Le sexisme dans la tech est « omniprésent », affirme la CEO de YouTube
Qui profite du débat sur les inégalités de genre pour partager son expérience

Le , par Michael Guilloux, Chroniqueur Actualités
Le débat sur les inégalités du genre dans la tech a éclaté ces derniers jours après que James Damore, qui était encore employé de Google, a essayé d’expliquer, dans un mémo, ces inégalités par des « caractéristiques biologiques ». En effet, de son point de vue, « les choix et les capacités des hommes et des femmes divergent, en grande partie, en raison de causes biologiques et ces différences pourraient expliquer pourquoi les femmes ne sont pas représentées de manière égale dans la tech et [aux postes de responsabilité]. »

S’il était libre d’exprimer son opinion, son texte a fait l’objet de vives critiques au sein de Google et sur la toile, amenant l’équipe dirigeante de la firme à prendre des mesures et signer son licenciement. En tant que femme travaillant chez Google, la directrice générale de YouTube, Susan Wojcicki, a également décidé de réagir. Avec la médiatisation du sujet, sa fille lui a demandé s’il est vrai qu'il y a des raisons biologiques pour lesquelles il y a moins de femmes dans la technologie et aux postes de responsabilités. « Non, ce n’est pas vrai », a-t-elle répondu. Mais Wojcicki avoue que la question l'a toujours dérangée tout au long de sa carrière.


Susan Wojcicki

Écrivant dans une colonne de Fortune, la CEO de YouTube affirme que l'interrogation sur les capacités des femmes est « omniprésente » dans le monde de la technologie et que le mémo de James Damore est « un autre signal décourageant pour les jeunes femmes qui aspirent à étudier l'informatique. »

« Cette question [de savoir si les femmes sont faites pour la tech] a beaucoup pesé sur ma carrière dans [le milieu de] la technologie », explique Susan Wojcicki. « Bien que j’aie eu de la chance de travailler dans une entreprise où j'ai reçu beaucoup de soutien – des leaders comme Larry Page, Sergey Brin, Eric Schmidt et Jonathan Rosenberg, à des mentors comme Bill Campbell – mon expérience dans l'industrie de la technologie m'a montré à quel point ce problème est omniprésent », dit-elle.

Wojcicki explique qu’elle a dû faire face, à maintes reprises, à un manque de considération lié au fait que certains estimaient que les femmes ne seraient pas aussi bonnes que les hommes dans la tech. « Mes capacités et mon engagement envers mon travail ont été mis en doute. J'ai été mise à l'écart dans des événements clés de l'industrie et des rassemblements sociaux. J'ai eu des rencontres avec des leaders externes où ils s'adressaient principalement aux collègues masculins les plus juniors. On m'a souvent coupé la parole et mes idées ont été ignorées jusqu'à ce qu'elles soient reformulées par des hommes », raconte-t-elle. « Peu importe combien de fois tout cela s'est passé, ça fait encore mal », dit-elle avant d’ajouter que : « donc, lorsque j'ai vu le mémo qui a circulé la semaine dernière, j'ai ressenti une nouvelle fois cette douleur et j'ai eu de l'empathie pour le mal que cela a dû causer aux autres. »

Si certaines femmes employées chez Google ont le même sentiment que la directrice générale de YouTube, alors le géant de la recherche en ligne a des raisons de craindre leur colère. D’ailleurs, un cabinet d'avocats de San Francisco prépare un recours collectif contre Google pour discrimination salariale basée sur le genre. Le cabinet a pour cela lancé le mouvement Equal Pay for Google Women depuis la mi-juillet pour inviter les femmes employées de Google à s’unir pour intenter un procès contre l'entreprise. Déjà 70 femmes auraient contacté le cabinet qui, à l’heure actuelle, examine les éléments fournis afin de mettre en évidence une preuve des allégations selon lesquelles les femmes seraient moins payées que les hommes pour le même travail chez Google.

The Guardian confirme également que plus de 60 femmes employées et anciennes employées de Google envisagent de poursuivre le géant de la tech pour des raisons de sexisme et de discrimination salariale. James Finberg, l’un des avocats à avoir initié le mouvement a déclaré au Guardian que ces femmes prétendent avoir gagné moins que les hommes chez Google malgré des qualifications égales et des postes comparables. D'autres disent également avoir lutté de diverses manières pour faire avancer leur carrière chez Google en raison d'une « culture hostile aux femmes ».

Sources : Fortune, The Guardian

Et vous ?

Que pensez-vous du témoignage de la directrice générale de YouTube ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de orygynz orygynz - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 10/08/2017 à 11:20
Est-ce qu'on sait pourquoi il a balancé ce mémo ? C'était une demande de la direction d'étudier ce phénomène ? Ou c'était son poste qui voulait d'envoyer des notes internes ?
Avatar de Conan Lord Conan Lord - Membre émérite https://www.developpez.com
le 10/08/2017 à 11:42
Citation Envoyé par orygynz Voir le message
Est-ce qu'on sait pourquoi il a balancé ce mémo ? C'était une demande de la direction d'étudier ce phénomène ? Ou c'était son poste qui voulait d'envoyer des notes internes ?
Je suppose qu'il était excédé par les mesures de discrimination positive mises en place, ce que je peux comprendre puisqu'en l'état elles ne sont pas pertinentes et ont visiblement tendance à défavoriser les hommes.
Maintenant, mettre en avant les capacités biologiques des femmes qui ne seraient pas en phase avec les postes de la tech et les postes à responsabilité, je trouve toujours ça choquant. Pour moi, il aurait été bien plus judicieux de mettre en avant les chiffres tels qu'ils sont (genre "seul 10 % de femmes postulent pour ce poste", etc.).
Avatar de arond arond - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 10/08/2017 à 11:42
Le sujet est tellement médiatisé que l'on aura pas de réponse claire

La réponse est pourtant simple y a t'il scientifiquement une preuve que les femmes réfléchissent différemment que les hommes ?

Et si oui cela est il un problème surtout dans le domaine de la tech et des innovations (un indice c'est non puisque plus est grand le nombre de point de vue plus on a de chance de trouver une solution à un problème donné)

Citation Envoyé par Conan Lord Voir le message
Je suppose qu'il était excédé par les mesures de discrimination positive mises en place, ce que je peux comprendre puisqu'en l'état elles ne sont pas pertinentes et ont visiblement tendance à défavoriser les hommes.
Maintenant, mettre en avant les capacités biologiques des femmes qui ne seraient pas en phase avec les postes de la tech et les postes à responsabilité, je trouve toujours ça choquant. Pour moi, il aurait été bien plus judicieux de mettre en avant les chiffres tels qu'ils sont (genre "seul 10 % de femmes postulent pour ce poste", etc.).
Il aurait en plus pu en conclure que le problème n'est pas a traité en entreprise du coup mais plus en amont dans l'éducation par exemple ?
Avatar de Conan Lord Conan Lord - Membre émérite https://www.developpez.com
le 10/08/2017 à 11:57
Citation Envoyé par arond Voir le message


Il aurait en plus pu en conclure que le problème n'est pas a traité en entreprise du coup mais plus en amont dans l'éducation par exemple ?
Oui ! Même dans le cas où la biologie jouerait effectivement un rôle, il serait minime par rapport à celui joué par l'environnement, dont l'éducation fait partie. Mais à la rigueur ce n'est même pas à lui de s'occuper de ça, peu importe les causes au final. Si peu de femmes postulent, il est logique que les postes soient majoritairement occupés par des hommes. Le principe des quotas est donc ridicule. Si effectivement les recruteurs de Google appliquent une politique discriminatoire (ce qui ne m'étonnerait pas du tout, puisque je mettrais ma main à couper que 90 % des recruteurs le font sur des critères de sexe ou autre), il serait bien plus judicieux de la part de Google de demander des comptes au recruteur. Par exemple, de lui demander de justifier ses choix. Sauf que voilà : justifier ses choix, ça prend du temps, et il faut bien payer ce temps passé.
Avatar de Mr-Jay Mr-Jay - Membre régulier https://www.developpez.com
le 10/08/2017 à 12:08
Si les gens arrêtaient de mettre des étiquettes, et se contentaient de regarder l"individu ça résoudrait pas mal de problème.

La question n'est pas, les femmes sont elles moins adaptées à l'environnement tech, mais cet individu est-il adapté à l'environnement tech, indépendamment de son sexe, origine, apparence.

Les étiquettes on tendance à stéréotyper les gens qui les portes, tant qu'il y auras des groupes de gens, l'inégalité et les discriminations ne pourrons que rester.

Un informaticien n'est pas un geek passant ses journées enfermé dans le noir. Mais il en existe, tout comme il existe des informaticiens accro à la danse.
Une femme n'est pas plus faibles physiquement qu'un homme. Mais il en existe, tout comme il existe des femmes dont je n'aimerais pas m'en prendre une.
Une personne d'origine arabe n'est pas un voleur. Mais il en existe, tout comme il existe des <Toutes nationalités existantes, voir même certaines espèces animale> qui sont des voleurs.

Malheureusement mettre les gens dans des cases, et réfléchir à propos de ces cases et non pas à propos des individus mis dedans, est un sport international.

Dans mon expérience pros, j’ai eu des collègues femmes qui avaient plus de sens esthétique que moi. Je pourrais en tirer la conclusion que les femmes sont plus sensible à ce domaine que moi. Mais je connais d'autre femmes pour qui c’est un concept étranger. Donc je me contenterais de dire que tel personne à des sensibilités différentes de moi.
Avatar de ZenZiTone ZenZiTone - Membre expert https://www.developpez.com
le 10/08/2017 à 12:18
Citation Envoyé par arond Voir le message
La réponse est pourtant simple y a t'il scientifiquement une preuve que les femmes réfléchissent différemment que les hommes ?
Ce qui est dommage, c'est qu'en voulant défendre une bonne cause (la lutte contre la discrimination -qu'elle soit positive ou dégative- en entreprise) il a juste lancé un débat stérile sur les prédispositions des individus...
Avatar de arond arond - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 10/08/2017 à 12:49
Citation Envoyé par ZenZiTone Voir le message
Ce qui est dommage, c'est qu'en voulant défendre une bonne cause (la lutte contre la discrimination -qu'elle soit positive ou dégative- en entreprise) il a juste lancé un débat stérile sur les prédispositions des individus...
Oui mais il serait peu être bon que ce débat stérile soit résolu un jour pour qu'on passe a autre chose
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre éprouvé https://www.developpez.com
le 10/08/2017 à 13:31
Citation Envoyé par ZenZiTone Voir le message
il a juste lancé un débat stérile sur les prédispositions des individus...
Est-ce que c'est lui qui a lancé un débat stérile ou est-ce qu'il y a eu une stigmatisation sur son soi-disant sexisme pour justement éviter un débat inteligent ?

D'ailleurs on le voit bien sur ce sujet au fil des news que DVP rapporte... On n'en est plus à discuter de la diversité, on a clairement basculé sur le sexisme dans les titres de certains médias. A la tournure des événements, on voit bien que la dictature bien-pensante est à la manoeuvre. A la limite, il aurait pris n'importe quelle catégorie de personnes en exemple, on aurait eu le même lynchage.

Ce qui a dérangé, ce n'est pas son exemple homme-femme, c'est qu'il a désoudé les biais de la discrimination (peu importe laquelle au final).

Citation Envoyé par arond Voir le message
Oui mais il serait peu être bon que ce débat stérile soit résolu un jour pour qu'on passe a autre chose
Il donne des suggestions à la fin... Après je ne dis pas que c'est bien ou pas mais c'est argumenté et loin de la caricature sexiste que certains essayent d'en donner.
Avatar de arond arond - Membre expérimenté https://www.developpez.com
le 10/08/2017 à 13:43
Citation Envoyé par TallyHo Voir le message

Il donne des suggestions à la fin... Après je ne dis pas que c'est bien ou pas mais c'est argumenté et loin de la caricature sexiste que certains essayent d'en donner.
Oui je confirme donc j'espère qu'il aura gain de cause même si j'y crois pas trop parce que sa demanderais d'expliquer des chose à la masse
Avatar de quanta quanta - Membre habitué https://www.developpez.com
le 10/08/2017 à 13:45
Citation Envoyé par TallyHo Voir le message
Est-ce que c'est lui qui a lancé un débat stérile ou est-ce qu'il y a eu une stigmatisation sur son soi-disant sexisme pour justement éviter un débat inteligent ?
Un débat intelligent entre des personnes qui n'ont même pas une connaissance minimaliste de l'historique de la question, de la diversité des écoles de pensé sur cette problématique et le tout entre trois ligne de code ?
Je parle même pas du prisme déformant de cette logique binaire qui nie l'essence même du savoir critique...
Contacter le responsable de la rubrique Accueil