Developpez.com

Télécharger gratuitement le magazine des développeurs, le bimestriel des développeurs avec une sélection des meilleurs tutoriels

Résultats financiers : les jeux et le minage de cryptomonnaies propulsent AMD au 2e trimestre
Avec une demande croissante pour ses CPU et GPU

Le , par Christian Olivier, Rédacteur
AMD va mieux et semble, enfin, renouer avec les bénéfices comme le démontrent les derniers résultats trimestriels de l’entreprise technologique qui font état d’un chiffre d’affaires en hausse. En effet, le fabricant de semi-conducteurs « factory-less » américain a récemment publié les résultats financiers de son second trimestre 2017.

On apprend ainsi qu’au second trimestre 2017, les revenus de la société sont de 1,22 milliard USD, contre 1,03 milliard pour la même période en 2016 et alors même que les analystes prédisaient à AMD un chiffre d’affaires tournant autour de 1,16 milliard USD pour le second trimestre 2017. De plus, contrairement au trimestre précédent où les pertes nettes chez AMD étaient de 73 millions USD, les pertes pour le second trimestre n’ont été que de 16 millions USD. Le bénéfice d’exploitation s’est établi à 49 millions USD, le bénéfice net est de 19 millions USD et le bénéfice par action est de 0,02 USD, contre - 0,05 USD par action au deuxième trimestre de l’exercice précédent.

Le prix de vente moyen (ASP) au client a augmenté de manière significative par rapport à celui de l’année précédente en raison du fort intérêt des consommateurs pour les processeurs (CPU) de bureau et les puces graphiques (GPU) de la marque. Il apparait que l’engouement des utilisateurs de PC pour les processeurs Ryzen et celui des mineurs de cryptomonnaies pour les cartes graphiques de milieu de gamme de la marque ne sont pas étrangers à ses bons résultats. AMD a, d’ailleurs, décidé de commercialiser des GPU dédiés au marché du minage de cryptomonnaies pour soutenir les besoins spécifiques de ce marché. Toutefois, rien ne laisse supposer que l’entreprise compte faire de ce secteur l’une de ses priorités.



La firme américaine a réussi à déjouer les pronostics les plus optimistes avec ses 1,22 milliard USD de chiffre d’affaires. Sur l’ensemble de ce chiffre d’affaires, 659 millions USD sont issus de l’activité « Computing and Graphics » qui est en hausse de 51 % par rapport à la même période pour l’exercice précédent grâce, notamment, « à la demande soutenue des processeurs Ryzen ». Le bénéfice d’exploitation a été de 7 millions USD, comparativement à la perte d’exploitation de 81 millions USD observée au deuxième trimestre de 2016 dans ce segment. Il faut noter qu’AMD ne fait pas de distinction entre les revenus tirés séparément de ses processeurs et ceux générés par la vente de ses puces graphiques.

Le chiffre d’affaires global de la division Enterprise, Embedded et Semi-Custom a été de 563 millions de dollars, en baisse de 5 % par rapport à l’année précédente, principalement en raison de la diminution des ventes de SoC semi-personnalisées. Durant ce trimestre, AMD a annoncé, pour la première fois, les revenus initiaux générés par les expéditions de ses processeurs EPYC pour les centres informatiques. Le bénéfice d’exploitation s’est établi à 42 millions USD, comparativement au bénéfice d’exploitation de 84 millions USD du deuxième trimestre de 2016. La diminution d’une année à l’autre est principalement due à la baisse des revenus et à l’augmentation des investissements liés aux pôles R&D et Datacenter.

AMD prévoit même des revenus en hausse autour de 23 % (plus ou moins 3 %) par rapport au second trimestre alors que son titre en bourse a gagné 7 % à Wall Street après la publication de ces résultats très encourageants. Les résultats d’AMD ne sont pas aussi importants que ceux affichés par Microsoft il y a quelques jours, cependant, ils permettent de penser que le concurrent historique d’Intel est bel et bien de retour. D’ailleurs, le PDG de l’entreprise, Lisa Su, estime que le regain d’intérêt des consommateurs pour les marchés des cryptomonnaies et du jeu servira de levier pour booster la croissance de son entreprise au troisième trimestre 2017 grâce à la forte demande pour les puces graphiques.

Il faut rappeler que depuis le début de cette année, AMD enchaine les annonces et les sorties de produits. Grâce à son architecture Zen, la politique tarifaire de l’entreprise et surtout l’introduction d’un nouveau type de CPU sur le segment de marché animé par les processeurs de classe ThreadRipper qui doivent sortir le 10 août, AMD a réussi à surprendre Intel et à mettre quelque peu son adversaire historique dans l’embarras. Hormis ses nouveaux processeurs Ryzen qui ont obligé Intel à créer une nouvelle dénomination pour certains de ses CPU (les Core i9), AMD devrait dévoiler dans les prochains jours ses nouvelles cartes graphiques de la série Radeon Vega qui viendraient compléter sa gamme RX 5XX.

Sans compter sur le fait que les futurs CPU Threadripper d’AMD pourraient intéresser autant les joueurs extrêmes que les utilisateurs professionnels à la recherche de stations de travail abordables, les processeurs Ryzen 3 et Ryzen Pro devraient permettre à la marque de mieux se positionner dans les entreprises. Ses processeurs Epyc lui ouvriront à nouveau les portes du marché des centres de données, alors que ses puces graphiques bénéficiant de l’architecture Vega (Radeon RX, Radeon Instinct, AMD FirePro et Radeon Pro) devraient consolider ses positions dans les secteurs du Machine Learning, du jeu, des stations de travail et des centres informatiques.

Source : WccfTech

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Le matériel d’AMD est-il suffisamment optimisé côté logiciel pour être plus largement adopté par les professionnels IT ?

Voir aussi

AMD confirme les prix de ses processeurs Ryzen 9 ThreadRipper qui auraient 40 % de performance/Dollar en plus qu'un Intel Core-X
AMD n'envisage pas d'ouvrir le code source de sa technologie AMD Secure (PSP), après des espoirs donnés par sa PDG


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Ryu2000 Ryu2000 - Membre expert https://www.developpez.com
le 27/07/2017 à 10:32
Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
Qu'en pensez-vous ?
C'est génial !
Plus le concurrent d'Intel sera fort, plus ça fera de la concurrence saine et plus le consommateur sera gagnant.
Parce qu'Intel pète un câble sur les prix...
T'as beaucoup moins l'impression de te faire voler quand t'achètes du AMD. (les performances mono-cœur sont moins impressionnantes chez AMD, mais en contrepartie il y a plus de cœurs)

Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
Le matériel d’AMD est-il suffisamment optimisé côté logiciel pour être plus largement adopté par les professionnels IT ?
Je n'ai pas utilisé beaucoup de logiciel spécialement optimisé pour les processeurs Intel...

Je crois que l'émulateur Android par défaut d'Android Studio ne fonctionne qu'avec les processeurs Intel, mais on peut utiliser un autre émulateur.
Donc ce n'est pas très gênant.

La majorité des logiciels utilisé par les développeurs ne sont pas optimisé pour les processeurs Intel à ma connaissance.

Plus ça ira plus les logiciels optimiserons la parallélisation (8, 16 cœurs).
Offres d'emploi IT
Développeur java H/F
BMarkets - Ile de France - Paris (75000)
Responsable d'exploitation php h/f
altima - Nord Pas-de-Calais - Roubaix (59100)
Développeur PHP PrestaShop junior
Europeansourcing - Aquitaine - Bordeaux (33300)

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil