Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

SCO n'a aucun droit sur UNIX et Linux
Un juge refuse de rouvrir les dossiers contre Novell et IBM

Le , par Gordon Fowler

0PARTAGES

1  0 
Mise à jour du 12/07/10

SCO a décidé de faire appel de la décision qui entérinait la propriété d'UNIX pour Novell.

On croyait l'affaire close avec le dernier jugement du Tribunal de l'Utah (lire ci-avant), mais SCO a visiblement décidé d'aller au bout du bout de sa procédure.

Cette fois-ci, SCO a déposé une requête devant la Cour d'Appel pour qu'elle ré-examine - et invalide - la totalité des jugements rendus (qui sont tous défavorables à SCO depuis maintenant 7 ans).

SCO rencontre aujourd'hui deux problèmes.

Le premier est de n'avoir aucune preuve viable des droits qu'il revendique sur le code d'UNIX. Un fait souligné par le dernier jugement en date.

Le deuxième est une situation financière plus que fragile.

On comprend donc mieux ce jusqu'au-boutisme.
Incapable de faire des profits avec son activité IT, SCO tente d'assurer son avenir sur le terrain judiciaire. La société a même lancé de nouvelles menaces de procès contre IBM (lire ci-avant).

Quitte à devenir la plus célèbre des sociétés dans la peu glorieuse catégorie des « patent trolls » (groupes spécialisés dans les procès en rapport avec des brevets rachetés, non pas pour les utiliser concrètement, mais pour entamer des poursuites juridique contre d'autres sociétés, souvent importantes, dans l'espoir de réaliser un « jack-pot »).

Mais en aura-t-elle encore les moyens financiers ?

Et vous ?

D'après vous, les dirigeants de SCO ont-ils perdu tout bon sens ou SCO peut-il encore gagner les droits sur le code d'UNIX ?

MAJ de Gordon Fowler

Mise à jour du 11/06/10

SCO n'a aucun droit sur UNIX et Linux
La société est définitivement débouté dans ses affaires contre Novell et IBM

Cette fois-ci l'affaire est close.

Tout du moins l'espère-ton, tant il est vrai que SCO, une société qui s'est spécialisée dans les attaques juridiques en rapport avec les brevets informatiques liés à UNIX et Linux, s'est montrée jusqu'ici acharnée.

En avril dernier, SCO avait perdu son procès contre Novell et IBM (lire ci-avant). Le tribunal avait ainsi déclaré que la société ne possédait pas UNIX. SCO avait alors décidé de contre-attaquer en demandant la ré-ouverture du dossier au motif que ses preuves n'avaient pas été prises en compte par le juge.

Hier, le juge Ted Stewart a refusé cette ré-ouverture. Il a ainsi mis un point final à cette affaire.

Les utilisateur de Linux et de systèmes UNIX peuvent souffler.

IBM un peu moins.

SCO a d'ores et déjà annoncé qu'il avait d'autres griefs à faire valoir contre Big Blue, et qu'il ne se priverait pas d'attaquer à nouveau la société.

Mais ceci est une autre histoire.

MAJ de Gordon Fowler

Mise à jour du 31.03.2010 par Katleen
Novell est bien le propriétaire d'UNIX, SCO perd son procès

Un verdict très attendu dans le monde de l'informatique vient de tomber, après plusieurs années de procès.

Du côté de l'open source, on retenait son souffle : la décision a être annoncée pouvait tout changer. Et c'est finalement le soulagement général : UNIX n'appartient pas à SCO.

Le tribunal de Salt Lake City, dans l'Utah, vient de reconnaitre officiellement Novell comme propriétaire légitime d'UNIX.

Les développeurs et éditeurs de distributions UNIX et Linux sont donc rassurés : tout est bien qui finit bien.

Linux menacé de mort par la société SCO ?

On croyait l'affaire enterrée. Au final, c'est Linux qui risque de l'être.

Tout commence en 1995 avec la vente par Novell du code d'Unix à la société SCO. Le montant de la transaction avoisinait les 150 millions de dollars.

Cette vente a généré deux interprétations chez les participants.
Novell considère qu'il n'a cédé que le code, pas les droits de propriété intellectuelle.
SCO affirme avoir acheté les deux.

En 2003, SCO attaque donc Novell voyant en Linux un dérivé illégal du code source de Unix. IBM, qui était également dans la ligne de mire de l'entreprise, se voit exiger pour la même raison la somme de 1 milliard de dollars pour violation de brevet.

La licence d'IBM pour l'utilisation du code d'Unix expirait en 2003.
Big Blue aurait - selon SCO - illégalement donné le dit code source pour une réutilisation dans Linux.

A la frontière de cette affaire, Microsoft, qui voyait visiblement déjà Linux comme une menace, est suspecté par de nombreux spécialistes d'avoir aidé SCO à financer sa campagne juridique en levant 106 millions de dollars qu'il lui aurait reversé via BayStarr.

Le 10 août 2007, le juge Kimball rend pourtant un verdict tranché.
Il indique que Novell est bien le propriétaire du copyright de Unix et de UnixWare.

Linux était donc sauf.

Ce qui n'était pas le cas de SCO.
Débouté, et visiblement dégouté, la société était en péril. Son chiffre d'affaires avait fondu de 250 millions de dollars à 15 millions par an du fait de la nouvelle concurrence de Linux.

Proche de la faillite, l'entreprise utilise alors une subtilité du droit des entreprises américaines pour se protéger de la banqueroute et se mettre à l'abri d'une liquidation pure et simple.

En février 2008, c'est dans une société moribonde, mais par l'odeur alléchée, que le fond Stephen Norris Capital Partners injecte, en toute connaissance de cause, une somme de 100 millions de dollars.

La contrepartie de l'investissement est clairement stipulée dans l'accord : "continuer de manière agressive" les poursuites à l'encontre de Novell et d'IBM.

Fort de ce soutien inespéré, SCO décide de continuer le combat.

Dernière épisode en date, la "10th US Circuit Court of Appeals" a rendu son verdict ce Lundi : le précédent jugement est cassé.

Conséquence : SCO attaque à nouveau Novell et IBM.

La date de ce nouveau procès n'est pas encore fixée mais l'on sait d'ores et déjà qu'il se tiendra à Salt Lake City.

L'objectif de SCO ne laisse que peu de place à l'interprétation : "Il y a 20 millions d'exemplaire de Linux qui fonctionnent partout dans le monde" vient de déclarer Darl McBride, Directeur Général de l'entreprise, "Linux il fait chaque jour de l'ombre à notre Unix."

Suite au verdict, Novell a réagi en ces termes :
Novell intends to vigorously defend the case and the interests of its Linux customers and the greater open source community. We remain confident in the ultimate outcome of the dispute
SCO vend des technologies fondées sur Unix, des services et des serveurs pour les petites et moyennes entreprises.

Elle exige aujourd'hui 5 milliards de dollars d'IBM.

Sources :

Communiqué de presse de SCO (PDF).
Le communiqué de Novell.

Lire aussi :

Tout Linux (et Unix) est sur Developpez.com : actu, faq, tuto, cours.
Microsoft reconnaît Linux comme une "menace" pour Windows
Les Tribunaux sont-ils compétents pour juger les affaires technologiques ?

Et vous ? :

D'après vous, si SCO venait à gagner la prochaine manche, hésiterait-il à signer l'arrêt de mort de son concurrent Linux ?
Pensez-vous que SCO sera a nouveau débouté ?
Que pensez-vous de la stratégie du fond de "private equity" derrière SCO ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de exodev
Membre averti https://www.developpez.com
Le 12/07/2010 à 11:31
Oh il bouge encore

Les avocats perdront un bon client quand la société coulera déinitivement
1  0 
Avatar de nausicaä
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 26/08/2009 à 14:10
est ce que freebsd est concerné dans cette affaire?
0  0 
Avatar de zebulon94
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 26/08/2009 à 14:30
Ont parle d'une distrib ou de tous les linuxs ? D'après l'histoire de l'informatique que je connais Linus s'est inspirée d'Unix afin de créer Linux alors qu'il était étudiant... et donc n'a pas utilisé le code d'Unix ....
Je dois avouer que je suis un peu largué ^^

Cette histoire me semble bien louche.

D.
0  0 
Avatar de Marco46
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 26/08/2009 à 14:34
Moi aussi je croyais qu'il s'était inspiré de Minix mais qu'il avait tout recodé.

Où est le problème ?
0  0 
Avatar de romaintaz
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 26/08/2009 à 14:35
Citation Envoyé par Gordon Fowler Voir le message
...
Elle exige aujourd'hui 5 milliards de dollars d'IBM
...
Dites, si on leur envoie Kerviel, ça pourra passer ou pas ?
Ca devient ridicule ces histoires de procès...
Ils expliquent comment le fait de passer de 1 à 5 milliards au fait ? C'est la Crise ?
0  0 
Avatar de ogaby
Membre actif https://www.developpez.com
Le 26/08/2009 à 14:39
Euh... faudra quand même qu'ils fassent le lien entre Unix et Linux.
0  0 
Avatar de zebulon94
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 26/08/2009 à 14:45
Euh... faudra quand même qu'ils fassent le lien entre Unix et Linux.
Oui la je vois pas .... Que quelqu'un m'explique ?
Leurs histoires de brevet n'arrête pas, sa devien lassant au bout d'un moment. Faudrait arreter de jouer au gosse et développer des chose plus interessante pour nous

D.
0  0 
Avatar de lunatix
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 26/08/2009 à 14:52
c'est du FUD/Vent : pendant le premier proces, ils n'ont même pas été foutus de trouver 50 lignes de codes qui correspondaient.
0  0 
Avatar de gege2061
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 26/08/2009 à 14:56
Citation Envoyé par zebulon94 Voir le message
Ont parle d'une distrib ou de tous les linuxs ?
Du noyaux donc de tous les Linux.

Citation Envoyé par zebulon94 Voir le message
D'après l'histoire de l'informatique que je connais Linus s'est inspirée d'Unix afin de créer Linux alors qu'il était étudiant... et donc n'a pas utilisé le code d'Unix ....
Pour plus d'éclaircissements : http://en.wikipedia.org/wiki/SCO-Lin..._controversies

A première vue, Novell a vendu à SCO Unix System V dont on retrouve certains morceaux de code dans Linux. Codes qui aurait été proposé par IBM pour l'inclusion dans le noyau.

Mais SCO ne veux pas citer les lignes de codes incriminé, ça ne vous rappel rien ?
0  0 
Avatar de Xyphis
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 26/08/2009 à 14:57
Ce que je trouve amusant avec ces procès, c'est qu'à chaque fois qu'une affaire du genre passe sous mes yeux, je me dis qu'en fait je ne suis pas dans le même monde informatique que les autres.

On y lit des affaires de gros sous, des jugements obscurs basés sur des lois encore plus obscures... et en lisant les autres réactions, j'ai toujours comme un soulagement.

Bon sinon, ce que je pense de l'article... pas grand chose, j'ai l'impression de n'en avoir rien compris. SCO fait des utilitaires et donc pas un OS... alors pourquoi Linux est un concurrent ? Qu'il lui reproche la perte de son chiffre d'affaire, encore, admettons,... même si. S'il n'y avait pas Linux, à qui vendraient-ils leurs utilitaires UNIX ? Et des jugements contradictoires plusieurs années après... non franchement, tout ça me dépasse...
0  0