Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'administration Trump attaquée en justice par l'EFF et l'ACLU à cause des fouilles et confiscations abusives
Menées aux frontières par la douane

Le , par Christian Olivier

20PARTAGES

9  0 
Un groupe d’une dizaine de personnes, composé de citoyens américains et d’un résident permanent légal des États-Unis, a récemment lancé une procédure judiciaire à l’encontre du ministère de la Sécurité intérieure des USA. Ce groupe est formé par des personnes qui estiment avoir été victimes d’abus de la part de la CBP (Customs and Border Protection), le service des douanes et de la protection des frontières de l’oncle Sam, au cours de leurs précédents voyages. Il comprend, entre autres, un développeur en informatique, un vétéran de l’armée, un ingénieur de la NASA et deux journalistes.

L’Electronic Frontier Foundation et l’American Civil Liberties Union, deux organismes qui sont chargés de représenter les voyageurs, ont déclaré que plusieurs des demandeurs remettant en cause les pratiques de la CBP, un organe du ministère de la Sécurité intérieure, sont des musulmans ou issus de minorités. Les plaignants reprocheraient à l’administration Trump d’encourager la poursuite de pratiques contraires à la Constitution du pays au sein de certains organes de l’État, notamment lors de recherches effectuées sans mandat sur les téléphones et les ordinateurs portables des citoyens américains qui sont arrêtés à la frontière par les agents du CBP.

Pour être plus précis, les demandeurs soutiennent que les recherches et la confiscation prolongée de leurs appareils électroniques (smartphones et ordinateurs portables) violent les lois encadrant la protection de la vie privée et la liberté d’expression telles qu’elles sont définies la Constitution des États-Unis. La plainte a été déposée devant un tribunal de district des États-Unis dans le Massachusetts. Ce procès survient dans un contexte particulier où l’on note une forte augmentation du nombre de fouilles sur les appareils électroniques et la désapprobation grandissante des défenseurs des droits civiques.

Il faut rappeler que la CBP a publié un rapport en mars 2017 dans lequel on apprenait que les agents de ce service avaient fouillé plus d’appareils électroniques pendant le seul mois de février 2017 que pour toute l’année 2015. Le nombre d’appareils fouillés était passé de 8383 à 14 993, ce qui correspond à une augmentation de 80 % entre octobre 2016 et mars 2017. En avril, la CBN avait signalé que le nombre de recherches était passé de 8500 au cours de l’exercice 2015 à environ 19 000 au cours de l’exercice 2016.

Un peu plus tôt, en février 2017, le sénateur américain Ron Wyden s’était adressé au ministre américain de la Sécurité intérieure pour lui communiquer ses inquiétudes au sujet de certaines pratiques non respectueuses des libertés individuelles des citoyens américains qui avaient cours au CBP. Il souhaitait ainsi clarifier une situation peu réjouissante liée à la pratique « profondément troublante » des agents des frontières qui profitaient des contrôles pour réclamer aux voyageurs américains leurs mots de passe pour ensuite accéder à leurs comptes sur les réseaux sociaux. Le ministre avait, par la suite, confirmé dans une lettre datée du 20 juin 2017 que les agents des douanes n’ont pas le droit de rechercher des données liées à des serveurs distants sur le téléphone des voyageurs.

Suhaib Allababidi, un citoyen américain qui vit au Texas et un demandeur dans l’affaire, a déclaré lors d’une interview qu’il a été arrêté par les douanes et la patrouille frontalière le 21 janvier dernier à l’aéroport de Dallas après son retour d’un voyage d’affaires à Dubaï. Il a confié qu’il avait refusé de débloquer son téléphone personnel pour les officiers après leur avoir permis de fouiller son second téléphone professionnel.

Allababidi a précisé que les officiers lui auraient alors confisqué ses deux téléphones et que son téléphone professionnel ne lui a été a rendu que deux mois plus tard. Cependant, le gouvernement ne lui a toujours pas rendu son téléphone personnel après plus de sept mois d’attente. « Vous êtes livré à vous-même, sans aucune réponse », s’est-il offusqué. « Est-ce que je récupérerai mon téléphone, est-ce que j’ai fait quelque chose de mal ? ... Ils ont pris mon téléphone, et c’est tout ce que je sais. »

En général, les lois des USA prévoient qu’il est nécessaire d’obtenir un mandat avant de pouvoir procéder à la fouille du contenu des appareils électroniques d’un citoyen américain. Mais une disposition spéciale baptisée « border search exception » permet aux autorités fédérales à perquisitionner et à fouiller les appareils électroniques sans mandat à moins de 160 km d’une frontière américaine. En cas de refus, l’appareil peut être saisi.

Source : Reuters

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

USA : les touristes sont désormais invités à fournir des informations relatives à leur présence sur les réseaux sociaux dans le formulaire ESTA
USA : un projet de loi contre les fouilles d'appareils électroniques des voyageurs à la frontière exige un mandat délivré selon les règles fédérales

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 05/04/2018 à 15:13
Citation Envoyé par Pierre GIRARD Voir le message
La question est : Pourquoi, pour une fois, les pays européens ne se mettent pas collectivement au travail pour mettre en avant un réseau social 100% détaché des US ?

On a déjà QWANT et Daily Motion face à Google et YouTube. Tant qu'on acceptera de fait la domination des USA, on en subira toutes les conséquences. C'est pas les compétences qui manquent en Europe, c'est juste la volonté politique. Si aucun Européen n'avait de compte Twitter ou FesseDeBouc mais des comptes sur des réseaux européens indépendants, les USA réfléchiraient à deux fois avant de décider de tout, tous seuls dans leur coin.

Peut-être parce rien que sur l'existant, les français / européens, ne les utilisent pas, donc cela ne donne envie à personne d'en développer plus ?

Tu parles de Dailymotion, mais ce truc là, c'est un truc à moitié à l'agonie depuis des années, la majorité des créateurs français vont sur Youtube car c'est là que sont les gens (et l'argent), et les gens vont sur Youtube car c'est là que sont les créateurs, c'est un serpent qui se mort la queue, et pour faire bouger les choses maintenant, ce n'est pas gagné hélas...

Et puis honnêtement (bon cela va être subjectif, ce n'est que mon avis), Dailymotion c'est moche, c'est pas spécialement plus ergonomique que Youtube, donc même en dehors de la rémunération qui y est forcément moindre, il n'y a rien pour donner envie aux gens d'y aller. Il y a bien quelques créateurs français qui ont décidé d'y retourner, comme Karim Debbache par exemple, mais ils n'ont pas une notoriété assez grande pour que cela change quoi que ce soit.

Après oui, il y a des alternatives qui sont viables, mais qui malheureusement sont complètement inconnues du grand public. La plupart des gens, tu vas leur parler de Qwant, ils ne sauront pas ce que c'est et n'en auront jamais entendu parler.

Après il y a aussi le problème de (je ne sais pas / plus le terme pour ça), d'effet de masse dirais-je. Développer un nouveau réseau social européen ok, tu arriveras peut-être à motiver quelques personnes à y aller pour y jeter un oeil, mais leurs amis n'y seront pas, les "stars" et tous les trucs qu'ils aiment n'y seront pas, la plupart des entreprises n'y seront pas. Donc au final, cela ne donne pas envie aux gens de rester, et comme les gens n'y restent pas, cela ne donne pas envie aux entreprises et aux "stars" d'y venir (et on en revient au serpent qui se mort la queue).

Pour faire bouger les gens, il faut un gros effet de mode, car si dès le départ, il n'y a pas un gros mouvement de foule, c'est mort. Les réseaux sociaux autre que Facebook qui ont vu le jour et qui sont morts dans l'année, ce n'est pas ce qui manque...
7  0 
Avatar de kolodz
Modérateur https://www.developpez.com
Le 15/09/2017 à 14:53
passé de 8500 au cours de l’exercice 2015 à environ 19 000 au cours de l’exercice 2016.
Soit +123% entre 2015 et 2016, à mettre en comparaison avec :
80 % entre octobre 2016 et mars 2017
Investiture du président Trump vendredi 20 janvier 2017.
Mettre en avant Trump et son administration dans cette actualisé me semble biaisé sachant que l’augmentation était déjà présente avant l'administration Trump.

Même si l'abus provient de l'article traduit cela reste du "misleading title/misleading information"...

Cordialement,
Patrick Kolodziejczyk.
6  0 
Avatar de Cpt Anderson
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 03/04/2018 à 12:05
C'est déjà le cas pour la fiche ETSA qui permet de rentrer aux Etats-Unis, on te demande si tu as une page facebook, twitter ou youtube et on te demande tes identifiants. Rien de neuf sur la planète.
4  0 
Avatar de rawsrc
Modérateur https://www.developpez.com
Le 03/04/2018 à 13:27
Citation Envoyé par Angelsafrania Voir le message
Tiens mais je vais plus aller aux états unies d’Amérique.
Tu as écrit tout le contraire de ta pensée.

Tiens mais je ne vais plus aller aux états unies d’Amérique.
Fail !
3  0 
Avatar de Pierre GIRARD
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 05/04/2018 à 14:50
La question est : Pourquoi, pour une fois, les pays européens ne se mettent pas collectivement au travail pour mettre en avant un réseau social 100% détaché des US ?

On a déjà QWANT et Daily Motion face à Google et YouTube. Tant qu'on acceptera de fait la domination des USA, on en subira toutes les conséquences. C'est pas les compétences qui manquent en Europe, c'est juste la volonté politique. Si aucun Européen n'avait de compte Twitter ou FesseDeBouc mais des comptes sur des réseaux européens indépendants, les USA réfléchiraient à deux fois avant de décider de tout, tous seuls dans leur coin.
3  0 
Avatar de Pierre GIRARD
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 13/11/2019 à 13:08
Vous voulez garder vos données ? vous n'allez pas au USA. Et si vous êtes obligés d'y aller, partez avec un portable vierge sur un compte provisoire.

Enfin, c'est juste une idée, je ne sais pas si c'est réaliste ?
3  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/04/2018 à 15:54
Citation Envoyé par Battant Voir le message
j’ai l’impression qu’on me dévalise et qu’on me vol ma vie
Bienvenue au XXIieme siècle.
Ça ne va pas s'arranger.

Si vous voulez ne pas vous faire voler d'information privée, n'utilisez pas internet, ne possédez pas de smartphone et vous limiterez un peu la fuite de vos informations
Personne vous force à avoir un smartphone, ou utiliser les services Google.
Si vous voulez de la vie privée, arrêtez Android, Google, Google Maps, Google Docs, Facebook, Twitter, etc.
2  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 06/04/2018 à 15:17
Citation Envoyé par Battant Voir le message
Bonjour,

Saviez-vous que les Gafa notamment Facebook Google et Twitter ont installé du code JavaScript sur toutes les pages .
Bonjour,

Saviez-vous que vous racontez n'importe quoi ?

Ce ne sont pas les GAFA qui ont installé du code sur toutes les pages, car ils ne peuvent pas accéder au code source de toutes les pages... Les sites qui ont ces boutons, ont choisi eux-mêmes de les installer, rien à voir avec les GAFA...

Citation Envoyé par Battant Voir le message
Ainsi, il paraîtrait que même si vous avez décidé de ne pas être sur Facebook, cette entreprise vous connaîtrez aussi parce qu’elle vous a espionné avec le JavaScript
Facebook aura peut-être des renseignements sur toi, mais cela n'a rien à voir avec le fait de posséder un compte ou pas. Si tu n'as pas de compte, tu n'as pas de compte, tu n'as donc pas d'identifiants à communiquer à la douane américaine.
2  0 
Avatar de dlandelle
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 10/04/2018 à 14:04
La censure existe, donc avec un compte admin on peut tout faire : usurper, censurer, supprimer.
Et puis les jointures sont faites avec les adresses IP, tout cela est consolidé et exploitable, par exemple par gogole.
Les activistes qui ont un peu de visibilité le mesurent fréquemment, de la suspension temporaire à la fermeture.
2  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 13/11/2019 à 21:01
Citation Envoyé par Pierre GIRARD Voir le message
Non, mais peu de terroristes [...] parano [...] espion [...] plus grand chose à perdre. Mon testament est déjà fait [...]
Bon ben c'est bon, t'as assez de mots clés dans ce post pour te faire arrêter à ton arrivée sur le sol US pour suspicion de tentative d'attaque kamikaze. Et moi, qui te cite, pareillement.
2  0