PDG de Softbank : les robots auront un QI de 10 000 dans 30 ans
L'intelligence artificielle va-t-elle vraiment surpasser les humains ?

Le , par Coriolan

93PARTAGES

17  3 
L’intelligence artificielle arrive et pourra être là plus tôt que vous le pensez. C’est ce qu’a déclaré le PDG de Softbank Masayoshi Son. À l’occasion de la Future Investment Initiative tenue à Riyad en Arabie Saoudite ce mercredi, le milliardaire japonais a abordé la question de l’IA. Dans 30 années, l’intelligence artificielle va avoir un QI de 10 000. À titre de comparaison, le QI moyen d’un humain est de 100 et un génie de 200, selon Son. Mensa, l’organisation internationale dont le seul critère d'admissibilité est d'obtenir des résultats supérieurs à ceux de 98 % de la population aux tests d'intelligence (le plus souvent, un test de QI), a commencé à accepter des membres dont donc le QI est égal à 130.

Le PDG de Softbank Masayoshi Son à côté du robot Pepper développé par son entreprise


L’idée que l’apprentissage machine (machine learning) va devenir plus intelligent que le cerveau humain n’est pas une idée nouvelle et les spécialistes l’appellent « singularité technologique ». Cette hypothèse suggère que l’IA va à un certain point devenir la seule source du progrès, cette « superintelligence » qui s’autoaméliorerait va engendrer un développement rapide et une « explosion d’intelligence » dépassant de loin l’intelligence humaine.

Les conséquences de cette singularité ont été débattues depuis les années soixante, mais quand elle va avoir lieu continue d’être une question de débat chez la communauté de la tech. Cependant, plusieurs futurologues et transhumanistes l’attendent pour la troisième décennie du XXIe siècle.

« La singularité est le concept selon lequel le cerveau [humain] sera surpassé, c’est le point de basculement, le point de passage, que l’intelligence artificielle, l’intelligence de l’ordinateur va surpasser le cerveau et cela va sûrement avoir lieu durant ce siècle. Je dirais qu’il n’y a plus de débat là-dessus, plus de doute », a dit Son.

Il est dans l’intérêt de Son de croire en les capacités de l’intelligence artificielle. Non seulement il est un leader d’une société de tech, mais il est aussi très investi dans le futur de l’IA. Son est en charge d’un fonds de 100 milliards de dollars, le Vision Fund, ce fonds devra investir durant les cinq prochaines années dans des entreprises dont l’activité est liée à l’IA. Son est particulièrement convaincu que la singularité va avoir lieu durant les « prochaines 30 années ».

Le PDG de Softbank pense que l’intelligence artificielle va radicalement changer chaque industrie. Comme analogie, Son se rappelle de la première fois qu’il a utilisé un smartphone, un outil qui a transformé le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui.

« Quand j’ai rencontré Steve Jobs avant qu’il ait annoncé l’iPhone, il m’a dit, ‘Masa, Masa, si tu vois sur quoi je suis en train de travailler, quand j'aurai fini, je vais te montrer, tu vas être consterné. Et quand je l’ai vu, j’ai été vraiment surpris. »

Aujourd’hui, les robots humanoïdes comme Pepper de Softbank nous impressionnent. En effet, ce robot est capable de percevoir les émotions humaines selon la description du site web. Dans le futur, Son prévoit que les capacités de Pepper vont nous faire rigoler.
« Dans 30 ans à partir d’aujourd’hui, ils seront en mesure d’apprendre tout seuls, ils vont peut-être rigoler de vous et de nous », a dit Son en pensant aux capacités des robots de 2017. Il ajoute « qu'aujourd'hui, ils sont mignons et ils resteront mignons, mais ils seront super intelligents. »

Actuellement, quelques robots sont plus intelligents que les humains dans quelques domaines, a dit Son. « Mais dans 30 ans, dans la plupart des domaines, ils seront plus intelligents que nous. Parce qu’ils seront un million de fois plus intelligents qu’aujourd’hui, un million de fois », a dit Son.

« Nous les humains nous avons créé des outils, le principe a été que l’humanité a été toujours plus intelligente que l’outil que nous avons inventé pour le contrôler, » dit-il. « C’est la première fois que l’outil va devenir plus intelligent que nous. »

Pour le milliardaire de 60 ans, les robots vont battre les humains dans pratiquement tous les domaines, mais il y en a un seul où nous serons en mesure de garder notre supériorité, est c’est bien l’imagination. En effet, certains humains auront plus d’imagination, puisque « le pouvoir du cerveau n'a pas de limite. L'imagination que nous pouvons avoir ne connaît pas de limite. Donc nous allons devoir travailler notre imagination et notre intuition. »

Source : CNBC

Et vous ?

Pensez-vous que cette superintelligence va mettre en déroute l'humanité ?
Ou bien elle sera bénéfique pour le progrès ?

Voir aussi :

Intelligence artificielle : AlphaGo au coude à coude avec un enfant de six ans en termes de QI, Bing et Siri font moins bien
Elon Musk considère l'IA comme un risque fondamental pour l'existence de la civilisation humaine et sa colonisation de Mars comme un plan de secours
Elon Musk appelle les Nations Unies à bannir les robots tueurs dans une lettre ouverte signée par 116 spécialistes de l'IA et la robotique

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Gulien
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 03/11/2017 à 12:10
Même si effectivement le mec prêche sa paroisse dans l'article, et que les chiffres se contredisent (on parle de 3ème décenie du XXIème siècle, puis "Dans 30 ans" (donc 5ème décennie), un QI de 100'000 dans le titre, puis 10'000 dans l'article... (Qui de toutes façons ne veut plus rien dire).

Tout ça n'est pas attendu pour 2018, et à la vue des changements ces dernières décenies : Mainframes>Micro>SmartPhone>Tout connecté>...,
on peu s'attendre à cette allure à voir apparaître des systèmes intelligents dans très peu de temps, si ce n'est pas déjà le cas dans certains labo.

Quand on voit les progrès sur chaque "fonctionnalité" (Vision, reconnaissance, analyse, calcul, dialogue machine-machine ... ), je ne suis pas l'actualité de prêt à ce niveau, mais la convergence de tous ces domaines informatique va vite nous dépasser, c'est une évidence. Et notamment en terme de résolution de problèmes complexes.
Après, savoir quand est-ce qu'elle passera le test de Turing, c'est une autre histoire... Mais elle n'aura pas forcément besoin de dialoguer de façon humaine avec l'homme pour être "Intelligente" scientifiquement parlant, et nous aider à résoudre des problèmes que nous n'aurions pas solutionné seul.
5  0 
Avatar de MaximeCh
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 02/11/2017 à 23:51
Bonjour,
Cet article est assez exceptionnellement nul à l'échelle de developpez.net.
Quelles perspectives pour la transition de nos réseaux neuronaux basiques vers la singularité?
Des pistes valables, en dehors d'élucubrations de milliardaires qui ne savent pas comment investir?
4  4 
Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 03/11/2017 à 8:01
Attendons déjà qu'ils soient aussi intelligent qu'un humain et après on verra...
Car pour le moment c'est pas vraiment exponentiel les avancées donc on en est loin.
4  0 
Avatar de rambc
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 03/11/2017 à 13:45
Personne pour s'interroger comment on peut résumer l'intelligence à un seul chiffre. QI, QE, ... sont à l'image de nos sociétés qui veulent tout résumer à un chiffre. Y en a marre ! La vérité est plus complexe, ce qui fait le charme de la vie.
4  1 
Avatar de joublie
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 03/11/2017 à 23:06
D'abord un petit détail : à ma connaissance l'appellation de " génie " commence à partir d'un QI d'environ 140 à 145, pas des chiffres comme 200.

Plus important : il est à craindre que de futurs robots supposés " ultra intelligents " vivant communément parmi nous (contrairement à des robots industriels, par exemple), en dépit d'une intelligence qui pourrait comprendre très partiellement l'immense variété des comportements humains et de leurs pensées, une intelligence qui pourrait néanmoins être ultra performante dans quelques domaines très spécifiques (par exemple la reconnaissance des émotions, l'accès à un savoir encyclopédique, peut-être aussi dans la compréhension du langage parlé et la traduction, etc.) risquent malgré leurs limites cognitives grossières de passer pour des tuteurs très savants auxquels il vaudrait mieux se référer avant de prendre des décisions, notamment au plan éducatif.

Le savoir-faire humain et l'autorité humaine, celle-ci étant en partie basée sur la notion de compétence, risquent de passer un sale quart d'heure quand des robots apparaîtront sur le marché avec la prétention de faire des choses mieux que les humains. Je vois bien venir des robots de " coaching " à toutes les sauces et pour toutes les occasions qui finiront par faire de leurs utilisateurs des débiles mentaux (par rapport à eux), entre inaptes et ineptes, puisqu'il est annoncé que fatalement l'intelligence artificielle battra n'importe quel humain, mettant évidemment à la place des compétences humaines ancestrales des robots et des services chèrement facturés. A part finir dans une civilisation de loisir ou d'esclavage, je vois mal quel pourrait être le devenir d'une société hyper dominée par l'intelligence artificielle à coup de QI 10000.

Pour finir, j'aimerais bien savoir ce qu'une intelligence artificielle ayant un QI de 10000 pourrait dire des théories économiques majeures et des discours politiques ambiants...
3  0 
Avatar de zencorp
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 04/11/2017 à 9:33
Effectivement beaucoup de gens parlent d'un sujet qui les dépasse.

Savez-vous déjà comment est conçu et fonctionne une simple télécommande de télévision, sans parler d'un objet commun tel que le téléphone mobile regroupant le savoir de millier (million ?) de personnes aillant contribuées au fil de plusieurs décennies et même siècle à toutes les technologies qu'ils renferment.

Le niveau de connaissances et la complexité derrière des objets du quotidiens échappe au commun des mortel. Les ingénieurs (dont moi) esquissent des sourires pour ne pas froisser les personnes en face, tant l'accumulation de couche de savoir, de compétences et de technologies les dépasse.

Tout le monde peut apprendre sur tout, mais tout le monde ne peut pas tout connaitre, tout comprendre, chacun dans la société doit trouver sa voie et jouer son rôle pour que nos sociétés fonctionnent. Ce savoir est partagé par un très très grand nombre de personnes expertes chacune dans leur domaine et cela inclut tous les secteurs par que ce de la technologie (artisans, historien, agriculteurs, … )

L'ingénieur à besoin du boulanger pour manger du pain, du fiscaliste pour faire sa déclaration d’impôt, et inversement.
L'IA qui fait partie de mes domaines de recherche n'est pas du tout ce que le profane s'imagine être, encore une fois, il ne faut pas confondre les films se science fiction qui présentent une représentation phantasmée d'une idée de ce qu'elle est vraiment, il s’agit de représenter concrètement ce qui est abstrait. Au début il y a toujours un créateur qui y mettra ce qu'il est, sous forme de code, même si ce code auto évolue, cette évolution aura bien été codée au départ.

Pour ce qui est de l'automatisation elle est un risque et une chance à la fois, la question et qui va en profiter ? Comme dit par J.S plus haut, l'économie repose sur un équilibre fragile reposant sur un tissu économique d'entreprise et de consommateurs.
Automatisation->Baisse des emplois-> baisse de pouvoir d'achat->baisse de la consommation-> défalcation->baisse des revenus des entreprise->baisse des investissent->...

La vielle rengaine qui dit que de nouveau métier vont apparaître ne tient plus ici, car oui de nouveau métier vont voire le jour, mais par pour les personnes de cette génération qui auront perdu leur emploi et également pas pour la majorité de nos enfants.

Le palier de connaissance et compétence à franchir pour atteindre ces nouveaux emplois est bien trop haut pour le plus grand nombre, même pour les plus jeunes générations qui vont entrer dans le monde du travail vont connaitre une sélection très dure. C'est déjà le cas avec les métiers d'aujourd'hui, par exemple tout le monde ne devient pas médecin et tout le monde ne réussi pas les examens de médecine.

Au final : Les riches moins riches car leurs avoirs se dévaluent, les pauvres plus pauvres car baisse des mesures sociales, car baisse des revenus de l'état, car baisse des revenus d'impôts directes et indirectes, car baisse des revenus des personnes, car ...etc... (Version simplifié du cycle économique mais assez représentative).

Avec la technologie informatique c'est comme la bombe Atomique ou une arme biologique, ce n’est pas parce qu'l’on sait ou peut le faire qu'il faut le faire.

N'aillant plus vraiment à craindre de grand prédateur, l'homme s'invente de nouveaux tourments pour que sa vie soit moins douce.

Homo homini lupus est
3  0 
Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 14/11/2017 à 14:02
Citation Envoyé par deathman8683 Voir le message
La "surpopulation" ne semble pas être le premier problème.../...
Bref, selon ton idéologie il ne faut pas toucher à la sacro sainte surpopulation qui engendre conflits, massacres et famines bien plus qu'aux temps anciens (au début du 20e siècle on pouvait aller partout sur la planète sans trop de gros risques alors que maintenant c'est devenu très limité) et faire des économies de bouts de chandelles. Et puis après ? Dans 50 ans ? dans 100 ans ? dans 200 ans ? L'humanité n'est pas un troupeau de vaches dont la vie consiste à brouter. Et même ce qu'on appelle le surpâturage, tu en as entendu parler ? Comme quoi la surpopulation concerne aussi les herbivores (les éléphants qu'il faut tuer dans des réserves car ils sont trop nombreux).

Je suis d'ailleurs étonné que pas un seul philosophe n'ait jamais considéré que cette pratique délirante de l'islamisme de commettre massacres sur massacres sans le moindre objectif n'a jamais été analysé en temps que réaction dans un milieu de surpopulation. Pourtant si on provoque des surpopulations de rats dans des enclos on observe des comportements hostiles et des attaques. Mais les rats n'ont pas lu le Coran...
3  2 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 06/01/2018 à 18:41
Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
Dans 30 années, l’intelligence artificielle va avoir un QI de 10 000. À titre de comparaison, le QI moyen d’un humain est de 100 et un génie de 200, selon Son.
Rien que lire ça suffit à savoir qu'on est là dans le marketing bête et méchant, où l'on prend l'autre pour un couillon.

Tout d'abord, le QI est une mesure calibrée sur un groupe de référence, groupe censé être bien choisi pour avoir des résultats ayant du sens. Si on évalue le QI d'une IA sur un groupe de référence humain, cela veut dire qu'on évaluera la machine sur des activités purement humaines, or ce n'est que rarement ce qu'on lui demande de faire, ce qui implique d'office qu'une machine utile n'a pas vocation à atteindre un bon QI (humain).

Ensuite, à supposer que l'on fasse abstraction de cela, le QI est normalisé sur le groupe de référence : un QI de 100 est et restera un QI moyen, tout simplement car le QI est calibré pour ça. Le QI moyen humain n'est pas "que" de 100, il l'est par construction. Par ailleurs, par construction encore, la distribution du QI se fait sous forme d'une courbe de Guauss, ou 95% de la population de référence se retrouve entre 70 et 130. Avec un maximum empirique entre 200 et 300, avoir un QI de 10k n'a, autrement dit, que pour seul mérite de montrer qu'on a mesuré quelque chose qui n'a pas de sens. On a là probablement un individu qui n'est pas représenté dans notre population de référence, et donc mesurer son QI sur cette base n'a pas de sens.

Si on devait établir une population de référence valable, avec d'autres machines donc, la meilleure des IA n'aurait d'une part probablement pas 10k, mais quelque chose autour de quelques centaines et ça n'aurait tout simplement rien de comparable à un QI humain.

Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
« La singularité est le concept selon lequel le cerveau [humain] sera surpassé, c’est le point de basculement, le point de passage, que l’intelligence artificielle, l’intelligence de l’ordinateur va surpasser le cerveau et cela va sûrement avoir lieu durant ce siècle. Je dirais qu’il n’y a plus de débat là-dessus, plus de doute », a dit Son.
Il faudrait qu'il sorte de sa bulle Facebook. Les débats sont encore là, et selon la communauté qu'on côtoie les débats ont soit débouché sur "ça va arriver", soit sur "ça n'arrivera pas", soit sur "on a d'autres chats à fouetter".

Par ailleurs, dire que le cerveau humain serait surpassé est ambiguë. Surpassé en quoi ? On le surpasse déjà en taille et en coût de matières premières, mais je doute que ce soit ce dont il souhaite parler. S'il parle d'intelligence, alors qu'il me donne une définition de l'intelligence humaine et qu'il me montre en quoi la machine peut faire tellement mieux. Et s'il commence à me parler de grosses machines style super ordinateurs ou réseaux distribués, alors là il va falloir me parler de l'intelligence collective de 7 milliards de cerveaux humain pour comparer.

Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
Actuellement, quelques robots sont plus intelligents que les humains dans quelques domaines
On appelle cela de l'expertise, pas de l'intelligence.

Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
a dit Son. « Mais dans 30 ans, dans la plupart des domaines, ils seront plus intelligents que nous. Parce qu’ils seront un million de fois plus intelligents qu’aujourd’hui, un million de fois », a dit Son.
Donc un QI de 10 000, c'est un million de fois le QI actuel... soit 0,01... je pense qu'un enfant de 4 ans a largement mieux que ça, or on a déjà des machines ayant montré un tel QI. Plus le mensonge est gros, mieux c'est.

Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
Pour le milliardaire de 60 ans, les robots vont battre les humains dans pratiquement tous les domaines, mais il y en a un seul où nous serons en mesure de garder notre supériorité, est c’est bien l’imagination. En effet, certains humains auront plus d’imagination, puisque « le pouvoir du cerveau n'a pas de limite. L'imagination que nous pouvons avoir ne connaît pas de limite. Donc nous allons devoir travailler notre imagination et notre intuition. »
Encore une fois, qu'il se renseigne sur les travaux liés à la créativité.

Un discours vraiment consternant. Quand on pense que les gens qui ont les fonds sont ceux qui en savent le moins, c'est vraiment écœurant.
3  0 
Avatar de Washmid
Membre averti https://www.developpez.com
Le 03/11/2017 à 10:22
Le QI maximal théorique tourne autour de 160 (suivant les versions de tests / pays / autres critères).

Et le QI consiste à évaluer certaines intelligences relativement à une population dont on fait partie. Un robot n'est pas un humain et n'a donc pas de QI comparable avec un humain.

Sans parler de l'aspect mathématique absurde.

--> poubelle...
2  0 
Avatar de a028762
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 03/11/2017 à 10:50
C'est un robot femelle (vu le postérieur) ?
Est-ce un signe ?
L'IA n'est pas de l'intelligence artificielle, c'est du système expert à la sauce 2018, cela restera donc un outil ...
2  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web