Zuckerberg parle de ses résolutions pour le Nouvel An
Le CEO promet de « réparer » son réseau social

Le , par Patrick Ruiz, Chroniqueur Actualités
Quelles sont vos résolutions pour le Nouvel An ? On ne posera pas la question au CEO de Facebook qui partage généralement à ce propos avec le public. Il a déjà visité tous les États de son pays ; il sait aussi parler mandarin, ce, dans le cadre de défis personnels qu’il a appris à se lancer depuis 2009. La tradition se poursuit cette année avec une résolution qui, Zuckerberg le reconnait lui-même, va au-delà de sa personne : réparer son réseau social.

Facebook, comme les autres réseaux sociaux, sort d’une série difficile lors de l’année écoulée. Le poids des accusations relatives à l’ingérence russe dans les élections présidentielles américaines et, plus récemment, françaises pèse encore sur la plateforme. En 2017, les appels des gouvernements en direction des grandes enseignes technologiques se sont multipliés. En septembre dernier, Theresa May a appelé ces dernières à supprimer les contenus extrémistes en ligne en moins de deux heures. Même son de cloche du côté de la Commission européenne lors de sa réunion bilan de décembre dernier. Zuckerberg a pris acte et reconnait que là aussi il y a encore de travail.

De façon concrète, voilà ce qu’il faudra attendre du CEO de Facebook selon qu’il déclare : « mon défi personnel pour 2018 est de focaliser à réparer ces problèmes importants. Nous ne pourrons prévenir toutes les erreurs et abus, mais nous pêchons encore à faire appliquer nos politiques et prévenir l’usage inadéquat de nos outils. » N’allez cependant pas croire que des recettes attendent d’être sorties d’un livre pour être mises en œuvre. Il s’agira pour ce dernier de réunir des panels d’experts pour discuter d’une panoplie de sujets pour déboucher sur des solutions palpables.

Les réflexions que le CEO de Facebook se propose d’entamer pourraient déboucher sur une intégration des services et technologies liés au chiffrement et à la chaîne de blocs. « Je suis intéressé par la perspective d’aller plus en profondeur et étudier les aspects positifs et négatifs de ces dernières et, ainsi, les intégrer de la meilleure façon à nos services », a-t-il déclaré. Zuckerberg rappelle en effet dans son propos que l’une des missions fondatrices de son réseau social est de « donner le pouvoir au peuple. » Avec de telles améliorations sur le tableau de bord, Facebook viendrait tirer les utilisateurs d’une centralisation orchestrée par les gouvernements qui surveillent de plus en plus les activités des populations sur la toile.

D’aucuns seraient tentés de dire qu’on nage en pleine utopie. Dans son business model actuel en effet, la plateforme de Zuckerberg centralise, s’accapare même des données des utilisateurs. Le clin d’œil adressé aux gouvernements interpelle donc aussi la politique du réseau social. On a coutume de dire « nouvelle année, nouvelle méthode. » Le top départ est donné en 2018 ; attendons de voir ce qui changera effectivement du côté de la firme basée à Menlo Park.

Source

Facebook

Votre opinion

Zuckerberg a déclaré que l’une des missions fondatrices de son réseau social est de « donner le pouvoir au peuple ». Quel commentaire en faites-vous au vu du business model actuel du réseau social ?

Zuckerberg tiendra-t-il son pari ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de diabolos29 diabolos29 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 06/01/2018 à 10:01
Ces bonnes résolutions sont un trompe l'œil.
Quand des tiers abusent des fonctionnalités de Facebook, c'est mal car ça nuit à l'image du réseau social. Pourquoi pas...
Que Facebook lui même tende à devenir la seule vue que certains internautes ont d'internet et qu'un compte Facebook puisse faire office d'identifiant pour un grand nombre de sites web, ça me dérange bien plus. Mais bon là, c'est le fonctionnement même de ce réseau social qui est en cause et ce vers quoi on va en terme d'identité numérique en ligne.
Avatar de Kafkana Kafkana - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 06/01/2018 à 10:25
Pour rebondir sur le post précédent, j'ai été assez étonné du fait que pour se connecter à internet depuis un smartphone dans certains pub irlandais, il faille obligatoirement passer par facebook ...
Avatar de nox1492 nox1492 - Membre régulier https://www.developpez.com
le 06/01/2018 à 18:13
Des alternatives à facebook et youtube commencent à percer, et seront plus difficile à censurer.
Il y a Steemit pour les réseaux sociaux. C'est basé sur une blockchain et associé à une crypto-monnaie, le STeem. On peut gagner cette crypto monnaie en postant sur ce réseau.
Il y a Dtube pour les vidéos. Il utilise IPFS . On peut aussi gagner des STeem en postant. Créé par un français je crois.

Je ne comprend pas pourquoi ces alternatives ne font l'objet d'aucun post sur ce site alors que les techno sont très intéressantes.
Avatar de diabolos29 diabolos29 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 06/01/2018 à 21:51
Citation Envoyé par nox1492 Voir le message
Des alternatives à facebook et youtube commencent à percer, et seront plus difficile à censurer.
Il y a Steemit pour les réseaux sociaux. C'est basé sur une blockchain et associé à une crypto-monnaie, le STeem. On peut gagner cette crypto monnaie en postant sur ce réseau.
Il y a Dtube pour les vidéos. Il utilise IPFS . On peut aussi gagner des STeem en postant. Créé par un français je crois.

Je ne comprend pas pourquoi ces alternatives ne font l'objet d'aucun post sur ce site alors que les techno sont très intéressantes.
Je ne pense pas que ce soit du tout un problème de techno. Si on veut qu'un nouveau réseau social perce, il faut réussir à y amener tout le monde et pas juste deux ou trois potes curieux. Les gros réseaux sociaux en place font un peu ce qu'ils veulent car ils disposent déjà de la majorité des utilisateurs que ça intéresse et parce qu'un réseau social a de l'intérêt quand tout le monde s'y trouve. Sauf à trouver l'argument choc pour une migration de masse, j'ai tendance à penser que les jeux sont faits car tout est verrouillé à présent.
Avatar de koyosama koyosama - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 07/01/2018 à 2:24
Citation Envoyé par nox1492 Voir le message

Il y a Steemit pour les réseaux sociaux. C'est basé sur une blockchain et associé à une crypto-monnaie, le STeem. On peut gagner cette crypto monnaie en postant sur ce réseau.
Aussi bizarre et ironique que c'est steemit utilise React JS. Au final, voilà pourquoi on utilise facebook :p.
C'est dommage pour le retard, on s'est battu pour pour les autres réseaux sociaux. Faut accepter que Facebook a gagné.

Cette plateforme rappelle les vielles plateforme d'arnaque ou tu devais lire des mails tous les jours pour gagner 0.001 centime par mail lu. Je me fais peut-être mais j'ai assez donné sur ces trucs là :p.
Autant prizee tu as des mini-jeux ><.
Avatar de AoCannaille AoCannaille - Membre émérite https://www.developpez.com
le 08/01/2018 à 13:26
Citation Envoyé par nox1492 Voir le message
Des alternatives à facebook et youtube commencent à percer, et seront plus difficile à censurer.
Il y a Steemit pour les réseaux sociaux. C'est basé sur une blockchain et associé à une crypto-monnaie, le STeem. On peut gagner cette crypto monnaie en postant sur ce réseau.
Il y a Dtube pour les vidéos. Il utilise IPFS . On peut aussi gagner des STeem en postant. Créé par un français je crois.

Je ne comprend pas pourquoi ces alternatives ne font l'objet d'aucun post sur ce site alors que les techno sont très intéressantes.
la seule solution aux dérives des réseaux sociaux sont la décentralisation. Steemit ne semble pas décentraliser. Diaspora reste une meilleure solution technique et morale.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil