PDG de Softbank : les robots auront un QI de 10 000 dans 30 ans
L'intelligence artificielle va-t-elle vraiment surpasser les humains ?

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
L’intelligence artificielle arrive et pourra être là plus tôt que vous le pensez. C’est ce qu’a déclaré le PDG de Softbank Masayoshi Son. À l’occasion de la Future Investment Initiative tenue à Riyad en Arabie Saoudite ce mercredi, le milliardaire japonais a abordé la question de l’IA. Dans 30 années, l’intelligence artificielle va avoir un QI de 10 000. À titre de comparaison, le QI moyen d’un humain est de 100 et un génie de 200, selon Son. Mensa, l’organisation internationale dont le seul critère d'admissibilité est d'obtenir des résultats supérieurs à ceux de 98 % de la population aux tests d'intelligence (le plus souvent, un test de QI), a commencé à accepter des membres dont donc le QI est égal à 130.

Le PDG de Softbank Masayoshi Son à côté du robot Pepper développé par son entreprise


L’idée que l’apprentissage machine (machine learning) va devenir plus intelligent que le cerveau humain n’est pas une idée nouvelle et les spécialistes l’appellent « singularité technologique ». Cette hypothèse suggère que l’IA va à un certain point devenir la seule source du progrès, cette « superintelligence » qui s’autoaméliorerait va engendrer un développement rapide et une « explosion d’intelligence » dépassant de loin l’intelligence humaine.

Les conséquences de cette singularité ont été débattues depuis les années soixante, mais quand elle va avoir lieu continue d’être une question de débat chez la communauté de la tech. Cependant, plusieurs futurologues et transhumanistes l’attendent pour la troisième décennie du XXIe siècle.

« La singularité est le concept selon lequel le cerveau [humain] sera surpassé, c’est le point de basculement, le point de passage, que l’intelligence artificielle, l’intelligence de l’ordinateur va surpasser le cerveau et cela va sûrement avoir lieu durant ce siècle. Je dirais qu’il n’y a plus de débat là-dessus, plus de doute », a dit Son.

Il est dans l’intérêt de Son de croire en les capacités de l’intelligence artificielle. Non seulement il est un leader d’une société de tech, mais il est aussi très investi dans le futur de l’IA. Son est en charge d’un fonds de 100 milliards de dollars, le Vision Fund, ce fonds devra investir durant les cinq prochaines années dans des entreprises dont l’activité est liée à l’IA. Son est particulièrement convaincu que la singularité va avoir lieu durant les « prochaines 30 années ».

Le PDG de Softbank pense que l’intelligence artificielle va radicalement changer chaque industrie. Comme analogie, Son se rappelle de la première fois qu’il a utilisé un smartphone, un outil qui a transformé le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui.

« Quand j’ai rencontré Steve Jobs avant qu’il ait annoncé l’iPhone, il m’a dit, ‘Masa, Masa, si tu vois sur quoi je suis en train de travailler, quand j'aurai fini, je vais te montrer, tu vas être consterné. Et quand je l’ai vu, j’ai été vraiment surpris. »

Aujourd’hui, les robots humanoïdes comme Pepper de Softbank nous impressionnent. En effet, ce robot est capable de percevoir les émotions humaines selon la description du site web. Dans le futur, Son prévoit que les capacités de Pepper vont nous faire rigoler.
« Dans 30 ans à partir d’aujourd’hui, ils seront en mesure d’apprendre tout seuls, ils vont peut-être rigoler de vous et de nous », a dit Son en pensant aux capacités des robots de 2017. Il ajoute « qu'aujourd'hui, ils sont mignons et ils resteront mignons, mais ils seront super intelligents. »

Actuellement, quelques robots sont plus intelligents que les humains dans quelques domaines, a dit Son. « Mais dans 30 ans, dans la plupart des domaines, ils seront plus intelligents que nous. Parce qu’ils seront un million de fois plus intelligents qu’aujourd’hui, un million de fois », a dit Son.

« Nous les humains nous avons créé des outils, le principe a été que l’humanité a été toujours plus intelligente que l’outil que nous avons inventé pour le contrôler, » dit-il. « C’est la première fois que l’outil va devenir plus intelligent que nous. »

Pour le milliardaire de 60 ans, les robots vont battre les humains dans pratiquement tous les domaines, mais il y en a un seul où nous serons en mesure de garder notre supériorité, est c’est bien l’imagination. En effet, certains humains auront plus d’imagination, puisque « le pouvoir du cerveau n'a pas de limite. L'imagination que nous pouvons avoir ne connaît pas de limite. Donc nous allons devoir travailler notre imagination et notre intuition. »

Source : CNBC

Et vous ?

Pensez-vous que cette superintelligence va mettre en déroute l'humanité ?
Ou bien elle sera bénéfique pour le progrès ?

Voir aussi :

Intelligence artificielle : AlphaGo au coude à coude avec un enfant de six ans en termes de QI, Bing et Siri font moins bien
Elon Musk considère l'IA comme un risque fondamental pour l'existence de la civilisation humaine et sa colonisation de Mars comme un plan de secours
Elon Musk appelle les Nations Unies à bannir les robots tueurs dans une lettre ouverte signée par 116 spécialistes de l'IA et la robotique


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de MaximeCh MaximeCh - Membre averti https://www.developpez.com
le 02/11/2017 à 23:51
Bonjour,
Cet article est assez exceptionnellement nul à l'échelle de developpez.net.
Quelles perspectives pour la transition de nos réseaux neuronaux basiques vers la singularité?
Des pistes valables, en dehors d'élucubrations de milliardaires qui ne savent pas comment investir?
Avatar de transgohan transgohan - Expert éminent https://www.developpez.com
le 03/11/2017 à 8:01
Attendons déjà qu'ils soient aussi intelligent qu'un humain et après on verra...
Car pour le moment c'est pas vraiment exponentiel les avancées donc on en est loin.
Avatar de Washmid Washmid - Membre averti https://www.developpez.com
le 03/11/2017 à 10:22
Le QI maximal théorique tourne autour de 160 (suivant les versions de tests / pays / autres critères).

Et le QI consiste à évaluer certaines intelligences relativement à une population dont on fait partie. Un robot n'est pas un humain et n'a donc pas de QI comparable avec un humain.

Sans parler de l'aspect mathématique absurde.

--> poubelle...
Avatar de a028762 a028762 - Membre averti https://www.developpez.com
le 03/11/2017 à 10:50
C'est un robot femelle (vu le postérieur) ?
Est-ce un signe ?
L'IA n'est pas de l'intelligence artificielle, c'est du système expert à la sauce 2018, cela restera donc un outil ...
Avatar de BufferBob BufferBob - Expert éminent https://www.developpez.com
le 03/11/2017 à 11:18
je me permets de poser le lien vers une vidéo de ScienceEtonnante, qui à mon sens est très intéressante et trouve un lien -même lointain- avec le sujet de la news
il y est notamment question de philosophie de l'esprit et de fonctionnalisme

Avatar de Gulien Gulien - Membre régulier https://www.developpez.com
le 03/11/2017 à 12:10
Même si effectivement le mec prêche sa paroisse dans l'article, et que les chiffres se contredisent (on parle de 3ème décenie du XXIème siècle, puis "Dans 30 ans" (donc 5ème décennie), un QI de 100'000 dans le titre, puis 10'000 dans l'article... (Qui de toutes façons ne veut plus rien dire).

Tout ça n'est pas attendu pour 2018, et à la vue des changements ces dernières décenies : Mainframes>Micro>SmartPhone>Tout connecté>...,
on peu s'attendre à cette allure à voir apparaître des systèmes intelligents dans très peu de temps, si ce n'est pas déjà le cas dans certains labo.

Quand on voit les progrès sur chaque "fonctionnalité" (Vision, reconnaissance, analyse, calcul, dialogue machine-machine ... ), je ne suis pas l'actualité de prêt à ce niveau, mais la convergence de tous ces domaines informatique va vite nous dépasser, c'est une évidence. Et notamment en terme de résolution de problèmes complexes.
Après, savoir quand est-ce qu'elle passera le test de Turing, c'est une autre histoire... Mais elle n'aura pas forcément besoin de dialoguer de façon humaine avec l'homme pour être "Intelligente" scientifiquement parlant, et nous aider à résoudre des problèmes que nous n'aurions pas solutionné seul.
Avatar de fenkys fenkys - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 03/11/2017 à 13:35
Maintenant qu'on a l'avis des banquiers sur l'IA, quel est celui des spécialistes de l'IA sur la finance ? Quitte à prendre l'avis de néophytes, autant aller jusqu'au bout,
Avatar de rambc rambc - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 03/11/2017 à 13:45
Personne pour s'interroger comment on peut résumer l'intelligence à un seul chiffre. QI, QE, ... sont à l'image de nos sociétés qui veulent tout résumer à un chiffre. Y en a marre ! La vérité est plus complexe, ce qui fait le charme de la vie.
Avatar de Aiekick Aiekick - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 03/11/2017 à 14:33
ce qui fait le charme de l’indécision tu devrais dire...
Avatar de joublie joublie - Membre averti https://www.developpez.com
le 03/11/2017 à 23:06
D'abord un petit détail : à ma connaissance l'appellation de " génie " commence à partir d'un QI d'environ 140 à 145, pas des chiffres comme 200.

Plus important : il est à craindre que de futurs robots supposés " ultra intelligents " vivant communément parmi nous (contrairement à des robots industriels, par exemple), en dépit d'une intelligence qui pourrait comprendre très partiellement l'immense variété des comportements humains et de leurs pensées, une intelligence qui pourrait néanmoins être ultra performante dans quelques domaines très spécifiques (par exemple la reconnaissance des émotions, l'accès à un savoir encyclopédique, peut-être aussi dans la compréhension du langage parlé et la traduction, etc.) risquent malgré leurs limites cognitives grossières de passer pour des tuteurs très savants auxquels il vaudrait mieux se référer avant de prendre des décisions, notamment au plan éducatif.

Le savoir-faire humain et l'autorité humaine, celle-ci étant en partie basée sur la notion de compétence, risquent de passer un sale quart d'heure quand des robots apparaîtront sur le marché avec la prétention de faire des choses mieux que les humains. Je vois bien venir des robots de " coaching " à toutes les sauces et pour toutes les occasions qui finiront par faire de leurs utilisateurs des débiles mentaux (par rapport à eux), entre inaptes et ineptes, puisqu'il est annoncé que fatalement l'intelligence artificielle battra n'importe quel humain, mettant évidemment à la place des compétences humaines ancestrales des robots et des services chèrement facturés. A part finir dans une civilisation de loisir ou d'esclavage, je vois mal quel pourrait être le devenir d'une société hyper dominée par l'intelligence artificielle à coup de QI 10000.

Pour finir, j'aimerais bien savoir ce qu'une intelligence artificielle ayant un QI de 10000 pourrait dire des théories économiques majeures et des discours politiques ambiants...
Contacter le responsable de la rubrique Accueil