Quelles sont les pratiques qui vous poussent à détester un site web en 2017 ?
Voici une liste à éviter d'urgence

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
Quelles sont les pratiques qui vous poussent à détester un site web en 2017 ?
Alors qu’on est en 2017, le design du web et les pratiques des webmasters ont bien évolué, mais pas toujours dans la bonne direction et dans l'intérêt des internautes. En plus des popup qui s’affichent sans cesse et des sites plombés de pubs, de nouvelles pratiques gâchent la vie de tous les jours des internautes sur la toile. Voici la liste des pratiques à éviter dans vos sites web en 2017.


Les popup de promotion et de newsletter

De nombreux sites web tentent tant bien que mal de récupérer les adresses email des internautes dans le but de leur envoyer leur newsletter. Le moyen privilégié utilisé par ces sites est les popup, une pratique déconcertante pour les internautes, surtout ceux qui ont tendance à tout faire avec le clavier. Les sites utilisent aussi des popup pour faire la promotion de leur présence sur les réseaux sociaux, une pratique pas très appréciée par la plupart des visiteurs, surtout s’ils visitent le site pour la première fois ou depuis un réseau social.

Les popup pour application mobile

À l’âge du Responsive Web Design, certains sites continuent toujours à demander à leurs visiteurs d’installer une application mobile pour lire un article sur mobile, une pratique inacceptable si l’on sait qu’un internaute visite plusieurs sites web par jour et qu’il est donc impossible d’installer une application pour chaque site. De plus, dans la plupart des cas, l’application n’est en fait qu’une webview qui récupère la page web et l’affiche à l’écran.

La redirection vers site mobile

Toujours en parlant de responsive design, beaucoup de sites web ont tendance à avoir une version mobile et une version desktop. Certes ce sont deux mondes différents, mais est-ce le cas pour afficher du texte à l’écran (blog, news…) c’est d’ailleurs la raison de concevoir des sites web adaptatifs. De plus, le responsive design permet de faire des économies à long terme en n'ayant qu’un seul thème à maintenir, une seule URL, etc.

Un site compatible desktop et mobile est la solution optimale, mais si c’est impossible, il faut au moins songer à mettre en place une détection à double sens, c’est-à-dire le passage vers le site desktop quand on visite un site mobile depuis un PC.

Flash

La mort définitive de Flash est annoncée pour 2020, mais ça n’empêche pas beaucoup de sites web de l’utiliser et de continuer à agacer les internautes avec.

Java

Comme pour Flash, Java en 2017 est mort, plus mort qu’avant.

Silverlight

Silverlight a comme concurrents principaux Adobe Flash, Flex et, dans une moindre mesure, des solutions telles que JavaFX ou QuickTime d’Apple. La technologie est encore utilisable dans de nombreux navigateurs (Internet Explorer, par exemple) dans les systèmes d’exploitation Windows et Mac OS X, via l’utilisation d’un plugin, mais pas dans les dernières versions des navigateurs modernes. Tout comme pour Flash, le besoin accru de sécurité et l'avènement du HTML5 sont la cause de son abandon. Donc pas la peine de continuer à le supporter.

Les lecteurs HTML5

Depuis l’avènement du HTML5, les navigateurs ont leur propre interface de lecteur qu’il est possible de jouer avec en modifiant un peu le JavaScript. Seul bémol, certains vont loin en empêchant par exemple la lecture d’une vidéo si on désactive la lecture automatique !

Pire encore, la lecture de vidéos automatique continue de faire rage sur le web ; non seulement cette pratique pèse sur la facture de bande passante des internautes, mais elle constitue aussi un cauchemar à cause des sons et autres pubs qui se lancent tout seuls.

Les messages pour les cookies

Depuis l’application de la directive européenne communément appelée « paquet télécom », les internautes doivent être informés et donner leur consentement préalablement à l'insertion de traceurs. Ils doivent disposer d'une possibilité de choisir de ne pas être tracés lorsqu'ils visitent un site ou utilisent une application. Les éditeurs ont donc l'obligation de solliciter au préalable le consentement des utilisateurs.

L’idée n’est pas mauvaise en soi et les sites doivent se conformer à la loi, seulement, l’application n’est pas à la hauteur. D’un, le bandeau ne vous propose que d’accepter les cookies (en plus d’occuper une place monstrueuse dans un petit écran mobile), et ne vous laisse jamais un autre choix. Heureusement, des extensions comme I don’t care about cookies permet d'outrepasser ce problème.

Les sites pour tel ou tel navigateur

Il arrive qu’on croise de temps en temps des sites web optimisés ou carrément conçus pour certains navigateurs et pas d’autres. Cette pratique constitue une régression du web dont le principe est de rester ouvert et accessible pour tous, quel que soit le navigateur.

Il est vrai que tous les navigateurs ne sont pas égaux et que certains sont plus performants, mais cela n’empêche pas de faire un peu plus d’efforts pour optimiser les sites web pour tout le monde au lieu de ne cibler qu’une portion des internautes et demander aux autres d’installer un navigateur juste pour visiter un site. Le champion ici c’est évidemment Google Chrome, qui intègre tout un tas de technologies non standards détectées par aucun autre navigateur (et que les webmasters utilisent en masse).

Les sites qui ne marchent pas

Certains sites ne fonctionnent même pas. Avec des liens morts, des boutons qui ne servent à rien, un formulaire impossible à utiliser, ça indique que le site n’a pas été testé ou bien il est mal entretenu.

Les sites anti-bloqueurs de pub

La prolifération des moyens de publicité en ligne et les abus manifestes qui vont avec poussent de plus en plus de personnes à se tourner vers des outils de blocage de publicité. Dans ce contexte, l’utilisation de ces outils peut être compréhensible, mais porte aussi préjudice aux sites web dont l’exploitation engendre des coûts énormes. Face à cette réalité, certains sites sont anti-bloqueurs de pubs et tentent de bloquer l’accès à certains internautes qui recourent à ces outils. En même temps, d’autres sites tentent tant bien que mal d'adopter une politique de publicité la moins intrusive possible afin de respecter leurs visiteurs.

Les formulaires limités

En plus des formulaires limités à un nombre de caractères spécifiques (500 caractères pour laisser une évaluation, un commentaire ?), il y a aussi les champs de recherche en HTML qui utilisent un resize: none; ce qui est inutile sachant que ces champs de recherche peuvent s’agrandir avec la souris.

Les sites avec une mauvaise redirection

… ou bien sans redirection

Il n’est pas nécessaire de taper un « www » pour accéder à un site, les administrateurs doivent mettre en place des règles de redirection automatique pour faciliter la vie aux internautes. Cette démarche pourtant facile est parfois omise par certains sites.

Les sites avec une fausse sécurité

Certains sites ont beau utiliser les dernières technologies de pointe en matière de sécurité, ils recourent à certaines pratiques inacceptables en 2017 comme le fait de :

  • limiter la longueur du mot de passe. Peu importe la limite : votre serveur et mon navigateur peuvent gérer un mot de passe de 10 000 caractères sans problèmes ;
  • limiter les caractères dans le mot de passe. Pareil : il faut que l’internaute ait la possibilité d’utiliser n’importe quel caractère dans un mot de passe.


Les sites qui désactivent le clic droit, le clavier ou autre

Cette protection inutile est utilisée par de plus en plus de sites, inutile parce que tout le contenu qui s’affiche sur le navigateur peut être accédé via le code source, ça ne fait que perdre du temps à tout le monde.

De plus, certains sites ont la mauvaise manie de redéfinir les raccourcis clavier et d’assigner un menu spécial, ce qui gâche l’expérience des internautes habitués à utiliser le clavier seulement.

Source : Le Hollandais Volant

Et vous ?

Quelles pratiques vous font détester le plus le web ?
Partagez vos mauvaises expériences !

Voir aussi :

Quels sont les langages de programmation que vous détestez le plus en 2017 ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de Doksuri Doksuri - Membre émérite https://www.developpez.com
le 07/11/2017 à 8:20
j'ai quasiment tout vote ^^
Avatar de micka132 micka132 - Membre expert https://www.developpez.com
le 07/11/2017 à 9:30
Pourquoi il n'y a pas Javascript ?
Il y a bien Flash et Silverlight, comme si c'était les techno le problème et pas l'abus et / ou la mauvaise utilisation.
Je vois de plus en plus de site qui me font ramer l'ordinateur, petit à petit on en revient exactement au même problèmes qu'avec Flash.
Avatar de flaked flaked - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 07/11/2017 à 9:46
Le formulaire d'inscription à developpez.com xD

Sinon en général les sites qui me font faire directement demi-tour sans chercher plus loin ce sont : les sites avec inscription obligatoire pour les consulter/les sites anti-bloqueur de pub (je met en liste blanche les sites que je consulte régulièrement et qui me le demandent car pour les autres, j'oublie souvent malheureusement)/les sites avec du contenu FB ou qui renvoient sur d'autres sites sans demander.

Sinon les sites Flash j'en vois plus trop ou alors ils sont devenus transparents.
Avatar de mathieu mathieu - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 07/11/2017 à 10:43
Dans la catégorie "Clic droit, etc..." je rajouterai aussi les sites qui suppriment les soulignement des liens.
Quand il s'agit de liens dans le menu de navigation, cela me dérange moins puisque on comprend le but du menu. Mais quand le lien est au milieu du texte, on ne se rend même plus compte qu'il s'agit d'un lien.
Certains sites définissent les liens dans une couleur différente. Mais parfois ce changement de couleur n'est pas flagrant alors que j'ai une bonne vision des couleurs donc je m'imagine les difficultés d'une personne qui a une déficience à ce niveau.

Solution temporaire : forcer le soulignement des liens dans la feuille de style du navigateur ou avec un script dans le genre Greasemonkey.
Avatar de hotcryx hotcryx - Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
le 07/11/2017 à 11:21
Les vidéos qui démarrent seules et qu'on ne peut stopper!
Les pubs avec le bouton "fermer" qui reviennent qu'en même!
Les capcha qui ne fonctionnent pas (style: trouve les panneaux)
Avatar de - https://www.developpez.com
le 07/11/2017 à 12:04
+ les sites avec une police alacon ou on met 3 plombes à lire, des couleurs flashy qui pique les yeux, qui vous oblige à créer un compte juste pour avoir le droit de lire
Avatar de melka one melka one - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 07/11/2017 à 12:09
ce qui m'agace le plus actuellement ce son les input qui ne supporte pas l'autocompletion on est a chaque fois obligé de reremplire les champs exemple pole emploi qui me semble fonctionner sous angular
Avatar de NaeiKinDus NaeiKinDus - Membre habitué https://www.developpez.com
le 07/11/2017 à 13:28
On peut ajouter la partie "Sites avec publicités malfaisantes", surtout quand on est sur mobile... je compte plus le nombre de fois où un popup me disait "OMG ton téléphone est tout pourri à 108%, télécharge ce malware qui va tout améliorer!".
Avatar de blbird blbird - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 07/11/2017 à 14:42
Les sites qui s'affichent seulement sur 1/4 de la largeur de ton grand écran : une plaie. Souvent avec de toutes petites polices.
Avatar de JP CASSOU JP CASSOU - Membre habitué https://www.developpez.com
le 07/11/2017 à 14:58
J'ai tout voté.
On peut ajouter:
- Les sites périmés (un très bel exemple ici: http://www.vercors2008.ffspeleo.fr/index.htm)
- Inscription obligatoire pour poster un commentaire (j'ai horreur de çà)
Contacter le responsable de la rubrique Accueil