Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Deux utilisateurs de Twitter voient leur compte suspendu temporairement
Après avoir posté un tweet de 35 000 caractères

Le , par Stéphane le calme

141PARTAGES

13  1 
En septembre dernier, Twitter a annoncé être en train de travailler sur la possibilité de doubler le nombre de caractères qui passerait alors à 280. Actuellement, seul un groupe de bêta testeurs peuvent en profiter. Pourquoi ce changement dans sa politique ?

Aliza Rozen, Product Manager chez Twitter a d’abord rappelé que le problème du nombre de caractères n’est pas universel. Par exemple, quand elle fait un Tweet en anglais, elle atteint rapidement la limite de 140 caractères et doit alors penser à modifier son tweet pour le rendre plus concis. « Parfois, je dois supprimer un mot qui a traduit pourtant une émotion importante, ou alors je décide de ne pas envoyer mon tweet. Mais lorsque Iku fait des tweets en japonais, il n'a pas le même problème. Il finit par partager sa pensée et a encore de la marge. C'est parce que dans des langues comme le japonais, le coréen et le chinois, vous pouvez transmettre environ deux fois plus d’informations en un caractère, ce que vous ne pourriez pas obtenir dans plusieurs autres langues, comme l'anglais, l'espagnol, le portugais ou le français. »

Pourtant, au cours du week-end, deux utilisateurs de Twitter allemands ont franchi avec succès la limite de caractères existante en envoyant un tweet de 35 000 caractères. Bien au-delà donc des 140 caractères actuels ou des 280 proposés dans la bêta.

En formatant un message comme une URL, ils ont été capables de réaliser cet exploit qui a très vite été diffusé sur la toile. Twitter a vite fait de l’enlever. Ce sont les utilisateurs Timrasett et HackneyYT qui ont réalisé ce Tweet. Même si l'original n’apparaît plus sur la plateforme, il est possible de voir le colosse dans toute sa splendeur sur l'Internet Archive. Le texte en lui-même semble n’avoir aucun sens : il était juste question pour les deux utilisateurs de montrer la possibilité de dépasser les limites imposées par Twitter. Comme l’a souligné l’utilisateur hexwaxwing, dans le texte figurent des codificateurs d'URL.

Twitter a temporairement banni les deux utilisateurs responsables, même si leur compte est désormais actif (après s’être confondu en excuse auprès de Twitter). À en juger par le tweet post-interdiction de HackneyYT qui a déclaré « Nous allons continuer à chercher des bogues dans Twitter. Le Tweet de 35 000 caractères n’était que le début », les deux compères vont continuer à scruter la plateforme à la recherche de failles.


Un porte-parole de Twitter a confirmé que l'exploit a été corrigé et a rappelé certaines règles en particulier relatives aux spams et à la sécurité.

Nous nous efforçons de protéger les utilisateurs de Twitter contre les abus techniques et le spam. Afin de promouvoir un environnement stable et sécurisé sur Twitter, les comportements suivants sont interdits quand vous accédez au service ou quand vous l'utilisez :
  • accéder à des zones non publiques de Twitter, à ses systèmes informatiques ou aux systèmes techniques de fourniture des prestataires de Twitter (sauf dans le cadre expressément autorisé du programme Twitter Bug Bounty), les utiliser ou les altérer, ou encore tenter de le faire ;
  • sonder, scanner ou tester la vulnérabilité de tout système ou réseau ou enfreindre ou contourner les mesures de sécurité ou d'authentification (sauf dans le cadre expressément autorisé du programme Twitter Bug Bounty), ou encore tenter de le faire ;
  • accéder ou tenter d'accéder à Twitter, ou rechercher ou tenter de rechercher via Twitter, par tout moyen (automatisé ou non), autrement que par nos interfaces publiques actuelles fournies par Twitter (et seulement dans les limites des conditions d'utilisation en vigueur), sauf si vous avez été expressément autorisé à le faire aux termes d'un accord séparé avec Twitter. Notez qu'indexer Twitter est permis si cette opération est effectuée en conformité avec les dispositions du fichier robots.txt. Néanmoins, aspirer Twitter sans notre accord préalable est expressément interdit ;
  • falsifier un en‑tête de paquet TCP/IP ou toute partie de l'information dans l'en‑tête d'un email ou d'une publication, ou utiliser Twitter d'une quelconque manière pour envoyer des informations altérées, trompeuses ou dont la source est faussement identifiée ;
  • perturber ou interrompre l'accès de tout utilisateur, hôte ou réseau (ou tenter de le faire), notamment, mais sans s'y limiter, en envoyant un virus, en effectuant des opérations visant à surcharger les services Twitter, à les saturer, à les spammer ou à les bombarder d'emails, ou en programmant la création de contenus de manière à interférer avec Twitter ou à créer une charge indue sur le service.

Tout compte impliqué dans les activités suivantes pourra être temporairement verrouillé ou risque d'encourir une suspension définitive.

Source : Twitter, Web Archive

Voir aussi :

Twitter envisage de doubler la limite de caractères disponibles pour faire un tweet, la limite de 280 caractères est actuellement en phase de tests

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !