Les États de l'UE s'engagent à créer des identifiants électroniques pour tous les résidents
Pour faciliter l'accès à des services publics et privés

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Les États membres de l'Union européenne ont signé aujourd'hui une déclaration visant à transformer la manière dont les gouvernements à travers le continent fournissent des services, en adoptant des initiatives d'e-gouvernement. Également appelé e-administration ou administration en ligne, l'e-gouvernement désigne l'utilisation des technologies de l'information et de la communication par les administrations publiques pour rendre les services publics plus accessibles à leurs usagers et améliorer leur fonctionnement interne.

Le principal point de cet accord est d'accélérer le développement d'un système d'identification électronique qui peut être utilisé par les résidents pour accéder à une large gamme de nouveaux services publics et privés en ligne. Les États de l'UE travailleront donc pour créer un cadre afin d'assurer la mise en œuvre d'identifiants électroniques, tout en garantissant la protection de la vie privée et la sécurité des données des Européens. Ils devront pour cela implémenter le règlement eIDAS (Electronic IDentification Authentication and trust Services), un ensemble de normes sur l'identification électronique et les services de confiance pour les transactions électroniques au sein du marché unique numérique.

L’accord appelé « Déclaration de Tallinn sur l'administration en ligne » a été signé par tous les États membres de l'Union européenne et les pays de l'Association européenne de libre-échange (AELE), lors d'une réunion ministérielle qui a eu lieu aujourd’hui dans la capitale estonienne. L'accord « unanime » a eu lieu en présence d'Andrus Ansip, vice-président de la Commission européenne pour le marché unique numérique.

« Cela marque un nouvel engagement politique au niveau de l'UE sur des priorités importantes pour assurer des services publics numériques de haute qualité et centrés sur l'utilisateur pour les citoyens, et des services publics transfrontaliers transparents pour les entreprises », explique la Commission européenne. « Tous les Européens devraient pouvoir accéder aux services en ligne dans d'autres États membres tout comme ils le font dans leur pays, et les transactions électroniques doivent devenir significativement plus faciles sur le marché intérieur », a ajouté Andrus Ansip, dans un communiqué après la signature de l'accord.

Sans surprise, cette initiative pour le développement de l'administration en ligne est dirigée par l'Estonie, qui assure actuellement la présidence de la Commission européenne. L'Estonie est connue comme un pionnier des services d'e-gouvernement. Le pays a en effet mis en place une carte d'identité numérique qui, outre l'identification de son titulaire, permet d'effectuer presque tous les actes administratifs et de nombreuses opérations sur Internet, comme payer des impôts, voter, accéder à divers services gouvernementaux en ligne. En outre, les banques ou encore les avocats peuvent également exploiter le système pour authentifier l'identité des personnes pour diverses transactions.

Si l'objectif d'un tel système d'identification numérique est de permettre une prestation plus efficace des services, on peut s'attendre à une controverse relative à la vie privée des résidents de l'UE, sachant que les abus ne sont pas à écarter. C'est le cas par exemple du programme Aadhaar en Inde, un système d'identification mis en place afin de permettre aux citoyens d'utiliser plus facilement les services gouvernementaux.

Présenté à l'origine comme fonctionnant sur la base du volontariat et destiné à fournir à tout Indien une pièce d'identité, le programme Aadhaar est devenu obligatoire pour un nombre croissant de services comme des subventions publiques, le paiement d'impôts ou l'ouverture d'un compte en banque. Au fil du temps, des problèmes relatifs à la vie privée et des violations de données ont également surgi. Les défenseurs de la vie privée estiment même que le système connecte suffisamment de données pour créer un profil complet des habitudes de dépenses d'une personne, de ses amis, des biens qu'elle possède et d'autres informations. Qu'en sera-t-il du système que veulent mettre en place les États de l'UE ?

Sources : Marché unique numérique, Communiqué de la Commission européenne

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Pour ou contre cette initiative ? Pourquoi ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de tanaka59 tanaka59 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 06/10/2017 à 23:24
Entre le numéro de sécu , le numéro fiscale , ... les divers numéros clients auprès du téléphone , du gaz , de l'eau , l'electricité , de l'internet , de la banques , des assurances , des services administratifs divers ... un français moyen à entre 30 et 45 accès à des services et tout autant d'identifiants ...
Avatar de koyosama koyosama - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 07/10/2017 à 6:17
Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message
Entre le numéro de sécu , le numéro fiscale , ... les divers numéros clients auprès du téléphone , du gaz , de l'eau , l'electricité , de l'internet , de la banques , des assurances , des services administratifs divers ... un français moyen à entre 30 et 45 accès à des services et tout autant d'identifiants ...
Pas de probleme, les pros utilisent un password manager ou quelque chose qui s'en rapprochent. Comme n'importe quel manager, si tu gères bien les groups et les noms de clés, c'est facile à gérer. Il ne faut pas oublier que cela existe.
J'ai au moins plus de 300 comptes, des trucs de clients machins et tout, je gère très bien. Oui je sais, michou faut pas lui en demander trop, mais ce système sera pour la nouvelle génération, j'ai un peu d'espoir qu'il savent utiliser les outils modernes .

Pour voyager et pas en tant que touriste, je suis supris que cette iniative n'a pas été pensée depuis un certain temps. Faire les papiers pour deux gouvernements c'est difficile. Pour ceux qui voyage dans plus d'un pays, c'est encore plus compliqué. S'ils font le truc bien, je l'accueille avec plaisir. Et vu que c'est l'Estonie, j'ai un peu confiance. Mais c'est pas en 48 heures que cela va se faire. Et puis, on se plaint qu'il n'y a pas de gouvernance européen, je pense que c'est un premier pas.
Avatar de athlon64 athlon64 - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 08/10/2017 à 14:53
Le problème actuel c'est le partage de la gouvernance entre l'UE et les Etats, il faut clairement accorder le pouvoir de decision à l'un ou à l'autre.

S'il faut faire une Europe qui fonctionne bien soit on décide d'une nation européenne soit on garde les Etats nations avec une coopération européenne entre eux.

C'est un choix à faire, chacun a ses avantages et inconvénients.

Le rythme actuel de fonctionnement de l'UE est trop lent, c'est presque de la comédie, ils ont pas mis en place de vrais moyens de gouvernance, que ce soit par le peuple ou par les

dirigeants nommés. Le monde actuel évolue très vite, on est entrain de perdre du temps et du fric en faisant pratiquement tout en double, vu que l'UE par exemple n'a pas de fric, tout ce qu'il fait c'est avec la cotisation des Etats.

Par exemple ce système d'identification électronique doit être aussi approuvé par les utilisateurs, ben oui c'est avec notre fric, est-il sécurisé ? Il se peut même qu'on découvre un jour que l'initiative ne soit pas européenne

mais américaine, les mouvements de citoyens vont peut être aussi manifester pour freiner sa mise en place, à moins de faire une vraie Europe et de s'allier avec la Russie, je pense que le vieux continent est condamné à se faire dépasser par les autres.

Les pays en développement vont de plus en plus garder jalousement leurs ressources ce qui se fera ressentir sur le prix de revient des produits de consommation des populations européennes

Le Brexit en est un signe, pour tenir l'UE doit devenir plus démocratique avec une participation directe des citoyens, une uniformisation progressive des normes et des impositions et bien sûr des salaires !

Comme dit c'est un choix, les nations accepteront-ils de perdre une partie de leur identité pour leur survie ou mourront-ils avec leurs identités ? C'est de cette manière que je vois les choses, je pense qu'à leur actuelle, chaque pays dans son coin c'est la mort progressive assurée ! Ce qu'il faut éviter c'est une UE de technocrates qui gouverne en imposants des décisions rédigées par les groupes privées puissants et c'est ce qui se fait là visiblement, autrement c'est trop compliqué à gerer car comme dit l'UE ne s'est pas dotés de moyens véritable pour suivre la vitesse d’évolution du monde.

En fait le choix n'est désormais plus entre une europe formée des Etats nations et une nation européenne, mais plutôt entre une nation européenne gouvernée par des technocrates et une autre gouvernée par les peuples.
Avatar de ddoumeche ddoumeche - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 09/10/2017 à 3:05
Citation Envoyé par athlon64 Voir le message
En fait le choix n'est désormais plus entre une europe Union Européenne formée des Etats nations et une nation européenne, mais plutôt entre une nation européenne gouvernée par des technocrates et une autre gouvernée par les peuples.
J'ai corrigé pour toi.

Il n'y a pas de nation européenne, il y a juste un cancer bureaucratique à Bruxelles nommé l'UE a perdu toute légitimité et cherche à rester en vie, en tuant son hôte s'il le faut.
Car il n'y a pas de peuple européen, mais une multitude de peuples dans l'europe (ce qui en fait sa principale richesse) et il n'y a pas d'état européen, juste une bureaucratie imbuvable, ni autonome, ni souveraine, ni indépendante.

On l'a encore vu quand Wall Street, le vrai patron de l'amérique libérale, a nommé Mario Draghi à la BCE, afin qu'il puisse faire ses magouilles pour dissimuler la faillite des comptes targets.
Avatar de koyosama koyosama - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 09/10/2017 à 4:37
Citation Envoyé par athlon64 Voir le message
Le Brexit en est un signe, pour tenir l'UE doit devenir plus démocratique avec une participation directe des citoyens, une uniformisation progressive des normes et des impositions et bien sûr des salaires !.
Le Brexit c'est un cas a part. Personne ne veut sortir de l'Europe. Jy ai vécu dexu ans là-bàs et j'étais là quand ils ont voté pour sortir. Ce que tu dois savoir, ils ont un grand gouffre entre riche et pauvre. L'accès à la connaissance et aux jobs sont difficile pour les anglais alors que par exemple les jobs dans l'IT, à Londres ils sont en train de pleurer.

Paris : https://whoishiring.io/search/48.856...location=paris
Londres : https://whoishiring.io/search/51.507...cation=londres

Londres et Paris n'ont pas le même dynamisme. En France, dans un bureau, tu vas voir les même personnes (même etnie, même personne qui viennent des coins), ce qui fait que les français ont accès aux jobs alors que l'Angleterre prend ce qui leur imcombent. Ils ont voté le Brexit car ils voulaient limité l'immigration et ne plus être dans un systéme lent. Beaucoup de pays de l'Europe fonctionne aux sociales alors que l'Angleterre c'est pure libéral.
Aujourd'hui ils sont en train de pleurer, les courbes du pounds a chûté grave, le gouvernement est en train de friter entre eux. Le premier ministre britannique a fait un discours récemment à Florence; et l'Europe, notre cher président et Angela Markel leur ont dit f***. Nous, on voit la presse française, mais la presse anglaise montrent qu'ils pleurent tous de partout.

Ensuite on a des institutions qui permettent en Europe de faire l'unisson à tous les pays comme la banque Européene, la cour de justice européene qui sont au dessus de nos instituions nationnales. Pourquoi on ne pourrait pas une institution qui régit le numérique. Internet est bien contrôlé par le FCC et pourtant cela marche bien (pour l'instant).

Mais le vrai débat est le même que celui de la l'impôt direct en France (est-ce possible de mettre cela en place). Après on a un passport européen et un espace schengen. Crois-moi j'ai vu des gens d'Europe de l'est qui voyage partout en Europe, j'ai seulement quelque pays qui migrent à peine ou font leur études à l'étranger. Donc c'est bénef pour tout le monde. Et le fait qu'ils s'engagent le prouvent.
Avatar de Grogro Grogro - Membre expert https://www.developpez.com
le 09/10/2017 à 12:47
Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
On l'a encore vu quand Wall Street, le vrai patron de l'amérique libérale, a nommé Mario Draghi à la BCE, afin qu'il puisse faire ses magouilles pour dissimuler la faillite des comptes targets.
Quel faillite ? Quels comptes targets ? Quelle responsabilité de GS dans cette faillite ?
Contacter le responsable de la rubrique Accueil