Microsoft lance la préversion de son kit de développement Quantum
Qui embarque son langage de développement Q # dédié à l'informatique quantique

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
En septembre, durant sa conférence Ignite, Microsoft a dévoilé ses plans à long terme pour l'informatique quantique, notamment son nouveau langage de programmation quantique, baptisé Q # (Q-sharp). L’éditeur avait alors expliqué que les développeurs n'auraient pas besoin d'être experts en informatique quantique pour pouvoir se servir de ce langage.

Au contraire, le langage a été conçu pour être accessible : « Conçu pour l’informatique quantique, Q # est le langage de programmation de haut niveau le plus accessible avec un système de type natif pour les qubits, les opérateurs et autres abstractions. Il est entièrement intégré à Visual Studio, permettant à un système professionnel complet d'outils de développement d'entreprise d'accéder au chemin le plus rapide vers l'efficacité de la programmation quantique. »

Quelques mois plus tard, Microsoft a annoncé (hier) la disponibilité d’une bêta gratuite de son kit de développement Quantum, incluant notamment :
  • le langage de programmation Q # et son compilateur ;
  • une bibliothèque Q # standard : la bibliothèque contient des opérations et des fonctions qui prennent en charge à la fois l'exigence de contrôle de langage classique et les algorithmes quantiques Q # ;
  • un émulateur de machine quantique locale, optimisé pour une simulation et une vitesse vectorielle précise. Il n’y a donc pas besoin d’avoir accès à une machine quantique pour faire ses tests ;
  • un émulateur de trace informatique quantique, utilisé pour estimer les ressources requises pour exécuter un programme quantique et permettre également un débogage plus rapide du code de contrôle non Q # ;
  • une extension Visual Studio, qui contient des modèles pour les fichiers Q # et les projets ainsi que la coloration syntaxique. L'extension installe et crée également des crochets automatiques pour le compilateur.

En clair, les développeurs seront en mesure de tester le code écrit en Q # dans l’émulateur local dédié qui est livré avec le Kit. Microsoft a également mis à leur disposition un émulateur quantique Azure pour tester et déboguer des simulations sur plus de 40 qubits (analogue quantique du bit).

Les émulateurs vont également permettre aux développeurs d'estimer le coût en ressources pour exécuter leur code. Un certain nombre d'échantillons quantiques, de didacticiels et de blocs de construction sont également disponibles pour aider les développeurs à démarrer.


Comme l’indique Microsoft sur son blog, certains experts pensent que les ordinateurs quantiques pourraient permettre aux scientifiques de relever certains des défis les plus difficiles au monde.

Cela serait rendu possible par la puissance de calcul des ordinateurs quantiques. Ils seront en effet en mesure de faire, en seulement quelques heures ou quelques minutes, des calculs qui prennent un temps exponentiellement plus long sur des ordinateurs classiques. Ils devraient ainsi contribuer à des avancées majeures, notamment en matière d’intelligence artificielle.

Krysta Svore, chercheuse principale chez Microsoft, qui a dirigé le développement du logiciel et du simulateur quantique explique que cela pourrait contribuer à stimuler des avancées majeures dans des domaines tels que la reconnaissance de la parole, de la vision ou du langage.

Microsoft précise que le kit permettra aux développeurs de créer des applications qui peuvent fonctionner sur le simulateur quantique, et ces mêmes applications vont également fonctionner sur un ordinateur quantique topologique, que Microsoft est en train de développer pour l'informatique quantique à usage général. « La beauté réside dans le fait que le code n’aura pas besoin d’être modifié une fois qu’il sera exécuté sur du matériel quantique », a commenté Krysta.

Accéder à la préversion

Source : Microsoft

Et vous ?

Que pensez-vous de cette initiative de Microsoft ?
Êtes-vous enthousiaste quant aux possibilités qui s'offrent dans le domaine ?
Allez-vous l'essayer ? Pourquoi ?

Voir aussi :

Microsoft crée un nouveau langage de programmation dédié aux ordinateurs quantiques, qui devrait être officialisé d'ici la fin d'année


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de 1bernard1 1bernard1 - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 15/12/2017 à 15:19
Pourquoi ne sont-ils pas capable de faire en sorte que leur trucs s'installent correctement... décidément?
Avatar de marsupial marsupial - Membre émérite https://www.developpez.com
le 26/02/2018 à 18:33
Avatar de Michael Guilloux Michael Guilloux - Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
le 26/02/2018 à 19:05
Microsoft met à jour son kit de développement quantique :
support de macOS et Linux, bibliothèques supplémentaires et interopérabilité avec Python

Lors de sa conférence Ignite, en septembre dernier, Microsoft a révélé son intention de conquérir les développeurs dans le monde quantique avec son langage de programmation Q# (Q-sharp). « Conçu pour l’informatique quantique, Q# est le langage de programmation de haut niveau le plus accessible avec un système de type natif pour les qubits, les opérateurs et autres abstractions », affirmait le géant du logiciel. « Il est entièrement intégré à Visual Studio, permettant à un système professionnel complet d'outils de développement d'entreprise d'accéder au chemin le plus rapide vers l'efficacité de la programmation quantique. »

Trois mois plus tard, Microsoft a publié une préversion gratuite de son kit de développement quantique qui inclut notamment le langage de programmation Q#, un simulateur d'informatique quantique et d'autres ressources pour les personnes qui souhaitent commencer à écrire des applications pour un ordinateur quantique. Dans un billet de blog, Microsoft annonce aujourd'hui que son kit de développement a été bien accueilli par la communauté des développeurs et le monde académique ; ce qu'il amène maintenant à introduire des améliorations.

« Lorsque nous avons lancé le Quantum Development Kit en décembre dernier, nous étions enthousiasmés par les possibilités qui pourraient découler de l'ouverture du monde de la programmation quantique à un plus grand nombre de personnes », a expliqué l'équipe Microsoft Quantum. « Nous avons livré un nouveau langage de programmation quantique – Q#, une intégration riche avec Visual Studio, et bon nombre de bibliothèques et échantillons. Depuis lors, des milliers de développeurs ont exploré le Quantum Development Kit et ont fait l'expérience du monde de l'informatique quantique ». Cela inclut des étudiants, des professeurs, des chercheurs, des concepteurs d'algorithmes et des personnes novices en développement quantique qui ont décidé d'utiliser les outils de Microsoft pour acquérir des connaissances.

Sur la base des retours des premiers utilisateurs, Microsoft annonce aujourd'hui la première mise à jour majeure de son kit de développement quantique, avec notamment la prise en charge de macOS et Linux, des bibliothèques open source supplémentaires et une interopérabilité avec Python :

  • prise en charge de Mac et Linux. Il s'agit de la fonctionnalité la plus demandée par les développeurs. Microsoft fournit désormais un support pour la construction d'applications quantiques avec Q# sur macOS et Linux, y compris l'intégration avec VS Code et la prise en charge de la simulation quantique ;

  • ouverture complète des bibliothèques et échantillons de développement quantique. En décembre, Microsoft a partagé le code source de ses bibliothèques pour aider les développeurs à comprendre comment fonctionnent les constructions Q#. Mais beaucoup de développeurs ont voulu faire plus que simplement apprendre ; ils ont exprimé leur volonté de réutiliser les bibliothèques de Microsoft dans leurs propres applications et apporter leurs propres améliorations à la communauté Q#. Microsoft a donc ouvert ses bibliothèques ;
  • interopérabilité avec le langage de programmation Python. De nombreux développeurs ont des bibliothèques de code existantes en Python, et Microsoft a donc voulu leur offrir une interopérabilité avec Python depuis Q#, sans avoir à porter quoi que ce soit. L'interopérabilité avec Python disponible en tant que préversion sur Windows permet au code Q# d'appeler directement les routines Python, et vice-versa ;
  • un simulateur plus performant. Les performances du simulateur quantique sont quatre à cinq fois meilleures, d'après Microsoft. Cela offre donc une boucle de test et d'optimisation beaucoup plus rapide, en particulier pour les simulations impliquant 20 qubits ou plus.




Source : Microsoft Quantum Team

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Quel degré de priorité accordez-vous au développement quantique aujourd'hui ?

Voir aussi :

Microsoft lance la préversion de son kit de développement Quantum, qui embarque son langage de développement Q # dédié à l'informatique quantique
Microsoft crée un nouveau langage de programmation dédié aux ordinateurs quantiques qui devrait être officialisé d'ici la fin d'année
Chiffrement quantique : des chercheurs créent un système de distribution de clés quantiques jusqu'à dix fois plus performant que tous les précédents
Avatar de marsupial marsupial - Membre émérite https://www.developpez.com
le 26/02/2018 à 19:33
C'est déjà fait et la priorité va à l'intelligence artificielle appliquée aux sciences et technologies, en particulier l'électronique, mais aussi dans de nombreux autres domaines. La recherche fondamentale également s'est servi de notre HPC.

Mais offrir un environnement de développement et un simulateur reste un bon pas de franchi pour MS pour démocratiser le quantique.

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil