Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Polémique autour des inégalités de genre dans la tech : l'auteur du mémo de Google brise le silence
Et explique ses motivations

Le , par Michael Guilloux

42PARTAGES

16  1 
D’un ingénieur de Google inconnu, James Damore fait aujourd’hui la une des médias pour avoir dit tout haut ce que beaucoup dans la tech pensaient tout bas. Après la vague de critiques qu’il a reçues à cause de son mémo sur la diversité de genre, l’ancien ingénieur de Google brise enfin le silence pour donner des commentaires sur son texte controversé et expliquer ses motivations.

Dans une interview 45 minutes accordée au célèbre youtuber Stefan Molyneux, l’ancien ingénieur de Google explique que c’est après avoir participé à un programme « secret » de l’entreprise sur la diversité qu’il a décidé d’écrire un document sur le sujet pour exprimer ses pensées. « Ce n’était pas enregistré, [c'était] totalement secret », dit-il en parlant du programme. « J'ai entendu des choses sur lesquelles je ne suis vraiment pas d'accord », a-t-il ajouté. D’après Damore, Google a par exemple décrit les choses « sexistes » que les employés « ne peuvent pas dire ». Au cours de l’entretien, il a toutefois nié croire aux stéréotypes de genre. « Je ne dis pas que les femmes ingénieurs sont en quelque sorte pires que l'ingénieur masculin moyen », dit-il.


Si l’idée du mémo est venue de lui, Damore a déclaré qu'il a été également invité à l’écrire par d'autres membres du personnel de Google qui n'étaient « pas dans ce groupe de pensée » et qui se sentaient « isolés et aliénés » par des programmes de diversité de genre « injustes ». Il n'était donc pas le seul dans ses croyances et explique que des employés conservateurs lui ont dit qu'ils envisageaient de quitter l'entreprise à cause de ce problème. « J'ai vraiment pensé que c'était un problème que Google devait corriger », a-t-il dit.

Dans l’interview sur YouTube, l’ancien ingénieur de Google dit avoir reçu de nombreux messages de soutien, et ce, au sein de Google et bien avant que l'affaire soit rendue publique. « J'ai reçu une tonne de messages personnels de soutien qui ont été vraiment sympas. Je l'ai les reçus chez Google avant que tout cela ne soit rendu public », dit-il. Il faut en effet noter que le document date de juillet, mais ce n'est qu'à la fin de la semaine dernière que le déluge de critiques négatives est venu après que plus de Googlers ont lu le document et l'ont publié sur Twitter pour exprimer leur dégoût.

« Il peut y avoir beaucoup de réponses négatives dans le public. Mais très peu d'entre eux m'ont envoyé des messages ». D'après Damore, ceux qui critiquent veulent juste faire bonne impression auprès de leurs followers (abonnés sur Twitter) : « Je suis une personne formidable, je partage votre morale. Cette personne est mauvaise », dit-il en guise d'illustration. « Mais ils ne veulent pas vraiment débattre de la raison pour laquelle je me trompe, ou même avoir une confrontation, ils veulent simplement montrer à quel point ils sont justes. »

Damore est resté silencieux ces derniers jours alors que l'ancien ingénieur de Google envisageait des recours légaux contre son employeur. Il a d'ailleurs déposé une plainte contre Google auprès des responsables fédéraux du Travail des États-Unis. Il n’a toutefois pas donné de détails sur sa plainte pendant l'interview. Ci-dessous, l’entretien complet de 45 minutes de James Damore avec Stefan Molyneux.


Sources : Business Insider, The Telegraph

Et vous ?

Qu'en pensez-vous à présent ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de TallyHo
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 10/08/2017 à 21:53
Citation Envoyé par quanta Voir le message
ça me rappel furieusement le débat sur l'adoption par les homosexuels.
Ca me rappelle furieusement les raccourcis faciles en prêtant des intentions aux gens afin de les discréditer...

C'est parti pour ce balancer des études dans chaque camps
On n'en est plus au stade d'études mais de vérités scientifiques, les hormones jouent sur le psychique. On connait quand même un certain nombre de processus dans le corps humain. Parle avec un endocrinologue pour t'en convaincre.

Vous (car je ne te vise pas spécialement) restez accrochés à ce soi-disant sexisme, vous contre-argumentez uniquement sur un plan personnel, sans même donner de liens pour contrer ses références. Il y a un article sur ce fil qui va dans le sens de cet ex-employé GG. Pourquoi n'en parlez vous pas ?

Vous ne pouvez même pas donner une phrase qui est clairement désobligeante pour les femmes, tout ce que vous montrez, c'est de l'interprétation selon vos convictions. A la limite, c'est même vous qui faites de la discrimination en vous indignant quand il dit que les femmes sont plutôt disposées aux émotions que les hommes. Est ce que vous pensez que l'émotion est inférieure à l'idée ?

Tout ce que vous lui reprochez, en lui prêtant un bashing des femmes, peut être aussi pris dans l'autre sens. En tant qu'homme, je pourrais aussi me sentir vexé qu'il pense que je n'ai pas d'émotion, que je suis moins sociable, etc... Sauf que si je pense ça, c'est uniquement dû à l'interprétation et l'extrapolation de ses propos.

Alors je veux bien que chacun donne son avis mais, s'il vous plait, faites le sérieusement et avec un minimum d'honnêteté. Déjà en lisant le mémo et en discutant sérieusement avec des vrais contre-arguments sur le fond et pas avec des interpétations, des parallèles douteux sur les homos ou le vote des femmes et des convictions bien-pensantes.
14  2 
Avatar de DevTroglodyte
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 28/08/2017 à 8:43
Allez hop, un pti témoignage :



Bon ok, elle ne parle pas d'informatique, mais bon

Accessoirement, personnellement je ne pense pas que la génétique est un argument merdique, mais que dans le sujet présent, son impact est beaucoup moins important (voire sans intérêt) comparé à l'environnement social des enfants. C'est plus l'influence des parents et des adultes en général qui va influencer les enfants, la génétique va éventuellement plus apporter des atouts à tel ou tel individu dans un domaine. Mais si les femmes ne s'orientent que très peu dans l'informatique dans l'occident, c'est parce qu'elles ne sont pas incitées à le faire, de part leur environnement proche.
12  0 
Avatar de BenoitM
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 01/09/2017 à 15:49
Citation Envoyé par Zirak Voir le message

- dans les années 50/60, c'était un métier plutôt féminin, que 20 ans après, c'était devenu un métier presque exclusivement masculin, et que de nos jours, petit à petit, ça se re-féminise ?
Les femmes ont le gêne de l'informatique qui mute en mode yo-yo et qui retourne sa veste tous les 15/20 ans ?
C'est simple :
Avant c'était des cartes perforées avec des trous, donc les femmes étaient plus compétentes.
Maintenant c'est des bits donc les hommes sont plus compétents.

Vendredi power
12  0 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 19/02/2018 à 12:02
Citation Envoyé par Grogro Voir le message
Si tu as un désaccord politique avec ton entreprise, tu vas voir si l'herbe est plus verte ailleurs, c'est aussi simple que ça. Il a joué, il a perdu, il a légitimement le droit de porter l'affaire devant les tribunaux. Google avait tout aussi légitimement le droit de le virer selon le droit états-unien. En France, ce serait un licenciement abusif, pas aux USA.
Si je te comprends bien, pour toi, il est impossible de débattre dans une entreprise ?
D'autant plus lorsqu'elle est américaine ?
Avant de démissionner, tu peux quand même tenter de changer les choses en interne, non ?

Y compris aux Etats Unis, il n'est pas permis de licencier sur un coup de tête, surtout lorsqu'un employé expose une opinion.
Si James Damore attaque en juste Google, c'est bien qu'il a une base légale sur lequel le faire, non ?

Note : Je trouve ta conception de l'entreprise un peu despotique.
12  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/08/2017 à 13:09
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
(aucun parent ne va dire "l'ordinateur c'est pour les garçons".
Un ordinateur pour fille, ça s'appelle une machine à laver !
11  0 
Avatar de math_lab
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 11/08/2017 à 10:46
Petit aparté: je suis vraiment impressionné que la discussion ne soit pas parti complètement en sucette comme tous les autres threads que j'ai pu voir a ce sujet (de ce que j'ai vu des discussions en anglais, ça finit toujours par des accusations de nazisme et autre ). Bravo a la communauté DVP.
10  0 
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 25/08/2017 à 11:19
Citation Envoyé par deathman8683 Voir le message

L'émancipation de la femme à jusqu'à maintenant surtout provoquer un manque d'éducation et de cadre chez les enfants du à l'absence des deux parents (travail, divorce, occupés ailleurs). Il faudrait que la société s'adapte mieux que ça, c'est à dire en confiant les enfants de citoyens à des organismes spécialisés pour l'éducation, vu que des mères décident qu'elles préfèrent égaliser l'homme que de s'occuper de leurs enfants, c'est leur droit.


Quand les deux parents travaillent les enfants ne sont pas éduqués correctement.

Du coup il faudrait confier les enfants des parents qui travaillent à une sorte de DAS.

Si dans un foyer les enfants sont mal éduqués c'est forcément la faute de la femme parce qu'elle travaille.

Plus je lis d'interventions sur ce fil, plus je me rends compte du chemin à parcourir pour les femmes, c'est une révélation pour moi, je pensais pas qu'on était aussi loin dans la connerie.

Citation Envoyé par deathman8683 Voir le message

Et si certaines veulent s'occuper de leurs enfants qu'elles puissent aussi le faire ou des hommes aussi (bien que le lien maternel est plus fort que le lien paternel c'est prouvé depuis qu'on sait que l'enfant sort de la femme).
Et allez la rengaine habituelle sur l'instinct maternel. On va refaire le débat de la dernière fois, je me rappelle plus sur quel fil c'était. Il va falloir encore démontrer que l'instinct maternel est une construction culturelle ...

Citation Envoyé par deathman8683 Voir le message

Un humain ne s'éduque pas tout seul et ne survit pas tout seul à ses débuts. Qu'implique une éducation cadrée, complète ? Des citoyens qui sont en capacité de savoir ce qu'ils veulent vraiment en connaissance de cause. C'est à dire de savoir si ils préfèrent le rose ou le bleu, les camions ou les poupées par exemple. Il faut savoir ce qu'on veut et toutes situations n'est pas favorable à l'éducation d'un enfant qui n'est pas un jouet qu'on conçoit pour se divertir. Avoir des parents absents c'est ne pas avoir de parents vaut mieux un éducateur qui n'en sera pas à son coup d'essai. Pour l'aspect affectif, l'amour parents-enfant sera absent si les enfants sont prise en charge par la société, c'est l'aspect déplaisant. Il faudrait peut-être combler cette absence par un système hybride. Genre qui confit l'autorité principalement à des foyers sociaux mais tout en laissant l'occasion de créer un lien régulier avec les parents ? Cette idée de foyers peut déplaire car c'est un changement dans les mœurs (mon enfant m'appartient il est ma chose que je dois garder près de moi [société de consommation]), l'émancipation de la femme est aussi un changement de mœurs, pourquoi l'un sans l'autre ?
Gné ? C'est quoi ce délire de vouloir confier les enfants à un organisme "d'éducation" ... Tu sais que les enfants ils vont à l'école pendant que leurs parents travaillent ? Ou alors tu parles seulement de la petite enfance ?
11  1 
Avatar de Neckara
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 09/01/2018 à 17:39
Je prépare le pop-corn, j'ai l'intuition que cette affaire ne va en devenir que plus croustillante.

Cela va peut-être même aller jusqu'à la manière que Youtube a de censurer certaines vidéos plus que d'autres. Difficile pour Google de nier son biais envers les conservateurs.

Pour rappel le mémo en question a été plutôt bien écrit, nuancé, et sourcé et aurait mérité une réponse de même qualité. Pour le contexte, en Amérique, les SJW sont beaucoup plus extrêmes qu'en France.
10  0 
Avatar de Marco46
Modérateur https://www.developpez.com
Le 15/01/2018 à 13:54
Citation Envoyé par liberal1 Voir le message

Parce que le niveau a monté?
Non il a considérablement baissé. L'informatique initialement s'est développé dans les milieux universitaires où la parité était relativement présente en informatique. Je t'invite à regarder la conférence de Bob Martin intitulée "The Future of programming", il en parle un peu.

Citation Envoyé par liberal1 Voir le message

Rien ne démontre l'existence d'une injustice salariale au détriment des femmes.
Si toutes les statistiques sur le sujet, cela a été démontré très souvent notamment par l'INSEE qui dispose de statistiques détaillées. Tu peux affirmer autant que tu veux que le soleil est au centre de l'univers, peu importe, tu es dans l'erreur. Il ne te reste plus qu'à prouver que l'INSEE se trompe. On te regarde !
11  1 
Avatar de Saverok
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 19/02/2018 à 15:39
Citation Envoyé par koyosama Voir le message
Tu sais ouù je suis actuellement on discrimine les anglais parce qu'il parle pas français alors que c'est sensé être un pays bilingue.
En quoi le fait de ne pas parler une langue est de la discrimination ?
Pour moi, il s'agit d'une compétence.
Si un poste exige d'être bilingue anglais/français et que le candidat n'est pas retenu car il ne parle que l'une des 2 langues exigées, ce n'est en aucun cas de la discrimination. C'est juste logique car le candidat ne convient pas au poste.

C'est un peu comme si on hurlait à la discrimination si je n'embauchais pas mon plombier dans mon équipe sous prétexte qu'il ne sait pas programmer

Autrefois, mon niveau en anglais était exécrable et cela m'a fermé des portes et c'était normal vu que les postes nécessitaient de parler anglais.
J'ai pris des cours et je me suis investi pour atteindre un niveau acceptable en anglais et j'ai pu accéder à ces postes.
Y a que moi qui trouve ça normal ?
11  1