Firebird 4.0 : la première version Alpha est disponible pour les tests
Quelles sont les fonctionnalités de la prochaine version majeure du SGBDR ?

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Le projet Firebird a récemment annoncé la première version Alpha de Firebird 4.0 (la prochaine version majeure de la base de données relationnelle Firebird) qui est maintenant disponible pour les tests. Le développement de Firebird 4.0 a débuté en mars 2016, juste avant la sortie de Firebird 3.0. Cette version Alpha 1 donne un premier aperçu des fonctionnalités et des améliorations en cours de développement par l'équipe Firebird, ainsi que d'innombrables correctifs de bogues.

Pour le développement de Firebird 4.0, il existe des fonctionnalités obligatoires et des fonctionnalités optionnelles. Les fonctionnalités obligatoires sont celles sans lesquelles cette version ne peut être publiée. Elles sont développées avec la plus haute priorité, leur préversion est attendue dans les versions Alpha et leur implémentation doit être terminée avant la phase Bêta. Les fonctionnalités optionnelles sont quant à elles développées après les premières et peuvent être programmées aussi bien pour les versions Alpha que les Bêta. Elles peuvent être reportées si leur finalisation n'est pas possible avant la date de publication de la version stable.

Pour les fonctionnalités obligatoires de Firebird 4.0, on peut citer entre autres :

  • le support de noms d'objets de plus de 31 caractères (terminée) : comme d'autres SGBDR, un développeur estimait nécessaire que Firebird prenne en charge des noms d'objets plus longs. L'équipe de développement a donc décidé d'augmenter la longueur maximale des noms d'objets à 63 caractères. Si avoir des identifiants plus longs peut être utile, cela pourrait toutefois avoir une incidence sur la portabilité de la base de données. Il faut noter par exemple qu'Oracle impose une limite de 30 caractères pour les identifiants ;

  • timeouts pour les instructions, transactions et les connexions (terminée) : il s'agissait de permettre aux développeurs de définir des délais d'attente (timeout) dans différentes situations. Par exemple pour arrêter automatiquement l'exécution d'une instruction SQL lorsqu'elle est plus longue que prévu, ou encore fermer automatiquement la connexion de l'utilisateur après une période d'inactivité ;

  • réplication intégrée (en cours) : tous les grands projets et projets d'entreprise ont besoin d'un service de réplication. C'est d'ailleurs l'un des critères à vérifier lorsqu'un architecte logiciel doit choisir une base de données pour son prochain projet. Certes, il existe des outils tiers pour faire cela dans Firebird, mais le SGBDR n'a pas de fonctionnalité de réplication intégrée. Certains développeurs ont rapporté que la réplication était le principal problème rencontré avec Firebird et que pour cette raison beaucoup de clients sont passés de Firebird à des alternatives comme MySQL, même si celles-ci n'étaient pas forcément meilleures ;

  • variables numériques avec précision de plus de 18 chiffres, calculs intermédiaires améliorés pour des numériques plus courts (en cours) : l'objectif est d'améliorer la précision des calculs avec des variables NUMERIC/DECIMAL. D'après le développeur qui a rapporté le problème, la façon dont Firebird gère actuellement la précision des résultats des calculs impliquant de multiples arguments peut facilement provoquer des débordements, lorsque la précision du résultat dépend de la précision des arguments.

Parmi les fonctionnalités optionnelles, on peut noter, entre autres, un support élargi des fonctions de fenêtrage, la prise en charge de la commande TRUNCATE TABLE ou encore la possibilité d'attribuer un rôle à un autre rôle afin qu'il hérite des privilèges du premier.

Ce ne sont que quelques-unes des principales fonctionnalités (obligatoires comme optionnelles). Il faut rappeler que les versions Alpha ne sont pas encouragées pour une utilisation en production ou pour d'autres objectifs nécessitant un système stable. Elles sont cependant recommandées pour les utilisateurs qui veulent aider à identifier les problèmes et bogues, ce qui permet de progresser plus rapidement des étapes Bêta/RC vers la version finale.

Pour les versions stables, ce sont Firebird 2.5.x (initialement publié en 2010) et Firebird 3.0.x (publié en 2016) qui sont actuellement pris en charge.

Tester Firebird 4.0 Alpha 1

Sources : Annonce de Firebird 4.0 Alpha 1, Fonctionnalités prévues

Et vous ?

Utilisez-vous le SGBDR open source Firebird ? Comment le jugez-vous ?
Que pensez-vous des nouveautés prévues pour la prochaine version ? Lesquelles attendiez-vous ?

Voir aussi :

Rubrique Firebird (Actualités, Cours et tutoriels, FAQ, Forums)


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de SQLpro SQLpro - Rédacteur https://www.developpez.com
le 15/09/2017 à 16:10
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Firebird 4.0 : la première version Alpha est disponible pour les tests
quelles sont les fonctionnalités de la prochaine version majeure du SGBDR ?

[...]

Pour les fonctionnalités obligatoires de Firebird 4.0, on peut citer entre autres :

  • le support de noms d'objets de plus de 31 caractères (terminée) : comme d'autres SGBDR, un développeur estimait nécessaire que Firebird prenne en charge des noms d'objets plus longs. L'équipe de développement a donc décidé d'augmenter la longueur maximale des noms d'objets à 63 caractères. Si avoir des identifiants plus longs peut être utile, cela pourrait toutefois avoir une incidence sur la portabilité de la base de données. Il faut noter par exemple qu'Oracle impose une limite de 30 caractères pour les identifiants ;
Curieux !!!! la norme impose 128 caractères, ce que respecte DB2, Sybase, SQL Server et j'en passe !!!

  • variables numériques avec précision de plus de 18 chiffres, calculs intermédiaires améliorés pour des numériques plus courts (en cours) : l'objectif est d'améliorer la précision des calculs avec des variables NUMERIC/DECIMAL. D'après le développeur qui a rapporté le problème, la façon dont Firebird gère actuellement la précision des résultats des calculs impliquant de multiples arguments peut facilement provoquer des débordements, lorsque la précision du résultat dépend de la précision des arguments.
C'est pas trop tôt. l'AMF préconise 12 décimales dans les calculs financiers; Avec une limite de 18 on ne peut pas stocker des grandeurs financières supérieurs à 999999,999999999999, soit moins de 1 million !!!

Et vous ?

Utilisez-vous le SGBDR open source Firebird ? Comment le jugez-vous ?
Trop limité, peu performant par rapport à postGreSQL par exemple... je ne parle même pas par rapport à un SQL Server on l'on est à des années lumières : pas de XML, pas de spatial, pas de JSON, pas de graphe...

Que pensez-vous des nouveautés prévues pour la prochaine version ? Lesquelles attendiez-vous ?
Encore beaucoup de boulot, mais ça ressemble fortement au tonneau des danaïdes !
Offres d'emploi IT
Ingénieur Développement logiciel (Model based) H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Responsable développement logiciel Drone H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)
Architecte Sécurité H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil