Polémique autour des inégalités de genre dans la tech : l'auteur du mémo de Google brise le silence
Et explique ses motivations

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
D’un ingénieur de Google inconnu, James Damore fait aujourd’hui la une des médias pour avoir dit tout haut ce que beaucoup dans la tech pensaient tout bas. Après la vague de critiques qu’il a reçues à cause de son mémo sur la diversité de genre, l’ancien ingénieur de Google brise enfin le silence pour donner des commentaires sur son texte controversé et expliquer ses motivations.

Dans une interview 45 minutes accordée au célèbre youtuber Stefan Molyneux, l’ancien ingénieur de Google explique que c’est après avoir participé à un programme « secret » de l’entreprise sur la diversité qu’il a décidé d’écrire un document sur le sujet pour exprimer ses pensées. « Ce n’était pas enregistré, [c'était] totalement secret », dit-il en parlant du programme. « J'ai entendu des choses sur lesquelles je ne suis vraiment pas d'accord », a-t-il ajouté. D’après Damore, Google a par exemple décrit les choses « sexistes » que les employés « ne peuvent pas dire ». Au cours de l’entretien, il a toutefois nié croire aux stéréotypes de genre. « Je ne dis pas que les femmes ingénieurs sont en quelque sorte pires que l'ingénieur masculin moyen », dit-il.


Si l’idée du mémo est venue de lui, Damore a déclaré qu'il a été également invité à l’écrire par d'autres membres du personnel de Google qui n'étaient « pas dans ce groupe de pensée » et qui se sentaient « isolés et aliénés » par des programmes de diversité de genre « injustes ». Il n'était donc pas le seul dans ses croyances et explique que des employés conservateurs lui ont dit qu'ils envisageaient de quitter l'entreprise à cause de ce problème. « J'ai vraiment pensé que c'était un problème que Google devait corriger », a-t-il dit.

Dans l’interview sur YouTube, l’ancien ingénieur de Google dit avoir reçu de nombreux messages de soutien, et ce, au sein de Google et bien avant que l'affaire soit rendue publique. « J'ai reçu une tonne de messages personnels de soutien qui ont été vraiment sympas. Je l'ai les reçus chez Google avant que tout cela ne soit rendu public », dit-il. Il faut en effet noter que le document date de juillet, mais ce n'est qu'à la fin de la semaine dernière que le déluge de critiques négatives est venu après que plus de Googlers ont lu le document et l'ont publié sur Twitter pour exprimer leur dégoût.

« Il peut y avoir beaucoup de réponses négatives dans le public. Mais très peu d'entre eux m'ont envoyé des messages ». D'après Damore, ceux qui critiquent veulent juste faire bonne impression auprès de leurs followers (abonnés sur Twitter) : « Je suis une personne formidable, je partage votre morale. Cette personne est mauvaise », dit-il en guise d'illustration. « Mais ils ne veulent pas vraiment débattre de la raison pour laquelle je me trompe, ou même avoir une confrontation, ils veulent simplement montrer à quel point ils sont justes. »

Damore est resté silencieux ces derniers jours alors que l'ancien ingénieur de Google envisageait des recours légaux contre son employeur. Il a d'ailleurs déposé une plainte contre Google auprès des responsables fédéraux du Travail des États-Unis. Il n’a toutefois pas donné de détails sur sa plainte pendant l'interview. Ci-dessous, l’entretien complet de 45 minutes de James Damore avec Stefan Molyneux.


Sources : Business Insider, The Telegraph

Et vous ?

Qu'en pensez-vous à présent ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse Signaler un problème

Avatar de TallyHo TallyHo - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 10/08/2017 à 21:53
Citation Envoyé par quanta Voir le message
ça me rappel furieusement le débat sur l'adoption par les homosexuels.
Ca me rappelle furieusement les raccourcis faciles en prêtant des intentions aux gens afin de les discréditer...

C'est parti pour ce balancer des études dans chaque camps
On n'en est plus au stade d'études mais de vérités scientifiques, les hormones jouent sur le psychique. On connait quand même un certain nombre de processus dans le corps humain. Parle avec un endocrinologue pour t'en convaincre.

Vous (car je ne te vise pas spécialement) restez accrochés à ce soi-disant sexisme, vous contre-argumentez uniquement sur un plan personnel, sans même donner de liens pour contrer ses références. Il y a un article sur ce fil qui va dans le sens de cet ex-employé GG. Pourquoi n'en parlez vous pas ?

Vous ne pouvez même pas donner une phrase qui est clairement désobligeante pour les femmes, tout ce que vous montrez, c'est de l'interprétation selon vos convictions. A la limite, c'est même vous qui faites de la discrimination en vous indignant quand il dit que les femmes sont plutôt disposées aux émotions que les hommes. Est ce que vous pensez que l'émotion est inférieure à l'idée ?

Tout ce que vous lui reprochez, en lui prêtant un bashing des femmes, peut être aussi pris dans l'autre sens. En tant qu'homme, je pourrais aussi me sentir vexé qu'il pense que je n'ai pas d'émotion, que je suis moins sociable, etc... Sauf que si je pense ça, c'est uniquement dû à l'interprétation et l'extrapolation de ses propos.

Alors je veux bien que chacun donne son avis mais, s'il vous plait, faites le sérieusement et avec un minimum d'honnêteté. Déjà en lisant le mémo et en discutant sérieusement avec des vrais contre-arguments sur le fond et pas avec des interpétations, des parallèles douteux sur les homos ou le vote des femmes et des convictions bien-pensantes.
Avatar de gagaches gagaches - Membre confirmé https://www.developpez.com
le 11/08/2017 à 0:42
Citation Envoyé par TallyHo Voir le message
Ca me rappelle furieusement les raccourcis faciles en prêtant des intentions aux gens afin de les discréditer...
[...]
Déjà en lisant le mémo et en discutant sérieusement avec des vrais contre-arguments sur le fond et pas avec des interpétations, des parallèles douteux sur les homos ou le vote des femmes et des convictions bien-pensantes.
Je vais compléter avec un peu d'humour (noir) ... et un article intéressant
On retrouve sur internet la trace d'un nombre de femmes travaillant chez Google et tellement "choquées" des propos de cet homme qu'elles ... ne sont pas venus travailler une journée, tout simplement

http://www.npr.org/sections/thetwo-w...ersity-efforts
https://9gag.com/gag/av7oGrd

... et un article intéressant :
What Happened To Women In Computer Science?
http://www.npr.org/sections/money/20...stopped-coding

What happened?
We spent the past few weeks trying to answer this question, and there's no clear, single answer.
But here's a good starting place: The share of women in computer science started falling at roughly the same moment when personal computers started showing up in U.S. homes in significant numbers.

These early personal computers weren't much more than toys. You could play pong or simple shooting games, maybe do some word processing. And these toys were marketed almost entirely to men and boys.
This idea that computers are for boys became a narrative. It became the story we told ourselves about the computing revolution. It helped define who geeks were, and it created techie culture.
Traduction :
qu'est-il arrivé ?
Nous avons passé les dernières semaines à essayer d'y répondre et il n'y a pas de réponse simple et claire.
Mais il y a un bon début :
La représentation des femmes dans l'IT commence à tomber à peu près au même moment où l'ordinateur individuel comment à apparaitre dans les foyers américains (dans un nombre signifiant).

Ces premiers objets personnels n'étaient rien de plus que des jouets. Vous pouviez jouer à pong, à des jeux de tir basiques, peut-être un peu de traitement de texte.
Et ces jouets était majoritairement marketés pour ... les hommes et les garçons.
Cette idée que les ordinateurs étaient pour les garçons est devenue une "vérité". C'est devenu l'histoire que l'on se raconte sur la révolution informatique.
Elle définit qui étaient les geeks et elle a créé la culture techie.

Cela rejoint bien les arguments abordés dans toute la discussion.
Avatar de orygynz orygynz - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 11/08/2017 à 8:51
Citation Envoyé par James Damore

Au cours de l’entretien, il a toutefois nié croire aux stéréotypes de genre. «Je ne dis pas que les femmes ingénieurs sont en quelque sorte pires que l'ingénieur masculin moyen», dit-il.
Erreur de traduction ou c'est un génie de la communication ?

Citation Envoyé par TallyHo Voir le message

Tout ce que vous lui reprochez, en lui prêtant un bashing des femmes, peut être aussi pris dans l'autre sens. En tant qu'homme, je pourrais aussi me sentir vexé qu'il pense que je n'ai pas d'émotion, que je suis moins sociable, etc... Sauf que si je pense ça, c'est uniquement dû à l'interprétation et l'extrapolation de ses propos.
Le reste de tes propos s'entend et on peut en parler par contre, cette phrase, tu prouves juste que la discrimination que tout le monde connait, elle est bien dans l'autre sens...
Personnellement, je suis contre la discrimination positive, je trouve qu'on a pas inventé une plus belle connerie ! Par contre, si on a créé cette connerie, c'est bien qu'on sait rendu compte de la discrimination... Dans notre exemple, celle des femmes, tout le monde a été témoin à son travail de discrimination lié à ça, même si ce n'est pas suivi d'effet, c'est une réflexion, une attitude, etc...
Avatar de arond arond - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 11/08/2017 à 8:55
Citation Envoyé par virginieh Voir le message
Le rapport dans le contexte ? En quoi le fait d'avoir un père chauve jeune augmente tes chances de l'être aussi à de l'incidence sur les carrière dans l'IT ?
J'ai jamais nié qu(il y avait des différences biologiques entre hommes et femmes, Ce que je conteste c'est le fait de prétendre que ces différences biologiques expliquent à elles seules les différences sociales et d'emploi entre hommes et femmes.
"Expliquent à elles seule" et où a t'il dis cela ?
Avatar de math_lab math_lab - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 11/08/2017 à 10:46
Petit aparté: je suis vraiment impressionné que la discussion ne soit pas parti complètement en sucette comme tous les autres threads que j'ai pu voir a ce sujet (de ce que j'ai vu des discussions en anglais, ça finit toujours par des accusations de nazisme et autre ). Bravo a la communauté DVP.
Avatar de laerne laerne - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 11/08/2017 à 11:31
Merde Stephen Molyneux, enfin ! L'une des figures de proue du Men's rights movement. S'il voulait rendre ses arguments sur la politique du genre comme étant plutôt progressiste, il pouvait difficilement faire pire que de faire une interview de trois quarts d'heure avec Stephen Molyneux.
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 11/08/2017 à 12:59
Citation Envoyé par laerne Voir le message
Merde Stephen Molyneux, enfin ! L'une des figures de proue du Men's rights movement. S'il voulait rendre ses arguments sur la politique du genre comme étant plutôt progressiste, il pouvait difficilement faire pire que de faire une interview de trois quarts d'heure avec Stephen Molyneux.
En effet, il y a peut être une erreur de stratégie dans sa défense si Molyneux est ce que tu dis (je ne connais pas)... D'un autre côté, il faut bien comprendre la situation. Quand tu fais un exposé peu conventionnel, il faut s'attendre à ce que le couperet tombe par le simple fait que tu remettes en question les dogmes ou régles (tu remarqueras que je ne parle pas de vérité).

A partir de là, tu n'as plus la parole dans le mainstream, tu es un pestiféré donc tu n'as pas beaucoup de choix : soit tu fais le canard, soit tu saisis n'importe quelle occasion pour t'expliquer publiquement. Bien entendu, je parle d'un exposé normal et pas d'un truc qui promeut quelque chose d'illégal.

D'ailleurs en parlant d'illégalité, la discrimination est interdite, il serait intéressant de voir les conclusions de la Justice puisqu'ils sont en procès GG et lui apparemment.
Avatar de quanta quanta - Membre habitué https://www.developpez.com
le 11/08/2017 à 13:54
Citation Envoyé par TallyHo Voir le message
On n'en est plus au stade d'études mais de vérités scientifiques, les hormones jouent sur le psychique. On connait quand même un certain nombre de processus dans le corps humain. Parle avec un endocrinologue pour t'en convaincre.

Je ne vais que commenter que cette phrase elle est assez représentatif.

Les hormones jouent sur le psychique.

Certe, pourquoi pas. Et ?

Vous vous rendez compte qu'il y a un monde de complexité entre dire "les hormones joues" sur le psychique est "les femmes sont les plus prédisposer à".

Encore une fois vous avez une vision simpliste, purement analytique, sans considère que nous somme potentiellement face à un problème de nature systémique.

Et parlons également, de la "vérité scientifique".
Admettons qu'elle existe.
Quid de votre système moral si cette vérité vient a changer demain (et oui la science n'est pas un dogme) ?
Doit-on passer par la science pour définir le moral ?

Au passage polémique assez ironique quand on sait que l'un des premiers codeur était... une femme : Ada Lovelace. Sans doute à-elle modifié sa "nature" ?
Avatar de math_lab math_lab - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 11/08/2017 à 14:43
Lien sur une méta-étude (en anglais) en réponse a toute la polémique que je viens de voir sur twitter: https://heterodoxacademy.org/2017/08...r-differences/
Pas encore lu, mais la conclusion est que le mémo est correct: il y a des différences d’intérêts (et non de compétences) entre les différentes classes d'individus et qu'elles peuvent expliquer pourquoi les femmes sont en minorité chez Google (et j’imagine dans le secteur informatique en général).
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 11/08/2017 à 14:57

Les hormones jouent sur le psychique.
Certe, pourquoi pas. Et ?
[...]
Quid de votre système moral si cette vérité vient a changer demain (et oui la science n'est pas un dogme) ?
Doit-on passer par la science pour définir le moral ?
Je te retourne la question : il y a le système moral... Certes, pourquoi pas. Et ?

Pourquoi veux-tu opposer système moral et biologie ? Il n'y a pas d'exclusivité de la biologie sur la construction psy et personne a dit ça que ce soit sur ce fil ou dans le mémo. Il y a plusieurs niveaux qui forment la personnalité (disons ça comme ça).

Pour la pensée simpliste et le fait que j'ignore le système moral (j'aurais plutôt dit système de valeurs, la morale étant justement discriminatoire), tu as sorti ma phrase de son contexte, je répondais sur la relation hormone et humeur. Donc le "système moral" n'était pas le sujet.

Donc rien de simpliste, c'est juste une réponse sur un point précis. Et je crois que ma critique régulière de la communication / marketing en général montre que je suis conscient qu'il y a aussi une dimension "morale"
Contacter le responsable de la rubrique Accueil