Vulnérabilités Meltdown et Spectre : Intel réorganise sa ressource humaine
La firme met un nouveau groupe dédié qualité et sécurité en place

Le , par Patrick Ruiz, Chroniqueur Actualités
Intel annonce une réorganisation de sa ressource humaine une semaine après la publication des détails relatifs aux failles Meltdown et Spectre par Google. La manœuvre intervient quelques heures après le speech de Brian Krzanich (CEO de l’entreprise) hier dans le cadre du Consumer Electronics Show (CES) qui court jusqu’au 12 janvier.

Le groupe baptisé Intel Product Assurance and Quality (PASG) voit le jour au sortir de ce qui est considéré comme le plus grand salon de l’innovation en électronique grand public. À la manière d’un joueur d’échecs, Krzanich a procédé à des mouvements des pions de l’organisation à la tête de laquelle il se trouve. En substance, Josh Walden et Steve Smith respectivement chef du groupe de travail sur les nouvelles technologies et responsable de l’équipe d’ingénierie des centres de données de la firme rejoignent le PASG. Depuis 1979, Leslie Cubertson a officié à différents postes au sein de l’entreprise et c’est elle qui fera office de patron de la nouvelle unité de travail. Les intéressés passent la main en ce qui concerne leurs prérogatives antérieures pour se focaliser sur le PASG et les changements sont effectifs dans l’immédiat.

Grosso modo, voilà pour ce qui est du jeu de rôles. Quant à ce qui concerne les missions assignées à cette cellule, rien n’a filtré. « Il est important que nous continuions de travailler en tandem avec l’industrie, à exceller à la satisfaction des consommateurs, à agir avec une intégrité sans faille et à accomplir les plus hauts standards d’excellence », a laissé glisser Krzanich quant à ce qui concerne les visées d’un tel remaniement.

Les consommateurs de produits basés sur ces unités de traitement ont connaissance de Meltdown et Spectre depuis le 3 janvier. L’industrie pour sa part gère l’information sous silence depuis le premier juin 2017. Les failles affectent les processeurs du fondeur, mais également ceux du Britannique ARM et de l’autre américain, AMD. À date, aucune source d’information ne fait état de l’exploitation de ces dernières. Néanmoins, un pirate chevronné pourrait les exploiter pour lire des informations sensibles stockées dans un ordinateur, un serveur ou un smartphone.

L’annonce de ce réaménagement est aux antipodes des déclarations du fondeur au travers d’un billet paru le 3 janvier. « Intel croit en ce que ses produits sont les plus sécurisés au monde et que les solutions disponibles pour ce problème fournissent la meilleure sécurité possible à nos clients », a lancé l’entreprise en réponse aux publications pointant ses produits du doigt. Le fondeur vient-il de faire un aveu implicite de ce que les problématiques de sécurité au sein de ses produits passent en second ? Chacun jugera.

Que de contradictions en tout cas dans la posture du géant du semi-conducteur depuis le début de cette apocalypse numérique. En effet, comment faire fi de ce que des soupçons pèsent sur Krzanich accusé d’avoir vendu ses actions au sein de l’entreprise suite aux révélations de Google en fin d’année dernière. Une plainte contre Intel devrait être déposée dans ce cadre par des cabinets d’avocats américains selon ce que rapporte Europe1.

Sources

Oregonlive

Europe1

Votre opinion

Que pensez-vous de la mise en place de ce groupe de travail ? Partagez-vous l’avis selon lequel il pourrait s’agir d’un aveu d’Intel ?

Voir aussi :

Les processeurs Intel x86 souffriraient d'un défaut qui exposerait la mémoire noyau et impacterait surtout sur le marché serveur
Bogues critiques touchant les CPU modernes : Google a informé Intel depuis des mois et confirmé qu'ils affectent plus Intel et ARM qu'AMD
AMD pourrait vendre plus de CPU serveur dédiés au cloud computing après le scandale des vulnérabilités matérielles touchant surtout les CPU Intel


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de marsupial marsupial - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 09/01/2018 à 21:08
A mon avis, il ne s'agit pas d'aveux mais d'une prise de conscience. Dommage qu'elle arrive au bout de la course à la puissance au mauvais moment pour le cloud et tout ce que cela implique :

- pertes de performance
- perte d'image pour le fondeur
- dommage(s) pour le client
- danger pour les données
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - I.A. en bêta-test https://www.developpez.com
le 10/01/2018 à 8:35
La découverte, résolution et veille de problèmes qui crée des emplois et non plus l'ambition.
Avatar de Saverok Saverok - Expert éminent https://www.developpez.com
le 10/01/2018 à 13:02
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Partagez-vous l’avis selon lequel il pourrait s’agir d’un aveu d’Intel ?
Pas un aveux mais la meilleure façon trouvée par Intel pour rassurer tout le monde.
bref, de la com'

Cela va se transformer en un fantastique slogan publicitaire pour une nouvelle génération de proc certifiée "Meltdown clean" pour inciter tout le monde à tout racheter.

J'aime bien l'ironie avec les affaires d'obsolescence programmée qu'il y a en ce moment.
Faire un lien serait de mauvaise fois mais tellement facile
Contacter le responsable de la rubrique Accueil