Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

DRM dans HTML5 : la spécification EME devient un standard du Web malgré l'absence de consensus
L'EFF décide donc de se retirer du W3C

Le , par Michael Guilloux

539PARTAGES

11  0 
Le World Wide Web Consortium (W3C), l'organisme chargé du développement des normes du Web, a publié ce lundi la spécification EME (Encrypted Media Extensions) comme une recommandation ; ce qui fait d'elle un standard officiel du Web. Cette décision controversée a poussé l'Electronic Frontier Foundation (EFF) à démissionner du W3C.

L’EFF s’est en effet opposé dès le début à cette spécification qui aura pour conséquence de booster la publication de contenu protégé par DRM sur le Web. Il faut toutefois noter que la spécification elle-même ne définit pas de système de gestion de droits numériques (DRM), c'est-à-dire des mesures techniques de protection qui ont pour objectif de contrôler l'utilisation qui est faite des œuvres numériques. Elle définit par contre une API commune qui peut être utilisée pour découvrir, sélectionner et interagir avec de tels systèmes ainsi qu'avec des systèmes de chiffrement de contenu plus simples.

Pour les supporteurs de la spécification, y compris le patron du W3C Tim Berners-Lee, les DRM existent déjà et il est très peu probable qu’ils disparaissent dans un avenir proche, au moins du côté des vidéos. Ils estiment donc qu’il est préférable que cela fasse partie de l’écosystème Web – à travers une interface commune, sécurisée, privée et accessible définie par le W3C – au lieu d’être séparé de celui-ci. Ceux qui s’y opposaient ont, pour leur part, insisté sur la nécessité que la spécification soit accompagnée par une convention qui protège les chercheurs en sécurité, étant donné que le contournement de DRM dans le cadre de leur recherche sera considéré comme un crime.

L’EFF a donc proposé un compromis, une convention qui permettrait aux grandes entreprises membres du W3C de faire respecter leurs droits d'auteur, sans en abuser. En effet, ce compromis « garde intacts tous les droits légaux que les entreprises de divertissement, les fournisseurs DRM et leurs partenaires commerciaux peuvent revendiquer d'une autre manière. Le compromis limite simplement leur capacité à utiliser le DRM du W3C pour arrêter des activités légitimes, comme les recherches et les modifications, qui nécessiteraient le contournement de DRM », a expliqué l’EFF dans une lettre ouverte adressée au directeur du W3C.

« Plus directement, un tel compromis aurait aidé à protéger les principales parties, présentes et futures, qui dépendent de l'ouverture du Web et qui travaillent activement pour protéger sa sécurité et son universalité. Cela offrirait une certaine clarté juridique pour ceux qui contournent les DRM dans le cadre de recherche de sécurité pour trouver des défauts qui mettraient en danger des milliards d'internautes ; ou qui automatisent la création de vidéos améliorées et accessibles pour les personnes handicapées ; ou qui archivent le Web pour les [générations futures] ».

Le W3C a toutefois rejeté ce compromis. En juillet dernier, Tim Bernees-Lee a approuvé la spécification EME, et l’appel de l’Electronic Frontier Foundation n’a pas permis d’arrêter le processus. Le DRM via la spécification EME devient un standard du Web, malgré l’absence de consensus entre les membres du W3C. Seulement 185 membres (sur plus de 400) ont participé au vote final après l'appel de la décision de Tim Berners-Lee. Sur ces 185, il n’y a que 108 qui ont soutenu la spécification EME, contre 57 qui s’y sont opposés et 20 qui se sont abstenus de voter. En pourcentages, cela donne 58,4 % pour et 30,8 % contre. La désapprobation est énorme, mais pas assez pour empêcher la spécification EME de devenir une norme du Web.

Dans sa lettre ouverte, l'EFF affirme que la coalition supportant un compromis sur le DRM s'agrandissait. Mais en face d'elle, il y avait « de grandes entreprises membres [qui] continuaient à rejeter tout compromis significatif », et « le directeur [du W3C] a décidé personnellement de ne pas tenir compte de toutes les objections soulevées par les membres. » L’EFF estime que « le processus du W3C a été abusé par les entreprises qui ont fait leur fortune en perturbant l'ordre établi ». Pour cette raison entre autres, l'EFF a annoncé sa démission de l’organisme de standardisation du Web.

Sources : Lettre ouverte de l’EFF au directeur du W3C, Communiqué de presse du W3C

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de nirgal76
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 22/09/2017 à 9:37
Et pourquoi il n'y a eu que 185 participant sur 400 votants ?
Où étaient les autres sur un vote important comme celui là ?
3  0 
Avatar de defZero
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 14/01/2020 à 18:06
Qu’en pensez-vous ?

Que l'EFF a bien eu raison de quitter le W3C dans ces conditions.
Introduire volontairement une technologie soumise à brevet dans une norme historiquement "ouverte" et clamer que c'est pour le bien de tous, je ne sais pas vous, mais je ne suis pas convaincu.
A la limite, je préfère l'utilisation de plugins proprio qui eux ne "salissent" pas le côté "ouvert" de la norme et qui sont limite plus intéropérable.

Que pensez-vous du Web après que l’EME est devenue un standard ?

Comme l'a rapporté Mr Maddock, ça n'as aboutie qu'a une privatisation du web par les grands fournisseur de navigateurs.
Mais bon, ce n'est pas comme si ils s'en cacher et serait donc dû être le rôle du W3C de les stopper nette.
"Business is business"

La norme EME empêche-t-elle la création d’un navigateur indépendant fonctionnel, selon vous ?

Non, mais du coup on ne peut plus dire que le navigateur est 100% compatible HTML5 par exemple.
3  0 
Avatar de psychadelic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 15/01/2020 à 0:37
Il y a ceux qui espèrent trouver fortune en refourguant n’importe quelle vidéo sur la toile, mais qui sont fâchés tout rouge si elles sont copiées sans les payer en retour.

Puis il y a ceux qui leur proposent «*une protection*»…

Quand il y a une ruée vers l’or, ceux qui vendent des pelles et des pioches sont toujours gagnants.
3  0 
Avatar de thelvin
Modérateur https://www.developpez.com
Le 16/01/2020 à 3:01
Je pense que la notion "d'exister" pour un navigateur était à prendre comme Mozilla le présentait à l'époque. Ils ont pas envie de se soumettre à ce truc, mais s'ils ne le font pas les utilisateurs qui essaient de regarder des vidéos avec Firefox ne vont pas y arriver, donc ils vont changer de navigateur pour en prendre un qui lit les vidéos. Et si Mozilla se retrouve avec 0% d'utilisateurs, ben ils n'ont plus rien à proposer pour le web à travers leur navigateur, et en cela "ils n'existent pas".

C'est pas tout d'être un navigateur, encore faut-il qu'il y ait des gens qui s'en servent, en assez grand nombre pour que ça ait un effet pour le monde.

Cette remarque étant faite, à l'inverse, si on imagine un nouveau navigateur émergent, qui fonctionne vraiment bien sur le web d'aujourd'hui, mais qui a "quelque chose" qui plaît énormément aux gens et qui du coup récupère un grand pourcentage d'utilisation comme Chrome l'a fait en son temps, eh ben Google et Microsoft risquent de passer pour des anti-progrès aux yeux de tous et d'un seul coup les solutions de piratage de contournement de ces "connards qui nous empêchent d'utiliser le navigateur qu'on veut" vont gagner en popularité, bref, il serait logique qu'ils fassent pas les kékés devant un vrai navigateur qui existe vraiment, et qu'il y ait une licence pour lui. Si Microsoft veut jouer les gros bras avec sa licence payante, ça ne sera jamais bon pour lui. Et de toute façon qui utilise le DRM de Microsoft aujourd'hui ? Jusqu'à quel point Netflix peut se permettre de dire qu'ils ont pas à gérer un navigateur que tout le monde utilise, s'ils veulent que les gens paient un abonnement au lieu de pirater ? Google ferait bien d'y regarder à deux fois avant de mettre dedans ses partenaires commerciaux.

Cette histoire comme quoi on peut plus faire de navigateur indé, elle est sûrement vraie, mais ça a rien à voir avec les DRM. C'est juste que c'est compliqué sans les moyens de Microsoft, Google ou Mozilla, de faire un navigateur qui rivalise avec les leurs.

Concernant l'histoire selon laquelle ces DRMs auraient empêché un navigateur indé d'exister quand il a demandé une licence des DRM Google, elle est viciée. Oui, d'accord, c'est vrai qu'elle raconte l'histoire du fait que les DRMs nous empêchent d'innover dans les technologies lorsqu'elles sont protégées par DRM. Comme cela a toujours été le cas avec les DRMs, avant ou après que le W3C en standardise sur le web. Mais il est bien normal, car c'est c'est le but même de l'existence des DRMs, que cette licence ait été refusée. Le navigateur en question servait à partager/recaster les vidéos qu'il reçoit vers n'importe quel appareil sur le web qui puisse recevoir ce recast, et notamment le même navigateur sur l'ordinateur de quelqu'un d'autre. Bref, récupérer la vidéo et l'envoyer à ses potes. Exactement ce que les DRMs disent qu'ils existent pour l'empêcher. Ils allaient faire quoi d'autre que refuser ? C'est pas un navigateur normal, ça, c'est pas une fonction qu'un navigateur est censé avoir, et même si on pourrait souhaiter que les navigateurs indés soient libres d'innover comme ils veulent, il reste que les DRMs, ça existe précisément pour empêcher des fonctions comme celle-là. S'il croit vraiment à son idée, il doit bien évidemment accepter qu'elle ne marchera qu'avec les vidéos sans DRM.
3  0 
Avatar de Ph. Marechal
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 29/09/2017 à 10:42
World Wide Web Corruption
2  0 
Avatar de 23JFK
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 14/01/2020 à 21:12
J'en pense que le web ne se résume pas à de la vidéo en streaming, et qu'un navigateur qui zappe tous les contenus vidéos peut tout à fait exister. Quant aux DRM, même si je ne suis pas capable de siphonner un contenu DRM, cette compétence ne me manque pas dans la mesure ou d'autres "adorent" ce genre de défit et en font largement profiter les autres, solution de loin la plus pérenne pour pouvoir conserver des contenus sans être emmerdé par des hardwares/softwares devenus obsolètes et interdisant l'accès à du contenu pourtant légalement obtenu en son temps.
2  0 
Avatar de Muchos
Membre expert https://www.developpez.com
Le 01/10/2017 à 21:59
Je trouve l’attitude et la décision de l’EFF remarquable. Pas seulement parce que je partage leur position daans l’absolu (je m’oppose à EME), mais parce qu’ils ont tenté de faire consensus et ce, dans le respect des fondements du W3C.
1  0 
Avatar de Battant
Membre averti https://www.developpez.com
Le 19/09/2017 à 11:20
Bonjour,

Les DRM arrêter avec ça . J'ai moi-même eu des grandes problèmes avec quand je les ai testé avec les musiques achetées sur' MSN à l'époque . En effet, après quelques reformatage, mais licence était toute consommé et je ne pourrai plus écouter mes musiques favorites

Pour moi, il est légal d'utiliser tout contenu à des fins privées y compris le contourner les DRM pour archivage personnel . c'est du mois ce que je revendique , après protéger le contenu pour que ça ne passe pas d'un ordinateur à l'autre facilement ou d'une personne à l'autre facilement d'accord parce que la personne ne dispose pas de la licence avmoins qu'il s'agisse de personnes proches De frère ou de sœurs ou des choses comme ça Donne-moi le principe qui prévaut en Suisse après avec Hadopi en France je ne sais pas ce n'est pas le cas je pense qu'il faudrait changer la loi française.

Donc je vois pour que les gens utilisent pas les DRM et face de la résistance face a cette décision

Les DRM ce n'est pas bon si ça enlève le droit à la copie et à l'archivage privée .

Et vous pensez-vous qu'il soit raisonnable que ton contenu puisse être télécharger et archiver à des fins privées ( cela s'appelle l'exception à la copie privée ?)

Ça doit pas être le cas avec Hadopi Êtes-vous pour ou contre ce principe ?

Salutations
0  0 
Avatar de Battant
Membre averti https://www.developpez.com
Le 19/09/2017 à 11:47
Bonjour,

Il est indispensable de convertir les contenus y compris les contenus protégé par des DRM dans un format ouvert comme la FLAC, ogg ou autre format ouvert Il est en effet indispensable de pouvoir conserver nos contenus sur le long terme . Dans ce cadre là, il paraît que les formats ouverts conviennent très bien

Les DRM voulez fortement au vendeur si vous n'avez plus accès au compte aussi le compte a été fermé suite par exemple un décès ou autre vous n'avez plus accès au contenu

Personnellement, j'ai même formaté un disque avec le système de fichier ouvert ext4 .

Et vous comment commencer vous archiver vos contenus numérique ?

Meilleures salutations
0  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 29/09/2017 à 16:27
Encore une mesure en opposition directe avec les réflexions d'internet libre.

Une telle mesure ne permettra qu'un lock-in encore plus restreint, ne laissant place qu'aux grosses infrastructures et aux machines à fric.

Déjà que le FFC est en combat contre les mesures laissant le contrôle d'accès à Internet aux FAIs... Triste et flippant
0  0