OpenAI d'Elon Musk crée une IA capable de battre des humains sur Dota 2
Un jeu vidéo de type arène de bataille en 3D

Le , par Patrick Ruiz

0PARTAGES

8  0 
La chaîne de streaming dédiée à la diffusion du championnat annuel du jeu Dota 2 a récemment retransmis le match opposant l’un des meilleurs joueurs et une IA développée par OpenAI, l’organisation à but non lucratif supportée par Elon Musk. Deux défaites de Danylo Dendi (dans une rencontre au meilleur des trois manches) ont suffi pour lui faire admettre publiquement la supériorité de son adversaire du jour.


Dota 2 se joue en matchs indépendants et oppose deux équipes de cinq joueurs qui s’affrontent pour assiéger et détruire la base de l’adversaire. Le match opposant Danylo Dendi et l’IA s’est cependant déroulé en un contre un puisque l’IA est pour le moment rodée pour gérer un seul « héro. » On se serait attendu à ce que l’IA s’appuie sur le framework d’apprentissage baptisé « one-shot imitation learning », développé et utilisé par OpenAI, pour enseigner à une intelligence artificielle à reproduire une tâche à partir d’une démonstration réalisée par un humain dans un environnement virtuel.

Il semblerait qu’il s’agisse d’une intelligence artificielle dotée d’une plus grande adaptabilité et autonomie puisqu’OpenAI déclare : « le bot a appris à jouer au jeu tout seul en partant de rien et ne s’appuie ni sur la recherche dans un arbre, ni sur l’imitation. » « Le succès dans ce jeu requiert que les joueurs développent des capacités d’intuition et de planification. Dans la vidéo ci-dessous, vous pouvez voir que notre bot a appris – au travers d’une expérience de jeu en solo – à prédire les mouvements des adversaires, à improviser en réponse à de nouvelles situations et comment influencer les unités alliées de l’adversaire », a ajouté OpenAI.


« La prochaine étape du projet est de créer une équipe de bots Dota 2 capable de rivaliser et collaborer avec les meilleures équipes d’humains », a déclaré OpenAI. Le prochain championnat devrait donc déboucher non pas sur une rencontre en 1 contre 1 mais en 5 contre 5.

Le contexte actuel est révélateur des performances sans cesse croissantes de l’IA. Après AlphaGo (de Google DeepMind) qui a fait ses preuves face au champion du monde du jeu de Go le battant à deux reprises, Google DeepMind s’est lancé dans un chantier plus important avec le jeu StarCraft II.

Les agents d’apprentissage font déjà montre d’une adaptabilité suffisante pour gérer des sessions de jeu miniatures dans un environnement temps réel. Avec sa récente démonstration, OpenAI ajoute de l’eau à ce moulin et vient conforter Elon Musk dans l’idée qu’il est temps qu’on pense à réguler l’IA qui, selon lui, représente un « risque fondamental pour la civilisation humaine. »

Source : blog OpenAI

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

OpenAI conçoit un algorithme basé sur l'IA qui permet à un robot d'imiter des tâches réalisées par des humains dans un environnement virtuel
IA : DeepMind et Blizzard publient des outils open source pour la R&D autour d'agents d'apprentissage du jeu de stratégie StarCraft II
Elon Musk considère l'IA comme un risque fondamental pour l'existence de la civilisation humaine et sa colonisation de Mars comme un plan de secours

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Bruno43
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 17/08/2017 à 16:24
De l'IA dans les jeux vidéos, quelle innovation !
Avatar de deathman8683
Membre averti https://www.developpez.com
Le 20/08/2017 à 13:27
Avec sa récente démonstration, OpenAI ajoute de l’eau à ce moulin et vient conforter Elon Musk dans l’idée qu’il est temps qu’on pense à réguler l’IA qui, selon lui, représente un « risque fondamental pour la civilisation humaine. »
Cette question n'est pas nouvelle, ça fait un bail que les industriels en parlent.

Je me demande si Mr. Musk ne se dirai pas : "Je développe quelques chose qui déplaira éthiquement à certains mais je précise que je lutte contre cette chose (en la développant pour prouver ses inconvénients par l'exemple) pour ne pas me faire embêter et même me faire remercier pour mes qualités altruistes." ^^

C'est surtout de l'eau au moulin d'Elon Musk qui veut être connu et aimé de tous même de ceux qui sont contre l'ultra capitalisme (ce qu'il représente : Tesla, SpaceX, Tunnels sous-terrain pour chariots haute vitesse pour voiture et sûrement d'autres choses dont je n'ai pas connaissance), ça fait plus de clients (et peut-être même que ça lui fait chaud au cœur, qui sait)
Avatar de Bill Fassinou
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 20/08/2018 à 8:11
IA : les algorithmes d'OpenAI qui ont fait équipe pour battre des humains à Dota 2 auraient triché
Selon un joueur professionnel du jeu

Comme vous le savez déjà, Dota 2 est un jeu vidéo de type arène de bataille en ligne multijoueur. Il est surtout connu pour sa complexité et se joue en matchs indépendants opposant deux équipes de cinq joueurs. Chaque équipe possède une base contenant un bâtiment appelé l'« Ancient » et sa destruction mène à la victoire de l'équipe adverse. Chaque joueur contrôle un « héro » et gagne de l'expérience, de l'or et s'équipe d'objets pour combattre l'équipe adverse jusqu'à détruire son « Ancient », donc remporter la victoire. Le succès dans ce jeu requiert que les joueurs développent des capacités d’intuition et de planification.

En 2017, OpenAI, une association de recherche à but non lucratif en intelligence artificielle dont le but est de promouvoir et développer une IA à visage humain, a développé une IA qui a battu Danylo Dendi, un des meilleurs joueurs de Dota 2. Le match opposant Danylo Dendi et le bot d'OpenAI s’est déroulé en un contre un puisque l’IA était dans le temps rodée pour gérer un seul « héro ». OpenAI déclarait alors que « la prochaine étape du projet est de créer une équipe de bots Dota 2 capable de rivaliser et collaborer avec les meilleures équipes d’humains ».


Cet exploit est réalisé presque un an plus tard quand les chercheurs de l’entreprise californienne ont réussi à intégrer cinq algorithmes différents dans une équipe qu’ils ont appelée « OpenAI Five » et de les faire travailler en équipe. Chaque algorithme a été doté d’un réseau de neurones lui permettant non seulement d’apprendre comment jouer, mais aussi comment coopérer et interagir avec les autres algorithmes. Le 5 août passé, OpenAI Five a réitéré de nouveau l'exploit en battant des joueurs professionnels à Dota 2.

Tout semble donc aller au mieux pour les travaux de recherche d'OpenAI. Cependant, les algorithmes auraient utilisé des approches complètement différentes des habitudes du jeu. Austin Walsh, l'un des joueurs professionnels déchus dit que les bots ont « juste joué différemment ». Les bots d'OpenAI ont passé 180 jours à s’entraîner à Dota 2 pour préparer le match et devaient jouer dans certaines limites très spécifiques. Dota 2 est un jeu compliqué avec plus de 100 héros et certains d'entre eux ont des capacités originales et changeantes. Mais pour ce combat, la réserve de héros était limitée à seulement 18. Ce qui constitue un handicap sérieux, car une grande partie de Dota 2 implique une équipe qui choisit la composition de groupe appropriée et qui réagit à ce que ses adversaires choisissent. Par conséquent, réduire le nombre de héros de plus de 100 à 18 a simplifié les choses pour l'IA.

Les bots OpenAI Five ont également joué à Dota 2 en lisant les informations du jeu directement à partir de son interface de programmation applicative (API) qui permet à d’autres programmes d’interfacer facilement avec le jeu. Cela a permis aux bots d'avoir une connaissance instantanée du jeu alors que les joueurs humains doivent interpréter visuellement un écran. Si un humain était capable de faire cela lors d'un match de compétition contre d'autres humains, ce serait probablement qualifié de tricherie. L'utilisation d'une souris programmable est aussi disqualifiable. Mais Open AI Five joue comme une équipe entière avec des souris programmables.

Pour la défense de Open AI Five, Mark Riedl, professeur associé d'IA et d'apprentissage automatique au Georgia Tech College of Computing dit que « l'API est conçue pour ne pas donner aux bots plus d'informations qu'un humain ». Il poursuit en disant que « ce qu’ils sont capables de savoir, ils le savent parfaitement et instantanément. Ils doivent être sur le même terrain que les humains qui utilisent également leurs yeux ».

Mais Walsh dit que les bots jouent avec une telle confiance, car dit-il, « ils savent exactement l'endroit où se trouve tout le monde, ils savent exactement combien de "pouvoir d'attaque" vous avez. Ils savent exactement combien de dégâts ils peuvent faire entre les trois ou quatre héros qu’ils ont et ils attaquent instantanément au moment où vous vous trouvez dans la mauvaise position ». Toutefois, Walsh pense que lui et son équipe pourraient éventuellement battre l'IA si les conditions étaient plus équitables même si des restrictions étaient imposées.

Source : Vice

Et vous ?

Qu'en pensez-vous .
Les bots ont-ils vraiment triché à votre avis ?
Les résultats du jeu auraient-ils été différents si les bots n'avaient pas utilisé l'API de Dota 2 ? Pourquoi ?
L'IA serait-il déjà plus intelligent que l'homme quand il s'agit de jouer à des jeux vidéo ?

Voir aussi

OpenAI d'Elon Musk crée une IA capable de battre des humains sur Dota 2, un jeu vidéo de type arène de bataille en 3D

Intelligence artificielle : OpenAI annonce un système robotique capable de manipuler des objets avec une dextérité humaine

Cinq algorithmes d'IA font équipe pour écraser des humains à Dota 2, un jeu d'équipe connu pour être extrêmement compliqué

Intelligence artificielle : Facebook publie en open source ELF OpenGo, son IA qui a battu d'autres IA au jeu de Go, ainsi que des professionnels
Avatar de Nolent
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 20/08/2018 à 10:46
Déjà, cette IA n'a pas battu de joueur professionnel mais seulement des anciens pro et des caster.

Les bots OpenAI Five ont également joué à Dota 2 en lisant les informations du jeu directement à partir de son interface de programmation applicative (API) qui permet à d’autres programmes d’interfacer facilement avec le jeu. Cela a permis aux bots d'avoir une connaissance instantanée du jeu alors que les joueurs humains doivent interpréter visuellement un écran
La je vois pas vraiment de problème. Ils veulent quoi, que les bot font un traitement de l'image du jeu ?

« ils savent exactement l'endroit où se trouve tout le monde, ils savent exactement combien de "pouvoir d'attaque" vous avez. Ils savent exactement combien de dégâts ils peuvent faire entre les trois ou quatre héros qu’ils ont et ils attaquent instantanément au moment où vous vous trouvez dans la mauvaise position ».
Il veut quoi, qu'on introduise des biais dans l'IA ? Tout ça c'est la base du jeu, savoir quels sorts sont en cooldown, combien de dégâts on fait a l'adversaire et tuer les mecs hors de position c'est la 1ere étape de l'apprentissage de dota.

La vérité c'est que l'équipe humaine à extrêmement mal joué et qu'elle aurai même pu se faire battre par les bots de base du jeu...

En passant on dit "à DOTA 2" et pas "au"
Avatar de onilink_
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 20/08/2018 à 11:07
Citation Envoyé par Nolent Voir le message
La je vois pas vraiment de problème. Ils veulent quoi, que les bot font un traitement de l'image du jeu ?
Ben justement oui, c'est ce qu'on fait de nos jours, directement traiter l'écran de jeu. Sinon ça n'a pas vraiment d’intérêt pour de l'IA "moderne" (j'entends par la les réseaux de neurones profonds etc)...
Avatar de Kikuts
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 20/08/2018 à 11:17
Pour que ça soit plus équitable, l'IA devrait analyser ce qu'elle voit à l'écran, balayer la map pour obtenir des informations.

Exemple : si un joueur exécute un sort/action en dehors du champs de vue de la caméra alors c'est injuste que l'IA sache cette information.

Pour les IA sur Starcraft, elles jouent avec le brouillard de guerre. Si les IA n'auraient pas besoin de scoot, ça serait trop facile.

Car comme c'est si bien dit : "ce qu’ils sont capables de savoir, ils le savent parfaitement et instantanément" donc je comprend que le fait d'utiliser l'api directement soit assimilé à de la triche. On peut espérer que ce soit la prochaine étape.

Faire un véhicule autonome sans avoir à faire le balayage et la reconnaissance de l'environnement ainsi qu'obtenir les informations qui sont dans l'angle mort, ce n'est pas la même chose.
Comme disait Vandamme, faut être "aware"
Avatar de Rokhn
Membre actif https://www.developpez.com
Le 20/08/2018 à 11:20
Citation Envoyé par Nolent Voir le message

Il veut quoi, qu'on introduise des biais dans l'IA ? Tout ça c'est la base du jeu, savoir quels sorts sont en cooldown, combien de dégâts on fait a l'adversaire et tuer les mecs hors de position c'est la 1ere étape de l'apprentissage de dota.
Je pense surtout que ce qu'il veut dire par là, c'est que le calcul des dégâts en fonction de l'attaque en face est fait automatiquement (vu que les ratios des spells sont enregistrés). Du coup il peut prédire, au point de vie près, si le trade va être rentable/risqué/impossible. De bons joueurs peuvent atteindre un certains niveau d'expertise, mais calculer, en permanence, ce facteur est extrêmement avantageux pour les IA.
Avatar de Nolent
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 20/08/2018 à 11:38
l'API est conçue pour ne pas donner aux bots plus d'informations qu'un humain
A partir de la il n'y a plus de problème. Tout les monde a les mêmes info. Que l'IA soit capable de savoir quand tel sorts sors de cooldown ou combien de dégât elle peut faire au PV prêt, c'est ce que l'on attend d'elle et c'est simplement la base...
La chose réellement intéressante à voir sera quand l'IA sera capable de jouer avec ou contre un perso qu'elle ne connait pas.
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 20/08/2018 à 11:59
C'est tout le problème des défis Humain vs IA, dans les jeux en "temps réel". De fait les humain et les IA interagissent avec le jeu via des interfaces différentes.

Il est en effet bien plus facile pour une IA d'interagir directement avec l'API du jeu, ce qui est totalement impossible pour un humain dont un grosse partie du cerveau travaille a analyser l'image à l'écran avec beaucoup d’informations inutiles.
Il en est de même pour les actions qui sont effectuées au moyen de la souris. Le cerveau doit passer par le contrôle des bras pour transmettre ses commandes à l'ordinateur, ce qui est un fardeau de plus a gérer par rapport à une IA qui pourra communiquer directement ses ordres sans risque d’imprécision ou d'erreur.

Bref, on peut essayer de contraindre l'IA, mais on aura jamais une situation parfaitement équitable.
Avatar de iclo
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 20/08/2018 à 12:04
Parler de triche est absurde : la situation de la compétition devait être connue dès le départ.
Ici en l’occurrence, on a dispensé l'IA de devoir réaliser un travail de "perception" en lui fournissant directement des données brutes, complètes: l'IA était donc favorisée par rapport à un humain qui va introduire un temps de décalage / réaction pour prendre conscience des évolutions visibles.
Il est clair que devoir analyser la situation à partir d'images et non de données bruts aurait conduits à un niveau bien différents de challenge.
C'est un peu comme si on concevait une IA de véhicule autonome travaillant à partir de données précises et connues en évitant le travail de détection, filtrage et consolidation. Bref, la majeure partie du travail.

Après le joueur humain bénéficie de faculté que l'IA ne possède pas en standard et qui peuvent être difficile à simuler : l'intuition, le bluff.

Bref, il faut se mettre d'accord sur les règles du jeu avant de jouer avec une IA.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web