Oracle confirme le licenciement de plus de 1000 employés
La division Solaris serait la plus touchée

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Depuis début septembre, de nombreux rapports font état d’un licenciement massif chez Oracle, en particulier dans la division Solaris et SPARC. Rappelons-le, Solaris est un système d'exploitation UNIX propriétaire développé à l'origine par Sun Microsystems, puis par Oracle depuis le rachat de Sun par le géant des bases de données en avril 2009. Également développé à l’origine par Sun Microsystems, SPARC (acronyme de Scalable Processor Architecture) est une architecture de processeur de type RISC, implémentée dans Solaris à partir de 1989. Autrement dit, ils font partie de l’héritage de Sun à Oracle.

C’est un licenciement de plus de 1000 employés qui a été annoncé. Même s’il semble qu’une équipe Solaris a été maintenue, de nombreux rapports indiquent que « presque tout » le personnel de la division Solaris a été mis à pied.

« Pour de vrai. Le RIF d'Oracle a touché la plupart des [employés de] Solaris (et d'autres) aujourd'hui », avait tweeté Drew Fisher, lui qui est désormais un ex-employé d'Oracle/Sun. RIF pour « Reduction In Force » désignerait dans le langage d’Oracle un plan de licenciement. Il faut noter que Drew Fisher était développeur chez Sun puis Oracle depuis 2004. Sur Twitter, il explique qu'Oracle l'a laissé et qu'il est désormais libre. Il demande donc si quelqu'un aurait besoin d'un développeur Python avec plus de 15 ans d'expérience.


Alan Coopersmith, ingénieur Solaris chez Oracle a été épargné, mais confirme que plusieurs de ses amis n’ont pas eu ce privilège.




Ce licenciement massif vient d'être confirmé par le département du développement de l'emploi de l'État de Californie. En vertu des règlements de la Californie, Oracle a déposé un avis WARN (Worker Adjustment and Retraining Notification) qui révèle qu'il a récemment procédé à 1008 licenciements permanents sur ses sites de Santa Clara et de San Diego.

L'avis WARN indique que les 964 licenciements de Santa Clara ont été effectués le 1er septembre et entreront en vigueur le 31 octobre. Les bureaux de Santa Clara étaient auparavant occupés par Sun Microsystems, ce qui tend à confirmer les rapports sur le licenciement dans les équipes Solaris.

Entre-temps, Oracle a également publié une nouvelle feuille de route dans laquelle la sortie de la nouvelle version de Solaris a été repoussée à 2018 alors qu'elle était attendue pour cette année. Depuis 2010, après le rachat de Sun, certaines personnes, y compris James Gosling, le créateur de Java, annonçaient la mort de Sun et ses produits. Solaris était déjà en train de s'éteindre et ces derniers licenciements indiquent que c'est le sort qui serait réservé au système UNIX.


Source : Avis WARN

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Oracle annonce des changements pour Java SE : deux versions par an, licence GPL, des fonctionnalités commerciales du JDK d'Oracle en open source
Oracle envisage de transférer le développement de Java EE à une fondation open source, une preuve de l'abandon de la plateforme


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de marc.collin marc.collin - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 12/09/2017 à 13:09
comme toute entreprise, oracle ne garde que ce qui est vraiment rentable
Avatar de GordonFreeman GordonFreeman - Membre du Club https://www.developpez.com
le 12/09/2017 à 13:14
Citation Envoyé par marc.collin Voir le message
comme toute entreprise, oracle ne garde que ce qui est vraiment rentable
Mais il faux souligner que pour le financier 'de base', rentable ne veut pas forcément dire 'ne pas perdre d'argent' mais plutôt 'en gagner suffisamment'.
Avatar de vanquish vanquish - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 12/09/2017 à 15:23
L'image est amusante.
Un peu hypocrite le pingouin : il n'est pas complètement pour rien dans les soucis de rentabilité de Solaris.
Il a été le serial killer des unix propriétaires.
Avatar de CaptainDangeax CaptainDangeax - Membre actif https://www.developpez.com
le 12/09/2017 à 15:46
après la mort de SCO Unixware, de Xenix, c'est maintenant Solaris qui disparaît. Il ne va plus rester que Linux comme Unix-like, et quelques Free/Open/Net/PC-BSD pour se battre en duel.
Avatar de CaptainDangeax CaptainDangeax - Membre actif https://www.developpez.com
le 12/09/2017 à 15:48
Citation Envoyé par vanquish Voir le message
L'image est amusante.
Un peu hypocrite le pingouin : il n'est pas complètement pour rien dans les soucis de rentabilité de Solaris.
Il a été le serial killer des unix propriétaires.
Le manchot, contrairement aux autres Unix, n'est pas la propriété d'une entreprise avec un plan pour écraser la concurrence. S'il gagne, c'est tout simplement parce qu'il est bien meilleur que les produits proposés par ces entreprises qui disposent d'un budget publicitaire.
Avatar de KEKE93 KEKE93 - Membre averti https://www.developpez.com
le 12/09/2017 à 16:00
Citation Envoyé par CaptainDangeax Voir le message
après la mort de SCO Unixware, de Xenix, c'est maintenant Solaris qui disparaît. Il ne va plus rester que Linux comme Unix-like, et quelques Free/Open/Net/PC-BSD pour se battre en duel.
Il faut avouer qu'il y avait un Solaris pour processeurs SPARC de Sun et une version Solaris pour Processeurs Intel...
Quand aux Unix des constructeurs, on n'en entend plus beaucoup parler de:
- True64-Unix de Digital Equipment ( puis Compaq puis HP) sur processeurs Alpha
- HP Unix sur processeurs HP Risc
- de la version Unix de Silicon Graphic sur Processeurs MIPS.

Seul AIX d'IBM sur processeurs POWER existe encore; tous les autres processeurs RISC n'étant quasiment plus utilisés sur serveurs.
Avatar de GPPro GPPro - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 12/09/2017 à 16:14
Je ne suis plus dans le monde Unix depuis quelques années et je suis surpris de voir qu'il y avait encore des équipes bossant sur Solaris... Pour ce qui est de la news, le rachat de Sun par Oracle a toujours été un mystère pour moi (et je développe en java depuis 98...).
Avatar de frfancha frfancha - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 12/09/2017 à 16:55
Citation Envoyé par CaptainDangeax Voir le message
S'il gagne, c'est tout simplement parce qu'il est bien meilleur
Son prix y est aussi pour quelque chose...
Avatar de Shepard Shepard - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 12/09/2017 à 19:58
Citation Envoyé par frfancha Voir le message
Son prix y est aussi pour quelque chose...
Je ne suis pas d'accord: Linux ne fait aucune campagne publicitaire, et habituellement c'est ce qui fait venir les clients, pas tant le prix du produit ...
Avatar de e101mk2 e101mk2 - Membre habitué https://www.developpez.com
le 12/09/2017 à 20:32
Citation Envoyé par Shepard Voir le message
Je ne suis pas d'accord: Linux ne fait aucune campagne publicitaire, et habituellement c'est ce qui fait venir les clients, pas tant le prix du produit ...
Je ne suis pas d'accord, certe linux fait très peu de campagne publicitaire. Mais le fait qu'il soit gratuit permet de le tester. Mais si un novice tombe sur la bonne distrib, ou si un mordu ce met à regarder comment il fonctionne, il l'adopte!

Linux semble être un OS quelconque au premier regard,
Mais son esprit ouvert permet à n'importe qui de personnaliser son système en supprimant ce qui lui semble inutile. En rajoutant ce qu'il a besoins. En modifiant pour ces propres usages.

Tel est sa puissance, l'adaptation, pour l'utilisateur, sa machine, et l'usage souhaité. Pour que chacun puissent créer l'OS qui l'a besoins.
Offres d'emploi IT
Urbaniste des systèmes d'information H/F
Safran - Ile de France - Évry (89140)
Architecte Sécurité H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)
Chef de Projet SSI H/F
Safran - Ile de France - Massy (91300)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil