Blizzard veut recruter plus de femmes et de personnes issues de groupes minoritaires
Pour combattre les inégalités dans l'industrie des jeux vidéo

Le , par Christian Olivier, Rédacteur
Blizzard Entertainment est une société américaine renommée qui est spécialisée dans le développement et l’édition de jeux vidéo. C’est elle qui est à l’origine de jeux vidéo cultes comme Diablo, World of Warcraft et Overwatch.


Blizzard Entertainment est certainement plus connu pour la qualité des jeux vidéo qu’elle produit plutôt que pour ses actions sociales et antidiscriminatoires. Mais c’est peut-être sur le point de changer avec l’annonce du PDG de la société américaine qui a décidé d’accorder une plus grande place aux femmes et aux minorités ethniques dans ses futurs processus de recrutement. L’information serait apparue dans un courriel interne divulgué par le PDG de Blizzard, un email auquel le site Kotako aurait eu accès.

Dans le message en question, il semblerait que le PDG de Blizzard ait fait mention du fait que l’entreprise qu’il dirige ne compte que 21 % de femmes parmi ses employés. Bien que cette situation soit assez banale dans le reste de l’industrie du jeu, il aurait entrepris de changer les choses et de faire de son mieux pour restaurer un certain équilibre au sein des effectifs chez Blizzard. L’entreprise américaine n’a, toutefois, pas encore confirmé de manière officielle cette information.

Pour ce faire, Blizzard Entertainment envisagerait de s’associer avec des organisations comme Girls Who Code et de créer des sessions de réseautage afin de procéder au recrutement d’un nombre plus important d’employés de sexe féminin tout en les aidant à garder leur poste plus longtemps. Il serait également question de mettre en place un conseil des travailleuses qui aidera les dirigeants de l’entreprise à « faire de Blizzard un endroit plus gratifiant et agréable pour les femmes qui souhaitent y travailler » et de lancer un sommet annuel « Women @ Blizzard ».

Il serait aussi question, plus tard, d’élargir cette initiative pour le recrutement afin d’y inclure d’autres « groupes minoritaires sous-représentés » qui ne représenteraient que 14 % de la masse salariale totale dans ce secteur d’activité.

L’industrie du jeu a fait face à une recrudescence des accusations de sexisme et de racisme depuis quelque temps. Il faut rappeler à ce propos que l’année dernière déjà, Blizzard a déclaré qu’elle travaillait activement pour mettre en place une technologie qui permettra de bloquer les commentaires offensants sur des sites comme Twitch. Blizzard Entertainment avait pris cette décision après que Terrence Miller, un joueur noir, ait été victime d’actes racistes lors d’un tournoi qui se déroulait à Austin, au Texas pour le jeu Hearthstone.

Source : BBC

Et vous ?

Quel est votre avis sur l'attitude de Blizzard Entertainment ?
Combien de collègues de sexe féminin avez-vous ou connaissez-vous dans votre activité de développement ?
Pensez-vous qu'il existe une discrimination importante vis-à-vis des développeurs de sexe féminin dans l'industrie du jeu vidéo en général ?

Voir aussi

IA : DeepMind et Blizzard publient des outils open source pour la R&D autour d'agents d'apprentissage du jeu de stratégie StarCraft II


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de ijk-ref ijk-ref - Membre averti https://www.developpez.com
le 13/08/2017 à 12:37
Plus de femmes, et m*rde Blizzard va nous pondre des World of Candy Crush !

Détendez vous... humour !
Avatar de Lyons Lyons - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 13/08/2017 à 12:57
Ça commence à être un peu lourd ce "socialement correct" à tout va. Il y a discrimination si à compétence et nombre de candidats égaux, on engage que des hommes blancs issus de la classe moyenne-supérieure. L'immense majorité des personnes diplômées dans les secteurs qui intéressent Blizzard (design/graphisme, marketing, programmation) sont des hommes blancs, donc ils recrutent des hommes blancs. C'est la vie, on en pense ce qu'on veut mais faut arrêter d'avoir à s'excuser à chaque fois qu'on n'engage pas une femme issue d'une minoritée ethnique.

PS:
Blizzard Entertainment avait pris cette décision après que Terrence Miller, un joueur noir habitant à Hearthstone, ait été victime d’actes racistes lors d’un tournoi qui se déroulait à Austin, au Texas.
Je crois qu'Hearthstone est le jeu en question, pas la ville où il habite
Avatar de micka132 micka132 - Membre émérite https://www.developpez.com
le 13/08/2017 à 14:03
Concernant blizzard j'ai vu passer un article il y a plus d'un mois avant la polémique Google. Peut etre même que cet article James Damore l'a lu, et effectivement des phrases comme "where new hires excel, on average getting promoted to the next level faster than other entry-level hires.", a très bien lui faire penser à l'environnement Google .
Blizzard surf peut être sur la "mode", mais ca semble pas tout récent et en tout cas ils ne veulent pas forcement profiter du buzz google.
https://business.linkedin.com/talent...nt-in-one-year
Avatar de Omote Omote - Membre averti https://www.developpez.com
le 13/08/2017 à 14:44
Je pense que ce qu'il faut se poser comme question est:

A proportion égale entre genres et ethnies, est-ce qu'un groupe est sur-représenté par rapport aux autres dans une même région ?
Si la réponse est oui, alors on peut supposer qu'il y a discrimination. Et il est louable de vouloir changer cela.

Maintenant dans la réalité, combien de personne qui ne sont pas des hommes-caucasien sortent des écoles de programmation dans les pays occidentaux? Même en ajoutant les programmeurs immigrants venant de groupes minoritaires visibles (donc en occident, des personnes autres que caucasien). J'ai le sentiment, et c'est sans avancé de chiffre (juste un sentiment), qu'en occident cette majorité de programmeur disponible est composé d'homme-caucasien.

Donc vouloir répartir de façon égalitaire, les groupes par genre et par ethnie, revient à être inégalitaire en vers la majorité. Mais bon, mettons de côté les sentiments et restons dans les maths. En supposant qu'il y a un nombre égale dans chaque groupes, des travailleurs bons, moyen et mauvais. Si on met à valeur égales les grosses, moyennes et petites entreprises en terme d'attraits (c.a.d qu'elles attirent au même niveau chacun des demandeurs d'emplois), une petite entreprise sera à même d'aller chercher dans chaque groupes genre-ethnies uniquement les bons. Une moyenne entreprise sera forcé d'aller chercher des moyens en plus des bons. Une grande entreprise n'aura pas le choix de prendre dans le groupe de mauvais (en plus des bons et des moyens) pour respecter sa diversité genre-ethnie.

Je pense que c'est le problème que la plus part des opposants à la "discrimination positive" voient. Dans le but d'amélioré leurs images, les dirigeants politiques ou de grandes entreprises, appelles à faire ce qui est contre productif: embaucher des personnes jugées sur leur genre-ethnies à la place de leurs compétences. Et c'est une chose qu'aucunes entreprises n'a respecté dans le passé et ne respectera dans le futur. Les seules entreprises capables de faire cela, sont les très grosses entreprises à la Google, Apple, etc. qui "vampirisent" le marché extérieur pour relocaliser sur une grande échelle les bons travailleurs. Cela à pour effet de retirer des bons joueurs de leur les pays d'origines.

Le vrai problème, est à la source, il faut plus de femme et d'ethnies différentes à la sortie des écoles, pour que le bassin du pays soient plus égalitaire en terme de bons, moyens et mauvais. À la place les entreprises devraient fournir plus de bourses aux étudiants issues des groupes minoritaires pour les incités a remplir les bancs d'écoles.

Mais si ils veulent vraiment régler des problèmes, qu'ils commencent par augmentés à valeur égale les salaires des employés issues des groupes minoritaires qu'ils ont déjà au sein de leurs compagnies! Qu'ils s'assurent que leurs employés dans les pays à l'autre bout du monde travail dans les mêmes conditions que ceux de la maison mère. Car c'est bien beau d'avoir une bonne image sur place, si c'est pour cacher la misère à l'autre bout du monde.

C'est enrageant de voir se genre d'annonce qui n'est que du vent marketing qui surf sur la vague des événements alors qu'il n'y a aucune intention réel de régler des problèmes.
Avatar de tylerkay tylerkay - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 13/08/2017 à 14:55
Il y a discrimination si à compétence et nombre de candidats égaux, on engage que des hommes blancs issus de la classe moyenne-supérieure. L'immense majorité des personnes diplômées dans les secteurs qui intéressent Blizzard (design/graphisme, marketing, programmation) sont des hommes blancs, donc ils recrutent des hommes blancs.
C'est pratique.

Si je ne veux que des hommes blancs de la classe moyenne-supérieure, j'augmente donc les frais d'entrée dans les grandes écoles et j'entretiens la ségrégation raciale/sexuelle idéologiquement et culturellement. Il suffit ensuite de dire que je ne recrute que des diplômés, ce qu'on me propose.

L'ensemble du système est vicié. Les grands groupes ont bien compris qu'il n'y a pas d'égalité des chances, et veulent corriger le tir en dénichant eux-même, ou par des voies alternatives, les talents.

Se convaincre que la représentation actuelle des minorités dans le monde de l'informatique est satisfaisante est une insulte à l'intelligence. Même si cela arrange la majorité.
Avatar de micka132 micka132 - Membre émérite https://www.developpez.com
le 13/08/2017 à 15:13
Citation Envoyé par tylerkay Voir le message
Si je ne veux que des hommes blancs de la classe moyenne-supérieure, j'augmente donc les frais d'entrée dans les grandes écoles et j'entretiens la ségrégation raciale/sexuelle idéologiquement et culturellement. Il suffit ensuite de dire que je ne recrute que des diplômés, ce qu'on me propose.
Seul les hommes sont fils de riches, il n'existe pas de femmes filles de riches?
Avatar de joublie joublie - Membre averti https://www.developpez.com
le 13/08/2017 à 15:19
Vu le titre de l'article, la première phrase du texte m'a bien amusé.
Blizzard Entertainment est certainement plus connu pour la qualité des jeux vidéos [...] que pour ses actions sociales et antidiscriminatoires.
Faire des différences entre les personnes à cause de leur sexe ou leur origine ethnique, c'est précisément être discriminatoire.
Avatar de GilbertLatranche GilbertLatranche - Membre averti https://www.developpez.com
le 13/08/2017 à 16:13
S'il y avait des barrières au recrutement pour les femmes, noirs, transsexuels etc etc, je ne vois pas le problème de les faire sauter.

Si le recrutement se joue donc strictement sur les compétences, je n'en vois pas non plus.

Et cela sans instaurer une omerta pour faire plaisir à des gens suivant une idéologie dangereuse.

J'espère ne pas me tromper mais bon.
Avatar de Ladioss Ladioss - Futur Membre du Club https://www.developpez.com
le 13/08/2017 à 20:23
Les barrières, je ne les vois pas non plus.

Durant mes études c'était plutôt le contraire, on se plaignait de ne pas avoir suffisamment de filles. C'était en 1999-2000 aussi, à l'époque les métiers de l'informatique était encore vus comme comme un trucs de losers, de nerds. Complètement marginalisé et déconsidéré d'un point de vue social.

Puis on a eu les années 2000, le phénomène du geek chic, et le caractère iconique d'un Gates ou d'un Steve Jobs a fini par contaminer tout le reste de la société. Reconsidération sociale subite de l'informaticien à lunettes. Subitement, le public féminin a découvert qu'elles voulaient finalement en être elles aussi.

Mais sinon à part ça, le problème, c'est les barrières
Avatar de GilbertLatranche GilbertLatranche - Membre averti https://www.developpez.com
le 13/08/2017 à 22:12
Cela dit, je ne nie pas la considération peu flatteuse de la gente féminine de la part de plusieurs informaticiens hommes.

Certains devraient se voir gratifier d'un coup de genou dans les parties plus souvent.
Offres d'emploi IT
Ingénieur développement des logiciels de supervision d'un Drone H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)
Chef de Projet SSI H/F
Safran - Ile de France - Massy (91300)
Responsable Assurance Qualité des Systèmes de Navigation H/F
Safran - Ile de France - Éragny (95610)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil