Andrew Ng, l'un des ténors de l'IA, estime qu'il faudra un nouveau "New Deal"
Pour combler la perte des emplois menacés par l'automatisation

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
L’IA connait un développement rapide et les récentes études indiquent qu’elle menace une multitude d’emplois dans l’avenir, ce constat est partagé par Andrew Ng, ancien directeur du développement IA pour le moteur de recherche chinois Baidu, et avant cela, créateur du projet Brain de deep-learning de Google.


Andrew Ng

Lors de l’événement annuel EmTech MIT à Cambridge au Massachusetts ce mardi, Ng a dit qu’il a visité des centres d’appel et parlé à des employés tout en ayant conscience que ses équipes d’ingénieurs logiciels vont développer des solutions par la suite qui vont automatiser certains aspects de leur travail.

« Il y a plusieurs professions en ligne de mire des équipes d’intelligence d’IA dans le monde entier », dit-il.

Ng travaille aujourd’hui sur une startup appelée Deeplearning.ai qui aide à entrainer les gens à utiliser la technologie de deep learning. Conscient que l’IA va certainement automatiser, voire supprimer certains emplois, Ng a quelques idées pour aider ceux qui occupent aujourd’hui des jobs qui seront affectés comme les employés de centres d’appel, les radiologistes, les chauffeurs de camion, etc.

Ng suggère de mettre en place une version à jour du New Deal, le programme mis en place entre 1933 et 1938 pour lutter contre les effets de la Grande Dépression aux États-Unis. Ng propose qu’à travers un programme similaire, il faudra financer la formation des employés pour acquérir de nouvelles compétences une fois leur job actuel automatisé par l’IA.

Même en l’état actuel du développement de l’IA, Ng a informé que la technologie est d’ores et déjà en mesure de transformer toutes les industries. Juste avec l’apprentissage supervisé, une technique qui consiste à donner un input à un ordinateur, la machine est capable d’apprendre pour prédire un output (exemple de charger une image et l’ordinateur se charge d’identifier si c’est vous ou non).

« Même aujourd’hui, si nous nous arrêtons de publier des documents de recherche, nous avons assez pour transformer l’industrie », dit-il. Les prochaines vagues d’innovation vont apporter des changements profonds au marché du travail, et on doit trouver un moyen pour continuer à s’adapter.

Ng est auteur ou coauteur d'une centaine de publications scientifiques concernant l'apprentissage automatique (machine learning), la robotique et les domaines connexes, et ses travaux sur la vision par ordinateur ont été repris par la presse. En 2008, il a été nommé par la Revue de technologie du MIT comme l'un des 35 innovateurs mondiaux de moins de 35 ans.

Source : MIT Technology Review

Et vous ?

Que pensez-vous de l’opinion de Ng ? Êtes-vous d’accord avec lui ?
Voir aussi :

Emploi : l'intelligence artificielle suscite des craintes dans le secteur bancaire français, des emplois seraient menacés d'après le syndicat SNB
L'automatisation des tâches ou l'automatisation des emplois ? Les robots vont-ils bientôt commencer à mettre l'homme au chômage ?
L'IA pourrait faire disparaitre 47 % des emplois aux États-Unis durant les deux prochaines décennies et accentuer davantage l'inégalité des revenus


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de KEKE93 KEKE93 - Membre averti https://www.developpez.com
le 09/11/2017 à 12:52
Concernant une politique de New Deal, ici pour les Etats-Unis, ça a peut-être du bon d'ici 15-30 ans pour réaffecter l'emploi...Mais une telle politique économique basée sur les dépenses de l'Etat pour l'investissement n'est-elle pas la goutte d'eau qui fait déborder le vase quand on sait que la dette des Etats-Unis, c'est dans l'ordre de 100% du PNB américain ( c'est encore pire pour la Chine avec une dette équivalant à 260% de leur PNB)

Ne dit-on pas que si crise économique il y a dans les cinq ans, ce sera probablement dû à un manque de confiance des investisseurs dans le financement de la dette des Etats?
Contacter le responsable de la rubrique Accueil