Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Blizzard veut recruter plus de femmes et de personnes issues de groupes minoritaires
Pour combattre les inégalités dans l'industrie des jeux vidéo

Le , par Christian Olivier

80PARTAGES

10  0 
Blizzard Entertainment est une société américaine renommée qui est spécialisée dans le développement et l’édition de jeux vidéo. C’est elle qui est à l’origine de jeux vidéo cultes comme Diablo, World of Warcraft et Overwatch.


Blizzard Entertainment est certainement plus connu pour la qualité des jeux vidéo qu’elle produit plutôt que pour ses actions sociales et antidiscriminatoires. Mais c’est peut-être sur le point de changer avec l’annonce du PDG de la société américaine qui a décidé d’accorder une plus grande place aux femmes et aux minorités ethniques dans ses futurs processus de recrutement. L’information serait apparue dans un courriel interne divulgué par le PDG de Blizzard, un email auquel le site Kotako aurait eu accès.

Dans le message en question, il semblerait que le PDG de Blizzard ait fait mention du fait que l’entreprise qu’il dirige ne compte que 21 % de femmes parmi ses employés. Bien que cette situation soit assez banale dans le reste de l’industrie du jeu, il aurait entrepris de changer les choses et de faire de son mieux pour restaurer un certain équilibre au sein des effectifs chez Blizzard. L’entreprise américaine n’a, toutefois, pas encore confirmé de manière officielle cette information.

Pour ce faire, Blizzard Entertainment envisagerait de s’associer avec des organisations comme Girls Who Code et de créer des sessions de réseautage afin de procéder au recrutement d’un nombre plus important d’employés de sexe féminin tout en les aidant à garder leur poste plus longtemps. Il serait également question de mettre en place un conseil des travailleuses qui aidera les dirigeants de l’entreprise à « ;faire de Blizzard un endroit plus gratifiant et agréable pour les femmes qui souhaitent y travailler ;» et de lancer un sommet annuel « ;Women @ Blizzard ;».

Il serait aussi question, plus tard, d’élargir cette initiative pour le recrutement afin d’y inclure d’autres « ;groupes minoritaires sous-représentés ;» qui ne représenteraient que 14 % de la masse salariale totale dans ce secteur d’activité.

L’industrie du jeu a fait face à une recrudescence des accusations de sexisme et de racisme depuis quelque temps. Il faut rappeler à ce propos que l’année dernière déjà, Blizzard a déclaré qu’elle travaillait activement pour mettre en place une technologie qui permettra de bloquer les commentaires offensants sur des sites comme Twitch. Blizzard Entertainment avait pris cette décision après que Terrence Miller, un joueur noir, ait été victime d’actes racistes lors d’un tournoi qui se déroulait à Austin, au Texas pour le jeu Hearthstone.

Source : BBC

Et vous ?

Quel est votre avis sur l'attitude de Blizzard Entertainment ?
Combien de collègues de sexe féminin avez-vous ou connaissez-vous dans votre activité de développement ?
Pensez-vous qu'il existe une discrimination importante vis-à-vis des développeurs de sexe féminin dans l'industrie du jeu vidéo en général ?

Voir aussi

IA : DeepMind et Blizzard publient des outils open source pour la R&D autour d'agents d'apprentissage du jeu de stratégie StarCraft II

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Omote
Membre averti https://www.developpez.com
Le 13/08/2017 à 14:44
Je pense que ce qu'il faut se poser comme question est:

A proportion égale entre genres et ethnies, est-ce qu'un groupe est sur-représenté par rapport aux autres dans une même région ?
Si la réponse est oui, alors on peut supposer qu'il y a discrimination. Et il est louable de vouloir changer cela.

Maintenant dans la réalité, combien de personne qui ne sont pas des hommes-caucasien sortent des écoles de programmation dans les pays occidentaux? Même en ajoutant les programmeurs immigrants venant de groupes minoritaires visibles (donc en occident, des personnes autres que caucasien). J'ai le sentiment, et c'est sans avancé de chiffre (juste un sentiment), qu'en occident cette majorité de programmeur disponible est composé d'homme-caucasien.

Donc vouloir répartir de façon égalitaire, les groupes par genre et par ethnie, revient à être inégalitaire en vers la majorité. Mais bon, mettons de côté les sentiments et restons dans les maths. En supposant qu'il y a un nombre égale dans chaque groupes, des travailleurs bons, moyen et mauvais. Si on met à valeur égales les grosses, moyennes et petites entreprises en terme d'attraits (c.a.d qu'elles attirent au même niveau chacun des demandeurs d'emplois), une petite entreprise sera à même d'aller chercher dans chaque groupes genre-ethnies uniquement les bons. Une moyenne entreprise sera forcé d'aller chercher des moyens en plus des bons. Une grande entreprise n'aura pas le choix de prendre dans le groupe de mauvais (en plus des bons et des moyens) pour respecter sa diversité genre-ethnie.

Je pense que c'est le problème que la plus part des opposants à la "discrimination positive" voient. Dans le but d'amélioré leurs images, les dirigeants politiques ou de grandes entreprises, appelles à faire ce qui est contre productif: embaucher des personnes jugées sur leur genre-ethnies à la place de leurs compétences. Et c'est une chose qu'aucunes entreprises n'a respecté dans le passé et ne respectera dans le futur. Les seules entreprises capables de faire cela, sont les très grosses entreprises à la Google, Apple, etc. qui "vampirisent" le marché extérieur pour relocaliser sur une grande échelle les bons travailleurs. Cela à pour effet de retirer des bons joueurs de leur les pays d'origines.

Le vrai problème, est à la source, il faut plus de femme et d'ethnies différentes à la sortie des écoles, pour que le bassin du pays soient plus égalitaire en terme de bons, moyens et mauvais. À la place les entreprises devraient fournir plus de bourses aux étudiants issues des groupes minoritaires pour les incités a remplir les bancs d'écoles.

Mais si ils veulent vraiment régler des problèmes, qu'ils commencent par augmentés à valeur égale les salaires des employés issues des groupes minoritaires qu'ils ont déjà au sein de leurs compagnies! Qu'ils s'assurent que leurs employés dans les pays à l'autre bout du monde travail dans les mêmes conditions que ceux de la maison mère. Car c'est bien beau d'avoir une bonne image sur place, si c'est pour cacher la misère à l'autre bout du monde.

C'est enrageant de voir se genre d'annonce qui n'est que du vent marketing qui surf sur la vague des événements alors qu'il n'y a aucune intention réel de régler des problèmes.
8  0 
Avatar de micka132
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 13/08/2017 à 15:13
Citation Envoyé par tylerkay Voir le message
Si je ne veux que des hommes blancs de la classe moyenne-supérieure, j'augmente donc les frais d'entrée dans les grandes écoles et j'entretiens la ségrégation raciale/sexuelle idéologiquement et culturellement. Il suffit ensuite de dire que je ne recrute que des diplômés, ce qu'on me propose.
Seul les hommes sont fils de riches, il n'existe pas de femmes filles de riches?
7  0 
Avatar de TallyHo
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 16/08/2017 à 10:51
Mes exemples plus haut ne sont pas pris au hasard.

Le secteur de la beauté paye bien. Demande leurs traitements aux salariés de L'Oréal pour voir si ils sont maltraités : 77% de femmes en recrutement, plus de la moitié des postes de direction attribuées aux femmes.

Comment s'explique ce 77% ? Recrutement discriminant ? Ou tout simplement qu'il y a naturellement plus de femmes qui sont attirées par un secteur qui a une majorité de clientes et qu'elles sont elles-mêmes concernées par les produits ?

L'exemple de l'Education Nationale est encore mieux dans la mesure où ce n'est pas un recrutement classique, ce sont des concours et il y a plus de femmes. Comment explique t'on cela ? Elles sont plus intelligentes et cultivées ? Je n'ose pas imaginer cette explication, trop discriminant...

Elles sont plus nombreuses à être attirées par l'enseignement ? Je penche pour cette dernière exlication car on a le même phénoméne dans le privé. En faisant un parallèle avec la récente news de DVP qui va dans le sens de mon dernier message (agir sur la formation), je dirais que c'est normal d'avoir plus d'hommes vu qu'on en a plus qui sont formés (tout comme l'EN avec les femmes).

Pour les métiers "sous-reconnus"... Au passage, discrimination de dire ça. Même si tu ne le penses pas, tu propages l'étiquette en reprenant ce genre de vocabulaire... Donc pour ces métiers, parlons de la santé : 62% de femmes en études de médecine. Des magistrats : 80% de femmes à l'école. Etc... Comme on peut le voir, des métiers "sous-reconnus"

Donc vous pourrez obliger ou forcer tout ce que vous voulez au niveau de l'entreprise, ce n'est pas le bon niveau, c'est déjà trop tard. Et les boites qui font ce genre de déclarations font des effets d'annonce rassurants car elles ne sont pas cons, elles connaissent très bien la réalité du recrutement, à savoir qu'il y a moins de femmes diplômées dans certains secteurs donc tu retrouves cette proportionnalité sur les postulants.

Alors je veux bien discuter mais avec un minimum d'honnêteté, d'arguments et de sources. Il ne s'agit pas de faire des affirmations gratuites, de citer des études dont on attend toujours les liens ou de prendre des raisonnements uniquement à charge... Sinon vous en restez au stade de la propagande idéologique et vous ne voulez pas vraiment discuter du fond du sujet.
9  2 
Avatar de Lyons
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 13/08/2017 à 12:57
Ça commence à être un peu lourd ce "socialement correct" à tout va. Il y a discrimination si à compétence et nombre de candidats égaux, on engage que des hommes blancs issus de la classe moyenne-supérieure. L'immense majorité des personnes diplômées dans les secteurs qui intéressent Blizzard (design/graphisme, marketing, programmation) sont des hommes blancs, donc ils recrutent des hommes blancs. C'est la vie, on en pense ce qu'on veut mais faut arrêter d'avoir à s'excuser à chaque fois qu'on n'engage pas une femme issue d'une minoritée ethnique.

PS:
Blizzard Entertainment avait pris cette décision après que Terrence Miller, un joueur noir habitant à Hearthstone, ait été victime d’actes racistes lors d’un tournoi qui se déroulait à Austin, au Texas.
Je crois qu'Hearthstone est le jeu en question, pas la ville où il habite
11  5 
Avatar de ijk-ref
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 13/08/2017 à 12:37
Plus de femmes, et m*rde Blizzard va nous pondre des World of Candy Crush !

[spoiler]Détendez vous... humour ! [/spoiler]
7  2 
Avatar de joublie
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 13/08/2017 à 15:19
Vu le titre de l'article, la première phrase du texte m'a bien amusé.
Blizzard Entertainment est certainement plus connu pour la qualité des jeux vidéos [...] que pour ses actions sociales et antidiscriminatoires.
Faire des différences entre les personnes à cause de leur sexe ou leur origine ethnique, c'est précisément être discriminatoire.
5  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 14/08/2017 à 9:57
Lutter contre les discrimination en faisant de la discrimination "positive" , ça va régler le problème c'est sur ...

Une embauche ne devrait reposer que sur la compétence du profil pour le poste un point c'est tout.

il semblerait que le PDG de Blizzard ait fait mention du fait que l’entreprise qu’il dirige ne compte que 21 % de femmes parmi ses employés
Ce qu'il faut savoir , c'est :
- Est ce que il y'a 21% de femmes parce que on refuse des postes à des femmes parce que sont des femmes (auquel cas il y'a vrai un problème) ou alors tout simplement il y'a ~20% des candidatures qui sont des candidatures de femme et donc c'est un faux problème ...

Je vois pas de problème à avoir des branches professionnelles composées à majorité d'homme , ou de femme , ou de noir , ou de blanc , ou de vert , ou de bleu .... à partir du moment ou ces personnes sont les plus compétentes et ont choisi d'être là où elle sont.
On ne peut pas vouloir tout égaliser quand la nature ne nous fait pas égaux.

Quelques exemples qui ne choquent personne :
En NFL il n'ya 28% de joueur blanc , 68% de noir. => On fait rien pour faciliter les autres minorités à accéder à la NFL
En NBA la taille moyenne des joueurs est de 2.01m => on fait rien pour faciliter l'entrée des petits en NBA.

Pourquoi cela ne choque personne ? Parce que ces personnes sont les meilleures dans leur travail
5  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 14/08/2017 à 12:07
En 1984, aux USA, il y avait 42% de développeurs féminins. Puis est arrivé l'ordinateur personnel de deuxième génération, qui s'est engouffré dans la grande crise des consoles de jeu, et s'est vendu à un public exclusivement masculin - y compris en Europe. Moi, entre autres, je faisais partie de la cible. Les jeux vendus étaient des jeux de guerre, de football ou de strip-tease. C'est pour ça que ma sœur a vite abandonné, alors que moi je me suis accroché. elle n'y trouvait pas son compte.

Et donc, l'inconscient collectif a associé l'informatique à la masculinité, en occident, tout du moins. En Malaisie, l'informatique est un métier de filles, et on trouve 70% de dames dans les facultés de programmation(cf mon lien).

Et les malaisiens ne sont pas plus idiots que nous. Tout autant, probablement, vu qu'ils ont aussi des préjugés, ils vont juste dans l'autre sens. D'ailleurs, ils sont aussi présents dans la recherche, ou les taux de féminisation varient fortement suivant les pays.

La part des femmes dans le secteur de la recherche est de 52% aux Philippines. D'autres pays sont proches de la parité, comme la Malaisie et le Vietnam, alors que l'Indonésie et Singapour se situent encore autour de 30%.

Selon le rapport de l’UNESCO, "dans plusieurs pays arabes, les femmes représentent plus de quatre chercheurs sur dix travaillant dans le domaine des sciences exactes et naturelles (Koweït, Égypte et Irak) et des sciences médicales et de la santé (Koweït, Égypte, Iraq, Jordanie et Maroc)". Dans certains états arabes, "les femmes sont aujourd’hui plus nombreuses que les hommes dans les départements de sciences exactes et naturelles, de médecine et d’agriculture des universités".

"Les données récentes disponibles pour dix pays (arabes) révèlent que les femmes représentent entre 34% et 56,8% des diplômés du supérieur dans les sciences, l'ingénierie et l'agriculture, un ratio relativement élevé", affirme le document. "Environ 37 % des chercheurs dans le monde arabe sont des femmes, soit plus que dans l’Union européenne (33 %)", affirme encore l’étude.
Dit autrement, oui, toutes ces discriminations(dans un sens...ou dans l'autre comme en Malaisie) sont des constructions sociales, pas des vérités inévitables. Par contre, à l'entretien d'embauche, il est déjà bien trop tard. A moins de reconvertir les gens : une infirmière qui était notre spécialiste maternité s'est mise à la programmation de connecteurs réseau, et elle fait tout à fait l'affaire(et elle est moins imbuvable que son prédécesseur, viré pour violence, et qui avait un lourd passif d'engueulades avec les clients mais aussi les collègues).
5  0 
Avatar de Paul TOTH
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 15/08/2017 à 9:55
je me demande combien d'hommes blancs ont commenté ce post.

le problème des hommes blancs - et là je suis très bien placé pour en parler - c'est que nous ne subissons aucune pression quand au fait que nous sommes des hommes blancs. Personne ne nous dit "si t'es pas content, retourne chez toi" (même si nous sommes blancs d'ailleurs), ou encode des "quoi t'es pas contente ? t'as tes ragnagnas ?" ou ce genre de choses dont nous pouvons sereinement dire que sont sont des comportement marginaux voir inexistants. Ce qui fait que nous sommes très à l'aise avec tout cela et renvoyons facilement la responsabilité aux femmes qui ne s'investissent pas suffisamment dans leur travail ou aux racés (parfois plus français que les blancs) à une culture du moindre effort.

Des études sont là pourtant pour montrer que ce sont des phénomènes sociaux réels, on coupe la parole aux femmes dont les idées ne passent que si elles sont reprises par des hommes, etc...

On en arrive donc aussi à critiquer toute initiative que tenterait d'infléchir cet état de fait en dénonçant par exemple le favoritisme de la discrimination positive par un belle inversion du problème: quoi, je suis pas pris car je suis un homme blanc ? En fait, non, l'homme blanc et le choix par défaut, pour prendre quelqu'un d'autre, il faut qu'il soit PLUS compétent, voir BEAUCOUP plus compétent...elle est là la discrimination.
8  3 
Avatar de Vivien46
Membre averti https://www.developpez.com
Le 22/08/2017 à 23:02
C'est triste qu'aujourd'hui on essaie de rajouter de la discrimination (soit-disant "positive", pour contrer un effet de masse qui souvent à la base, n'a rien à voir avec de la discrimination.

Pourquoi veut-on à tout prit avoir 50% d'hommes et de femmes partout ? Ministères, assemblées, entreprises, écoles, ...

Ne peut-on pas laisser les gens choisir leurs vocations, et ne pas les victimiser (ou à contrario, les pointer du doigt) si les statistiques ne sont pas celles attendues par les "bien-pensants" ? Il y a des secteurs où les femmes sont majoritaires, d'autres où les hommes le sont. J'entends parfois "les hommes/femmes sont sous-représentées dans X secteur" (ou inversement "sur-représentés". Pourquoi un secteur devrait forcément être "représenté" d'égal à égal ? Et est-ce que de telles statistiques ont un réel intérêt, autre que monter les gens les uns contre les autres ? Cela ne va pas déclencher plus de vocations de la part des hommes pour les ressources humaines ou des femmes pour l'informatique (secteur où chacun est "sous-représenté".

Il est évident que lors du choix d'un candidat, seules les compétences, l'expérience (et pourquoi pas les prétentions salariales) devraient entrer en compte. En clair, son profil professionnel. Tout le reste, est discriminatoire et doit être fortement combattu et puni. Mais par pitié, ne demandez pas aux gens de choisir leur vocation en fonction de là où vous souhaitez que les statistiques vous plaisent...
6  1