Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Une start-up disparaît après avoir récolté 374 000 dollars suite à une ICO
Des escrocs profitent déjà du mode de financement

Le , par Stéphane le calme

42PARTAGES

10  0 
L’ICO (initial coin offering) est un nouveau mode de financement qui associe monnaie numérique à crowdfunding. Depuis le début de l’année en cours, les entrepreneurs de la blockchain ont levé plus de 3 milliards de dollars via des ICO, contre 295 millions de dollars auprès des VC, selon une étude de Coindesk et les montants qui entrent en jeu sont de plus en plus importants.

Cependant, l'Autorité européenne des marchés financiers (AEMF) appelle à la vigilance concernant les ICO. Un message qui s’adresse aussi bien aux investisseurs et aux organisateurs de ces levées de fonds. L'organisme insiste sur le fait que les projets d'ICO sont « à un stade de développement peu avancé ». L’AEMF s'est également exprimée sur les tokens (ou jetons) reçus en échange d'une contribution. Elle imagine des cas de figure qui permettraient d'entrer l'ICO dans champ de plusieurs directives européennes existantes. Par exemple, si le token est assimilable à un instrument financier, alors il tomberait sous le coup de la directive 2014/65 relative aux marchés d'instruments financiers.

Les craintes de l’AEMF n’auront pas tardé à se matérialiser. En effet, une start-up sur la plateforme Ethereum s’est volatilisée de l'Internet dimanche après avoir recueilli 374 000 $ US auprès d'investisseurs dans le cadre d'une collecte de fonds ICO.

Confido est une startup qui a promis d’apporter une nouvelle solution de paiement décentralisée (en s’appuyant donc sur la technologie blockchain) pour les achats en ligne : « Confido est une solution de paiement développée pour être utilisée à la fois par des entreprises et des particuliers. Elle fournit des paiements d'entiercement s’appuyant sur les contrats intelligents et sans compter sur une partie tierce pour contrôler l’argent. Ce qui rend Confido unique est sa fonctionnalité de suivi. Confido va suivre un paquet jusqu’au point de livraison avant de débloquer les fonds. Tout cela est réalisé d’une façon décentralisée grâce aux contrats intelligents sur la Blockchain Ethereum. »


La vente de jetons numériques s’est effectuée du 6 au 8 novembre et les investisseurs ont participé à coup d’ethers.

Cependant, dimanche dernier, la société a supprimé son compte Twitter et a fermé son site Web. Un représentant de l'entreprise a posté un bref commentaire sur le sous-forum désormais privé de l'entreprise sur Reddit, citant des problèmes juridiques qui empêchent l'équipe Confido de poursuivre son travail. Le même message a également été posté sur Medium, mais a rapidement effacé.

« Pour le moment, nous sommes dans une situation difficile, car nous avons des problèmes juridiques causés par un contrat que nous avons signé », indique le message (une version en cache du message posté sur Medium est visible). « Il est probable que nous serons en mesure de trouver une solution pour rectifier la situation. Cependant, nous ne pouvons pas vous assurer à 100 % que nous allons réussir à traverser cette étape. » Le message a apparemment été écrit par le fondateur de Confido, un certain Joost van Doorn, qui semble n'avoir aucune présence sur Internet en plus d'un profil LinkedIn maintenant supprimé.

Même le représentant de Confido sur Reddit ne semble pas savoir ce qui se passe, cependant, affichant des heures après le message initial, « Ecoutez, je n'ai absolument aucune idée de ce qui s'est passé ici. La suppression de l'ensemble de nos plateformes de médias sociaux et de notre site Web m'a complètement surpris. »

De plus, lundi, TokenLot, l’entreprise qui s’est chargée de l’ICO, a annoncé qu’il s’agissait probablement d’une arnaque :

« Ce matin nous apportons la malheureuse nouvelle que l'équipe derrière Confido a apparemment réalisé une arnaque. Tous les comptes Internet liés à Joost (CEO de Confido) ont été supprimés. Nos lignes de communication avec la Confido ont également été fermées. Malheureusement, nous n'avons pas beaucoup plus d'informations sur la situation, en dehors de ce qui a déjà été rendu public.

« TokenLot a été embauché par Confido pour héberger leur crowdsale (ICO) et garder les fonds collectés. Les termes de notre contrat exigent que tous les ICO figurant sur notre plateforme présentent une preuve de création de jetons et de distribution de jetons aux investisseurs, avant que ne soient remis les ETH collectés au cours de l'ICO. Le 7 novembre, Confido a démontré toutes les preuves nécessaires pour que lui soient remis les fonds de l'entiercement. »

TokenLot a expliqué qu'il cherchait des indices pour traquer l'équipe de Confido. Il a déclaré que certains des jetons d'éthers recueillis lors de l'ICO avaient été envoyés à un compte tenu avec Bittrex, un échangeur de cryptomonnaies.

TokenLot a ajouté qu'il avait été en contact avec Bittrex, ce dernier avait confirmé que le compte où les ETH ont été envoyés dispose d’un titulaire authentifié. Cependant, la politique de confidentialité de Bittrex exige un mandat de perquisition des forces de l’ordre pour divulguer des informations sur des clients. Aussi, TokenLot envisage de se tourner vers le FBI pour demander à l’agence de l’aider à obtenir des détails.

Pendant ce temps, les investisseurs qui ont compris qu’ils se sont fait arnaquer ne manquent pas de se plaindre sur la toile. Un épisode parmi tant d’autres qui relance une question très importante : Que se passe-t-il si un escroc se cache dans la liste des ICO et disparaît après la levée de fonds ?

Source : CNBC

Voir aussi :

UE : le régulateur des marchés financiers met la pression sur les entreprises impliquées dans les ICO, et avertit les investisseurs contre les risques
Les ICO ou levées de fonds en cryptomonnaies : une arnaque ou un investissement rentable ? Pour Belfort, c'est la plus grande escroquerie du siècle
Des pirates dérobent plus de 500 000 dollars en ethers lors de l'ICO lancée par Enigma en utilisant une technique de phishing

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 22/11/2017 à 5:25
Je suis toujours étonné par le nombre de gogos qui tombent dans ces pièges. C'est dans la série "plus c'est gros plus ça passe". Les anciens se souviennent peut-être des tapages publicitaire pour une firme "Entré Computer" dont la mission n'était vraiment pas claire. En fait c'était une franchise qui... n'avait rien à vendre. Comme ils faisaient une expo à Toulouse dans les salles de réception d'un hôtel de luxe, j'avais été les voir. Secrétaires nunuches débitant de l'idéologie élitiste, mais rien de concret de ce qu'ils donnaient pour leur droit d'entrée de 50.000 F (à l'époque). Je m'étais fait une petite idée de ce qu'étaient ces zozos mais de visu ça se confirmait : pas une seule immobilisation matérielle et financière, rien que du vent pour collecter du fric aux gogos.

Bien sûr ils ont fait une faillite frauduleuse et beaucoup de gogos n'ont eu que leurs yeux pour pleurer de s'être fait gruger aussi bêtement.
3  2 
Avatar de Almopine
Membre averti https://www.developpez.com
Le 23/11/2017 à 12:21
« Confido est une solution de paiement développée pour être utilisée à la fois par des entreprises et des particuliers. Elle fournit des paiements d'entiercement s’appuyant sur les contrats intelligents et sans compter sur une partie tierce pour contrôler l’argent. Ce qui rend Confido unique est sa fonctionnalité de suivi. Confido va suivre un paquet jusqu’au point de livraison avant de débloquer les fonds. Tout cela est réalisé d’une façon décentralisée grâce aux contrats intelligents sur la Blockchain Ethereum. »
Mais, ça n'a absolument aucun sens
1  0