La commissaire en chef de la concurrence au sein de l'UE estime que les données massives affectent négativement la concurrence

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
La commissaire en chef de la concurrence au sein de l’Union européenne a dit lors d’une interview mardi que son bureau devrait se pencher sur la question de l’utilisation de données massives (big data) contrôlées par les firmes.


Margrethe Vestager, Commissaire européenne à la Concurrence

Margrethe Vestager a informé The Wall Street Journal qu’elle est préoccupée par le pouvoir qu’ont de grandes firmes qui ont accès à des masses gigantesques de données d’utilisateurs, ces firmes exploitent par la suite ces données pour faire barrage à des concurrents potentiels.

« Dans quelques domaines, ces données ont une grande valeur, » a dit Vestager lors d’une interview avec le journal. « Elles peuvent contrôler le marché, elles peuvent [les données] leur donner d’énormes opportunités commerciales qui ne sont pas accessibles aux autres. »

Pour rappel, Vestager a envoyé un avertissement aux géants américains de la tech après que Google a été contraint de payer une amende de 2,4 milliards d’euros, soit plus du double de l’amende record de 1,06 milliard prononcée pour Intel. En effet, la Commission européenne a accusé le géant de la recherche de favoriser son service de comparaison de prix (Google Shopping) dans ses résultats de recherche.

La Commissaire européenne ne compte pas s’arrêter là puisqu’elle entend se pencher sur d’autres cas contre Google à l’avenir. Le régulateur européen s’intéresse notamment à des abus de position dominante sur la plateforme mobile Android de Google ainsi que ses services de publicité.

Source : TheHill

Et vous ?

Pensez-vous les données massives donnent un avantage aux géants de la tech ?

Voir aussi :

Antitrust : Google a décidé de traiter son service Shopping de la même manière qu'il traite ses concurrents, pour échapper à une nouvelle amende


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil