Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Accenture : l'IA pourrait faire doubler le taux de croissance annuel de certains pays d'ici 2035
Avec un impact plus important dans l'éducation

Le , par Christian Olivier

60PARTAGES

9  0 
« L’intelligence artificielle va révolutionner la manière dont les entreprises fonctionnent et se développent. C’est un nouveau facteur capable d’influencer la rentabilité d’une entreprise dont il faudra, désormais, tenir compte », a déclaré Paul Daugherty, le responsable de la division Technologie et Innovation chez Accenture.

D’après une étude du cabinet-conseil américain Accenture, les secteurs d'activités qui parviendront à adopter l’intelligence artificielle pourraient voir leurs bénéfices augmenter de 38 % environ d’ici 2035. L’adoption de l’IA dans certains secteurs serait un facteur de croissance efficace capable de booster l’économie en augmentant la valeur ajoutée brute de 14 000 milliards USD à l’horizon 2035. L'étude s'est basée sur 16 industries et 12 pays différents et la figure ci-dessous présente l'impact variable de l'adoption de l'IA d'ici 2035.


D’après ce rapport, si une intelligence artificielle était intégrée dans divers secteurs de l'économie, les taux de croissance dans leur ensemble pourraient augmenter d’environ 1,7 point de pourcentage au-delà des prévisions de base initiales. Sur les 16 secteurs d’activités pris en compte dans cette étude, dix sont considérés comme des industries à fort potentiel et obtiendraient les meilleurs taux de croissance s’ils adoptaient l’intelligence artificielle. Par ordre d'importance, il s'agit : de l’éducation, des services d’hébergement et de restauration, de la construction, de la vente en gros et au détail, de la santé, de l’agriculture, des services sociaux, des transports, de l’industrie manufacturière et des services financiers. La figure ci-dessous présente les 16 domaines d'activités avec une estimation de l'augmentation de leurs profits d'ici 2035 avec l'adoption de l'IA.


« En optimisant les processus avec l’automatisation intelligente, en augmentant le travail humain et le capital physique, et en stimulant l’innovation, l’IA peut générer une rentabilité et une croissance économique exceptionnelles et durables », estime Mark Purdy, le directeur général d’Accenture Research. « Pour se rendre compte de tout le potentiel de l’IA et des opportunités que ce système recèle, il est indispensable que les entreprises agissent dès à présent pour développer des stratégies autour de l’IA qui se focalisent sur les intérêts des personnes », a-t-il ajouté.

Paul Daugherty a tenu à préciser que « les entreprises doivent s’engager à développer des IA responsables qui s’alignent sur des valeurs morales et éthiques capables d’induire des résultats positifs et d’encourager les gens à faire ce qu’ils savent faire de mieux : imaginer, créer et innover. »

Pour préparer un avenir réussi avec l’IA, le rapport préconise aux chefs d’entreprise de prendre en compte huit stratégies essentielles. Ils doivent :
  • développer leur entreprise dans le cloud ;
  • instaurer une culture pro-IA au sein de l’entreprise ;
  • favoriser l’apprentissage de leurs employés avec les machines ;
  • nommer un responsable de la chaîne d’approvisionnement des données ;
  • reconnaitre la stratégie et le leadership de l’IA dans leur processus de prise de décision ;
  • évaluer le retour sur les algorithmes de l’IA (comme un retour sur investissement), car l’IA s’améliore avec le temps ;
  • s’engager dans un processus qui va au-delà de la simple automatisation en adoptant des machines à intelligence dynamique, autonomes et qui s’autogouvernent ;
  • redéfinir le rôle du responsable des ressources humaines (RH) en l’adaptant à l’interaction homme-machine afin qu’il devienne responsable des ressources des humains et de l’IA (RHIA).


Source : Accenture Research, HuffingtonPost, Rapport PDF complet

Et vous ?

Quel est votre avis sur cet article ?

Que pensez-vous des différentes stratégies énumérées plus haut ?

Êtes-vous d'accord avec Mark Purdy qui pense qu'une plus large adoption de l'IA augmentera le travail humain et le capital physique ?

Voir aussi

Le fondateur d'une firme de capital risque pense que l'IA va remplacer la moitié des emplois durant les dix prochaines années
La France dispose de l'un des plus faibles potentiels d'automatisation d'emploi en Europe, selon une étude

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Pierre.dupuy
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 23/06/2017 à 14:26
Accenture qui nous sort une étude pour dire que les produits qu'ils vendent vont rapporter plus d'argent à ceux qui les achètent.
Ya pas grand chose de plus à dire.
Si au moins on pouvait avoir des articles qui nous expliquent en quoi l'IA va améliorer le quotidien des gens mais là... Nous le commun des mortel on s'en fout du taux de croissance annuel si il nous rapporte pas. Là tout ce qu'on apprend c'est que dans le futur, le cerveau du DRH sera remplacé par une IA... ça fait pas rêver.
8  0 
Avatar de TiranusKBX
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 23/06/2017 à 13:56
Avec quelles nouvelles richesses faire doubler le taux de croissance ?
Quoi on vas enfin faire de l'exploitation minière sur la lune ?
Non ?
Alors vous pouvez toujours continuer à RÊVER !

P.S. c'est un bon sujet à Troldi !
6  0 
Avatar de raphchar
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 23/06/2017 à 16:54
Citation Envoyé par Pierre.dupuy Voir le message
Là tout ce qu'on apprend c'est que dans le futur, le cerveau du DRH sera remplacé par une IA... ça fait pas rêver.
Mais s'il les décisions étaient totalement rationnelles (bon, on peut discuter sur ce terme, mais l'idée est qu'une IA est un algorithme qui n'a pas de sentiments), peut-être qu'on ce rendrait compte que maltraiter ses employés n'est pas le meilleur moyen d'augmenter la productivité.
Bon après ça dépend de quel algo se cache sous cet IA, si son objectif est d'optimiser le court terme ou le long terme, quelles données utilise-t-elle.
4  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 25/06/2017 à 14:05
Quand le taux de croissance est à zero pourcent, et qu'on le double, il reste à zéro pourcent.
4  0 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 23/06/2017 à 21:41
quand je vois les probleme que je rencontre chaque jours, je ne pense pas qu'un jour on aura une IA capable de faire des logiciels sans bug qui marche avec n'importe quels architectures, OS et compilateurs... Ca merdera toujours faut pas se voiler la fasse.
Si ca ne fait que de merder en informatique je vois pourquoi il en serais autrement dans les autres domaines. On aura toujours besoin d'humains pour guider l'ia. La vie c'est pas un simple jeu de Go, la vie c'est des Centillion d’événement qui peuvent se produire. cela vas du bug de merde ou faut rajouter une option style
Code : Sélectionner tout
-nomodeset
à un battement un peu trop fort d'un papillon en Amazonie.

Et c'est sans oublier que l'ia rentre directement en conflit avec les l'élite pensante, quand il verrons que l'ia peut mieux diriger l'entreprise et meme la France, les actionnaires vont virer les patrons de google et le président de la france, puis quand l'ia verra qu'elle ferait une meilleur actionnaire que les actionnaires elle virera les actionnaires.

Aujourd'hui l'ia remplace ces ouvriers/techniciens qui coûte cher et nous empêche d’être compétitif mais demain quand elle remplacera les directeurs on entendra je pense un tous autre discours
3  0 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 24/06/2017 à 8:51
Citation Envoyé par raphchar Voir le message
Bon générer du code ou gérer des humains, c'est pas la même chose, mais si on veut se concentrer sur le code, les bugs, c'est l'aspect technique, pas le cœur du problème. Il est vrai que si on demande à une IA de travailler comme un humain, elle risque de ne pas fonctionner correctement. Mais une IA n'a pas à travailler comme un humain. Pour simplifier on peut proposer un langage intermédiaire produit par l'IA qui sera interprété correctement par les différents OS (ou recompilé), l’interpréteur ne devra pas accepter d'option changeant l'interprétation du langage intermédiaire.
Le premier problème : comment demander à une IA de produire un algorithme? Si on utilise le langage humain, il peut y avoir une mauvaise interprétation. On peut penser à un formalisme mathématique pour décrire la sortie désirée en fonction de l'entrée. La traduction pourrait alors être assez simple même si le code produit sera non performant, mais on peut imaginer que l'IA va produire des transformations non naïves. La seule exigence à avoir c'est la garantie que le code produit effectue la bonne transformation, et prouver qu'un algo est correct, on sait faire. Là où l'IA sera donc indispensable, c'est pour optimiser, parce que sinon, on va se retrouver avec un algo exponentiel dont personne ne veut.
Le second problème : si on ne veut pas juste d'un algo mais on souhaite une interface interactive. Là je dois dire que rien ne me vient à l'idée, mais peut-être qu'on peut se rapporter au premier problème.
Du coup, j'ai l'impression que ce qu'on puisse faire facilement, c'est abstraire de plus en plus le code, en gardant le même formalisme, ce qui renvoi à https://www.commitstrip.com/fr/2016/08/25/a-very-comprehensive-and-precise-spec/

Ta remarque oublie de préciser 1 point : pourquoi y'a 15000 langage de programmation différent ?
Parce que nous ne somme pas tous pareil et qu'il faut s'adapter pour répondre à un besoin.
Une IA c'est bien pour fournir des solutions universelles mais des que l'on rentre dans des situations particulières (ce qui doit représenter la majorité des marchés car chaque individus/entreprise à des besoins qui lui son propre) bah la c'est mort...

Et puis pour reprendre ta remarque, quitte à utiliser le meme langage de programmation autant tous utiliser le meme os, la meme architecture cpu et le meme cpu. On vas etre bien avec un Ryzen 1800x sur une arduino

On peut penser à un formalisme mathématique pour décrire la sortie désirée en fonction de l'entrée. La traduction pourrait alors être assez simple même si le code produit sera non performant, mais on peut imaginer que l'IA va produire des transformations non naïves.
Au final au mieux t'aura un truc moyen partout, au pire un truc mauvais partout. Si cela était possuible cela existerais depuis belle lurette, car on rêve tous d'un langage universelle capable de faire les biscottes et le café.
Javascript tente de le faire... pour un résultat que je trouve très peu convainquant.

Et aujourd'hui quand je dis de tels propos on me retourne : "Bah Mr Michu se contera de", faut toujours faire des compromis et on en à gros !, dans le monde du libre on appelle cela faire un fork.
3  0 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 26/06/2017 à 17:37
Euh… quoi pas d'algo pour la plus court chemin ? Ben si on prend le problème standard avec un graphe ou une grille, bien sûr que ça existe un tel algo !
Je voulais dire aucun algo efficace !
je vous renvoie ici pour plus d'explication sur le probleme https://fr.wikipedia.org/wiki/Problè...s_court_chemin
Tous les algos présenté ont un point commun : Il ont une compléxité énorme et donc très lourd en calcule ou alors il ne calcule pas le plus court chemin mais un plus court chemin

cette partie est aussi intéressante :
La recherche de chemin, ou pathfinding, est au contraire un problème de l'intelligence artificielle qui se rattache à la planification. Il consiste à trouver comment se déplacer dans un environnement entre un point de départ et un point d'arrivée en prenant en compte différentes contraintes. Il devient un problème complexe lorsque l'on cherche à prendre en compte diverses contraintes additionnelles (exécution en temps réel, présence d'incertitudes, contrainte de ressources, environnement évolutif, etc.).
Facile me direz vous ? dans tous les jeux de stratégies que j'ai joué dans ma vie, l'ia prend rarement le chemin le plus intelligent. Elle prend très souvent le plus court chemin sans prendre en compte les dangers (le gps fait pareil, il prend parfois des routes merdique pour gagner 5 minutes sur le papier)

Concrètement ces problèmes ont les retrouve dans les voitures autonnome. Sur autoroute, un environnement standard sans imprévue et sans ambiguïté l'ia se débrouillera mieu que l'humain, cela ne fait aucj doute.
Mais c'est sur les routes de campagnes et dans la ville que l'on pourra réellement mesurer l’avancer dans ce domaine, l'ia devra imaginer des problèmes/danger, ils ne serons pas stocké dans une base de donnée.
l'humain Jeremy Clarkson de Top Gear à encore l'avantage.
3  0 
Avatar de RyzenOC
Inactif https://www.developpez.com
Le 27/06/2017 à 18:03
Prenons l'algo de Dijkstra sa complexité est je cite ""pour n nœuds et a arcs, le temps est en 𝛰((n+a) log n), voire en 𝛰(a + n log n)."" si ça c'est lourd en calcul, on peut être parler des tris qui n'ont pas une meilleur complexité O(n log n) Qu'est-ce qu'on peut attendre de mieux ? Une complexité linéaire ? En dessous c'est même pas possible, à moins peut-être d'ajouter des hypothèses. S'il ne calcule pas le mais un plus court chemin, c'est que celui-ci n'est pas unique.
tu as raison c'est pour cela qu'il n'est jamais utilisé en informatique on utilise des versions "amélioré".
google map utilise une version modifié de l'algo de Dijkstra basé sur des calculs de moyenne avec du pré-calcul et de la mise en cache (sans cela ton itinéraire mettrais des plombes à se calculer !)

Non l'algo de Dijkstra demande une masse énorme de traitements quand le graphe est grand mais oui c'est l'un des algo les plus efficace au jour d'aujourd'hui mais on peut pas dire qu'il soit light.
3  0 
Avatar de raphchar
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 23/06/2017 à 22:59
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
quand je vois les probleme que je rencontre chaque jours, je ne pense pas qu'un jour on aura une IA capable de faire des logiciels sans bug qui marche avec n'importe quels architectures, OS et compilateurs... Ca merdera toujours faut pas se voiler la fasse.
Si ca ne fait que de merder en informatique je vois pourquoi il en serais autrement dans les autres domaines. On aura toujours besoin d'humains pour guider l'ia. La vie c'est pas un simple jeu de Go, la vie c'est des Centillion d’événement qui peuvent se produire. cela vas du bug de merde ou faut rajouter une option style
Code : Sélectionner tout
-nomodeset
à un battement un peu trop fort d'un papillon en Amazonie.
Bon générer du code ou gérer des humains, c'est pas la même chose, mais si on veut se concentrer sur le code, les bugs, c'est l'aspect technique, pas le cœur du problème. Il est vrai que si on demande à une IA de travailler comme un humain, elle risque de ne pas fonctionner correctement. Mais une IA n'a pas à travailler comme un humain. Pour simplifier on peut proposer un langage intermédiaire produit par l'IA qui sera interprété correctement par les différents OS (ou recompilé), l’interpréteur ne devra pas accepter d'option changeant l'interprétation du langage intermédiaire.
Le premier problème : comment demander à une IA de produire un algorithme? Si on utilise le langage humain, il peut y avoir une mauvaise interprétation. On peut penser à un formalisme mathématique pour décrire la sortie désirée en fonction de l'entrée. La traduction pourrait alors être assez simple même si le code produit sera non performant, mais on peut imaginer que l'IA va produire des transformations non naïves. La seule exigence à avoir c'est la garantie que le code produit effectue la bonne transformation, et prouver qu'un algo est correct, on sait faire. Là où l'IA sera donc indispensable, c'est pour optimiser, parce que sinon, on va se retrouver avec un algo exponentiel dont personne ne veut.
Le second problème : si on ne veut pas juste d'un algo mais on souhaite une interface interactive. Là je dois dire que rien ne me vient à l'idée, mais peut-être qu'on peut se rapporter au premier problème.
Du coup, j'ai l'impression que ce qu'on puisse faire facilement, c'est abstraire de plus en plus le code, en gardant le même formalisme, ce qui renvoi à https://www.commitstrip.com/fr/2016/08/25/a-very-comprehensive-and-precise-spec/

2  0 
Avatar de raphchar
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 26/06/2017 à 17:05
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
Une vision plus scientifique montre aussi les limites de l'ia.
Par exemple il n'existe pour l'instant pas d'algo pour calculer le plus court chemin (à part tous les faire...), certaines constante en physique comme Pi sont approximative...etc.
Euh… quoi pas d'algo pour la plus court chemin ? Ben si on prend le problème standard avec un graphe ou une grille, bien sûr que ça existe un tel algo !
Les constantes comme Pi sont approximatives forcément puisqu'elle sont irrationnels, mais qui demanderait une valeur exacte en pratique ? Ça ne sert à rien. La seule chose qu'on puisse dire c'est que l'algorithmique des floatants n'est pas exacte.
Mais quel rapport avec l'ia ?

Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
l'ia peut apprendre de ces expérience mais n'aura jamais d'intuition.
Pourquoi une ia ne pourrait pas avoir d'intuition ? Déjà il faut définir ce qu'est l'intuition. Si on considère que regarder les expressions de son adversaire donne de l'intuition, il faut que l'ia soit aussi capable de voir son adversaire pour comparer l'intuition (ou son absence) à celle des humains.

Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
Aujourd'hui, au jeu de go par exemple, si j'en modifie les règles et que j’insère une nouvelle pièce style "la grande faucheuse" qui détruit les pièces se situant autours d'elle, l'ia devra tous réapprendre, y'a pas d'adaptation. l'humain lui s'adapte et utilisera son intuition pour piéger l'adversaire.
Certes, c'est vrai pour l'instant, mais des chercheurs se penchent sur le problème, impossible d'affirmer que ce ne sera pas le cas dans quelques années

Citation Envoyé par Christian Olivier
On veut nous apprendre à être dépendant des machines et (pour la plupart des futurs humains) à perdre peu à peu nos facultés de développement inées. Ensuite, on va nous apprendre à perdre nos sens et nos sensations pour intégrer la monotonie et le caractère insipide de la machine. Au final on deviendra de simples marionettes que les puissants pourront plus facilement téléguider. (je sais, je suis un peu trop dans le pessimisme).

Mais les puissants seront tout autant dépendant que les autres, si on parlait du film idiocratie ?

Citation Envoyé par Christian Olivier
Les machines sont un outil d'assitance et ne devraient en aucun cas se substituer aux hommes, parce que cette vie est faite pour les hommes. Je ne comprends pas cette société où on essaye de cultiver le bonheur des machines (en les mettant sur le mêm pied d'égalité que les humains) sachant que ça va ruiner notre futur.
C'est à double tranchant, si la machine fait mieux que l'Homme, pourquoi se forcer ? Si un hypothétique robot chirurgien a de bien meilleurs résultats qu'un chirurgien avec les mêmes conditions (même outils, produits, même échantillon de patient) devrait-on renoncer à se faire soigner par le robot ? À moins peut-être que tu considères dans mon exemple que le robot est un outil d'assistance ?
D'ailleurs qu'entends-tu par « cette vie est faite pour les hommes », quelle vie ? La tienne ? Celle des humains ?
2  0