Une augmentation du Smic favorise l'automatisation et le chômage dans les métiers automatisables
D'après une étude aux États-Unis

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Dans une nouvelle étude, deux économistes, Grace Lordan de la London School of Economics et David Neumark de l’Université de Californie à Irvine, ont analysé 35 ans de données de recensement des États-Unis. Les données couvrent la période allant de 1980 à 2015. L’objectif était d’étudier l'effet des augmentations du salaire minimum sur l'emploi dans les emplois automatisables. Entendez par emplois automatisables, les emplois pour lesquels les entreprises peuvent trouver plus facile de remplacer des hommes par des machines.

Dans leur étude, ils ont mis l'accent sur les travailleurs peu qualifiés, qui peuvent donc être rapidement remplacés par des machines en cas d’augmentation du salaire minimum. Ils se sont plus précisément concentrés sur les travailleurs ayant au plus un diplôme d'études secondaires parce qu'ils sont la cible des lois sur le salaire minimum. C'est en effet cette population qui est plus menacée par le chômage en cas d'un salaire minimum plus élevé.

Au terme de leur étude, les deux chercheurs ont constaté que « l'augmentation du salaire minimum diminue de manière significative la part de l'emploi automatisable détenue par les travailleurs peu qualifiés et augmente la probabilité que les travailleurs peu qualifiés dans les emplois automatisables passent au chômage ». Autrement dit, un salaire minimum plus élevé encourage l’employeur à automatiser des emplois. Selon leurs calculs, une augmentation de 1 $ du salaire horaire minimum peut coûter des dizaines de milliers d'emplois à l'échelle nationale.

Ils notent également que les effets moyens masquent une hétérogénéité significative par industrie et groupe démographique, y compris les effets négatifs importants pour les travailleurs âgés et peu qualifiés dans l'industrie manufacturière. En outre, les effets des hausses du salaire minimum sont devenus plus prononcés à mesure que les robots se sont améliorés, car il devenait de plus en plus économique de les utiliser. En d’autres termes, avec le développement des technologies d’automatisation, l’impact d’une hausse du salaire minimum est censé être beaucoup plus important.

Cette étude a sérieusement été controversée surtout qu’au début de cette année, 19 États américains ont décidé d’augmenter le salaire minimum ; ce qui avait déjà déclenché un débat : le salaire minimum tue-t-il les emplois notamment dans la classe ouvrière ? Ou la rend-il un peu plus riche, avec peu ou pas de perte d'emploi au niveau global ?

Quoi qu’il en soit, l’automatisation gagne de plus en plus de domaines, même si certains sont plus menacés que d’autres. Ce qui est donc certain, c’est qu’une bonne partie des emplois existants aujourd’hui seront automatisables dans les années à venir avec le progrès dans le domaine de l’IA et la robotique. Donc, la question mérite d’être étudiée dès maintenant, même au niveau de la France qui figure parmi les pays européens les moins menacés par l’automatisation.

En effet, un rapport de McKingsley Global Institute affirmait en avril dernier que la France dispose de l’un des plus faibles potentiels d’automatisation en Europe. Intéressant, mais en chiffres, ça veut dire que 43,1 % (seulement ?) des secteurs d’activités dans l’Hexagone pourraient être automatisés en adaptant les technologies actuelles. En France, où le chômage va grandissant, faut-il donc supprimer le Smic pour restaurer l’emploi ? Cette situation ne serait-elle pas plutôt favorable aux développeurs et IT Pro ?

Source : The National Bureau of Economic Research

Et vous ?

En France, le Smic est-il responsable du chômage et de la robotisation à outrance ?
Faut-il supprimer le Smic pour restaurer l'emploi ?
Qu’en est-il pour les emplois développeurs et IT ? Faut-il augmenter le Smic pour augmenter la robotisation et donc stimuler l'Emploi IT ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de jvallois jvallois - Membre du Club https://www.developpez.com
le 17/08/2017 à 7:27
À mon avis, tant que les charges des entreprises seront calculées sur les salaires et non sur les seuls bénéfices, les salariés seront toujours des variables d'ajustement !
Avatar de Aiekick Aiekick - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 17/08/2017 à 8:44
j'aurais rajouter "facilement" devant automatisable moi dans le titre. car tout est automatisable c'est plus ou moins compliqué c'est tout.
Avatar de jabibloblu jabibloblu - Inactif https://www.developpez.com
le 17/08/2017 à 8:51
Moralité il ne faut pas trop les payer pour qu'ils conservent leurs boulots.

Cette logique esclavagiste.
Avatar de Marco46 Marco46 - Modérateur https://www.developpez.com
le 17/08/2017 à 9:09
Non mais les questions sérieux ...

Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
En France, le Smic est-il responsable du chômage et de la robotisation à outrance ?
La civilisation est-elle responsable du chômage ? Quel était le taux de chômage chez Les Goths et les Huns ?

Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Faut-il supprimer le Smic pour restaurer l'emploi ?
Faut-il restaurer l'esclavage pour réduire le chômage ?

Une étude de scientifique américains prouverait que la déclaration des droits de l'homme empêcherait l'économie d'atteindre le plein emploi.

Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
Qu’en est-il pour les emplois développeurs et IT ? Faut-il augmenter le Smic pour augmenter la robotisation et donc stimuler l'Emploi IT ?
Vous trouvez qu'on a besoin de stimuler l'emploi dans l'IT ? Le nombre de dev double tous les 5 ans et on en a pas assez pour pourvoir tous les postes !!
Avatar de Paul TOTH Paul TOTH - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 17/08/2017 à 10:13
Citation Envoyé par jvallois Voir le message
À mon avis, tant que les charges des entreprises seront calculées sur les salaires et non sur les seuls bénéfices, les salariés seront toujours des variables d'ajustement !
tu parles des cotisations salariales ? "ce ne sont pas des charges mais des cotisations" comme dirait Gérard

http://www.filoche.net/2017/07/31/ma...-du-jamais-vu/

et question cotisations, moi qui ne suis ni salarié ni employeur, je m'y connais ! URSSAF, RSI et CIPAV me coûtent un bras.
Avatar de olaxius olaxius - Membre habitué https://www.developpez.com
le 17/08/2017 à 10:27
Les gars ont analysé 35 ans de données pour arriver à cette conclusion . Bravo !!!
Trop fort les gonzes . Pour être cohérents avec eux même j'espère qu'ils sont payés en dessous du smic afin de garantir le plein emploi des économistes .

Ils auraient mieux fait d'analyser sur la même période le nombre d'inepties ou théories fumeuses avancées par les dits économistes .

Economiste voilà un plein emploi de vacuité
D'ailleurs Jacques Attali ne disait il pas
Un grand économiste, c'est quelqu'un qui saura très bien expliquer demain pourquoi ce qu'il a prévu hier ne s'est pas produit aujourd'hui.
Et il sait de quoi il parle
Avatar de ZenZiTone ZenZiTone - Membre expert https://www.developpez.com
le 17/08/2017 à 10:53
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
[B][SIZE=4]
Et vous ?

En France, le Smic est-il responsable du chômage et de la robotisation à outrance ?
Faut-il supprimer le Smic pour restaurer l'emploi ?
Qu’en est-il pour les emplois développeurs et IT ? Faut-il augmenter le Smic pour augmenter la robotisation et donc stimuler l'Emploi IT ?
Seule la course aux bénéfices est responsable du chômage. Quant à la robotisation, bien qu'elle joue sur le nombre d'emplois nécessaire, n'est qu'une suite logique à l'amélioration des process. Car, une fois encore, l'amélioration des process ne sert que les bénéfices. On parle beaucoup de pénibilité, notamment dans les travaux répétitifs. Le travail "à la chaîne" est pénible et non valorisant, mais sert toujours les intérêts des bénéficiaires. Si jamais on changeait nos habitudes de consommation, si on préférait la qualité à la quantité, si on acceptait d'accorder moins d'importance au patrimoine (non pas culturel, mais financier) et plus d'importance à notre qualité de vie, alors peut être qu'on pourrait faire basculer les grandes fortunes qui nous gouvernent.
Avatar de Metalman Metalman - Membre expert https://www.developpez.com
le 17/08/2017 à 11:13
Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
Non mais les questions sérieux ...

La civilisation est-elle responsable du chômage ? Quel était le taux de chômage chez Les Goths et les Huns ?

Faut-il restaurer l'esclavage pour réduire le chômage ?

Une étude de scientifique américains prouverait que la déclaration des droits de l'homme empêcherait l'économie d'atteindre le plein emploi.
Je plussoie Marco46.
Si seulement certains s'étaient intéressés à l'histoire, ils se rendraient compte qu'à l'époque (1800~1860) où les ouvriers étaient payés une misère par jour, travaillaient 14-15h par jour, dormaient dans des dortoirs géants les uns sur les autres... les usines/manufactures n'étaient que très peu automatisées/mécanisées.
A chaque avancée de la mécanisation, les horaires ont pu se réduire, et les salaires "légèrement" s'améliorer (12h/jour de travail, logement particulier "minuscule" mais au moins on ne dort pas sur son collègue de travail aviné)... après cela, on a demandé l'amélioration des conditions de vie & travail, et la mécanisation/automatisation a progressé malgré tout.
Les ouvriers vivent-ils tous chez des marchands de sommeil ou des centres d'hébergement d'urgence, aujourd'hui ? Non.
Combien d'heures travaillent-ils ? environ 7h/jour sur 5 jour/semaine.
Travaillent-ils de leurs propres mains sans aucune aide ? Non plus : nombre d'outils les aident... et ils ne meurent plus à 26 ans en moyenne.

Je ne comprends pas que des gens aussi mal informés osent proposer un retour en arrière au nom du bienfait de la réduction du chômage... quand on peut mesurer une amélioration des conditions de vie générale & des plus faibles nettement plus importante.

Développez vos écoles et les conditions de vie des plus fragiles, et cela augmentera le nombre de travailleurs aptes à devenir techniciens ou ingénieurs pour les métiers de demain.
(tels que les paternalistes de cette époque qui ont accepté de construire des "maisons"/HLM pour les familles ouvrières... car après tout, quoique l'on en dise, ils ont accepté de financer de leurs poches de grand patron des projets sociaux "autour" de leurs usines pour toucher des facteurs autres que ceux influant directement la productivité interne...)

EDIT : j'oubliais, le chômage existait aussi dans les années 1860... et la productivité était moindre. Expliquez-moi en quoi produire moins (donc augmenter les prix) va aider les ouvriers à travailler tout en ne pouvant rien n'acheter ?
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Membre averti https://www.developpez.com
le 17/08/2017 à 11:19
Ce système qui les enrichies (1% de la pop dispose de 99% de la richesse) les perdra très bientôt.

A force de mettre au chômage tous le monde et de baisser les salaires les gens ne consommerons tous simplement plus et ne ferons plus d'emprunt dans les banques.
Et dans pas trop longtemps on automatisera les boulots de politicien, managers, ceo/pdg, économistes... donc eux aussi serons aux chômages et remplacé par des robots plus compétents qu'eux.
Avatar de ZenZiTone ZenZiTone - Membre expert https://www.developpez.com
le 17/08/2017 à 11:21
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
Ce système qui les enrichies (1% de la pop dispose de 99% de la richesse) les perdra très bientôt.

A force de mettre au chômage tous le monde et de baisser les salaires les gens ne consommerons tous simplement plus et ne ferons plus d'emprunt dans les banques.
Et dans pas trop longtemps on automatisera les boulots de politicien, managers, ceo/pdg, économistes... donc eux aussi serons aux chômages et remplacé par des robots plus compétents qu'eux.
Faut pas les prendre pour des imbéciles non plus. Ça fait très longtemps que ça dure, je ne vois pas pourquoi ça changerait
Contacter le responsable de la rubrique Accueil