« Facebook a découvert mes secrets familiaux et refuse de me dire comment »
Une utilisatrice s'interroge sur les sources de l'algorithme de Facebook

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
La journaliste Kashmir Hill a raconté une expérience personnelle avec le réseau social qui l’a beaucoup intriguée.

« Rebecca Porter et moi étions des inconnues, d’autant que je sache. Néanmoins, Facebook a pensé que nous pouvions être connectés. Son nom est apparu cet été sur ma liste de “Personnes que vous pouvez connaître”, la liste du réseau social de potentiels nouveaux amis », a commencé Hill.

Il arrive que la liste de suggestions d’amis « Personnes que vous pouvez connaître » de Facebook puisse être déroutante par son degré de précision. Hill rappelle par exemple qu’elle a déjà entendu des rumeurs étranges sur les liens que Facebook arrive à dénicher. Par exemple, elle a évoqué le fait qu’un psychiatre lui a raconté que deux de ses patients se sont vus recommandés l’un à l’autre, exposant indirectement leurs problèmes médicaux.

« Ce qui rend les résultats aussi troublants, c'est l'éventail des sources de données – information sur la localisation, activité sur d'autres applications, reconnaissance faciale sur les photographies – que Facebook a à sa disposition pour lier ses utilisateurs les uns aux autres, dans l'espoir de les garder encore plus attachés au site. Les gens sont généralement conscients que Facebook surveille leur identité et comment ils utilisent le réseau, mais la profondeur et la persistance de cette surveillance sont difficiles à saisir. »

Pour essayer de comprendre un peu plus le fonctionnement de l’algorithme de Facebook, Hill a commencé à télécharger et sauvegarder la liste des personnes que Facebook lui recommandait.

« Un jour, il m’a recommandé environ 160 personnes, il m’a recommandé certaines d'entre elles encore et encore. Au cours de l'été, il m'a suggéré plus de 1400 personnes différentes. Environ 200, soit 15 % d'entre elles, étaient en fait des personnes que je connaissais, mais le reste semblait être constitué d’inconnus. » C’est après cet épisode qu’une nouvelle suggestion va la laisser perplexe.


« Et puis il y a eu Rebecca Porter. Elle est apparue sur la liste après environ un mois : une femme plus âgée, vivant en Ohio, avec qui je n'avais pas d'amis de Facebook en commun. Je ne l'ai pas reconnue, mais son nom de famille était familier. Mon grand-père biologique est un homme que je n'ai jamais rencontré, avec comme nom de famille Porter, qui a abandonné mon père quand il était un bébé. Mon père a été adopté par un homme dont le nom de famille était Hill, et il n'a pas connu son père biologique avant l'âge adulte.

« La famille Porter habitait en Ohio. Ayant grandi de l’autre côté du pays, en Floride, je savais que ces parents étaient quelque part, mais il n'y avait aucune raison de penser que je les rencontrerais.

« Il y a quelques années, mon père a finalement rencontré son père biologique, ainsi que deux oncles et une tante, quand ils l'ont cherché pendant un voyage en Ohio pour l'enterrement de sa mère. Aucun d'entre eux n'utilise Facebook. J'ai demandé à mon père s'il reconnaissait Rebecca Porter. Il a regardé son profil et a dit qu'il ne le pensait pas. »

Tout ceci avait suffisamment alimenté la curiosité de Hill pour qu’elle se décide à écrire un message Facebook à Rebecca Porter, lui expliquant la situation et prenant le soin de lui demander si elle était parenté à son grand-père biologique. Ce à quoi elle a répondu « Oui ».

« Rebecca Porter, nous l'avons découvert, est ma grande tante par le mariage. Elle est mariée au frère de mon grand-père biologique, elle l'a rencontré il y a 35 ans, l'année qui a suivi ma naissance. Facebook connaissait mieux mon arbre généalogique que moi.

« "Je ne te connaissais pas", m'a-t-elle dit quand on a parlé au téléphone. "Je ne comprends pas comment Facebook a créé la connexion."

« C'était une conversation agréable. Après avoir raccroché, je suis restée assise pendant 15 minutes. J'étais contente que Facebook m'ait donné la chance de parler à un parent inconnu tout en étant impressionnée et déconcertée par son apparente omniscience.

« La façon dont Facebook nous avait relié restait difficile à imaginer. Mon père avait rencontré son mari en personne une fois, après l'enterrement de ma grand-mère. Ils ont échangé des courriels, et mon père avait son numéro dans son téléphone. Mais aucun d'eux n'utilise Facebook. Ni les autres personnes nous liant, Rebecca et moi, sur l'arbre généalogique. »


Hill était décontenancée. Elle s’est rappelé que des rumeurs ont indiqué que Facebook achète des données personnelles à des fournisseurs tiers. D’ailleurs, un ancien employé de l’entreprise qui est habitué au sujet a partagé son avis selon lequel la connexion familiale pourrait venir de là.

Cependant, lorsque Hill s’est tournée vers Facebook, un porte-parole lui a dit que « Facebook n’utilise pas de données en provenance de tiers pour sa liste “Personnes que vous pouvez connaître” ». Lorsqu’elle a demandé quelles informations ils ont donc utilisées, l’entreprise s’est défilée, évoquant des raisons privées.

Selon elle, la raison pour laquelle Facebook ne veut pas communiquer dessus réside dans le fait que les compétiteurs de Facebook utilisent eux aussi des fonctionnalités de suggestions. Elle a rappelé qu’en 2010, lorsque le vice-président de l’ingénierie de Facebook présentait cette fonctionnalité, il a assuré que « les gens avec le plus d’amis utilisent encore plus le site. »

Rappelons tout de même que l’année dernière, une étude de ProPublica a conclu que le réseau social connaîtrait davantage de données plus sensibles de ses utilisateurs sans le leur indiquer de manière claire. Dans le cadre de son étude, ProPublica a développé une extension Chrome qui lui a permis de collecter plus de 52 000 attributs uniques que Facebook a utilisés pour classifier les utilisateurs.

Selon Jeffrey Chester, directeur du Center for Digital Democracy, « Facebook rassemble une douzaine d’entreprises différentes pour cibler les données d’un seul utilisateur, et cet utilisateur devrait savoir ce qui se passe. »

De façon poétique, Hill conclu en disant « Maintenant, quand je regarde mes recommandations d'amis, je suis nerveuse non seulement en voyant les noms des personnes que je connais hors ligne, mais également par tous les étrangers apparaissant sur la liste. Combien sont vraiment des étrangers, je me le demande, et combien sont reliés à moi d’une façon dont je ne suis pas au courant ? Ce ne sont peut-être pas des gens que je connais, mais sont-ils des gens que je devrais connaître ? »

Source : billet de Hill

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Avez-vous déjà vécu une expérience similaire dans la suggestion d'amis ?

Voir aussi :

Facebook : le réseau social achète des données personnelles à des fournisseurs tiers, sans informer les utilisateurs à propos de cette pratique


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de sciencesmaths sciencesmaths - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 26/08/2017 à 9:21
Ce système de recommandation des amis de Facebook utilise un moteur puissant d'intelligence artificielle pour dénicher les amis qui nous ressemblent certes, mais également via les autorisations données à l'application comme l'accès aux contacts aux photos ...
Avatar de Se7h22 Se7h22 - Membre actif https://www.developpez.com
le 26/08/2017 à 12:37
Citation Envoyé par sciencesmaths  Voir le message
Ce système de recommandation des amis de Facebook utilise un moteur puissant d'intelligence artificielle pour dénicher les amis qui nous ressemblent certes, mais également via les autorisations données à l'application comme l'accès aux contacts aux photos ...

Nous sommes encore loin de créer une IA. Ici il faut plutôt parler d'algorithme complexe et puissant. Et nous pouvont donc se demander d'où viennent les informations utiliser, et comment les décisions sont fait pour montrer plus une personne qu'une autre. Surtout quand on parle de personne qui n'ont pas de compte Facebook.
Avatar de gihaires24 gihaires24 - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 27/08/2017 à 3:33
En 2013,avant l'introduction de l'option:"synchroniser vos contacts" ,j'ai constaté que la proposition d'amis que je ressevait était liées à l'exploitation de mes contacts sans mon autorisation. Ainsi, donc si elle à un jour utilisée le téléphone de son père pour se connecter à facebook,il serat donc probable que facebook a eu accèe à ses contact sans son autorisation pour ameliorer les recherches d'amis possibles qui lui sont lié.
Depuis toujours ,je trouve que Facebook, accède à plusieurs de nos données sans autorisations.
Avatar de hotcryx hotcryx - Membre émérite https://www.developpez.com
le 28/08/2017 à 11:39
un vrai cheval de Troie
Avatar de abriotde abriotde - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 28/08/2017 à 13:40
Nous sommes encore loin de créer une IA

S'il y a bien un domaine ou l'IA la plus pointue est présente c'est bien chez les géant de l'Internet. Et c'est certain qu'il y a une IA qui apprends et s'enrichit de ses expériences. Aujourd'hui même Facebook ne sait pas exactement comment cette IA fait ses choix. Facebook sais juste quelles informations il a données à l'IA et quel est le principe de son action. Mais à la différence d'un algorithme, cette IA dans 2 cas en tout point similaire, agira différemment en fonction de son expérience passé.
Avatar de pmithrandir pmithrandir - Membre expert https://www.developpez.com
le 28/08/2017 à 13:52
Si je comprend bien, la connexion a pu se faire par numéro de téléphone.

Elle connait son père
La parker connait son père.

Donc il y a des chances pou qu'elles aient toutes deux un numéro de téléphone qq part... et le lien se fait.
Avatar de Alvaten Alvaten - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 29/08/2017 à 11:07
Depuis quelque temps je me pose la même question pour LinkedIn.

Ils me proposent depuis peu comme nouveaux contacts une voisine de mon immeuble et une amie de ma mère. Je n'ai absolument aucune idée de comment ils les ont trouvées. En dessous de chaque profil proposé, il y a une petite indication qui explique pourquoi, du type "X relation en commun", "Entreprise X en commun" etc ... sauf pour ces deux personnes, rien !

Mon compte n'est pourtant connecté à aucun système externe (du type contact email) et de toute façon je n'ai pratiquement aucun contacte avec ces personnes. Je croise l'amie de ma mère une fois par année max et ma voisine gère plus. Au début je me suis dit qu'elles avaient peut être consulté mon profil mais finalement je ne pense même pas car quand quelqu'un le fait, je reçoit une notification et pas de proposition de contact ...

Ca fait un peu peur ... surtout que je ne suis pas une personne très "connectée". Je n'ai pas de smartphone, pas de compte sur des réseaux sociaux (en dehors de LinkdedIn) et je fais relativement attention à ma vie privée quand je crée des comptes sur le net ...
Avatar de Jipété Jipété - Expert éminent https://www.developpez.com
le 29/08/2017 à 11:49
Salut,
Citation Envoyé par Alvaten  Voir le message
Ils me proposent depuis peu comme nouveaux contacts une voisine de mon immeuble et une amie de ma mère. Je n'ai absolument aucune idée de comment ils les ont trouvées. En dessous de chaque profil proposé, il y a une petite indication qui explique pourquoi, du type "X relation en commun", "Entreprise X en commun" etc ... sauf pour ces deux personnes, rien !

Mon compte n'est pourtant connecté à aucun système externe (du type contact email) et de toute façon je n'ai pratiquement aucun contact avec ces personnes. Je croise l'amie de ma mère une fois par année max et ma voisine gère plus. Au début je me suis dit qu'elles avaient peut-être consulté mon profil mais finalement je ne pense même pas car quand quelqu'un le fait, je reçois une notification et pas de proposition de contact...

Tu devrais entrer en contact avec la voisine et creuser ce problème, ça devrait être facile si c'est le même immeuble.

En fait c'est pas tu devrais, c'est tu dois !
Impensable de laisser perdurer ce genre de choses, car ça va aller en s'amplifiant.

Et imagine, si un jour "on" découvre que la voisine est une dangereuse terroriste radicalisée (ou le devient, pourquoi pas, rien n'est impossible), "on" va se poser la question de ses contacts et là, bon courage...
Avatar de Alvaten Alvaten - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 29/08/2017 à 12:07
Tu devrais entrer en contact avec la voisine et creuser ce problème, ça devrait être facile si c'est le même immeuble.

J'y ai pensé. Le problème est que c'est sa résidence secondaire et qu'elle est beaucoup plus souvent absente que présente. C'est évident que quand je la croiserai je vais lui en parler.
Avatar de lvr lvr - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 29/08/2017 à 12:49
Citation Envoyé par Alvaten  Voir le message
Depuis quelque temps je me pose la même question pour LinkedIn.

LinkedIn me propose mon kiné comme connexion. Le seul lien que je vois, c'est dans mes contacts mon téléphone Android. Google et LinkedIn forniquent-ils ensemble ?
Contacter le responsable de la rubrique Accueil