L'ancien PDG de Sun dit « ce qu'il ne pouvait pas dire »
Sur les brevets logiciels, Steve Jobs et Bill Gates

Le , par Gordon Fowler, Expert éminent sénior
Jonathan Schwartz, l'ancien PDG de Sun Microsystems qui vient juste de démissionner, a visiblement envie de faire parler lui. Et il s'y prend plutôt bien.

Dans son blog, "Ce que je ne pouvais pas dire...", il vient en effet de publier un billet fleuve intitulé "Les bons artistes copient, les grands volent".

Un titre doux-amère qui évoque directement Steve Jobs et Bill Gates.

Les récentes sorties plutôt virulentes du PDG d'Apple contre Adobe et les poursuites qu'il lance contre HTC et Nokia n'étonnent pas Schwartz outre mesure.

« J'ai de l'empathie pour Google (NB : Google est la cible inavouée d'Apple dans son procès contre HTC, une théorie largement partagée que Schwartz fait ici sienne). Steve Jobs m'a moi aussi menacé de me poursuivre en justice.

En 2003, après avoir dévoilé un prototype de bureau Linux appelée Projet Looking Glass, Steve a appelé mon bureau pour m'indiquer que les effets graphiques étaient "tous brevetés par Apple". Si nous décidions d'une commercialisation "Je vous attaquerai en justice".

Ma réponse a été simple. "Steve, je regardais justement votre dernière présentation, Keynote ressemble pas mal à Concurrence non ? – Vous possédez tous les brevets qu'il faut ?". Concurrence était un produit de présentation développé par Lighthouse Design, une société que j'avais aidée à fonder et que Sun avait rachetée en 1996. [...]. Steve avait utilisé Concurrence pendant des années, […] la source de son inspiration était évidente. "Oh et puis j'ai vérifié, MacOS est maintenant fondé sur Unix. Je pense que Sun dispose également de quelques brevets concernant cet OS". Steve est resté silencieux. »


Plus tard, le PDG de Sun aurait reçu le même type de visite de la part de Bill Gates, alors PDG de Microsoft, et de son bras droit, un certain Steve Ballmer. Là encore, les hauts dirigeants en viennent à parler brevets logiciels.

« Bill est allé droit au but, "nous possédons le marché des suites bureautiques, OpenOffice (sic) utilisent plein de brevets à nous" ».

Sous entendu : vous nous devrez des royalties à chaque téléchargement d'OpenOffice.org. Et Schwartz de continuer son récit :

« Lorsqu'ils ont créé leur plate-forme .NET, il était évident que leurs concepteurs avaient été regarder du coté de Java [...]. "Nous avons bien étudié .NET, et il semblerait que vous enfreignez pas mal de brevets Java. Vous allez nous payer combien pour chaque copie de Windows ?" […] La réunion fut courte ».

Schwartz promet de livrer encore beaucoup d'autres histoires et anecdotes. « Les choses les plus intéressantes [de mon expérience à la tête de Sun] sont celles que je ne pouvais pas dire. Et c'est de ces choses là que mon blog va parler ».

Ça promet.

Source : Good Artists Copy, Great Artists Steal, par Jonathan Schwartz

Lire aussi :

Le PDG de Sun démissionne, "Crise financière / Clientèle en chute libre / Plus de PDG", écrit-il sur son Twitter

Apple attaque Android en justice via deux procédures contre HTC : Steve Jobs a-t-il peur pour l'iPhone ?

OpenOffice.org peut-il remplacer Microsoft Office 2010 ? Bien sûr que non, répond Microsoft dans un nouveau comparatif

Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez :

Mac
Windows
.NET
Java

Et vous ?

Que pensez-vous des anecdotes de l'ancien PDG de Sun : intéressantes, drôles ou fanfaronnades inutiles d'un décideur déchu ?


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Gordon Fowler Gordon Fowler - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 12/03/2010 à 11:20
Citation Envoyé par Lyche  Voir le message
dites donc, c'est pas MS, qui est quand même une grosse boite, qui vient de se faire condamner en appel à verser une amende de 240Millions $ au profit d'une petite entreprise qui a porté plainte pour violation de brevet?

Pour ceux qui ont loupé l'affaire : http://www.developpez.net/forums/d79...ation-brevets/
Avatar de goomazio goomazio - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 12/03/2010 à 13:56
dites donc, c'est pas MS, qui est quand même une grosse boite, qui vient de se faire condamner en appel à verser une amende de 240Millions $ au profit d'une petite entreprise qui a porté plainte pour violation de brevet?

Il faut bien que les brevets soient un minimum utiles

Puis ça se tient : les grosses entreprises déposent beaucoup de brevets très vagues et utilisent beaucoup d'avocats, tandis que les petites entreprises en déposent moins, des plus spécifique qui sont défendables sans avocat. Non je rigole, je sais pas de quoi je parle en fait

Pour ma part je trouve son témoignage très utile.
Tout le monde sait comment ça marche, mais personne ne donne de détails.

Je suis entièrement d'accord, si on savait tout ça, leur marketing marcherait moins bien (à leur juste valeur non ?)
Mais après on peut se questionner sur la véracité de tout ces dires...
Avatar de Choukroot Choukroot - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 13/03/2010 à 17:53
Citation Envoyé par smyley  Voir le message
Tu crois que c'est aussi facile lorsque l'on est assis sur des milliards de dollars, des milliers d'emploi, et toute une société derrière ?

Arrête, tu vas me faire pleurer Depuis quand une entreprise hésite à faire valoir son bon droit, d'autant plus quand elle pèse beaucoup d'argent ? Dans ce genre de situation, le retour sur investissement en avocat reste bénéfique.

C'est surtout des pratiques ambigües, devenues monnaie courante, au niveau de l'utilisation de technologies tierces soumises à des brevets qui place chacune de ses grosses sociétés dans des relations de conflits juridiquement délicates à résoudre. Et c'est en partant de ce constat que je suis enfin d'accord avec ce que tu dis. Ce qui démontre, au passage, encore un peu plus les limites du cadre législatif actuel en matière de brevet.

Encore une fois, ce qui m'intéresse dans cette affaire n'est pas les déclarations de Schwartz (rien de nouveau de ce côté là, si ce n'est alimenter des potins qui passe le temps ) mais bien la raison pour laquelle il décide maintenant de parler.

En clair, quel est son intérêt personnel à révéler aujourd'hui des pratiques obscures connues de tous ? Et quelles pourraient en être les conséquences ?
Avatar de regis1512 regis1512 - Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
le 15/03/2010 à 13:06
Si j'ai bien lu le billet de Jonathan Schwartz il semblerait que toutes les attaques ne se soient pas finies "amicalement" : dans la dernière partie il parle d'une attaque par Kodak (via un brevet mettant en cause RMI récupéré lors de l'acquisition d'une société).

En fait pour moi, le plus gros problème ce n'est pas que des sociétés utilisent ce système à des fins douteuses, mais plutôt que ce soit possible et que cette possibilité ne soit pas sérieusement remise en question. Je ne remets pas en question les brevets, mais il faudrait une régulation pour revenir à l'objectif d'origine.
Avatar de Amethyste Amethyste - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 15/03/2010 à 23:14
Gordon

Je viens de lire le résumé que vous faites, il raconte une certaine forme d'histoire sur laquelle les trolls habituels sont venus s'exciter.

Puis j'ai lu l'article de Jonathan Schwartz que vous mettez en lien.
Seulement, voyez-vous il raconte une histoire sensiblement différente. Pour faire simple votre article est au résumé ce que Gala est au journalisme.

Je ne vous accuse pas de malhonnête, soyons clair, juste que vous n’avez pas compris grand-chose à cet article qui ne parle ni de Steve Jobs, ni de Bill Gates, mais d'un sujet plus intéressant: l'usage des brevets dans la guerre économique que se livrent toutes les entreprises.
L'influence de sociétés dont la raison sociale ne va pas plus loin que poursuivre en justice d'autres sociétés. La forme moderne du racket quoi.

Peut-être qu'une présentation plus conforme aurai permis d'aborder une réflexion sur la nature du brevet logiciel. En tout cas, cela nous aura épargné "l'avis" de ceux qui s'imaginent que parce qu'une société préfère payer une dime sur une accusation de violation de brevet a forcément volé quelque chose.

D'ailleurs, je leur suggèrerai de lire le dernier paragraphe de l'article et de se souvenir des regrets qu'ont jadis exprimés pas mal de figures du mouvement Open Source lorsque Microsoft a préféré payer sa dime à eolas sur un brevet idiot. Vous avez déjà oublié?
Avatar de Gordon Fowler Gordon Fowler - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 16/03/2010 à 16:33
Citation Envoyé par Amethyste  Voir le message
Gordon

Je viens de lire le résumé que vous faites [...]

Puis j'ai lu l'article de Jonathan Schwartz que vous mettez en lien.
Seulement voyez vous il raconte une histoire sensiblement différente. Pour faire simple votre article est au résumé ce que Gala est au journalisme.

Oui, oui.

Et il ne parle ni de Steve Jobs, ni de Bill Gates...

Et moi je ne parle pas des brevets dans l'article...

Quant à Gala, il m'arrive de le lire (contraint forcé je l'avoue) et il me semble que la comparaison aurait déjà dû m'empêcher de vous répondre.

Je ne travestis en rien les propos de Schwartz. Que le résumé que je fais de son post soit moins complet/poussé/pertinent que l'original je l'accepte.

De là à dire que j'invente les citations ou que je les tronque pour faire dire des trucs...

Bref, si j'étais méchant je vous demanderais vos coordonnées pour vous abonner à Gala de force et vous apprendre à faire ce genre de comparaison.

Mais je suis (malheureusement ?) un gentil garçon.

Respectueusement,

Gordon
Avatar de Traroth2 Traroth2 - Expert éminent sénior https://www.developpez.com
le 16/03/2010 à 16:45
Citation Envoyé par Acropole  Voir le message
C'est faux.
Une petite boîte qui arrive sur le marcher avec un brevet innovant ne pouvant pas le protéger serra complètement écrasée par les grosses qui voleront la technologie et pourront imposer leur version facilement.
Les brevets ont leurs avantages et leur inconvénients.

Ce qui se produit le plus souvent, c'est que les grosses boites passent outre le brevet de la petite s'il s'agit vraiment d'une technologie intéressante. Le temps que la justice tranche, la petite boite a disparu depuis longtemps. De plus, les grosses boites déposent des brevets en masse et ce qui va se produire beaucoup plus souvent que le scénario que tu décris, c'est que la petite boite arrive sur le marché avec une nouvelle technologie, et qu'une grosse boite ait déjà déposé un brevet sur le sujet. La petite boite n'a alors plus qu'à se mettre sa technologie derrière l'oreille pour la fumer plus tard...
Les brevets, c'est le pot de terre contre le pot de fer.
Avatar de Sunchaser Sunchaser - Membre émérite https://www.developpez.com
le 17/03/2010 à 10:32
Au fait, vous avez vérifié qu'il n'y a pas un brevet sur les posts dans les forums d'informatique traitant des brevets sur les logiciels et autres ? (par exemple)
Non parceque sinon, vous allez avoir des problèmes ...
(moi je fais partie des détenteurs du brevets des messages ... dans les sujets intéressants )
Avatar de _skip _skip - Expert éminent https://www.developpez.com
le 18/03/2010 à 11:23
On va jusqu'à breveter des effets, n'est-ce pas impressionnant?

On dirait que les boîtes sont contraintes de breveter tout et n'importe quoi, ne serait-ce que pour pouvoir arranger des histoires du style

A: "vous violez 52 de nos brevets".
B: "Et vous, vous en violez 48 des nôtres."
A: "Ok restons-en là."
AB *poignée de main*.

Celui qui ne suit pas cette logique de brevet abusive a la garantie de se retrouver le dos au mur sans défense si on lui rentre dedans.
Avatar de Janitrix Janitrix - Membre expert https://www.developpez.com
le 19/03/2010 à 14:10
Citation Envoyé par Gordon Fowler  Voir le message
Oui, oui.

Et il ne parle ni de Steve Jobs, ni de Bill Gates...

Et moi je ne parle pas des brevets dans l'article...

Quant à Gala, il m'arrive de le lire (contraint forcé je l'avoue) et il me semble que la comparaison aurait déjà dû m'empêcher de vous répondre.

Je ne travestis en rien les propos de Schwartz. Que le résumé que je fais de son post soit moins complet/poussé/pertinent que l'original je l'accepte.

De là à dire que j'invente les citations ou que je les tronque pour faire dire des trucs...

Bref, si j'étais méchant je vous demanderais vos coordonnées pour vous abonner à Gala de force et vous apprendre à faire ce genre de comparaison.

Mais je suis (malheureusement ?) un gentil garçon.

Respectueusement,

Gordon

J'ai eu la même interprétation qu'Amethyste lors de ma lecture de votre article... Les "affaires" avec S. Jobs et B. Gates sont des anecdotes qui font "parler", mais le vrai intérêt de l'article concerne sa réflexion sur les brevets, leurs rôles et leurs travers. Notamment, je trouve très intéressante sa remarque sur le fait que de nombreuses "petites" compagnies enchainent les procès contre les "grosses" compagnies parce qu'elles gagnent leur vie de cette façon.

Autre réflexion intéressante et très importante :
Developers I know aren’t getting less interested in Google’s Android platform, they’re getting more interested – Apple’s actions are enhancing that interest.

Il en conclut qu'Apple ne fait qu'attirer l'attention sur ses concurrents en les assignant en justice, et cela ne leur est donc en rien profitable.

Cela n'est en aucune manière expliqué dans votre article, qui se contente de délivrer la matière à "troller" (on a bien remarqué qu'il suffisait de balancer S. Jobs et B. Gates pour générer quelques pages de commentaires).

Votre phrase de conclusion résume justement assez bien le ton de votre article :
Schwartz promet de livrer encore beaucoup d'autres histoires et anecdotes. « Les choses les plus intéressantes [de mon expérience à la tête de Sun] sont celles que je ne pouvais pas dire. Et c'est de ces choses là que mon blog va parler ».

Concernant la réflexion de fond de son article, elle est bien résumée par cette citation de Henry Ford :
The competitor to be feared is one who never bothers about you at all, but goes on making his own business better all the time.

Le concurrent à craindre est celui qui ne se soucie pas du tout de vous, mais fait en sorte d'améliorer son entreprise à chaque instant.

Avatar de habibdu70 habibdu70 - Membre régulier https://www.developpez.com
le 22/03/2010 à 16:29
OK, mais d'un certain côté, il a raison, à chaque fois que je lis un bouquin, il y a toujours un chapitre qui explique l'historique, à chaque fois on se rend compte que Sun et IBM sont à l'origine des différentes technologies. Que les "grands" n'ont pas hésité à copier...
Offres d'emploi IT
Responsable protection des données H/F
Safran - Ile de France - Magny-les-Hameaux (78114)
Architecte systèmes études & scientifiques H/F
Safran - Ile de France - Vélizy-Villacoublay (78140)
Architecte électronique de puissance expérimenté H/F
Safran - Ile de France - Villaroche - Réau

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil