Mark Zuckerberg s'érige en défenseur du revenu universel
Lors d'une allocution à l'occasion de la remise des diplômes de Harvard

20PARTAGES

19  0 
Si Mark Zuckerberg est un ancien étudiant en informatique et en psychologie de l’université américaine Harvard, il n’en était pas diplômé : il avait décidé d’abandonner ses études il y a 13 ans pour se consacrer à son projet Facebook. Mais Harvard a décidé de lui accorder un diplôme honoris causa (à titre honorifique) de docteur en droit. C’est à l’occasion de la remise des diplômes qu’il a été invité à la prestigieuse université pour être l’orateur du discours d’adieux aux diplômés.

Durant cet exercice, il a raconté quelques anecdotes sur son passage à l’université, mais dans son discours il en a également profité pour délivrer un message à forte tonalité politique. Faisant allusion à la génération Y, il a estimé que tout le monde devrait recevoir un revenu de base universel.

« Quand nos parents ont reçu leur diplôme, leur but dans la vie venait, de manière simple, de leur travail, de leur église, de leur communauté. Mais, aujourd’hui, la technologie et l’automatisation détruisent de nombreux emplois. Le nombre de membres diminue dans toutes les communautés. Beaucoup de gens se sentent déconnectés et déprimés et tentent de remplir un vide », a indiqué Zuckerberg.

Marck Zuckerberg a expliqué que l'un des plus grands défis qui attendent la nouvelle génération est « le niveau d'inégalité des richesses ». « Il y a quelque chose qui cloche dans notre système quand on voit que je peux partir d'ici et gagner des milliards de dollars en 10 ans, pendant que des millions d'étudiants ne peuvent même pas rembourser leurs prêts », a-t-il déploré.

Aussi, il s'est prononcé en faveur du revenu universel de base : pour le fondateur de Facebook, s'assurer que tout le monde reçoive un salaire de base leur permettant de prendre plus de risques et d'essayer de nouvelles choses, tout en sachant qu'ils seraient encore en mesure de se permettre les choses fondamentales dont ils ont besoin.


L'idée d'un revenu de base universel est devenue populaire parmi les technologues, mais également dans la classe politique. D’ailleurs, durant les campagnes présidentielles françaises, ce sujet a déjà été évoqué par Benoît Hamon. Selon les défenseurs de cette philosophie, le revenu de base universel permet des politiques plus redistributives et sera une mesure importante dès lors que l'automatisation va remplacer le travail humain.

Zuckerberg a suggéré que le revenu de base universel fasse partie d'un « nouveau contrat social pour notre génération » : « Nous devrions avoir une société qui mesure les progrès non seulement par des mesures économiques comme le PIB, mais par combien d'entre nous ont un rôle que nous trouvons significatif ». « Nous devrions explorer des idées comme un revenu de base universel pour donner à chacun un coussin pour essayer de nouvelles choses ».

« Nous allons changer de travail à plusieurs reprises, nous avons donc besoin de services de protection de l’enfance et des soins de santé qui ne sont liés à aucune entreprise. Nous allons tous faire des erreurs, donc nous avons besoin d'une société qui se concentre moins sur le fait de nous enfermer ou de nous stigmatiser. Et à mesure que la technologie évolue, nous devons nous concentrer davantage sur l'éducation continue tout au long de notre vie ».

« Eh oui, donner à tous la liberté de poursuivre son but n'est pas gratuit. Les gens comme moi devraient payer pour cela. Nombreux sont ceux d’entre vous qui vont vous en sortir et vous devriez faire de même ».

Pour le chercheur et écrivain américain Evgeny Morozov, qui a beaucoup travaillé sur les enjeux du numérique, l’une des raisons qui expliquent l’intérêt de la Silicon Valley pour le revenu universel est liée à la nature précaire des emplois. Cette dernière « serait mieux supportée si les employés disposaient par ailleurs d'une ressource stable. Conduire une voiture pour Uber serait alors vécu comme un loisir, agrémenté d'un petit bénéfice matériel. Un peu comme la pêche, mais en plus social ».

Une autre explication, est que « L'automatisation croissante de l'industrie risque à terme de multiplier encore le nombre de chômeurs: le versement à tous d'un petit pécule garanti et sans condition permettrait d'éloigner la menace d'un soulèvement populaire ».

Source : Facebook (discours écrit en entier), Harvard

Voir aussi :

Le Parlement européen adopte le rapport sur la robotique, en écartant les questions d'impôt sur le travail des robots et de revenu universel de base

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de doc
Membre averti https://www.developpez.com
Le 27/05/2017 à 15:15
Si Facebook ne faisait pas les optimisations fiscales qui lui permettent de payer un impôt de misère, on pourrait peut être commencer à prêter attention à ce type de propos.
15  1 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 27/05/2017 à 16:51
Et comment est-ce que l'état va financer ton revenu universel?

Avec les impôts payés par ta boite facebook et ceux de tes copains comme Apple et autre Amazon???

Allez mon bon Zuckerberg, limite toi à te "sucrer" sur le dos des tes utilisateurs et arrête de donner des leçons!

PS: Zuckerberg en allemand... se traduit en français par "la montagne de sucre", un nom prédestiné???
3  4 
Avatar de koyosama
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 27/05/2017 à 16:52
Citation Envoyé par doc Voir le message
Si Facebook ne faisait pas les optimisations fiscales qui lui permettent de payer un impôt de misère, on pourrait peut être commencer à prêter attention à ce type de propos.
Je ne pense pas c'est vraiment la question. Si on laisse un peu notre ego de cote, il marque un point sur la question, si c'est pas celui ce serait un autre de toute facon et je ne pense pas que Facebook soit tous les maux de la terre non plus. Et pour un franc, si c'etait un mec normal ou un scientifique renome avait parle, je ne suis pas sur que je l'aurais pris aus serieux, la preuve partout quelque soit le pays, la culture, le temps, on suit, on vote, on idolise les enc*les. Apres si tu veux, on peut aller voir le pape pour qu'il te sorte le discours, a moins que lui aussi tu l'aimes pas.

Detester quelqu'un, quelque chose ou une entreprise n'a rien a voir avec une idee, la misere des gens ou la verite, peut etre la justice mais c'est pas le sujet.

La question est-ce devrions-nous attendre longtemps pour faire quelque chose ? Il serait temps de mettre en pratique ou vraiment travailler a 100% dessus. Je vois disparition de nombreux jobs en ce moment, en angleterre il consomme a l'ancien temps pour eviter ce qui se passe en France, j'ai vu le meme systeme au Japon mais pour combien de temps. En france, on a fait disparaitre pas mal de chose, les etats Unis commencent les mesures desesperes. La Chine est un monde ferme. Le Moyen Orient comme on le connissait est en train de disparaitre. L'Amerique du Sud est en train de morfler interieurement.

Faut commencer serieusement les questions sur une alternative. Et la technologie evolue tres vite.
3  3 
Avatar de steflinux
Membre actif https://www.developpez.com
Le 28/05/2017 à 10:10
Je n'ai jamais caché mon militantisme pour le revenu universel (ou revenu minimal, peut importe son nom).
Heureusement que des gens influents s'y impliquent (même si le Facebook actuel est une horreur en bien des points).

société qui se concentre moins sur le fait de nous enfermer ou de nous stigmatiser.
C'est effectivement le paradigme actuel : police de l'emploi, et polices des allocations. Un système en échec complet.
Mais ça continue, et avec enthousiasme : à Bordeaux, maintenant, des gens empêchent que des bénévoles
aident les plus démunis, on croit rêver, surtout que Juppé est présenté comme plus modéré que les autres à l'UMP :
Voir ici, à vomir (mais bon, ça c'est la partie visible de l'iceberg) : Bordeaux: Alain Juppé s'en prend à des bénévoles distribuant des repas aux démunis

je peux partir d'ici et gagner des milliards de dollars en 10 ans, pendant que des millions d'étudiants ne peuvent même pas rembourser leurs prêts
C'est aussi ce que je dénonce à longueur de messages, concernant les frais d'entrée des écoles privées, dont du numérique : un étudiant qui s'endette en France aujourd'hui
ne pourra souvent pas rembourser. Ceci dit, il pourra en France se mettre en faillite personnelle, et repartir de là - pour certains, j'imagine que cela fait figure de stratégie...

plus grands défis qui attendent la nouvelle génération est « le niveau d'inégalité des richesses »
Effectivement, et comment les 1% de possédants et leurs 9% d'obligés vont faire pour maintenir leur emprise sur les 90% restants.
Violence vis-à-vis des échoués du système (vous pourrez d'ailleurs expérimenter dès 35-40 ans), oppression, propagande : tout cela fleurit allègrement en France aujourd'hui.

Conduire une voiture pour Uber serait alors vécu comme un loisir, agrémenté d'un petit bénéfice matériel. Un peu comme la pêche, mais en plus social
Point négatif bien vu par le rédacteur : les entreprises s'attendent à ce que des gens qualifiés restent "on-demand" pour eux, sans que cela ne leur coûte un seul centime.
Un bon lessivage de cerveaux avec de la propagande, et hop, on oriente les ressources quasi-gratuites vers son business.
Mais bon cela existe déjà : uber, microstock, kindle direct publishing, ... et le contrat zéro heure en Grande-Bretagne. C'est aussi la logique derrière les bases de CV
des SSII.

Quant à comment on finance : comme aujourd'hui, en augmentant un peu. Cela ne présente pas vraiment de challenge majeur. Ne serait-ce que 2 à 7% d'économie
sur la sécu (mal gérée) suffirait : la sécu, de mémoire, c'est 400 milliards annuels... C'est juste un exemple, mais, là, quand on veut, on peut.
Le jeu de certains partis politiques (dont UMP) est d'entretenir le FUD (doute, peur, incertitude) là-dessus, il faut le savoir, et le dire.
3  1 
Avatar de doc
Membre averti https://www.developpez.com
Le 28/05/2017 à 10:52
Detester quelqu'un, quelque chose ou une entreprise n'a rien a voir avec une idee, la misere des gens ou la verite, peut etre la justice mais c'est pas le sujet.
Rien dans ma phrase n'évoque cela. Je voulais simplement signifier qu'actuellement la réduction des inégalités est financé par l'impôt et les charges sociales, et qu'avant de donner des leçons ou de lancer des idées, la société en question devrait déjà commencer par payer la part qui lui incombe. Comment dit-on déjà : "Charité bien ordonnée commence par soi même" ?
2  0 
Avatar de koyosama
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/05/2017 à 14:22
Citation Envoyé par doc Voir le message
Je voulais simplement signifier qu'actuellement la réduction des inégalités est financé par l'impôt et les charges sociales, et qu'avant de donner des leçons ou de lancer des idées, la société en question devrait déjà commencer par payer la part qui lui incombe. Comment dit-on déjà : "Charité bien ordonnée commence par soi même" ?
C'est un peu plus complexe, je suis sur que tu as deja vu une grosse societe comment cela marchait. Tout ce que tu dis n'est pas compatible avec une societe. Ce n'est pas une societe japonaise, je suis que m'importe quel commerciale te rirait au nez. Presque tout le monde entier fonctionne de cette facon, C'est comme le telechargement il faut vivre avec. C'est une pense de gens du peuple de croire a la bonte humaine. En fait, si tu crois au pere Noel, je pense qu'il a des lecon a te donner.
Sauf que le telechargement c'est pas legal alors que la cupidite et survie de l'entreprise si, il y a pas de remede pour sa.

La societe ne paieras jamais, n'admettra, n'abdiquera jamais. C'est comme demander aux citoyens americains de deposer leur armes. Demander la bonne foi dans un organisme (une organisation a but lucratif) qui n'est pas humain c'est ridicule.

Et puis comme l'Etat francais, les ordres viennent peut etre d'en haut mais ne redescendent jamais. Ce n'est pas toujours la reponse, je pense qu'on peut cite Kaamlott pour sa.
0  0 
Avatar de Jesus63
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 28/05/2017 à 16:20
Citation Envoyé par doc Voir le message
[...] la société en question devrait déjà commencer par payer la part qui lui incombe. Comment dit-on déjà : "Charité bien ordonnée commence par soi même" ?
Je suis à peu près d'accord avec votre raisonnement. C'est vrai que ça découle du bon sens de se dire qu'on ne peut pas attendre d'une horreur comme Facebook, une idée novatrice et surtout bienfaisante.

Mais à quoi bon se braquer contre une idée quand des arguments sont apportés derrière? La société change et il faut se rendre à l'évidence; Les choses ne sont pas aussi stables qu'il y a quinze ans. L'automatisation des processus est un changement majeur, qui fait que le chômage montera inexorablement. Même si construire, maintenir et recycler des machines va créer de nouveaux emplois, je pense qu'on sait tous que la qualité des nouveaux emplois primera sur leur quantité, et donc la transition se fera à perte. Tout du moins, dans le système économique actuel.

Le problème de votre raisonnement, c'est qu'il ne laisse pas la place à l'étincelle qui pourrait changer le mode de fonctionnement actuel. On ne peut pas attendre des pires ordures d'être les premiers à faire des efforts, même si ce serait les mieux placer pour avec un bon impact.
En installation progressivement le revenu universel "par le bas", ça permettra une adoption plus facile pour les grandes entreprises. Cela deviendra une norme qui apportera son lot de problèmes, avec la distribution et le financement même de ce revenu, mais aussi les avantages; la réinjection des richesses est la première source d'emploi, il ne faut pas l'oublier...

Je pense sincèrement que c'est une des seules solutions possibles pour que tout ne se casse pas gueule dans les prochaines 50 années. Je ne dis pas que ça marcherait, mais ça pourrait valoir le coup d'en voir les effets sur la France.
En attendant une autre solution, en tout cas.
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/05/2017 à 10:25
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
« Quand nos parents ont reçu leur diplôme, leur but dans la vie venait, de manière simple, de leur travail, de leur église, de leur communauté. Mais, aujourd’hui, la technologie et l’automatisation détruisent de nombreux emplois. Le nombre de membres diminue dans toutes les communautés. Beaucoup de gens se sentent déconnectés et déprimés et tentent de remplir un vide »
On peut toujours avoir des buts simples aujourd'hui, mais c'est vrai qu'il est beaucoup plus difficile de trouver un emploi...
L'automatisation n'est pas la seule raison qui fait qu'il n'y a plus d'emplois, la délocalisation y est pour beaucoup.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
« le niveau d'inégalité des richesses ». « Il y a quelque chose qui cloche dans notre système quand on voit que je peux partir d'ici et gagner des milliards de dollars en 10 ans, pendant que des millions d'étudiants ne peuvent même pas rembourser leurs prêts »
Ouais mais ça ce sera toujours de pire en pire.
Les riches deviennent plus riches, tous les autres deviennent plus pauvres.
Et c'est pas un revenu universel qui va changer les choses...

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
pour le fondateur de Facebook, s'assurer que tout le monde reçoive un salaire de base leur permettant de prendre plus de risques et d'essayer de nouvelles choses, tout en sachant qu'ils seraient encore en mesure de se permettre les choses fondamentales dont ils ont besoin.
En France on peut essayer des trucs, on peut être pauvre et faire des études, il existe plein d'aides.
En France il y a la chômage, il y a le RSA, il y a la sécurité social, il y a les APL, il y a des bourses, etc...

Qu'il fasse l’expérience, mais à mon avis si tu donnes de l'argent à un groupe de personnes certains n'en profiteront pas pour faire des études et se cultiver, ils vont plutôt acheter des bières et faire un barbecue...
Ou pire rester glander en regardant Hanouna à la TV...

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Selon les défenseurs de cette philosophie, le revenu de base universel permet des politiques plus redistributives et sera une mesure importante dès lors que l'automatisation va remplacer le travail humain.
Donc c'est un gros RSA : "on a détruits vos emplois, mais tenez voilà de l'argent pour survivre".

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
« Nous devrions explorer des idées comme un revenu de base universel pour donner à chacun un coussin pour essayer de nouvelles choses ».
Ok alors la caissière de 45 ans va retourner faire des études, elle va apprendre la programmation, créer une startup ^^

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
« Nous allons changer de travail à plusieurs reprises, nous avons donc besoin de services de protection de l’enfance et des soins de santé qui ne sont liés à aucune entreprise. Nous allons tous faire des erreurs, donc nous avons besoin d'une société qui se concentre moins sur le fait de nous enfermer ou de nous stigmatiser. Et à mesure que la technologie évolue, nous devons nous concentrer davantage sur l'éducation continue tout au long de notre vie ».
La première protection de l'enfance ce sont les parents.
Au lieu d'attendre que l'entreprise ou la société s'occupe de vos enfants, occupez-en vous même.
Et pour les soins de santé en France on est bien.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
« Eh oui, donner à tous la liberté de poursuivre son but n'est pas gratuit. Les gens comme moi devraient payer pour cela. Nombreux sont ceux d’entre vous qui vont vous en sortir et vous devriez faire de même ».
Tu paies déjà pas d’impôts, effectivement tu pourrais au moins payer pour ça ^^
Ça rapporte de vendre des données personnels à des grosses entreprises...

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Conduire une voiture pour Uber serait alors vécu comme un loisir, agrémenté d'un petit bénéfice matériel. Un peu comme la pêche, mais en plus social ».
Conduire une voiture pour Uber c'est de l'esclavage.
Ça paie que dalle, c'est dangereux, et tu cotises certainement pas pour ta retraite et tous les autres services.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
« L'automatisation croissante de l'industrie risque à terme de multiplier encore le nombre de chômeurs: le versement à tous d'un petit pécule garanti et sans condition permettrait d'éloigner la menace d'un soulèvement populaire ».
Ouais c'est vrai que les gens risquent d'être fâché quand ils seront tous sans emploi.

C'est vraiment cette phrase qui explique tout, le revenu universel c'est pour faire fermer la gueule des chômeurs.
Vous n'avez pas d'emploi ? Et ben tenez voilà de l'argent, maintenant fermez la !

Notre société ne va clairement pas dans le bon sens...
2  0 
Avatar de Conan Lord
Membre expert https://www.developpez.com
Le 29/05/2017 à 12:22
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

La première protection de l'enfance ce sont les parents.
Au lieu d'attendre que l'entreprise ou la société s'occupe de vos enfants, occupez-en vous même.
Facile quand cette même société d'impose soit de travailler 35 - 40 h, soit de passer dans la catégorie "assisté à 'intégrer' à tout prix". L'un des intérêts du revenu universel serait de supprimer ce paradoxe sans queue ni tête : l'objectif de tout individu est de ne pas s'occuper de ses enfants, ou d'avoir un conjoint dont la fiche de paie est suffisante pour toute une famille, ou de devenir assistante maternelle.
4  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/05/2017 à 12:29
Ce serait chouette si un des parents pouvait rester à la maison pour s'occuper des enfants.
Avant un salaire suffisait, mais aujourd'hui c'est impossible. (c'est même l'inverse, les 2 parents bossent, mais ont du mal à finir le mois)
Et ya une grosse pression pour dire aux femmes "Va bosser !!! Ne reste pas à la maison ! Il faut une carrière sinon t'es une sous merde !!!" alors qu'il existe des femmes qui aimeraient pouvoir rester à la maison.
Et t'as des femmes qui ont envie d'avoir une carrière, ça dépend...

Il y a un livre à ce sujet :
L'Effroyable imposture du féminisme
Ça doit être une ingénieur qui a arrêté pour devenir mère.
3  2 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web