VPN Mentor établit un classement des pays en fonction du degré de la censure en ligne
La France se place en 9e position

53PARTAGES

12  0 
VPN Mentor, le site spécialisé dans la promotion des réseaux privés virtuels a publié un classement des pays frappés par la censure en ligne. Le spécialiste des VPN estime que le classement de certains pays sera plus évident que d’autres, tels que la Grande-Bretagne ou les États-Unis ayant des restrictions relativement peu nombreuses, pour le moment. « D’autres dans ce classement, par contre, ont des positions assez surprenantes, tels que le Japon se classant parmi les pays avec le moins de restrictions. »

Au total, ce sont 179 pays qui ont été classés en fonction de la censure en ligne. De l'accès aux torrents, à la pornographie en passant par les médias engagés (politiquement) ou aux réseaux sociaux, les pays sont classés en fonction de leur degré d'accès à ces contenus pouvant aller d'une faible restriction à la censure extrême. Le fournisseur a fourni une « carte mondiale de la cybercensure » pour pouvoir rapidement faire le tour des types de censures qui concernent les pays.

Dans le top 10 des pays les moins censurés, figurent dans l’ordre l’Estonie, l’Islande, le Canada, l’Allemagne, les États-Unis, l’Australie, le Japon, le Royaume-Uni, la France et enfin le Portugal.

Dans le top 10 des pays les plus censurés, figurent dans l’ordre la Corée du Nord, la Somalie, l’Iran, la Chine, l’Érythrée, la Syrie, la Guinée équatoriale, l’Ouzbékistan, le Vietnam et l’Arabie Saoudite.


En Europe, le paysage indique qu’il s’y exerce essentiellement une censure avec un degré de restriction relativement bas au niveau du partage des torrents. Ce qui n’est pas vraiment étonnant lorsque nous considérons les nombreuses procédures lancées par les ayants droit contre les sites de partage de torrents. Certains pays comme le Royaume-Uni appliquent également une censure sur les diffusions pornographiques.


Sans surprise, la même observation a été faite en Amérique du Nord.


En Asie, très peu de pays exercent un degré de restriction limité sur ces paramètres en ligne. Nous pouvons citer entre autres la Mongolie, l'Afghanistan, les Philippines ou même le Sri Lanka qui exercent une restriction limitée sur le partage des torrents. D’ailleurs, au niveau des notes sur 10 attribuées par pays, les Philippines figurent parmi les meilleurs élèves avec une note de 9,4.


En Afrique, le paysage est très diversifié. Nous observons des pays qui disposent de bonnes notes comme le Kenya (9,2 points), le Nigéria (8,8 points), le Cap-Vert (8,7 points) et le Ghana (7,4 points). De l’autre côté, des pays qui sont en dessous de la moyenne comme le Maroc (3,2 points), le Cameroun (3,2 points), la République du Congo (2,2 points) et l’Éthiopie (1,1 point).


Pour VPN Mentor, la censure en ligne est le dernier champ de bataille dans le combat pour la liberté de l’information et l’accès à des contenus sans restriction ainsi qu’à la connaissance. « Le simple fait de vivre en Russie signifie que votre accès à des médias politiques est restreint, tandis que juste de l’autre côté de la frontière, en Finlande, seul votre accès aux torrents sera restreint. »

« De nombreux éléments entrent en compte pour déterminer la volonté d’un gouvernement à restreindre l’accès à des informations en libre accès. Par exemple, l’interdiction totale de l’accès à internet en Corée du Nord est fortement liée à la peur que la population comprenne ce qu’est la vie en dehors du pays bien gardé. Les restrictions dans d’autres pays sont également de nature politique, comme pour la Chine, Taiwan ou le Vietnam, par exemple. Tandis que d’autres censurent pour des raisons religieuses, tels que la Syrie, l’Arabie Saoudite et le Yémen. Pourtant, les raisons de ces restrictions à un libre accès à internet paraissent clairement ironiques quand on compte le Ghana, l’Arménie ou encore la Colombie parmi les pays avec le moins de restrictions », a commenté Ariel Hochstadt de VPN Mentor.

Source : VPN Mentor

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

Protection de la vie privée : Proton Technologies lance un nouveau service de VPN baptisé ProtonVPN, accessible au grand public
La généralisation du protocole HTTPS sur Wikipédia aurait contribué à faire baisser la censure dans le monde, d'après une étude
Des documents internes secrets révèlent comment Facebook censure les contenus traitant de sujets sensibles comme la violence et la nudité

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de tlt
Membre actif https://www.developpez.com
Le 30/06/2017 à 8:06
Etant à Madagascar, je ne pense pas que Torrent soit restreint. Ce sont plutôt les FAI qui les bloquent volontairement depuis toujours afin de limiter l'usage de la bande passante.
Par contre, ces 2 dernières années on a assiste à des cas d'emprisonnement sans sommation et sans réel motif quand le gouvernement n'est pas content de vos commentaires dans les réseaux sociaux ou les sites. Vous risquez même d'aller en prison en étant juste un simple administrateur de groupe Facebook si le groupe ne plait pas .
Avatar de caramon _majere
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 30/06/2017 à 9:42
La censure molle ne paraît de la censure ...
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/06/2017 à 10:58
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Qu'en pensez-vous ?
En France peut être qu'au niveau d'internet peu de choses sont censurés.

Mais dans la réalité c'est autre chose...
La liberté d'expression en France c'est pas toujours top.

Dès que quelqu'un dévie légèrement de la pensée unique imposée il a rapidement des problèmes...
Avatar de abriotde
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 01/07/2017 à 22:13
Le problème numéro 1 c'est que les pays occidentaux au départ défenseur de la liberté, sous couvert de protection contre le terrorisme et de lutte apparemment très normal, sort beaucoup de lois très flou permettant en pratique une grande censure. Le pire sont les lois contre les "fausses nouvelles" ou contre la "désinformation" (à la base contre les sites anti IVG). Ce sont des lois très défensive du politiquement correct. Il n'y a donc plus de liberté d'expression à partir du moment ou l'on peux aller en prison pour une choses dites alors qu'elle s'avère fausse ou imprécise. Aujourd'hui on fait confiance au "bon esprit" du système judiciaire mais demain il peux être autre. Il est tellement facile de décréter officiellement par exemple que les camps de concentration n'ont pas exister et que les preuves sont fausse. Et alors quiconque affirme le contraire est coupable de "fausse nouvelle". Si tel est la vérité officiel comment prouver le contraire?
Avatar de R6502
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 02/07/2017 à 0:45
Il faut aussi voir la "qualité" (comprendre force) de la censure. Au Vietnam Facebook est souvent bloqué, mais il suffit de recourir à des DNS alternatifs comme openDNS pour se connecter. Cela résous aussi d'autres blocages. Il arrive souvent que les hôtels ou commerces (WiFi gratuits dans tous les cafés, restos, hôtels...) le fassent sur leur routeur. J'ai aussi ponctuellement utilisé un proxy VPN. Aucun policier n'est jamais venu frapper à ma porte. Par contre sur un téléphone l'appli FB fonctionne sans problème. Cependant quelqu'un critiquant ouvertement le gouvernement ou un notable aurait peut-être des problèmes. Tout cela pour dire que le blocage est très facilement contournable mais qu'un opposant pourrait néanmoins avoir de gros soucis.
D'un autre côté que dire d'un pays comme les États-Unis qui ne censure pas trop mais qui s’apprête à permettre aux FAI de commercialiser toutes les données de connexion d'un abonné. Certes ce n'est pas de la censure, mais ça n'est vraiment pas très éthique.
Ça n'engage que moi, mais je préfère le Vietnam aux États-Unis, c'est moins hypocrite et je ne dirais pas le reste (comprenne qui pourra).
Avatar de l'art souille
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 15/07/2017 à 14:40
"La France se place en 9e position" ben non, hein !
La France est première ex-æquo avec 9 autres, il suffit de se reporter à la source ...
Avatar de afranck64
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 07/09/2017 à 14:00
Sur la carte environ 30-50 % des pays d'Afrique, d'Europe et d'Amérique appartienent à la catégorie "Degrés de restriction bas" avec unique restriction des Torrents.

Mais ensuite en jetant un coup d'oeil au fameux "classement", roulement de tambours, uniquement des pays d'Afrique de la catégorie précédemment mentionnée se retrouvent avec comme par magie des notes allant jusqu'à 3 (en rouge), supposant une censure poussée. La bonne blague.

Tout ceci sans noter l'absence de la méthode employée pour générer les scores. Bonjour la "Science"!
Avatar de r0d
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 08/09/2017 à 16:03
J’émets de gros doutes quant à la fiabilité de cette étude.
Je connais très bien la Belgique et l'Espagne, pour y avoir vécu de longues années et pour y retourner régulièrement. Et je sais que dans ces deux pays, la restriction des téléchargement torrent n'est absolument pas effective. Je pense que les auteurs de l'étude se sont basés sur des textes de loi relatifs à la protection de la propriété privées, mais je sais que pour l'Espagne et la Belgique, ces textes ne citent pas explicitement le cas du téléchargement (torrent ou autre).
Je suis donc certain qu'il y a un soucis à propos de l'Espagne et la Belgique, ce qui laisse donc le doute largement ouvert quant aux autres pays.
Avatar de Meetoo
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 13/09/2017 à 15:19
Bonjour,
Je suis totalement de l'avis de notre ami r0d, il semble que toute l'étude s'est basée sur des textes de lois plus que de tests pratiques de connexions pour avoir accès à des couples VPN Torrent de ce genre, à des réseaux sociaux ou médias spécifiques. Les FAI sont plus impliqués dans tout ça et ils se permettent à mon avis des censures de tous genres.
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web