Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

WannaCry : deux centaines de clés maîtres de déchiffrement sont mises à la disposition du public
Par un individu sur un Pastebin

Le , par Stéphane le calme

43PARTAGES

9  0 
Des spécialistes de la sécurité travaillant pour le compte d’entreprises françaises ont publié une paire d'outils de déchiffrement pour le ransomware WanaCry. Cependant, ces outils nécessitent entre autres que la machine infectée n’ait pas été redémarrée.

Les spécialistes ont confirmé que le décrypteur Wannakey fonctionne sur Windows XP, 7, 2003, Vista et Windows Server 2008, tandis que l'autre outil, appelé Wanakiwi, fonctionne sur ces mêmes plateformes, mais également plus 2008 R2.

C’est l’ingénieur Adrien Guinet de Quarkslab qui a développé Wannakey, suite à quoi l’ingénieur Benjamin Delpy a développé Wanakiwi en s’appuyant sur la méthodologie de Guinet et en espérant un plus large champ d’application. Il a travaillé en collaboration avec le fondateur de Comae Technologies, Matthieu Suiche, qui a vérifié l'efficacité de Wannakey et Wanakiwi. Les deux outils ont été mis en téléchargement sur GitHub.

Comme l’ont expliqué Guinet et Suiche, Wannakey et Wanakiwi ne recherchent pas réellement la clé de déchiffrement en elle-même : les deux outils sondent plutôt la mémoire des machines infectées à la recherche des nombres premiers qui ont été laissées après le processus de création de clé privée

« Il semble qu'il n'y ait pas de façons propres et multiplateformes sous Windows pour nettoyer cette mémoire », a déclaré Guinet, en se référant spécifiquement aux versions de Windows compatibles avec son outil. « Si vous êtes chanceux (c'est-à-dire que la mémoire associée n'a pas été réaffectée et effacée), ces nombres premiers pourraient encore être en mémoire. C'est ce que ce logiciel essaie d'atteindre ».
.
Malheureusement, toute tentative de redémarrage de la machine rend ces outils de déchiffrement inutiles, car ils dépendent de la mémoire actuelle en cours de fonctionnement. De même, une trop grande activité post-infection sur l'ordinateur infecté écrasera la mémoire et aura le même effet.

Notons également qu’au total, les spécialistes ont détecté 386 échantillons de logiciels malveillants utilisant WannaCry.

Tout ceci était sans compter sur un développement positif de cette affaire : dans un forum spécialisé, un individu répondant au pseudonyme lightsentinelone a publié 200 clés maîtres de déchiffrement.

Ce n'est pas la première fois que des clés maîtres pour WannaCry sont diffusées, il s’agit même de la troisième vague. Cependant, ce qui distingue cette vague des autres, c'est le fait que les clés puissent également être utilisées pour déchiffrer les fichiers chiffrés avec des extensions .wallet et .onion.

Comme l’expliquent les ingénieurs d’ESET qui s’en sont servi pour développer un outil de déchiffrement, « Cela est devenu une habitude des opérateurs de Crysis ces derniers temps - ceci est la troisième fois que des clés sont diffusées de cette manière -. Depuis que le dernier ensemble de clés de déchiffrement a été publié, des attaques par le ransomware Crysis ont été détectées par nos systèmes plus de dix mille fois ».

Malgré cette bonne nouvelle, ESET rappelle que les ransomwares restent l'une des menaces informatiques les plus dangereuses actuellement et que la prévention est essentielle pour garder les utilisateurs en sécurité.

« Par conséquent, nous recommandons que tous les utilisateurs gardent leurs systèmes d'exploitation et leurs logiciels mis à jour, utilisent des solutions de sécurité fiables avec plusieurs couches de protection et sauvegardent régulièrement toutes les données importantes et précieuses à un emplacement hors connexion (comme le stockage externe) ».
.
Source : ESET

Voir aussi :

Microsoft dévoile une version de Windows 10 pour le gouvernement chinois, pour lui permettre de contrôler la télémétrie et le chiffrement dans ses SI
WindsorGreen : les plans de la NSA pour casser les chiffrements auraient été découverts en libre accès sur Internet, par un chercheur en sécurité
Affaire San Bernardino : le déchiffrement de l'iPhone aurait coûté moins cher qu'annoncé par le FBI, révèle le sénateur Feinstein

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de arond
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 20/12/2017 à 8:44
@koyosama

Mais non !!! il faut alterner entre la Russie la Chine et la corée du nord. Et de temps en temps les terroristes pour se souvenir que sa existe comme sa tu tapes pas toujours sur les mêmes. Effet Garantie !
5  0 
Avatar de 4sStylZ
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 10/09/2018 à 13:15
C’est les états unis qui l’accusent. Pas la corée du nord.
6  1 
Avatar de Itachiaurion
Membre averti https://www.developpez.com
Le 10/09/2018 à 13:33
Citation Envoyé par alexetgus Voir le message
Tu as vu qui est président des USA ?
Que je sache Donald Trump n'est pas expert en informatique ni en sécurité. Un président n'est pas représentatif de son état et il est fort probable qu'il ignorais l'existence même de cette personne avant que cela soit révéler officiellement ou non. C'est un peu comme dire la même chose mais 5 ans en arrière quand c'était Barack Obama qui étais bien plus cool en comparaison, les USA ne sont pas uniquement défini par leur président.
4  0 
Avatar de alexetgus
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 19/12/2017 à 20:56
"Haut niveau de certitude", "suspectés", "confiance raisonnable", "nous ne sommes pas les seuls à le penser", ...

En voilà un dossier solide, que des doutes !
Les USA devraient se calmer avec leurs accusations à la légère. A moins que ça ne serve leurs intérêts comme en Irak.
Comme par hasard, c'est la Corée du Nord qui est désignée. Ca tombe au bon moment ! A quand les frappes sur ce pays ?
3  0 
Avatar de koyosama
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 20/12/2017 à 0:45
Ah je me rappelle quand Sony a lancé la mode. Je ferais la même chose, c'est la faute à la Corée du Nord dès que je fais une bourde.
3  0 
Avatar de Pill_S
Membre expert https://www.developpez.com
Le 20/12/2017 à 13:02
Y'a 6 mois tout le monde se fendait pas la gueule en se disant qu'un tel pays d'arriérés ne pourrait jamais rien pirater?

Ha oui pardon, maintenant qu'on soupçonne la CdN d'être capable de faire péter une bombe H et en plus de l'embarquer sur un missile, on revoit notre copie c'est ça?

A ce rythme-là dans 6 mois on dira qu'ils sont à la pointe dans tous les domaines high-tech?

Arrêtez de faire des plans sur la comète, la vérité c'est que personne n'en sait rien, et ça ça sent surtout l'argument foireux pour justifier (ou aider à justifier) une future attaque... mais pas informatique cette fois
3  0 
Avatar de Pierre GIRARD
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 23/12/2017 à 18:33
Citation Envoyé par Aeson Voir le message
Ou est-ce que j'ai parle de CdN et de la Russie ? T'avais envie de parler pour rien dire apparement....
Ça n'est pas une envie, c'est juste que c'est précisément le sujet du fil : "WannaCry : les États-Unis incriminent officiellement la Corée du Nord". Et toi tu réponds à ce fil par : "Il y en a vraiment encore qui pensent que les USA de Trump sont credible?". Ma réponse à TA question va donc directement dans le sens du fil concernant les USA et la Corée du Nord. Contrairement à toi, sur cette affaire, j'ai beaucoup plus de raison de croire les USA que les Coréens ... d'où mon intervention précédente.
2  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/06/2017 à 3:08
pourquoi relayer les annonces de la nsa comme celle ci ??? on ne les crois plus !
1  0 
Avatar de BufferBob
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 16/06/2017 à 7:14
le 17 mai dernier déjà, Symantec, Kaspersky Labs, des chercheurs indépendants comme Mathieu Suiche etc. annonçaient que le code des premières versions de WCry avait des allures de déjà vu du Lazarus Group, lequel est identifié depuis pas mal de temps comme ayant des liens avec la Corée du Nord

quand la NSA annonce ça 3 semaines après, non seulement ce n'est pas vraiment un scoop, mais ce ne sont finalement que les conclusions de l'enquête qu'ils menaient jusqu'alors

quant à plus y croire, battre le pavillon de la révolte ou s'offusquer de ci ou ça franchement...
faudrait que la NSA fasse une annonce: "ne vous jetez pas du haut d'une falaise, la chute pourrait être mortelle", du coup les moutons y croiraient bêtement, tandis que les plus malins eux, qui savent que la NSA ment, iraient se jeter du haut de la falaise
1  0 
Avatar de Afaure
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 04/08/2017 à 10:59
ça part en *** vraiment là , je pige pas pourquoi ils ont arrêté le hacker qui à trouvé , en plus ils soupçonnent la Corée maintenant , on va terminer avec les illuminatis et tout ou quoi ?!

Les responsables , ce sont les shadows brokers , ce sont eux qui ont dérobés ces failles à la NSA , et des petits malins en ont profité .
Il ne faut pas aller bien loin , regardez : http://www.lemonde.fr/pixels/article...8_4408996.html

Je vous laisse méditer , Bonne journée .
1  0