Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Dell envisagerait une fusion inversée avec sa filiale VMware
Cette opération pourrait être la plus importante de toute l'industrie technologique

Le , par Christian Olivier

120PARTAGES

8  0 
L’entreprise technologique américaine Dell basée à Round Rock, au Texas, serait en train d’évaluer l’ensemble des options à sa disposition qui lui permettraient d’augmenter de manière significative ses revenus tout en réduisant par la même occasion sa dette qui est estimée actuellement à environ 50 milliards USD. Ces informations ont été rapportées par les médias CNBC et Bloomberg sur la base d’informations qui proviendraient de sources proches de l’affaire ayant requis l’anonymat.

Il faut rappeler qu’en 2013, la firme de Round Rock s’est associée avec Silver Lake Partners, une société de capital-investissement californienne dans le cadre d’un accord d’investissement de plusieurs milliards de dollars. Cet accord a notamment permis aux propriétaires actuels du fabricant d’ordinateurs de racheter l’ensemble des actions de la compagnie qui étaient disponibles sur le marché à ce moment-là afin que Dell devienne une société à 100 % privée et amorce sa sortie des places boursières.

Plus tard, en 2016, le constructeur américain d’ordinateurs s’est lourdement endetté lorsqu’il a racheté l’entreprise EMC pour 67 milliards USD. Cette opération a certes permis à Dell de s’implanter solidement dans le marché du cloud computing grâce à son entrée dans le capital de VMware dont il détient actuellement 80 % des parts, mais elle l’a aussi laissée avec une dette importante.


Quoi qu’il en soit, Dell a besoin de liquidités pour financer d’autres acquisitions, y compris le rachat des actions restantes de VMware ou pour rembourser plus rapidement ses dettes, sachant que le poids de ces dernières devrait augmenter cette année à cause de l’entrée en vigueur de la nouvelle réforme fiscale américaine adoptée en décembre 2017.

L’une des options sérieuses envisagées par Dell serait d’abandonner son statut actuel de groupe 100 % privé en se faisant racheter par une autre société publique qui est par conséquent déjà cotée en bourse. Une introduction en bourse pourrait à coup sûr permettre au groupe de lever rapidement des fonds pour rembourser une partie de sa dette. La firme de Round Rock pourrait aussi décider d’introduire sur les places de marché l’une de ses filiales, Pivotal Software étant pressentie pour cette option, ou procéder à une fusion inversée avec l’une de ses filiales, VMware étant pressentie pour cette option.

La fusion inversée permettrait à Silver Lake Partners de monétiser l’investissement qu’il a fait dans Dell au moment de la privatisation de ce dernier. Dell et Silver Lake pourraient alors recevoir des actions de VMware dans le cadre de l’opération envisagée, qu’elles pourraient ensuite vendre sur le marché public, a rapporté CNBC. Cette option ouvrirait la voie à l’une des plus grosses transactions de l’industrie technologique jamais réalisées.

Dell n’a pas encore opté pour une stratégie précise et envisagerait actuellement plusieurs options, mais il est peu probable que Dell vende la société ou vende sa participation dans VMware. Le conseil d’administration de l’entreprise technologique devrait se réunir dans les prochains jours ou semaines afin de discuter des options possibles.

Source : CNBC, Bloomberg

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

Broadcom serait prêt à débourser plus de 100 milliards de $ pour acquérir Qualcomm en plein déboires juridiques avec Apple

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !