Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les internautes chinois seront forcés de révéler leur véritable nom avant de publier sur un forum
D'après une nouvelle règlementation

Le , par Stéphane le calme

103PARTAGES

7  0 
Espérer rester anonyme tout en naviguant sur le Web en Chine est un concept qui tend de plus en plus à une conjugaison au passé. En effet, le pays vient de publier de nouvelles réglementations qui obligeraient les internautes à révéler leurs vrais noms lorsqu’ils publient un commentaire en ligne.

Les nouvelles règles sont l’œuvre la plus récente du CAC (Cyberspace Administration of China ) pour faire respecter « l'enregistrement des noms réels » , qui vise à limiter sévèrement l'activité sur Internet pour les utilisateurs qui ne fournissent pas d'informations d'identification.

Jusqu'à présent, les utilisateurs ont été forcés de divulguer leur identité lors de la connexion à un certain nombre de services populaires tels que WeChat, Weibo, l’utilisation d’une carte SIM (même pour les étrangers, qui étaient contraints de se faire enregistrer avec leur passeport ou une autre forme valide de pièce d’identification). Cependant, avec ces nouvelles règles, même les forums de discussions vont devoir se plier et faire respecter la même exigence.

« Pour les utilisateurs qui n'ont pas donné d'informations d'identification, les plateformes et les communautés en ligne pourraient ne pas autoriser l'affichage d'un quelconque type de message », fait valoir l’annonce. Et d’ajouter « qu’aucun contenu prohibé par les régulations nationales ne devra apparaître ! » En clair, les membres d’un forum ne sont pas autorisés à poster des messages qui s’opposent aux principes de la constitution chinoise ou qui portent atteinte à l’honneur et aux intérêts nationaux. De plus, la propagation de rumeur qui pourrait compromettre l’unité nationale est également interdite.

En outre, sous cette nouvelle réglementation, les sites Web et les services devraient enquêter sur tout utilisateur qui pourrait utiliser une fausse identité et stocker toutes les données pour l'inspection du gouvernement si cela s'avère nécessaire.

De nombreux médias occidentaux, dont The New York Times, CNN et Foreign Policy ont critiqué la politique de l'Internet en Chine qui devient de plus en plus stricte en 2017. Concernant cette nouvelle mesure, Foreign Policy a publié un article avec pour titre « La Chine essaie de donner le coup de grâce à Internet », affirmant par la suite que la Chine est « Le seul pays au monde où la situation d’Internet s'aggrave année après année. »

Mais les experts chinois veulent voir la situation d’une autre perspective. Tout d’abord, ils s’intéressent aux statistiques. Selon le 40e rapport de la CINIC (China Internet Network Information Center) publié le 4 août à Pékin, la Chine compte actuellement plus de 751 millions d'utilisateurs d’Internet. Au cours des six derniers mois, le nombre d'utilisateurs a augmenté de 19,92 millions, soit une augmentation de 1,1 % par rapport à l'année précédente. Le rapport indique que la croissance des utilisateurs d’Internet est un nouveau moteur pour l'économie du pays et un nouvel avantage pour la Chine de gagner en compétition internationale.

Le rapport indique que les bases d'utilisateurs de l'éducation en ligne ainsi que les services en ligne pour réserver ou se partager des vélos ont atteint les 200 millions. D’ailleurs, les nouveaux services de réservation de vélos ont même commencé leur expansion en se lançant sur d’autres marchés, commençant par les États-Unis, la Grande-Bretagne et Singapour.

Pour Shen Yi, un professeur au Fudan University Cyberspace Research Center, « La critique des médias occidentaux est biaisée et ne prend pas en considération le développement et les réalisations de la Chine dans l'industrie de l'Internet au cours des dernières années. La censure n'a pas créé d'obstacles à l'innovation et au développement, ce qui prouve que la politique est au moins adaptée à la Chine. »

Et de continuer en disant que « La Chine n’est pas la seule à avoir renforcé son contrôle sur Internet au nom de la sécurité nationale. Bien d’autres pays, y compris les États-Unis et de nombreux pays européens, ont fait de même. L'idée de souveraineté s'applique également au cyberespace et les pays ont le droit de mettre en œuvre des politiques pour gouverner leur propre cyberespace. L'Occident n'a pas le droit de condamner la Chine en matière de gouvernance du cyberespace. »

Le Sénateur républicain américain Rob Portman et le sénateur démocrate Chris Murphy ont annoncé le 23 décembre 2016 leur loi sur la lutte contre la désinformation et la propagande, une loi visant à aider les alliés américains à contrer la propagande du gouvernement étranger en provenance de Russie, de Chine et d'autres pays.

Pour le professeur Yi, « C'est un exemple parfait du renforcement de la censure par les États-Unis. La raison de l'adoption du projet de loi est que les élites des deux principaux partis politiques des États-Unis croient que les cyberattaques russes et les rumeurs en ligne ont eu une incidence sur la politique et les élections intérieures américaines, cependant, il n'y a pas encore de preuves tangibles. Si les États-Unis ont le droit de le faire, pourquoi la Chine devrait-elle être critiquée pour faire la même chose et se défendre de la “propagande d’un gouvernement étranger ?” »

Il a assuré que « La Chine n'a pas eu de censure sur Internet au tout début. La censure de la Chine en ligne est une mesure défensive qui est provoquée par les menaces des forces étrangères hostiles sur son cyberespace, principalement des États-Unis. De nombreux pays non occidentaux veulent aussi améliorer leur gouvernance sur Internet et permettent au public de profiter d'un cyberespace plus détendu et plus ouvert, mais à la condition préalable que l'Occident n'utilise pas Internet comme un outil pour la politique et la diplomatie pour interférer et influencer les affaires intérieures d'autres pays. »

Plus tôt cette année, le gouvernement de Pékin a ordonné aux trois plus grandes entreprises de télécommunication du pays, à savoir China Mobile, China Unicom et China Telecom, d'interdire l'utilisation des VPN dès février 2018, dans un mouvement censé donner au groupe de la communauté chinoise un meilleur contrôle de l'Internet local

Source : Qz, Global Times

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de yoyo3d
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 28/08/2017 à 11:59
Salut, bon il est midi et j'ai lu l'article en diagonale, donc j'ai peut être raté un truc, mais c'est quoi le rapport avec le graph sur la durée de vie de la batterie ...
8  0 
Avatar de Shepard
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/08/2017 à 12:01
Citation Envoyé par Aiekick Voir le message
C'est plutôt une bonne choses je trouve. marre de l’anonymat d'internet. marre de voir des gens dire et faire des choses qu'il n'auraient pas les couille de dire ou faire s'ils étaient visible.

Bien entendu, l'anonymat n'est pas toujours une mauvaise chose en soit surtout dans les dictatures, c'est un long débat.

Mais en tout cas beaucoup trop de comportement m’exaspèrent sur les réseaux sociaux, comme Twitter ou Facebook.
Si les comportements sur Twitter ou Facebook t'exaspèrent, pourquoi ne pas juste éviter ces réseaux ? :-)

Rien ne t'empêche de créer un site web sur lequel on ne peut poster que si on est enregistré, et sur lequel on ne peut s'enregistrer qu'en donnant sa vraie identité. Ce genre de site pourrait même avoir du succès.

Avec l'internet actuel, les deux systèmes peuvent coexister. Les gens peuvent choisir de ne fréquenter que des sites où l'anonymat est proscrit.

Mais il semble que selon l'état Chinois, les internautes ne méritent pas de faire ce choix par eux-mêmes ...
9  1 
Avatar de joublie
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 28/08/2017 à 13:36
Quand une personne se sait surveillée elle s'auto-censure par prudence pour éviter de déplaire, tout bonnement, mais pas seulement envers les autorités judiciaires nationales. Cela s'étend bien au-delà, notamment envers les employeurs potentiels, autant dire n'importe quelle entreprise si vous admettez la possibilité de changer un jour de métier ou de pays.

Allez donc écrire que vous êtes mécontent des conditions de travail chez votre employeur actuel, par exemple qu'il ne vous donne pas les moyens adéquats pour accomplir votre mission, ou encore qu'il ne paie pas les heures supplémentaires, vous verrez si cela vous aidera à trouver du travail ailleurs, même dans plusieurs années (comment effacer le passé sur internet ?). Si cela vous tente, il y a encore plus simple : parlez-en à visage découvert en entretien d'embauche , puisque l'anonymat c'est mal.

Fondamentalement, la censure - y compris l'auto-censure - conforte les pouvoirs en place les mieux établis. De fait, les acteurs politiques et économiques les plus puissants ont tout à gagner à l'extension de la censure. L'horizontalité est pour eux un risque majeur.

Pour finir, j'aimerais bien que les politiciens soient forcés d'être de bonne foi quand ils s'expriment publiquement, ce serait - comment dire - disons récréatif... Ensuite, on pourrait l'étendre au métier d'avocat , puisque la vérité c'est bien.
8  0 
Avatar de Mimoza
Membre averti https://www.developpez.com
Le 28/08/2017 à 10:59
Foreign Policy a publié un article avec pour titre « La Chine essaie de donner le coup de grâce à Internet », affirmant par la suite que la Chine est « Le seul pays au monde où la situation d’Internet s'aggrave année après année. »
Mauvaise fois détecté
Il faudrait plutôt faire le palmarès des pays qui n'essaye pas d'accentuer pas le contrôle du net année après année … il n'y en a pas beaucoup malheureusement
6  0 
Avatar de Tartare2240
Membre averti https://www.developpez.com
Le 28/08/2017 à 13:12
Citation Envoyé par Aiekick Voir le message
C'est plutôt une bonne choses je trouve. marre de l’anonymat d'internet. marre de voir des gens dire et faire des choses qu'il n'auraient pas les couille de dire ou faire s'ils étaient visible.
Non. Juste... Non. J'utilise ce pseudo qui n'est pas associé à mon identité pour, entre autres, ne pas être harcelé au cas où les opinions que j'affiche ici déplaisent à qui que ce soit. Il sera alors obligé de passer par ce pseudo pour me demander des explications, que je lui fournirais avec plaisir. Ayant déjà été harcelé au téléphone, l'anonymat est une bonne chose. Car le jour où, d'une simple recherche, on peut avoir tout ce que tu as fait depuis ta naissance, là tu auras peur et tu auras envie d'avoir tes petits secrets.
6  1 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 28/08/2017 à 11:29
Citation Envoyé par Mimoza Voir le message
Mauvaise fois détecté
Il faudrait plutôt faire le palmarès des pays qui n'essaye pas d'accentuer pas le contrôle du net année après année … il n'y en a pas beaucoup malheureusement
+1, la France serais d’ailleurs "très bien classé" si je suis dire depuis les attentats de Charlie Hebdo.

La technique c'est de faire comme tous les intellectuels de ce pays depuis le moyen age, s’enfuir en suisse à Genève, en attendant des jours moins sombre.
Apres les boites noir dans les box, la loi sur le renseignement et la destruction de l'équivalent de 1000 bibliothèques d’Alexandrie par la sacem récemment...
2  0 
Avatar de Shepard
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 29/08/2017 à 12:07
Je ne comprends pas bien le sens de ce commentaire ... Oui, les réseaux sociaux impactent la navigation de ceux qui n'y sont pas. Mais

  • ce n'était pas le sujet;
  • cela n'augmente pas l'anonymat sur internet, que du contraire;
  • supprimer la possibilité d'anonymat sur internet n'est probablement pas une et la seule solution à ce problème.
2  0 
Avatar de Shepard
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 29/08/2017 à 15:56
Citation Envoyé par Aiekick Voir le message
sinon que dirais tu d'assumer tes propos ou sinon te taire ? comme ce que tu ferais dans la rue en somme...
c'est justement le comportement que tu défend qui est une plaie sur internet
Boah il y a pire sur internet :-)

Comme ceux qui participent à une discussion sans donner aucun argument valable, mais en suggérant à ceux qui en ont d'arrêter d'en donner
1  0 
Avatar de Namica
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 29/08/2017 à 18:02
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
...Je vois pas en quoi les réseaux sociaux t'impacte si tu n'a pas de compte...
Parce que
  • même si tu n'as pas de compte FB, celui-ce te traque et te profile dès que tu visites une page comportant les boutons "like"
  • d'autres peuvent t'avoir dans leurs contacts et donnent à FB l'accès à leur liste de contacts
  • etc

Voir : Facebook a découvert mes secrets familiaux et refuse de me dire comment
Mais cette discussion est bien loin du problème de l'anonymat et de la restriction des libertés en Chine.
1  0 
Avatar de Tartare2240
Membre averti https://www.developpez.com
Le 29/08/2017 à 19:02
Citation Envoyé par Aiekick Voir le message
sinon que dirais tu d'assumer tes propos ou sinon te taire ? comme ce que tu ferais dans la rue en somme...
J'assume totalement mes propos. Je ne veux juste pas qu'elles soient gravées dans du marbre à coté de mon identité, pour qu'une personne qui a une opinion différente de moi puisse me le reprocher. Si je suis dans la rue, avec des personnes que je connais, je n'hésiterai pas à partager ces opinions comme je le fais car je sais que, même si elles divergent, cela aboutira à une discussion constructive pour les deux parties où nous pourrons tous en apprendre beaucoup, voire changer nos idées sur cette chose. Et au moins, je suis quasi-certain que cette conversation ne tombera pas, crue et nue, dans l'oreille d'une personne toxique qui me reprochera mon premier avis sans avoir lu la construction, ni même Car bizarrement, il y a bien moins de personnes toxiques dans mes connaissances que sur Internet. Peut-être parce que je m'efforce de les virer de ma vie...

NB : Je n'ai pas Facebook, Twitter & cie...
2  1