Faut-il avoir recours à la publicité pour soutenir le financement des projets open source ?
Open Collective suggère d'aller au-delà des donations

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Les logiciels open source ne sont pas gratuits. Mais si vous les utilisez gratuitement, c’est parce que quelqu’un d’autre les paye pour vous. Il peut s’agir d’entreprises sponsors et de simples particuliers qui soutiennent les projets open source par des dons ; et c’est ainsi que l’open source fonctionne depuis toujours. La réalité peut toutefois être plus difficile. Si certains projets peuvent être parrainés par des entreprises, d'autres n’ont pas cette chance. Pour ces derniers, des flux de revenus alternatifs doivent donc être trouvés, mais comment ? Open Collective propose d’avoir recours à la publicité.

Open Collective permet à des blogs et sites Web populaires de générer de l'argent supplémentaire, grâce à la publicité, pour faire un don à l'open source comme un éventuel flux de revenus alternatif pour les projets qui ne peuvent pas trouver des sponsors d'entreprise. Tant que nous choisissons des approches éthiques, Open Collective pense en effet que les publicités et les messages sponsorisés devraient être explorés par l'écosystème open source.

Comme de nombreux partisans de l’open source, Pia Mancini, cofondatrice d’Open Collective avait horreur de la publicité en ligne. Dans un billet de blog, elle explique donc « pourquoi une personne qui aime Privacy Badger, utilise un navigateur sans tracker et qui n'a jamais accepté les publicités, préconise [aujourd’hui] leur utilisation éthique pour l'open source. »

Comme toute autre chose, le logiciel open source a besoin de revenus pour être durable. Mancini reconnait que l'OSS (open source software) ne sera pas soutenu exclusivement avec un financement conséquent, mais de nombreux défis importants (manque de documentation, modération et diversité, etc.) peuvent être atténués au moins partiellement avec un certain financement. Mais comme noté précédemment, le financement n’est pas toujours au rendez-vous ; raison pour laquelle Open Collective suggère à la publicité.

« La publicité est une question épineuse et ne constitue en aucun cas la solution complète pour soutenir l'open source », explique Pia Mancini. « Mais elle peut apporter aux projets un soutien supplémentaire », dit-elle. La cofondatrice d’Open Collective pense donc que « placer des annonces sur un site Web et envoyer les revenus directement à un projet open source pourrait être un moyen de générer des revenus supplémentaires, tant que la publicité est faite de manière responsable ». En parlant de publicité responsable, Mancini met en avant trois règles à respecter :

  • ne pas suivre les utilisateurs sur le Web de quelque manière que ce soit ;
  • faire des messages opportuns qui ne perturbent pas le flux naturel du site Web et qui ne perdent pas le temps des utilisateurs ;
  • être soucieux de la communauté, en respectant leur espace et leurs intérêts. C’est-à-dire qu’il faudra afficher des images et des messages pertinents et ne pas diffuser des publicités qui vont à l'encontre des valeurs de la communauté.

Les sites pourraient ensuite utiliser les revenus publicitaires pour soutenir leur propre projet, ou les diriger vers un autre projet open source. « Cela crée un moyen pour les sites Web populaires qui n'ont pas besoin du financement de contribuer à l'open source », dit-elle.

À titre d'exemple de la façon dont cela pourrait se faire, Mancini explique que l'on pourrait placer des annonces sur les sites Web de développeurs ; des annonces sécurisées et discrètes (une seule annonce par page). Ces annonces doivent être pertinentes lorsqu'elles apparaissent et ne pas être basées sur les données utilisateur. C'est un modèle déjà utilisé par une plateforme appelée Carbon Ads.

Mancini cite également le cas de Codesponsor qui relie les mainteneurs aux sponsors. Les sponsors paient des projets pour mettre un message dans le README du projet, destiné aux développeurs ; des messages sponsorisés qui doivent offrir des produits ou des services pertinents pour la communauté des développeurs. Pour ceux qui ne sont pas à l'aise avec les publicités diffusées par un tiers, il est également possible d'avoir recours aux bannières sponsorisées. Les entreprises vont ainsi apporter une contribution en échange d'une bannière hebdomadaire, conçue comme un message au lieu d'une publicité.

« Je crois fermement que nous devons nous éloigner du modèle basé sur la charité pour soutenir l'open source », affirme Pia Mancini. « Les projets OSS sont les éléments constitutifs de la grande majorité des produits, des services et de l'infrastructure numérique que nous utilisons aujourd'hui et sont largement réalisés par des communautés non rémunérées. » Elle pense donc que nous devons « réfléchir à la façon dont l'OSS peut tirer parti des avantages tangibles qu'elle fournit aux entreprises », et la solution pourrait se trouver dans des publicités éthiques ou des messages sponsorisés pour soutenir les communautés de l’open source.

Source : Pia Mancini

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Faut-il avoir recours à la publicité pour soutenir le financement des projets open source ?
Êtes-vous prêt à accepter des publicités pour soutenir l’open source ? Si oui, dans quels cas ?
Sinon, pourquoi ? Avez-vous des craintes concernant cette manière de soutenir l’open source ?
Comment les projets open source doivent-ils être financés selon vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de palnap palnap - Membre actif https://www.developpez.com
le 29/08/2017 à 10:17
Pas sûr que la FSF soit du même avis
Avatar de emixam16 emixam16 - Membre averti https://www.developpez.com
le 29/08/2017 à 10:43
Question épineuse que celle de la publicité… D’un côté je comprends que ça puisse rapporter de l’argent, et d’un autre côté je comprends tout à fait le consommateur qui en a marre de cette avalanche de pub et qui utilise un bloqueur de publicité, un add-on pour la vie privée… Et il faut aussi voir qu'une partie de la communauté Open Source va avoir du mal à utiliser un logiciel qui utilise même un tout petit peu de pub.

Mettre un peu de pub à la manière de développez.net ne me parait pas dérangeant, tant que ça reste modéré, mais il faut vraiment que des solutions alternatives se développent. Si c’est original ça marche (je sais c’est plus facile à dire qu’à faire).
Avatar de abriotde abriotde - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 29/08/2017 à 14:23
Bien sûr que l'Open-Source peux tirer des revenus de la publicité. Mais j'aimerais rappeler une chose essentiel : la majorité du logiciel propriétaire est gratuit ou tout du moins est disponible en version gratuite. Ce qui est payant c'est plus souvent le développement pour des spécification privé, le conseil, l'adaptation, des fonctionnalité avancées...
La force de l'Open-Source est de tiré parti de tous les effort de chacun pour les partager. Ainsi la plupart des logiciel Open-Source sont partis d'une base propriétaire non rentable et abandonnée qui a été donnée à l'Open-Source. Cette base à été améliorée par une entreprise qui en avait besoin et qui a redistribué le code. Quand il commence à devenir assez conséquent une entreprise privé (ou fondation) vends un service d'adaptation pour les entreprise privées qui souhaitent l'améliorer. A cela s'ajoute parfois de la publicité ou des dons. Mais les dons ne sont souvent que des "exonérations d’impôts bien placés".
C'est ainsi que fonctionnent LibreOffice, Mozilla Firefox, Apache Server et bien d'autres.
Rappelons que Red-Hat qui développe de nombreux services autour de Linux (et donc y contribue) réalise un chiffre d'affaire d'un milliard de dollars par trimestre...

L'Open-Source vie d'humanisme et ceci consiste à partager avec autrui ce que l'on a pas besoin de garder pour soit.
Avatar de Old Geek Old Geek - Membre régulier https://www.developpez.com
le 29/08/2017 à 14:36
Si personne n'est prêt à payer, c'est que ça n'a aucune valeur.

Un type qui travail pour sortir un livre de qualité sur la photo gagnera sa vie. Un forum qui publie des articles de qualité moyenne et qui se fait financer par la pub aura pour effet de réduire le salaire de la personne qui fait ces livres.

Rendez le site payant, vers qui ira l'argent ? celui qui écrit un livre complet ou le forum moyen ?

De mon point de vue la pub fera avec le reste ce qu'elle a déjà fait avec la télé et les journaux, les corrompre et tirer vers le bas en exploitant les plus mauvais cotés de l'hommes.

Bref, la pub EST un parasite et en temps que tel il faut s'en débarrasser !
Avatar de JavaBean JavaBean - Membre habitué https://www.developpez.com
le 29/08/2017 à 20:59
Tant que l'argent n'est pas aboli, tout travail mérite une paye, et ça vaut aussi pour le développement.
Avatar de LittleWhite LittleWhite - Responsable 2D/3D/Jeux https://www.developpez.com
le 30/08/2017 à 8:14
Bonjour,

J'ai du mal avec l'introduction. Les logiciels open-source sont gratuits. Ce qui n'est pas gratuit, c'est l'hébergement du site Web, les services nécessaire à leur fonctionnement ou encore, la présence dans les conférences. Et pour ces deux points, il y a des solutions, qui sont déjà portés par GNOME, KDE et j'en passe. Principalement, cela fonctionne déjà avec des sponsors (Intel et plein d'autres, notamment car ils utilisent eux même les logiciels open source pour leurs produits commerciaux) ou avec des dons. Je doute qu'il y ait besoin d'ajouter la pub à cette équation, surtout que les revenus générés par la publicité sont décriés comme à la baisse et peu important.
On ne fait pas de logiciel open-source pour les revenus (comme le dit Linus lui même dans cette vidéo (vers 45min/55min) :
)
D'après moi, on le fait pour un idéal, parce que l'on veut un monde meilleur, en quelque sorte et aussi pour le mérite d'avoir réaliser quelques chose .

Le coup des sponsors, notamment dans le README ... j'imagine bientôt le logo DELL au milieu d'une application open source et encore plus, le logo Intel au splash du kernel Linux ... .
Avatar de paidge paidge - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 30/08/2017 à 10:23
Décidément, encore un sujet où on peut se poser la question : "Comment faire du libre dans une économie non-libre ?"
Pour qu'une économie soit libre, il faut une monnaie libre.
Mais alors qu'elle forme pourrait avoir une monnaie libre ? qui respecterait les 4 libertés fondamentales économiques (liberté d'utiliser les ressources, liberté d'utiliser la monnaie, liberté d'échanger dans la monnaie et liberté de produire toute valeur).
La Théorie Relative de la Monnaie est une démonstration mathématique prouvant qu'une monnaie est libre, si et seulement si, elle est co-créée par par Dividende Universel qui suit l'augmentation de la masse monétaire. Ainsi tous les hommes l'utilisant sont égaux aussi bien dans l'espace et dans le temps.
Pour plus d'infos, et pour éviter qu'on me dise que je fais de la pub pour un truc qui n'a rien à voir avec l'article, voici une liste de liens utiles postés ici même.
Avatar de Aurelien.Regat-Barrel Aurelien.Regat-Barrel - Expert éminent https://www.developpez.com
le 30/08/2017 à 13:26
Quand on fait son projet dans son coin ça peut être pour un idéal et la gloire, mais pour une entreprise c'est juste très pragmatique. Ca permet de mutualiser les coûts sur des projets complexes.

Linux, GCC, clang, etc... sont gratos parce qu'il y a plein de grosses boites qui payent des bonhommes pour coder toute la journée. Le nom d'une de ces boites est d'ailleurs lisible sur le bandeau de pub à côté de Torvalds dans la vidéo ci-dessus... Et pour Mozilla Firefox, c'est pas les dons qui financent mais les royalties sur les recherches, c'est assez proche de la pub dans le principe.

En mutualisant ainsi leurs efforts, ces boites ont un meilleur produit moins cher, un produit qu'elles ne pourraient pas vendre et développer seules de toutes façons. Toute la communauté en bénéficie gratuitement parce que c'est dans l’intérêt financier de ces entreprises (de fournir à leurs clients des plateformes de qualité). C'est un modèle qui marche bien pour les outils complexes utilisés par un grand nombre de personnes, et ça prouve selon moi que l'Open Source n'est pas qu'un truc de baba cool ou de rêveurs.

Mais pour les projets plus petits / spécialisés, c'est une autre histoire. La logique idéaliste voudrait que ceux qui sont préoccupés par leurs libertés soutiennent financièrement les développeurs libres parce que c'est dans leur intérêt. Mais c'est un peu comme l'écologie : ce sont ceux qui ne mangent pas de poissons qui militent pour la protection des stocks dont dépendent ceux qui en mangent

Une logique plus pragmatique consiste à fournir gratuitement le produit mais à vendre du service pour se financer. Mais vendre du service c'est pas pareil que coder un logiciel, et c'est pas évident à faire.
Avatar de LittleWhite LittleWhite - Responsable 2D/3D/Jeux https://www.developpez.com
le 30/08/2017 à 14:28
Une logique plus pragmatique consiste à fournir gratuitement le produit mais à vendre du service pour se financer. Mais vendre du service c'est pas pareil que coder un logiciel, et c'est pas évident à faire.
Red Hat ? (même s'ils font du développement)

Linux, GCC, clang, etc... sont gratos parce qu'il y a plein de grosses boites qui payent des bonhommes pour coder toute la journée. Le nom d'une de ces boites est d'ailleurs lisible sur le bandeau de pub à côté de Torvalds dans la vidéo ci-dessus...
Oui, enfin, pour le cas d'Intel, ils ont leur propre compilo à eux et la majorité de leur contribution au noyau, c'est pour ajouter le support de leur CPU et de la partie GPU de leur CPU.

Plus récemment, on a vu des projets de moyenne taille qui sont financés par les dons (à travers Patreon). C'est pas la pub qui les paie.
Aussi, on parle aisément de Linux/GCC/Clang et je dirai même KDE/GNOME, mais il y a plein de projets annexes, plus au moins proche, dont les devs ne sont pas nécessairement rémunéré.

Finalement, même dans les gros projets open source, les contributions proviennent encore de beaucoup de bénévoles.
Avatar de paidge paidge - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 30/08/2017 à 16:39
Citation Envoyé par LittleWhite Voir le message
Finalement, même dans les gros projets open source, les contributions proviennent encore de beaucoup de bénévoles.
D'où l'intérêt d'une monnaie libre, telle que définie plus haut

Finalement, si on transposait, à tous les secteurs, le principe des licences copyleft et de la contribution des citoyens à des projets communs, ça prend tout son sens (sans parler de l'aspect création monétaire où il y a bcp à dire)
Offres d'emploi IT
Ingénieur Développement logiciel (Model based) H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Ingénieur Développement logiciel H/F
Safran - Ile de France - Massy (91300)
ARCHITECTE CONTINUITE NUMERIQUE - Expert PLM H/F
Safran - Ile de France - Évry (91090)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil