnalité de prise en charge des transactions ACID sera livrée l’été prochain avec la version 4.0 de sa base de données NoSQL. Elle met cependant à la disposition des développeurs une version bêta qu’ils peuvent utiliser d’ici la sortie de la version officielle pour explorer cette fonctionnalité et découvrir comment l’implémenter dans leurs programmes.


MongoDB est une base de données orientée documents et, à ce titre, elle ne supportait pas jusque là les propriétés ACID en particulier lorsqu'il s'agit de transactions multidocuments. Pour la plupart des utilisateurs de la base de données NoSQL, cela ne représente pas un réel handicap. En effet, pour la manipulation de documents sur lesquels MongoDB écrit ses données, l’utilisateur se contente d’écrire sur un document à la fois. En cas de nécessité, les utilisateurs avaient toujours la possibilité d’exécuter une ou plusieurs bases de données relationnelles en parallèle avec leur base de données de documents.

MongoDB a souhaité apporter cette fonctionnalité notamment pour les développeurs qui viennent de découvrir la base de données et qui pensent qu’ils puissent avoir besoin du support des transactions ACID dans le futur, selon Eliot Horowitz, cofondateur et directeur technique de MongoDB. Il ajoute cependant que le support des transactions ACID n’est pas une nécessité, car « le modèle de document élimine le besoin de transactions ACID pour la plupart » des cas d’utilisation. Mais il reconnait qu’il y a clairement des cas d'utilisation où les développeurs veulent ajouter le support des transactions pour leurs cas d'utilisation les plus critiques.

Stephen O'Grady, analyste principal chez RedMonk, a déclaré que « les garanties transactionnelles sont une caractéristique essentielle des bases de données relationnelles depuis des décennies, mais [qu’]elles ont généralement été absentes des alternatives non relationnelles, ce qui a obligé les utilisateurs à choisir entre les transactions et la flexibilité et la polyvalence offertes par les bases de données non relationnelles ». Il estime qu’avec le support des transactions ACID multidocuments, les clients de MongoDB ont désormais la possibilité de bénéficier de toutes ses caractéristiques avec leur seule base de données de documents.

Horowitz a souligné qu'il ne pense pas que les développeurs vont activer cette fonctionnalité par défaut et que la plupart ne l'activeront que pour des cas d'utilisation très spécifiques. En effet, il a déclaré qu’il ne s'attend pas à ce que ce soit « un moyen courant d'écrire sur une base MongoDB ». Développer cette nouvelle fonctionnalité était un effort pluriannuel qui a commencé avec l'acquisition de WiredTiger et le moteur de stockage de base de données de cette société il y a trois ans. Pour l'activer, l'équipe a touché pratiquement tous les composants du système de la base de données.

Source : Blog MongoDB, Découvrir la version bêta

Et vous ?

Pensez-vous cette nouvelle fonctionnalité soit réellement utile pour MongoDB ?

Voir aussi

MongoDB prépare son introduction en bourse pour financer son développement et mieux concurrencer le géant des SGBD Oracle qu'il considère comme vulnérable

Le PDG de MongoDB assure que son entreprise attire les développeurs du giron d'Oracle. Avez-vous migré à MongoDB ?

Microsoft fait les yeux doux aux développeurs MongoDB. La firme explique pourquoi ils devraient migrer vers Azure DocumentDB

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de SQLpro
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 16/02/2018 à 11:17
Tiens, tiens, tiens....
Petit historique du mouvement noSQL...

Début 2000 :
Après nous avoir dit que les transactions c'était de la m... raison pour laquelle sont né les bases noSQL (à l'époque les GAFA en réaction contre les SGBD relationnels dominant l'univers des données : Oracle; DB2, SQL Server...), noSQL voulant dire à l'origine "on veut plus de cette m.. de SQL, regardez ça sait pas faire ceci et cela" (voir le théorème C.A.P. de Brewer faussement interprété ! )

Début 2010 :
Après la réaction des grands éditeurs de SGBD Relationnels qui ne sait pas fait attendre, les petits jeunots du noSQL, ayant dû mettre de l'eau dans leur vin en constatant qu'ils n'arrivait pas non plus à respecter l'aspect synchrone d'au moins 2 des 3 éléments du théorème C.A.P. et pour certains ayant reconnu l'utilité des transactions (le premier ayant été Amazon... devinez pourquoi !)

Début 2020 :
Ça y est tous les SGBD noSQL sont revenu "à la norme" acceptant de faire du SQL et ayant rajouté les transactions...

Bref, on en rigole des genoux ! Que de temps perdu dans des technologies de plus ou moins efficaces...

La seule chose importante dans ce dur monde qui veut sa part du gâteau des données, c'est pas la technologie en tant que tel, mais les concepts du Big Data et les algorithmes qui y sont derrière, et le portage des données vers le cloud.

Une anecdote en passant (prononcez cette phrase à la manière de Jacqueline Maillan SVP)... Lorsqu'il y a plus de 15 ans on me présentait le concept de "map reduce" comme extraordinairement nouveau, je me marrais en constant que cette soi-disant nouveauté n'était autre que ce que faisait Microsoft SQL Server dans ces plans de requêtes lorsqu'il accédait en parallèle pour accélérer le traitement de certaines opérations tels que des calculs d'agrégats ou des recherches suivant critère...
Il en a été de même avec le noSQL pour lequel certaines nouveautés comme les bases de type "paires clés/valeur" n'était autres que des resucées de concept déjà fumeux en leurs temps (exemples bases multivaluées comme Pick Système dans les années 70 !)

Mais comme chacun sait "celcui qui ne connais pas le passé est condamné à le revivre"... Avec tout l'enfer qui va avec...

A +
8  2 
Avatar de kilroyFR
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 17/02/2018 à 13:44
La prochaine etape sera de simplifier/standardiser le langage sur mongodb pour aller vers quelque chose de plus lisible. Pourquoi pas se rapprocher de la norme SQL (si décrié et pourtant leur seul langage quasi universel en informatique).

C'est un sketch ce MongoDb
2  0