Cloud hybride : Microsoft et Red Hat élargissent leur partenariat
Avec un support natif des conteneurs Windows Server sur OpenShift et bien plus

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
En novembre 2015, dans le cadre d’un partenariat signé entre Microsoft et Red Hat, les deux entreprises ont annoncé le support de Red Hat Enterprise Linux (RHEL) et OpenShift sur Microsoft Azure ; une collaboration qui n’était pas imaginable quelques années plus tôt. Microsoft expliquait cette décision par sa volonté de répondre à la demande d’une bonne partie de ses clients, alors que pour Red Hat, c’était plutôt logique dans la mesure où les clientèles des deux sociétés se chevauchent à 90 %. Cette annonce n’était toutefois qu’un seul point parmi bien d’autres annoncés plus tard, notamment le support de .NET Core sur RHEL et OpenShift, puis le support de SQL Server sur la distribution Linux de Red Hat.

Cette année, les deux entreprises ont réaffirmé leur engagement, notamment avec le support de .NET Core 2.0 sur les offres Linux et cloud de Red Hat, mais il n’y a pas que cela. Microsoft et Red Hat ont annoncé hier de nouvelles initiatives visant à permettre aux entreprises d'adopter plus facilement les conteneurs. Et d’après le géant de Redmond, « ces ajouts à la feuille de route conjointe des entreprises simplifieront les technologies de conteneurs pour aider les entreprises clientes à accroître leur agilité et mener une transformation numérique en utilisant un cloud hybride. »


La première annonce est le support natif de conteneurs Windows Server sur Red Hat OpenShift Container Platform. Comme l’explique Microsoft, la plupart des organisations informatiques ne reposent pas sur une seule pile d'infrastructure. Elles disposent d'environnements hétérogènes avec souvent des plateformes Windows et Linux en même temps, ce qui isole les applications et rend difficile pour une entreprise d'adopter des pratiques DevOps. Ainsi, les deux entreprises ont décidé de permettre la prise en charge native des conteneurs Windows Server sur Red Hat OpenShift, une plateforme d'application de conteneur qui apporte Docker et Kubernetes à l'entreprise.

« Avec cette initiative, Red Hat OpenShift sera la première plateforme d'application de conteneurs construite à partir du projet open source Kubernetes à supporter à la fois les charges de travail de conteneurs Linux et Windows Server dans une plateforme unique. » D’après Microsoft, cela permet de supprimer les silos et rendre plus facile pour les entreprises de poursuivre leur programme de cloud natif. La prise en charge de conteneurs Windows Server sur OpenShift a été démontrée au Sommet de Red Hat en mai dernier et devrait être disponible sous forme de préversion technologique au printemps 2018.

Parmi les annonces, on peut noter le support de Red Hat OpenShift Dedicated sur Microsoft Azure. Red Hat OpenShift Dedicated est une plateforme de conteneur en tant que service cloud gérée par Red Hat. Il est prévu de la rendre disponible sur la plateforme cloud Azure de Microsoft, dans 42 régions à l'échelle mondiale. Red Hat OpenShift Dedicated devrait être disponible sur Azure au début de 2018.

Dans leur engagement à proposer des solutions de cloud hybrides d'entreprise, Microsoft et Red Hat prévoient également de collaborer pour apporter un support intégré des charges de travail Red Hat Enterprise Linux sur Azure Stack. Rappelons qu'Azure Stack est une version on-premise de Microsoft Azure fonctionnant sur du matériel certifié fourni par des entreprises partenaires comme Dell, HP, Lenovo et Cisco. Microsoft ajoute encore que SQL Server pour Linux sera offert sur RHEL et OpenShift dans les prochains mois.

Source : Blog Microsoft

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Red Hat annonce la disponibilité et le support de .NET Core 2.0 sur ses offres Linux et cloud dans le cadre de son partenariat avec Microsoft


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Contacter le responsable de la rubrique Accueil