Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le gouvernement prévoit de doubler le plafond du chiffre d'affaires des auto-entrepreneurs en 2018
Bonne nouvelle pour l'auto-entrepreneuriat IT ?

Le , par Stéphane le calme

231PARTAGES

7  0 
En 2017, pour conserver le statut d’auto entrepreneur, un individu doit réaliser un chiffre d’affaires qui ne dépasse pas les :
  • 82 800 € pour une activité de vente de marchandises, d’objets, de fournitures, de denrées à emporter ou à consommer sur place, ou pour des prestations d’hébergement, à l’exception de la location de locaux d’habitation meublés dont le seuil est de 33 200 € ;
  • et les 33 200 € pour les prestations de services relevant de la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) ou des bénéfices non commerciaux (BNC). L’entreprise est en franchise de TVA (pas de facturation, ni de récupération de TVA). Le micro-entrepreneur ne peut déduire aucune charge (téléphone, déplacement…).

Toutefois, dans une interview accordée aux quotidiens régionaux du groupe Ebra, Bruno Le Maire a annoncé le doublement de ce plafond. Le ministre de l’Économie et des Finances indique que « ;la mesure figurera dans le projet de loi de finances ;», qui sera présenté aux parlementaires fin septembre.

Cette annonce fait suite à une promesse de campagne du Président Emmanuel Macron, qui souhaite encourager les créations d’entreprises sur le territoire français.

Les nouveaux seuils annuels d'application du régime seraient donc :
  • de 165 600 euros pour les activités de vente de marchandises et prestations d'hébergement,
  • de 66 400 euros pour les prestations de services relevant des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) et les professionnels libéraux relevant des bénéfices non commerciaux (BNC).

Dans un communiqué, Grégoire Leclercq, Président de la FEDAE (fédération des auto-entrepreneurs) s'est réjoui de cette mesure, estimant qu’il s’agit là de « l’aboutissement d’un combat de longue date, c’est l’émergence d’une force économique majeure ».

La fédération y voit notamment deux avantages :
  • elle est encourageante : il deviendrait possible d’entreprendre une activité qui génère des recettes importantes tout en bénéficiant de la simplicité du régime de l’auto-entreprise,
  • elle est rassembleuse, car elle permettrait à certains artisans ou commerçants au régime de droit commun de bénéficier de la simplicité du régime, et ainsi de cesser les oppositions stériles entre régimes.

Elle rappelle tout de même que
  • seuls 5 % des auto-entrepreneurs dépassent les plafonds actuels et beaucoup se brident pour ne surtout pas franchir la ligne et tomber dans le régime réel.
  • les auto-entrepreneurs qui dépassent un chiffre d’affaires de 25 000 euros paient plus de cotisations que les autres régimes : autrement dit, les Français qui choisissent la simplicité la paient cher. En tout cas, plus cher que les entrepreneurs au régime réel. C’est particulièrement vrai pour les activités artisanales.

Mais la mesure ne fait pas l'unanimité. Dans un communiqué publié ce jeudi, la CPME considère que « si la mise en place du statut d'auto-entrepreneur a contribué à développer l'entrepreneuriat en France , elle a également fragilisé des pans entiers de notre économie.»

Et d’insister en disant « qu’une France d'auto-entrepreneurs ne pourrait ni investir massivement ni embaucher », dénonçant « une concurrence déloyale inacceptable par rapport aux autres formes sociétales, et en particulier les artisans. »

L'organisation patronale recommande plutôt de créer une distinction entre activité d'appoint et activité principale. Dans ce dernier cas, l'organisation patronale souhaite que le régime ne puisse se prolonger plus de trois ans, craignant qu'au-delà il entraîne « un entrepreneuriat à plusieurs vitesses ».

Source : communiqué de la FEDAE, entretien avec Bruno Le Maire

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Est-ce une bonne nouvelle pour l'auto-entrepreneuriat IT ? Pourquoi ?
Si vous avez dû abandonner le statut d'auto-entrepreneur suite au dépassement de ce plafond, comptez-vous y retourner une fois que cette mesure sera appliquée ?

Voir aussi :

Le gouvernement revoit et simplifie la loi antifraude pour les autoentrepreneurs, quelles conséquences pour les indépendants en informatique ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de blbird
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 06/09/2017 à 10:37
Par expérience perso, c'est le RSI la plaie pour moi dans l’entreprenariat.

On a donné tout les droits à ces mafieux pour récupérer l'argent qu'ils nous demandent, sans jamais en comprendre les calculs même avec un cabinet comptable :
  • automatisation du recours aux huissiers, qui se payent en vous prenant encore plus au passage
  • saisie des comptes bancaires
  • saisies des biens
  • et tout ca, y compris sur son conjoint en cas de mariage, et y compris sur les enfants au besoin (même si vous n'êtes plus de ce monde, incroyable non?)
  • aucune ouverture pour la discussion, aucune compréhension des situations différentes existantes, juste aucune, à part leur parler de Concussion, là ca les fait bouger, mais ensuite c'est contrôle détaillé de leur part dans la foulée
  • remboursement maladies ridicules : j'avais le droit à 15% de remboursement par jour sur ce que je gagnais d'habitude pour un arrêt maladie de 5 jours, et seulement la 5ème journée, merci la carence. Soit au final 3% de remboursement sur ce que je n'avais pas gagné pendant mon arrêt maladie : je n'ai même pas fait les papiers (compliqués) pour être "remboursé"...


Maintenant, ils me doivent de l'argent, mais ils arrivent à m'envoyer des soldes de tout compte avec du typex et des chiffres barrés au stylo pour me dire que non... Vraiment, des pros de chez pro.
11  0 
Avatar de ed73170
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 25/08/2017 à 22:58
Citation Envoyé par encoremoi21258 Voir le message
Certes, cela fait perdre de l'argent à l'état, mais en même temps cela permet à "monsieur tout le monde" de réaliser de beaux projets.
Pas si sûr... Tu cotises peut-être moins qu'un salarié mais tu n'as pas droit au chômage et tu génères moins de droits à la retraite. Alors c'est peut-être un calcul du gouvernement pour faire des économies sur le long terme et diminuer artificiellement les chiffres du chômage.

Et puis, d'après le post d'origine, seuls 5% des auto entrepreneurs dépassent le plafond actuel et ils cotisent plus que les autres régimes à partir de 25000 € de CA. Je ne pense donc pas que l'état sera perdant.
10  0 
Avatar de Luckyluke34
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 28/08/2017 à 10:30
Bonne nouvelle pour les auto-entrepreneurs, mais cette mesure mériterait une réflexion intelligente autour des nouvelles formes de travail plutôt qu'une ouverture des vannes bête et méchante :

  • Clarifier la vision du gouvernement vis-à-vis de l'auto-entrepreneuriat : est-ce juste une transition vers un statut professionnel classique ou un mode d'entreprise pérenne ? Le but est-il d'aller progressivement vers un marché de travailleurs indépendants "à la pièce", c'est à dire la forme la plus fluide de marché du travail mais aussi la plus précaire ?

  • Si c'est la première option, quelles mesures sont prévues pour faciliter la transition du statut d'auto-entrepreneur vers une "vraie" entreprise ? Comment éviter l'effet de fossé actuel entre les deux ?

  • Comment mieux encadrer et réguler le recours à des sous-traitants auto-entrepreneurs par de grosses sociétés, prestations de service qui ressemblent parfois à du salariat déguisé sans les inconvénients quand ce n'est pas de l'exploitation pure et simple ?
9  0 
Avatar de bilbot
Membre averti https://www.developpez.com
Le 06/09/2017 à 11:44
Citation Envoyé par Bart-Rennes Voir le message
Je ne comprends pas cet Anti Autoentrepreneur, vous parlez de système anti concurrentiel moi je parle surtout d'avancé dans la simplicité!
Pourquoi ne pas râler pour que le système classique d'entreprise soit AUSSI simple que l'auto entrepreneur, ça serait une réelle avancée et pas encore une râlerie française qui veut que tout change mais surtout sans rien changer!
Oui bien sur du côté de la simplicité c'est une avancée. Mais les artisans ont beaucoup plus de contraintes. (assurance / cotisation ...) voila pourquoi c'est anti concurrentiel. Forcément le prix s'en ressent dans les devis.

Et ensuite le statut est parfois détourné : on embauche plus les personnes on les prend en tant que prestataire qui est autoentrepreneur.
10  1 
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 31/08/2017 à 15:55
Citation Envoyé par Luckyluke34 Voir le message

On continue cette discussion ad absurdum ou on parle du sujet du thread ?
Le sujet du thread c'est l'uberisation de la société. Le principe étant de tuer le salariat pour lui substituer une relation de client/fournisseur et de faire peser tout le risque sur le fournisseur c'est à dire en bout de ligne nous.

Et on sera arrivé à l'aboutissement de l'écolosion du néo-servage, où le contribuable / auto-entrepreneur sera fera prendre à sec des deux côtés en payant l'addition des contrats publics et en épongeant les conneries des banques avec ses impôts et taxes d'un côté, et en servant de variable d'ajustement conjoncturelle aux grosses structures de l'autre avec son statut pourri qui ne lui donnera plus accès à aucun droit puisqu'il ne cotisera plus rien et les entreprises non plus. Il n'aura donc plus aucune sécurité, ni assurance chômage, ni sécurité sociale, ni retraite puisqu'il ne cotisera plus à rien.

Voilà vers où on va, on se remet à niveau par rapport aux pays du tiers-monde (dits en "voie de développement" LOL).

Apparemment il semblerait que des gens du bon peuple trouvent ça formidable ce qui me fait halluciner.
10  2 
Avatar de Glutinus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 28/08/2017 à 17:48
En quoi des mesures plus compliquées peut faire un barrage auprès d'arnaqueurs ou d'incompétents ?

Dans ma résidence, un locataire a créé des fausses boites - ou plutôt a créé des vraies boites, puis les a dissolues - et a fait de nombreuses contrefaçons de papiers pour faire croire qu'il était solvable. A l'instant où il a mis les pieds dans son appartement, il n'a pas payé un centime de loyer et est en procédure d'expulsion depuis des mois et de mois. Et j'imagine que quand il va se faire virer, il va faire pareil avec une autre résidence et toute sa vie vivra dans l'arnaque.

Tu crois qu'avec des mesures plus complexes il va se dire "ha mince, c'est trop compliqué, je vais dormir dans la rue.."

Complexité ne rime pas forcément avec sécurité.
8  1 
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 31/08/2017 à 14:23
Citation Envoyé par CinePhil Voir le message
En quoi répondre est-il synonyme de censurer ?
Tu mettais en avant ton statut de modérateur, j'en ai déduis (un peu vite je l'admets) que tu envisageais d'en utiliser les pouvoirs.

Citation Envoyé par CinePhil Voir le message

Soit tu es "Développeur informatique" indépendant et tu es donc entrepreneur, ce qui est très bien.
Soit tu es salarié et il a bien fallu un entrepreneur pour créer et faire prospérer l'entreprise qui t'emploie.
Soit tu es fonctionnaire et ton traitement est payé grâce aux impôts prélevés sur la production de richesses produites par les entreprises.

Ne me remercie pas pour la leçon d'économie ; c'est gratuit !
Je suis salarié, mais que je sache c'est pas mon patron qui va bosser à ma place. Il m'a trouvé une mission. Youhou ! Il gère ma fiche de paie chaque mois ! Wahou !! Et du fait du jeu des intermédiaires je touche en brut quelque chose comme 33% de ce qui est facturé au client final. J'ai plutôt tendance à penser que c'est à mon patron et aux intermédiaires entre lui et le client final de me remercier pour mon travail plutôt que l'inverse vois-tu ... C'est bien mon travail qui les fait vivre et non l'inverse.

Petite leçon d'économie gratuite également : Il n'y a pas de dividendes sans salariés !
8  1 
Avatar de koyosama
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/08/2017 à 12:51
Citation Envoyé par Bart-Rennes Voir le message
Je ne rêve pas trop quand on voit que l'on parle de l'impôt à la source depuis des dizaines d'années et que c'est toujours pas prêt , le compliqué made in France...
C'est pas c'est complique, c'est un peu une question de skills, de ressources, de temps et surtout de synergie.
J'ai travaille pour une boite qui voulaient restructurer tout son system de paiements qui datent d'au moins 10-15 ans. C'est une bonne initiative. L'equipe etaient bien composes avec des gens talenteux ou pas.

Le truc c'est que les francais sont tres tres mauvais pour travailler en equipe et pour avoir vu les autres pays, je peux que te le confirmer.
Made in France = ego.

J'ai regarde d'un oeil exterieur et interieur le projet (aide temporaire). Le resultat etait le suivant :
  • Projet en retard de plusieurs mois.
  • Le projet, les processes et l'utlisation sont devenus plus complexes que le projet precedent.
  • Toutes les equipes etaient sous tension.
  • Perte massive d'argents.
  • Turn Over tous les mois, donc plus de coups pour les recrutements et pertes de temps pour reformer les gens sur un projet complexe.


Ma vision des choses:
  • Les guerre-guerres d'ego entre les differents team (support, marketing, produits, ...)
  • Ils n'ont pas su garder ou engager les bons skills, bad casting.
  • Ils n'ont pas pense au features en profondeurs.
  • Ils devraient passer un peu de temps sur la documentation.
  • Ils auraient pu laisser la team, se concetrer uniquement sur le projet et pas autres choses. Faire une equipe de developpement et faire une equipe qui fait des fixes.


Il faut arreter de penser que l'informatique c'est un cout, l'informatique c'est maintenant un organe vital. J'ai mon colloc qui a fait le meme type de projet, c'est a dire transformer un vieux projets complexe en cobol et le mettre en C#.
Et son equipe a reussi. Personnellement, j'ai jamais entendu ou vu cette exploit. Ce que j'ai vu c'est des migrations de petits modules et non refonte completes de tout le CORE. J'avais des collegues dans l'AS400 et c'etait foutu de ma geule quand je parlais de migration de cobol a Java ou C#.

Les problemes vont bien plus loins, vu que c'est un projet nationnal :
  • Demander a chaque entreprise (petite, moyenne, grande) de faire des efforts pour mettre en application cette taxe
  • redefinir toutes les regles de compatabilites, va impacter le monde de la comptabilite en France et dans le monde
  • Possiblite de Lobbyism des tricheurs
  • Les tricheurs vont faire greves
  • Venant tout juste de mettre la declaration en ligne, l'impot direct c'est pas pour maintenant
  • La court des comptes va pas etre content
  • Synegie entre toutes les institutions qui est super complexe sur le plan humain et sur le plan technique. Communiquer avec les autres institutions est la chose la plus penible en temps (experience vecu).
  • Il fautdra plus que un mandat presidentiel pour le faire, donc on ne sait pas ce qui va se passer (crise financiere, revirement du prochain gouvernement, guerre, ...)
  • On est un modele socialiste particulier avec des regles de paiement assez chiant a mettre en place, surtout que chaque localites ont parfois leur propre regles.


Si tu n'as pas cette synergie, tu vas nulle part car il y a des chances que tu vas omettre des informations, creer des dettes techniques pour le futur qui sera plus couteux.
Donc pourquoi l'impot a la source n'est pas pret. Je me rapelle d'un vieux reportage sur Capital a propos du gaspillage de l'argent publique:
  • Chaque instititution (Region, Mairies, Centre de paiements, ...) ont leur propre SI, leur propre API, data, programmes qui sont tous incapable de communiquer avec le monde exterieur.
  • Ressources financiere, beaucoup de villes ont beaucoup de dettes et n'ont pas cette priorite
  • Ressource Humaine, beaucoup d'institution n'ont pas ce skill a dispositions
  • Je crois tout simplement que certaines direction n'aiment simplement pas


Je peux expliquer pourquoi certains pays comme l'Anglettere ont ce systeme:
  • Les anglais ont mis ce systeme depuis 1944, avant meme l'informatisation
  • Presque tous leur systemes de taxation, certifications, medicales, ... sont informatises et centralises


Apres de ce que j'ai vu leur systeme n'est pas parfait, mais quand je vais chez un docteur dans une autre ville, il a acces a mon dossier medical de facon nationnal (nous on est des blaireux qui se trimballe le carnet de sante). Les impots sont preleves a la source. Quand je passe une certification, tout est informatise et ils peuvent consulter si j'ai obtenu cette certification dans tous les centres de formation.
Voila la difference : La France a systeme informatique heterogene, divise et gerer localement, par contre l'Angleterre a un systeme centralise et globalise.

Ma conclusion c'est impossible de mettre la taxe directe en France, c'est que de la com. Dans les faits c'est un travail quasi titanesque, impossible (meme si techniquement c'est possible) avec les moyens du bord. Et comme toi, j'en entends parler depuis perpette.

Et puis c'est pas que le "Made in France" est complexe. C'est qu'on a voulu faire simple et comme une brochette de kebab, on empile les les dettes techniques et administratif. Maintenant la brochette, on est oblige de se la farcir.
7  1 
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 31/08/2017 à 12:46
Citation Envoyé par CinePhil Voir le message

Comme ce n'est pas ici un forum politique et que je suis l'un des modérateurs de DVP, je ne vais pas répondre davantage à cette ineptie.
Manquerait plus que tu te serves de tes droits de modérateurs pour censurer les opinions politiques différentes des tiennes en effet ... Je veux dire, en plus d'étaler la propagande néo-libérale sur un forum supposé non-politique !

Mais le forum Emploi peut-il être considéré comme non politique ?

Citation Envoyé par CinePhil Voir le message

Juste un truc : heureusement qu'il y a des entrepreneurs pour que vous ayez les moyens de vivre et de venir ici publier vos commentaires !
Mais oui bien sûr ! J'y avais pas pensé ! Merci les entrepreneurs de me mettre le pain dans la bouche et de se lever à ma place pour aller bosser !
8  2 
Avatar de petitours
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 31/08/2017 à 14:48
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
Je suis salarié, mais que je sache c'est pas mon patron qui va bosser à ma place. Il m'a trouvé une mission. Youhou ! Il gère ma fiche de paie chaque mois ! Wahou !! Et du fait du jeu des intermédiaires je touche en brut quelque chose comme 33% de ce qui est facturé au client final. J'ai plutôt tendance à penser que c'est à mon patron et aux intermédiaires entre lui et le client final de me remercier pour mon travail plutôt que l'inverse vois-tu ... C'est bien mon travail qui les fait vivre et non l'inverse.
Que c'est désolant de lire ça !
Déjà ça fait mal aux yeux de voir l'immensité de l'ignorance concernant la comptabilité la plus élémentaire, renseignez vous sur ce que devient ce qui est facturé au client, vous serez (très) surpris ! (amortissements, assurances, frais bancaires, frais juridiques, certifications, charges patronales, vos congés, vos avantages divers et variés en nature, le CE, vos frais de bouche etc etc etc...)
Ensuite posez vous la question du nombre de personnes et d'heures de boulot qui ont permis d'amener votre travail (les commerciaux et le patron qui se bâtent sans doutes des fois très longtemps pour décrocher un contrat, tous ceux qui vous apportent du soutien logistique et technique dans votre travail...) Pour vous donner un exemple, pour 1h de travail productif dans ma boite il y a en moyenne un peu plus (que 1h) de commercial ! Vous pouvez donc déjà diviser par 2 ce qui est facturé au client final !
Un autre exemple, un de mes associés est gérant d'une autre entreprise. L'an passé il a été victime d'un impayé conséquent, ses salariés (sont 5) ne le savent même pas mais il ne s'est pas rémunéré pendant 6 mois...
Le patron il engage son argent, il prend des risques (quelquefois énormes) et quand il a embauché quelqu'un il DOIT le payer, que le marché lui donne du boulot ou pas, qu'un client le plante ou pas...et que le salarié soit bon ou pas, qu'il se porte pale ou pas !
Si c'est si facile passez donc entrepreneur vous ferez fortune ! et comme vous n'êtes pas un pourri vous ferrez bosser pleins de gens payés bien plus que vos concurrents.
Vous êtes soit ignorant sur la vie d'une entreprise, (peut être aussi dans une grosse, ça n'aide pas à comprendre), soit à l'inverse de ce que vous prétendez êtres : soucieux des autres

Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
Petite leçon d'économie gratuite également : Il n'y a pas de dividendes sans salariés !
mince dans ma SARL il y a des dividendes mais pas (encore) de salariés, comment est ce possible ? Et heureusement qu'un actionnaire a bien voulu mettre de l'argent pour lancer l'activité !!!! merci à lui !
7  1