Affaire des vieux iPhone : la première affaire juridique a été portée devant les tribunaux
Un jour seulement après les aveux d'Apple

Le , par Victor Vincent, Chroniqueur Actualités
Apple a reconnu officiellement avoir déployé une mise à jour permettant de limiter la performance des vieux iPhone dans le souci de préserver la batterie et les composants du smartphone. Cependant, cette hypothèse ne semble pas avoir convaincu une partie des utilisateurs concernés qui a porté l’affaire devant les tribunaux. Déposée dans le district nord de l'État de l'Illinois, la plainte vise à devenir un recours collectif pour les milliers de personnes potentiellement concernées en Illinois, en Indiana, dans l’Ohio et en Caroline du Nord, les États américains de résidence des cinq plaignants.

Les plaignants soutiennent dans leur déposition qu’Apple aurait délibérément gardé le silence sur la limitation de performance des vieux iPhone dans le but de maintenir ou de booster les ventes des smartphones de la marque à la pomme. Pour rappel, Appel avait argumenté que cette mesure visait à préserver les batteries des vieux iPhone dont les batteries sont vieillissantes et qui étaient enclins à des mises hors tension brusque du fait que la batterie n’est plus en mesure de supporter les pics de performances de l’appareil. En réduisant les performances, la marque à la pomme préserverait ainsi la batterie et les composants du smartphone.

Même si ce ralentissement est fait pour éviter les arrêts inopinés des vieux iPhone comme l’explique Apple dans son communiqué, en raison de l'épuisement de leurs batteries usées, cela implique également un ralentissement des applications du smartphone. N’ayant eu droit à aucun avertissement signalant cette pratique aux utilisateurs, certains d’entre eux n’ont jamais su la cause du ralentissement de leur vieux iPhone. Les plaignants pensent que cela a poussé un grand nombre de personnes à se ruer vers les nouveaux modèles sortis par la marque croyant que les anciens avaient perdu de leurs performances du fait de l’usure.

D’après les plaignants, « les mises à jour iOS d'Apple ont délibérément négligé d'expliquer que la limitation intentionnelle des anciens modèles et la perte ou la diminution des performances d'exploitation qui en résultent pourraient être corrigées en remplaçant les batteries de ces appareils ». « Au lieu de cela, la décision d'Apple de ralentir délibérément ou d'étrangler ces appareils a été entreprise pour inciter frauduleusement les consommateurs à acheter les dernières versions de l'iPhone 7, ainsi que de nouveaux téléphones tels que l'iPhone 8 et l'iPhone X », ajoutent-ils.

Source : CLASS ACTION COMPLAINT

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Apple confirme ralentir intentionnellement les vieux iPhone, officiellement pour préserver la batterie et les composants du téléphone


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de marsupial marsupial - Membre émérite https://www.developpez.com
le 23/12/2017 à 19:45
Précisons qu'il y a 3 motifs différents pour autant de plainte. Dont une pour rupture de contrat depuis jeudi. En fait, quasiment immédiatement après l'explication fournie par Apple. source Ars Technica.
Avatar de diabolos29 diabolos29 - Membre averti https://www.developpez.com
le 24/12/2017 à 9:43
Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
Surtout quand on utilise des vis non standards (pentalobes) et que l'on met de la colle pour complexifier l'ouverture.
Tout à fait d'accord pour les vis. Par contre, est-ce vraiment de la colle ?
N'est pas plutôt pour permettre le blocage de la vis sans en empêcher le démontage. C'est parfois utilisé dans certains contextes, notamment lorsque les produits sont amenés à subir des vibrations.
Avatar de diabolos29 diabolos29 - Membre averti https://www.developpez.com
le 24/12/2017 à 9:49
Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
Au moins un avantage pour les appareils Android dont les mise-à-jours de l'OS ne sont quasiment jamais répercutées par les constructeurs.
Attention, c'est à double tranchant.
Les appareils encore fonctionnels après quelques années mais qui ne reçoivent plus de mises à jour constructeur restent à de vieilles version d'Android. Il devient alors de plus en plus difficile d'installer des applications en passant par le GooglePlayStore par exemple. Je commence à traiter cette problématique en ce moment et là aussi, on peut dire que c'est le constructeur qui dicte à l'utilisateur quelle est la durée de vue de sa tablette/smartphone (indirectement, certes, mais quand même).
Avatar de chrtophe chrtophe - Responsable Systèmes https://www.developpez.com
le 24/12/2017 à 10:02
Ce n'est pas au niveau des vis, mais plutôt des écrans ou batteries (selon modèles, ipad y compris).

Pour l'écran, je peux concevoir que se soit pour la fixation (pour les ipads notamment), pour les iphones, au niveau de la batterie. J'ai déjà vu des iphones partir en réparation avec des vis philips, et revenir de réparation, avec des vis pentalobes (iphones 4). Ca tient mieux les vis pentalobes ?

Quand on réinitialise un iPhone, la mise à jour système est imposée. Donc, si on veut garder une ancienne version de système, même si on n'a pas besoin de mettre à jours ses applications, on a pas le choix. Si le système est trop lourd pour l'appareil, il devient inutilisable, et sans possibilité de retour en arrière.
Avatar de hotcryx hotcryx - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 27/12/2017 à 13:10
Citation Envoyé par marsupial Voir le message
OMG !!!
Je ne sais pas si Apple se rend bien compte du scandale. Même en lisant les commentaires, je pense que là il y a procès pour escroquerie.
C'est clair.
Si on achète un core-i7 ce n'est pas pour avoir un core-i5.
Même si les iphones n'ont pas de processeurs Intel x86, c'est un exemple.
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Inactif https://www.developpez.com
le 27/12/2017 à 20:41
Citation Envoyé par hotcryx Voir le message
C'est clair.
Si on achète un core-i7 ce n'est pas pour avoir un core-i5.
Même si les iphones n'ont pas de processeurs Intel x86, c'est un exemple.
d’après geekbench le cpu de l'iphone8 est plus puissant qu'un I7
Avatar de Stéphane le calme Stéphane le calme - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 28/12/2017 à 21:14
Obsolescence programmée des iPhone : Apple fait face à des poursuites aux États-Unis
en France et en Israël

Il ne fait pas bon d’être dans les souliers d’Apple en cette fin d’année. En effet, suite à une analyse de données de performances, il a été démontré qu’Apple réduit la vitesse des processeurs dans les iPhone avec des piles usagées ou usées, les rendant plus lents. Cette analyse a été la conséquence de plaintes d’utilisateurs selon lesquels les anciens iPhone avec des batteries vieillissantes ont été moins performants que les mêmes smartphones avec des batteries de remplacement, le fondateur de l'entreprise de benchmark Primate Labs John Poole, a collecté des données du programme Geekbench de la société sur des milliers d'iPhone afin de vérifier les allégations.

La marque à la pomme a reconnu le 20 décembre que certaines mises à jour de son système d‘exploitation avaient pour effet de ralentir le fonctionnement d‘anciennes versions de son iPhone dans le souci de préserver la batterie et les composants du smartphone. Une décision qui n’a pas su calmer la colère des utilisateurs et qui a valu à Apple une multiplication d’actions intentées en justice.

Reuters rapporte que dans l'une des poursuites, dont la plainte a été déposée ce jeudi à San Francisco, il était mentionné que « l'incapacité des batteries à gérer la demande créée par les vitesses du processeur » sans le correctif logiciel était un défaut.

« Plutôt que de corriger le défaut de la batterie en fournissant un remplacement gratuit de la batterie pour tous les iPhone concernés, Apple a cherché à masquer le défaut de la batterie », indiquait la plainte.

Le demandeur dans cette affaire est représenté par l'avocat Jeffrey Fazio, qui a représenté les plaignants dans un règlement de 53 millions de dollars avec Apple en 2013 au cours de son traitement des réclamations de garantie iPhone.

Le problème qui se pose maintenant est que les utilisateurs de l'année dernière auraient pu blâmer un processeur informatique vieillissant pour des plantages d'applications et une performance léthargique – et ont choisi d'acheter un nouveau téléphone – alors que la véritable cause pouvait être une batterie faible qui aurait pu être remplacée pour une fraction du coût d’un nouveau téléphone, explique l’une des plaintes.

« S'il s'avérait que les consommateurs auraient pu remplacer leur batterie au lieu d'acheter de nouveaux iPhone s'ils connaissaient la véritable nature des mises à niveau d'Apple, vous pourriez commencer à avoir de meilleures raisons de parler de fausse déclaration ou de fraude » , a déclaré Rory Van Loo. Professeur de l'Université de Boston spécialisé en droit de la technologie grand public.

Mais Chris Hoofnagle, directeur de la faculté du Centre de droit et de technologie de Berkeley, a déclaré dans un e-mail qu'Apple n'avait peut-être pas mal agi.

« Nous ne sommes toujours pas arrivés aux normes de protection des consommateurs » autour des produits vieillissants, a déclaré Hoofnagle. À titre d'exemple, il a souligné que « l'approche éthique pourrait inclure des fonctionnalités dégradantes ou même invalidantes. »

Les poursuites visent des dommages non spécifiés, en plus, dans certains cas, de remboursements.

Du côté de l’Europe, l’association HOP (Halte à l‘obsolescence programmée) a déposé mercredi une plainte contre Apple.

Pour la cofondatrice et déléguée générale de l‘association HOP, Laetitia Vasseur, « tout est orchestré pour contraindre les consommateurs à renouveler leurs smartphones. À plus de 1200 euros le téléphone, soit plus d‘un SMIC, ces pratiques sont inacceptables et ne peuvent rester impunies », a-t-elle dit dans le communiqué.

L‘association française poursuit l‘entreprise pour « obsolescence programmée et tromperie ». Le recours a été déposé contre Apple France au tribunal de grande instance de Paris.

Apple est déjà visée par huit plaintes distinctes aux États-Unis ainsi qu‘une plainte en Israël, selon le quotidien national Haaretz. HOP explique qu’à la différence des autres pays, la France a fait de l‘obsolescence programmée un délit, avec « une peine maximale de deux ans de prison et une amende allant jusqu’à 300 000 euros et 5 % du chiffre d‘affaires annuel. »

Source : Reuters (1 et 2)
Avatar de adrien239 adrien239 - Membre averti https://www.developpez.com
le 29/12/2017 à 0:09
Iphone ou tartempion que la batterie ne soit pas remplaçable en un tour de main devrait suffire à décourager les acheteurs ....

Ce n’est pas le cas, eh ben qu’ils se débrouillent

J’ai 2 batteries de rechange pour mon (vieux) Samsung Mega 6.3 (ce qui fait 3 en tout avec celle qui est dedans), je la change en 30 secondes et avec ça j’ai une autonomie record pour un encombrement dérisoire.

Quand il tombera en panne j’en rachèterai un 200€ d’occase et s’il tarde un peu à tomber en panne alors je ferai gaffe que les prix ne remontent pas sur le marché de l’occasion (ou qu’il disparaisse) et j’en prendrai un de secours....

Bon maintenant qu’Apple se décarcasse pour faire vivre longtemps ses iphones, même avec des perfs dégradées c’est le CONTRAIRE de l’obsolescence programmée
Mais qu’Apple programme une dégradation des perfs’ c’est de l’obsolescence «commerciale» programmée....

Oh la la j’ai mal à la tête
Avatar de Gugelhupf Gugelhupf - Modérateur https://www.developpez.com
le 29/12/2017 à 3:50
Bonjour @adrien239, malheureusement les batteries sont des composants qui s'usent avec le temps même lorsque l'on ne s'en sert pas. A+
Avatar de Victor Vincent Victor Vincent - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 29/12/2017 à 9:53
Apple présente ses excuses à ses clients et promet une diminution du prix de la batterie de rechange de 50 dollars
de janvier à décembre 2018

Apple vient de publier une lettre destinée à ses clients dans laquelle la société s’excuse pour le « malentendu » autour des vieux iPhone après avoir récemment admis qu'il ralentissait intentionnellement les vieux smartphones afin de compenser la dégradation des piles. « Nous savons que certains d'entre vous pensent qu'Apple vous a laissé tomber », peut-on lire sur la page du communiqué de la société. La marque à la pomme s’excuse et dit vouloir apporter quelques clarifications à propos de cette affaire et informer ses clients de certains changements.

Apple affirme dans son communiqué que les batteries sont des « consommables ». La société déclare que le prix de remplacement de celles-ci pour les détenteurs d’un iPhone 6 ou plus connaitra une baisse de 50 dollars à partir de fin janvier jusqu’en décembre 2018. Avant cette polémique soulevée par les aveux de la société, la batterie de rechange était vendue à 79 dollars. Durant la période indiquée, elle sera donc échangée contre 29 dollars partout dans le monde, précise la société américaine. Apple promet également d'ajouter des fonctionnalités à iOS pour fournir plus d'informations sur la santé de la batterie dès le début de la nouvelle année, de sorte que les utilisateurs soient alertés quand leur batterie n’a plus la capacité de supporter les performances maximales de l’iPhone. On se souvient encore que lors de la sortie du premier iPhone il y’a dix ans, Apple déclarait que la plupart des utilisateurs de son smartphone n'auraient jamais besoin de remplacer leur batterie.

Plusieurs clients de la marque à la pomme ont longtemps soupçonné cette dernière de ralentir volontairement ses smartphones afin de booster ses ventes. C’est donc la nouvelle des aveux de la société qui a mis le feu aux poudres, valant à Apple plusieurs poursuites judiciaires dans le monde. Ce qui a rendu l’affaire plus scandaleuse aux yeux des plaignants et autres associations de défense des consommateurs c’est le fait que la société n’a pas communiqué sur ce ralentissement artificiel des performances de l’iPhone de manière claire. Il a fallu que cela soit découvert par un développeur pour que la société s’exprime sur le sujet.

Les iPhone 6, 6S, SE et 7 ont des performances de pointe de plus en plus lentes à mesure qu'ils vieillissent et leur batterie n'est pas en mesure de fournir autant de puissance au processeur. Apple avait annoncé ce changement de performance avec iOS 10.2.1 il y a un an, comme la solution à un problème avec l'iPhone 6 qui provoquait des arrêts inattendus quand les vieilles batteries ne sont plus en mesure de fournir assez d'énergie au processeur. Cependant, Apple n’a jamais indiqué clairement à quel point cela affecterait les performances du téléphone, ni même que cette diminution de performance pouvait être résolue par un changement de batterie.

Pour sa défense, Apple continue d'insister sur le fait que le but de la mise à jour n’était pas de ralentir artificiellement les smartphones, mais plutôt de gérer efficacement les performances du téléphone afin de maximiser la durée de vie de la batterie. « La seule intention de cette fonctionnalité est d'empêcher les arrêts intempestifs afin que l'iPhone puisse continuer à être utilisé », déclare la société. Elle ajoute que « cette gestion de l'alimentation fonctionne en considérant une combinaison de la température de l'appareil, de l'état de charge de la batterie et de l'impédance de la batterie. Ce n’est que si ces variables l'exigent, qu’iOS gérera dynamiquement les performances maximales de certains composants du système, tels que le CPU et le GPU, afin d'éviter des arrêts inattendus. »

D'après Apple, la diminution de la vitesse du processeur n’est qu’un moyen parmi d’autres de gérer les performances de la batterie. Les iPhone avec de vieilles batteries peuvent également assombrir leur écran, réduire le volume maximum des haut-parleurs et même désactiver les flashs lorsque le système a besoin de puissance. Mais d'autres fonctionnalités de base, comme la radio cellulaire, le GPS et la qualité de la caméra, ne sont pas affectées, ajoute Apple.

Quoi qu'il en soit, Apple a un long chemin à parcourir pour rétablir la confiance avec ses clients. Cette histoire a dépassé la presse technologique et a été relayée par les émissions matinales et les journaux dans le monde entier, une publicité dont pouvait se passer la société si elle avait communiqué clairement sur cette affaire. Apple insiste malgré tout que son but a toujours été que ses clients «  puissent utiliser leur iPhone le plus longtemps possible. »

Source : Apple

Et vous ?

Que vous inspire la tournure qu'est en train de prendre cette affaire ?

Voir aussi

Apple confirme ralentir intentionnellement les vieux iPhone, officiellement pour préserver la batterie et les composants du téléphone

Obsolescence programmée des iPhone : Apple fait face à des poursuites aux États-Unis en France et en Israël
Contacter le responsable de la rubrique Accueil