Antivirus : Kaspersky abandonne ses poursuites contre Microsoft
Après de nouveaux changements annoncés dans Windows 10

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Kaspersky a annoncé aujourd'hui le retrait de sa plainte antitrust contre Microsoft devant les régulateurs européens de la concurrence. Le géant américain du logiciel a en effet accepté de faire des changements dès la prochaine mise à jour de Windows 10 (Fall Creators Update) ; un compromis qui semble avoir apaisé la firme de sécurité russe Kaspersky.

L'histoire remonte en novembre dernier quand Kaspersky a saisi le régulateur russe de la concurrence, le Federal Anti-Monopoly Service (FAS), pour ouvrir une enquête sur le géant du logiciel. L’éditeur russe accusait Microsoft d’abus de position dominante pour éliminer les éditeurs indépendants d’antivirus sous Windows 10, au profit de Windows Defender.

Eugène Kaspersky faisait notamment référence au fait que Microsoft n'accordait plus suffisamment de temps aux éditeurs d’antivirus afin qu’ils puissent adapter leurs produits aux nouvelles versions de Windows 10. Pour le fondateur de la firme de sécurité russe, il s’agit là d’une tentative de Microsoft d’éliminer la concurrence, étant donné que lors de la migration vers une nouvelle version de Windows 10, toutes les applications non compatibles sont supprimées. Dans le cas d’un logiciel antivirus non compatible, la conséquence immédiate sera donc l’activation de Windows Defender. En juin dernier, Kaspersky a également porté l'affaire devant les autorités européennes.

Microsoft a, pour sa part, admis que la société désactive les logiciels antivirus non compatibles après une mise à jour de Windows 10, mais invite les utilisateurs à installer une nouvelle version de leur antivirus. Pour que chaque dispositif Windows 10 dispose toujours d'une protection contre les virus et les logiciels malveillants, Microsoft active donc Windows Defender, en attendant que l'utilisateur installe une version compatible du logiciel antivirus tiers qu’il utilise.

Dans un billet de blog publié hier, le géant du logiciel dit toutefois qu'il va « collaborer davantage avec les fournisseurs de logiciels antivirus pour les aider à tester la compatibilité [de leurs produits] avant que chaque mise à jour de fonctionnalités ne soit disponible pour les clients. Cela signifie que les clients peuvent s'attendre à ce que les problèmes de compatibilité avec les logiciels antivirus soient corrigés avant que les mises à jour soient déployées », a déclaré Microsoft.


Dans un ensemble de modifications apportées dans Windows 10 Fall Creators Update, le géant de Redmond a également déclaré qu'il « va permettre aux fournisseurs d'antivirus d'utiliser leurs propres alertes et notifications pour renouveler les produits antivirus avant et après leur expiration. » De plus, Microsoft « donnera aux partenaires antivirus une meilleure visibilité et une certitude quant aux calendriers de publication des mises à jour de fonctionnalités. Cela inclut l'augmentation du nombre de fois où les partenaires antivirus devront passer en revue les builds finales avant qu'une mise à jour de fonctionnalités de Windows 10 soit livrée aux clients. »

Et enfin, Microsoft a « modifié la façon dont Windows va informer les utilisateurs lorsque leur application antivirus a expiré et ne les protège plus. Au lieu d'envoyer une notification que les utilisateurs pourraient ignorer, la nouvelle notification persistera à l'écran jusqu'à ce que l'utilisateur choisisse de renouveler la solution existante ou décide de s'appuyer sur Windows Defender ou sur un autre fournisseur de solutions », explique Rob Lefferts, Partner Director, Windows Enterprise and Security.

Avec tous ces changements, Microsoft s'estime « heureuse d'avoir trouvé un terrain d'entente avec Kaspersky Lab concernant les plaintes soulevées en Russie et en Europe. » En effet, les changements annoncés semblent avoir été suffisants pour convaincre Kaspersky de retirer sa plainte. « L'entreprise est satisfaite de l'approche proposée par Microsoft pour répondre aux préoccupations émises par le Service fédéral antimonopole (FAS) et sa feuille de route de mise en œuvre », a déclaré un porte-parole de Kaspersky. Par conséquent, « Kaspersky Lab prend également toutes les mesures nécessaires pour retirer ses plaintes à la Commission européenne et au Bureau fédéral des cartels de l'Allemagne, étant donné qu'il n'y a plus de problèmes que Microsoft doit traiter », a-t-il ajouté.

Sources : Blog Microsoft, Blog Kaspersky

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 13/08/2017 à 11:48
Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
[...]
Dans un billet de blog publié hier, le géant du logiciel dit toutefois qu'il va « collaborer davantage avec les fournisseurs de logiciels antivirus pour les aider à tester la compatibilité [de leurs produits] avant que chaque mise à jour de fonctionnalités ne soit disponible pour les clients. Cela signifie que les clients peuvent s'attendre à ce que les problèmes de compatibilité avec les logiciels antivirus soient corrigés avant que les mises à jour soient déployées », a déclaré Microsoft.
[...]
Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Autant prendre un abonnement pour un an...

Toutes les années il y a généralement une nouvelle version, non ?
Offres d'emploi IT
Conducteur de travaux télécom h/f
EXTIA - Rhône Alpes - Lyon (69000)
Ingénieur étude et développement
Silkhom - Rhône Alpes - Faverges (74210)
Visualisation mimics C++ / QT (h-f)
Atos - Midi Pyrénées - Toulouse (31000)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil