Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Toshiba s'attend à une perte nette de 824 millions d'euros sur son année fiscale
Et espère revenir à la croissance en vendant sa division Memory

Le , par Stéphane le calme

21PARTAGES

9  0 
Ce lundi 23 octobre 2017, le conglomérat japonais Toshiba a annoncé qu’il prévoit une perte nette de 110 milliards de yens (soit 824 millions d'euros) sur son exercice 2017-2018. La prévision de perte ne prend toutefois pas en compte les gains attendus de la cession des puces mémoires, Toshiba Memory, pour 2000 milliards de yens (soit 14,98 milliards d'euros), l'opération n'ayant pas encore obtenu le feu vert des autorités réglementaires.

Aussi, si le groupe parvient à en finaliser la vente comme prévu d'ici à fin mars 2018, le gain exceptionnel provenant de cette cession va lui permettre de passer au vert dans les voyants de son résultat net.

Toshiba Memory, qui assurait jusque là un quart des revenus du groupe, doit être vendu à un consortium mené par le fonds d'investissement américain Bain Capital, et dans lequel figurent aussi les poids lourds technologiques américains Apple et Dell, ainsi qu'un fabricant sud-coréen de puces mémoire, SK Hynix. Fin septembre, Toshiba s’est résolu à céder sa division pour redresser sa solvabilité après avoir subi une perte de 965 milliards de yens (environ 7,5 milliards d'euros) sur son année fiscale 2016 - 2017. De plus, le japonais a été fragilisé par la faillite de sa filiale nucléaire américaine Westinghouse.

Le groupe est par ailleurs menacé d'être radié de la côte à la Bourse de Tokyo s'il ne parvient pas à redevenir solvable d'ici fin mars prochain. Autant d’éléments qui lui ont probablement forcé la main.

Dans son discours à une assemblée générale extraordinaire à Chiba (est de Tokyo) où les actionnaires étaient invités à voter cette cession, Satoshi Tsunakawa, PDG de Toshiba, s’est excusé auprès d’eux d’envisager de vendre la division Toshiba Memory : « Nous sommes profondément désolés de causer des problèmes et de l'inquiétude. »

« Les dirigeants ne nous donnent jamais de réponses claires durant ces réunions », a déploré auprès de l'AFP Ken Futoo, actionnaire et ancien salarié de Toshiba de 57 ans, devenu agent immobilier. « Ils font seulement ce que les grands actionnaires et les banques leur demandent de faire. Je regrette qu'ils doivent vendre la division de puces mémoire. C'est vraiment dommage, mais il n'y avait pas d'autre choix si les banques ont exigé de le faire », a-t-il ajouté.

Source : Le Figaro

Voir aussi :

Toshiba a signé l'accord de vente de sa division puces mémoire avec Bain Capital, mais les membres du consortium ne semblent pas s'entendre

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Chauve souris
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 24/10/2017 à 13:55
Un grand classique du cinéma : "Toshiba au grisbi"

1  0