Une augmentation du Smic favorise l'automatisation et le chômage dans les métiers automatisables
D'après une étude aux États-Unis

Le , par Michael Guilloux

42PARTAGES

12  3 
Dans une nouvelle étude, deux économistes, Grace Lordan de la London School of Economics et David Neumark de l’Université de Californie à Irvine, ont analysé 35 ans de données de recensement des États-Unis. Les données couvrent la période allant de 1980 à 2015. L’objectif était d’étudier l'effet des augmentations du salaire minimum sur l'emploi dans les emplois automatisables. Entendez par emplois automatisables, les emplois pour lesquels les entreprises peuvent trouver plus facile de remplacer des hommes par des machines.

Dans leur étude, ils ont mis l'accent sur les travailleurs peu qualifiés, qui peuvent donc être rapidement remplacés par des machines en cas d’augmentation du salaire minimum. Ils se sont plus précisément concentrés sur les travailleurs ayant au plus un diplôme d'études secondaires parce qu'ils sont la cible des lois sur le salaire minimum. C'est en effet cette population qui est plus menacée par le chômage en cas d'un salaire minimum plus élevé.

Au terme de leur étude, les deux chercheurs ont constaté que « l'augmentation du salaire minimum diminue de manière significative la part de l'emploi automatisable détenue par les travailleurs peu qualifiés et augmente la probabilité que les travailleurs peu qualifiés dans les emplois automatisables passent au chômage ». Autrement dit, un salaire minimum plus élevé encourage l’employeur à automatiser des emplois. Selon leurs calculs, une augmentation de 1 $ du salaire horaire minimum peut coûter des dizaines de milliers d'emplois à l'échelle nationale.

Ils notent également que les effets moyens masquent une hétérogénéité significative par industrie et groupe démographique, y compris les effets négatifs importants pour les travailleurs âgés et peu qualifiés dans l'industrie manufacturière. En outre, les effets des hausses du salaire minimum sont devenus plus prononcés à mesure que les robots se sont améliorés, car il devenait de plus en plus économique de les utiliser. En d’autres termes, avec le développement des technologies d’automatisation, l’impact d’une hausse du salaire minimum est censé être beaucoup plus important.

Cette étude a sérieusement été controversée surtout qu’au début de cette année, 19 États américains ont décidé d’augmenter le salaire minimum ; ce qui avait déjà déclenché un débat : le salaire minimum tue-t-il les emplois notamment dans la classe ouvrière ? Ou la rend-il un peu plus riche, avec peu ou pas de perte d'emploi au niveau global ?

Quoi qu’il en soit, l’automatisation gagne de plus en plus de domaines, même si certains sont plus menacés que d’autres. Ce qui est donc certain, c’est qu’une bonne partie des emplois existants aujourd’hui seront automatisables dans les années à venir avec le progrès dans le domaine de l’IA et la robotique. Donc, la question mérite d’être étudiée dès maintenant, même au niveau de la France qui figure parmi les pays européens les moins menacés par l’automatisation.

En effet, un rapport de McKingsley Global Institute affirmait en avril dernier que la France dispose de l’un des plus faibles potentiels d’automatisation en Europe. Intéressant, mais en chiffres, ça veut dire que 43,1 % (seulement ?) des secteurs d’activités dans l’Hexagone pourraient être automatisés en adaptant les technologies actuelles. En France, où le chômage va grandissant, faut-il donc supprimer le Smic pour restaurer l’emploi ? Cette situation ne serait-elle pas plutôt favorable aux développeurs et IT Pro ?

Source : The National Bureau of Economic Research

Et vous ?

En France, le Smic est-il responsable du chômage et de la robotisation à outrance ?
Faut-il supprimer le Smic pour restaurer l'emploi ?
Qu’en est-il pour les emplois développeurs et IT ? Faut-il augmenter le Smic pour augmenter la robotisation et donc stimuler l'Emploi IT ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 17/08/2017 à 9:09
Non mais les questions sérieux ...

Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message

En France, le Smic est-il responsable du chômage et de la robotisation à outrance ?
La civilisation est-elle responsable du chômage ? Quel était le taux de chômage chez Les Goths et les Huns ?

Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message

Faut-il supprimer le Smic pour restaurer l'emploi ?
Faut-il restaurer l'esclavage pour réduire le chômage ?

Une étude de scientifique américains prouverait que la déclaration des droits de l'homme empêcherait l'économie d'atteindre le plein emploi.

Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message

Qu’en est-il pour les emplois développeurs et IT ? Faut-il augmenter le Smic pour augmenter la robotisation et donc stimuler l'Emploi IT ?
Vous trouvez qu'on a besoin de stimuler l'emploi dans l'IT ? Le nombre de dev double tous les 5 ans et on en a pas assez pour pourvoir tous les postes !!
14  0 
Avatar de jabibloblu
Inactif https://www.developpez.com
Le 17/08/2017 à 8:51
Moralité il ne faut pas trop les payer pour qu'ils conservent leurs boulots.

Cette logique esclavagiste.
13  1 
Avatar de jvallois
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 17/08/2017 à 7:27
À mon avis, tant que les charges des entreprises seront calculées sur les salaires et non sur les seuls bénéfices, les salariés seront toujours des variables d'ajustement !
12  1 
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 18/08/2017 à 10:24
Citation Envoyé par martopioche Voir le message

La "robotisation" (et l'AI), c'est les nouveaux mots clef pour déchainer les passions. L'automatisation par contre, elle existe depuis des siècles. Les moines copistes remplacés par l'imprimerie, les couturières par la machine à tisser, les faucheurs par les moissonneuses-batteuses, les crieurs public par la télé, les coupeurs de glace par les congélateurs, les allumeurs de réverbères par les interrupteurs… L'automatisation a de tout temps fait disparaitre des emplois.
Tu confonds l'automatisation et la mécanisation. L'imprimerie des moines copistes n'a absolument rien d'automatique (pas plus que la machine à tisser ou la moissonneuse batteuse). Il faut un opérateur (minimum), la mécanisation permet à un opérateur de faire le travail de plusieurs travailleurs manuels. L'automatisation c'est quand tu appuies sur un bouton et que le processus industriel se déroule tout seul jusqu'à ce que tu appuies sur le bouton stop. L'IA rajoute à ça la capacité de s'adapter ce qui élimine une grande partie de ce qui restait d'intervention humaine, par exemple l'IA décide seule quand appuyer sur start et quand appuyer sur stop.

Ce n'est pas un nouveau mot à la mode, c'est une évolution de plus dans les processus industriels, du moins lorsqu'on l'applique à l'industrie.

Le problème que nous vivons aujourd'hui est le même depuis les débuts de l'humanité : "Comment partager la valeur ajoutée résultant de la production". Comment partager les richesses quoi
Prendre ce problème par l'axe : "les robots créent du chômage", c'est vraiment rester au ras des pâquerettes.

EDIT : Pour compléter, la mécanisation ça démarre disons au début de la renaissance et ça débouche sur la révolution industrielle, l'automatisation avec les débuts de l'électronique (années 50 ?) et l'IA légèrement après avec l'informatique (années 60 ?) et ça débouche sur .... On ne sait pas trop on est entrain de le vivre. Il y a donc une accélération très rapide du progrès technique qui bouscule nos sociétés couplée à une révolution en cours, c'est le passage de l'ère industrielle à l'ère de l'information.
5  0 
Avatar de olaxius
Membre actif https://www.developpez.com
Le 17/08/2017 à 10:27
Les gars ont analysé 35 ans de données pour arriver à cette conclusion . Bravo !!!
Trop fort les gonzes . Pour être cohérents avec eux même j'espère qu'ils sont payés en dessous du smic afin de garantir le plein emploi des économistes .

Ils auraient mieux fait d'analyser sur la même période le nombre d'inepties ou théories fumeuses avancées par les dits économistes .

Economiste voilà un plein emploi de vacuité
D'ailleurs Jacques Attali ne disait il pas
Un grand économiste, c'est quelqu'un qui saura très bien expliquer demain pourquoi ce qu'il a prévu hier ne s'est pas produit aujourd'hui.
Et il sait de quoi il parle
4  0 
Avatar de blbird
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 17/08/2017 à 14:06
Il est vraiment incroyable que des chercheurs publient un tel contenu d'inepties.

Est-ce que l'amélioration technologique de nos outils (de production ou non) est un mal? Dans notre société capitaliste où le travail est roi, malheureusement, oui.

En quoi est-ce que produire mieux, plus facilement, et donc être plus productif, devrait être un mal pour les membres de la société?

On peut remplacer une grande partie d'un travail répétitif grâce à des robots, en produisant mieux et plus efficacement? Mais parfait, je suis à 200% pour, à condition que tout le monde, y compris les travailleurs, en profite, que ce soit en temps de travail allégé, en niveau de vie, avec une baisse de l'âge de la retraite, etc... Et pas uniquement la finance...

Ce ne sont pas les charges le problème, c'est la répartition de nos gains de productivité hallucinants gagnés depuis plus de 100 ans, dont on peut voir la plus grande et mauvaise conséquence dans notre société financiarisée à outrance, qui est cette concentration d'argent maximum vers une ultra minorité. Tout le monde a au moins un peu profité des gains de productivité, clairement, mais dans des déséquilibres tellement criants que ca en devient n'importe quoi.

Si on pouvait rééquilibrer ce gain de productivité, et en faire équitablement profiter autant les travailleurs que la finance, les charges ne seraient plus un problème, et ce n'est pas aux 35h que l'ont serait, mais à beaucoup moins... Et avec un niveau de vie très convenable pour tous.
4  1 
Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 17/08/2017 à 10:13
Citation Envoyé par jvallois Voir le message
À mon avis, tant que les charges des entreprises seront calculées sur les salaires et non sur les seuls bénéfices, les salariés seront toujours des variables d'ajustement !
tu parles des cotisations salariales ? "ce ne sont pas des charges mais des cotisations" comme dirait Gérard

http://www.filoche.net/2017/07/31/ma...-du-jamais-vu/

et question cotisations, moi qui ne suis ni salarié ni employeur, je m'y connais ! URSSAF, RSI et CIPAV me coûtent un bras.
3  0 
Avatar de ZenZiTone
Membre expert https://www.developpez.com
Le 17/08/2017 à 11:21
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
Ce système qui les enrichies (1% de la pop dispose de 99% de la richesse) les perdra très bientôt.

A force de mettre au chômage tous le monde et de baisser les salaires les gens ne consommerons tous simplement plus et ne ferons plus d'emprunt dans les banques.
Et dans pas trop longtemps on automatisera les boulots de politicien, managers, ceo/pdg, économistes... donc eux aussi serons aux chômages et remplacé par des robots plus compétents qu'eux.
Faut pas les prendre pour des imbéciles non plus. Ça fait très longtemps que ça dure, je ne vois pas pourquoi ça changerait
3  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 17/08/2017 à 12:49
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message

En France, le Smic est-il responsable du chômage et de la robotisation à outrance ?
La robotisation à outrance en France ?????
Côté robotisation, la France est loin d'être un leader http://resources.grouperandstad.fr/5-graphiques-pour-comprendre-limpact-de-la-robotique-sur-lemploi/

Le SMIC ne concerne que les métiers à faibles qualifications.
Affirmer qu'il est le seul responsable du chômage est une totale aberration.
On a énormément de charges qui pèsent sur les entreprises et surtout, plus encore que les charges et cotisations, c'est la législation qui change tout le temps qui est le principal problème.
Impossible de construire un business plan ne serait ce que sur 6 mois quand les lois changent toutes les semaines...
3  0 
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 19/08/2017 à 2:04
Ce que t'appelles des charges ça sert à payer la sécurité sociale, les retraites, l'assurance chômage, etc ... C'est de la redistribution de richesses. Et forcément les actifs paient pour les inactifs, c'est parfaitement normal. L'actionnariat des salariés ne résoudraient absolument rien.

Le problème c'est qu'on est en concurrence avec des sociétés qui n'ont pas le même niveau de redistribution et que certains en haut de la pyramide sont des vampires irresponsables qui en veulent toujours plus.
3  0 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web