USA : les voitures autonomes pourraient, à terme, supprimer 25 000 emplois par mois,
D'après un rapport de Goldman Sachs

Le , par Claude Michel

21PARTAGES

9  0 
L’industrie des véhicules autonomes est en pleine croissance. D'une aide limitée au pilotage à l'automatisation totale, les constructeurs automobiles s’acharnent pour limiter l’intervention humaine. Mais cette industrie prometteuse pourrait provoquer des pertes d’emploi importantes dans le monde entier et aux États-Unis en particulier.

Les véhicules autonomes présentent bien sûr des avantages, comme aider les personnes âgées ou ayant un handicap ou encore, comme certains le disent, éviter les accidents routiers causés par les erreurs humaines. Par contre, comme l’automatisation en général, il y aura des pertes d’emploi, et celles causées par les voitures autonomes peuvent être très importantes. C’est ce qu’un nouveau rapport sur le sujet, réalisé par Goldman Sachs, vient affirmer.

D’après le rapport, les Américains se trouveront avec une perte d’emplois à hauteur de 25 000 par mois, soit 300 000 emplois par an, à cause des voitures semi-autonomes et autonomes. Les principales victimes de cette automatisation seront les chauffeurs de poids lourds plus que tout autre conducteur professionnel, selon le rapport. Il faut en effet noter que parmi les 4 millions de conducteurs professionnels que comptaient les États-Unis en 2014, il y avait 3,1 millions de camionneurs.

Si Goldman Sachs estime que le plein impact des voitures autonomes (lorsque le marché atteindra son pic) est à plusieurs décennies devant nous, la société reconnaît que lorsqu’il se produira, c’est un tel nombre d’emplois qui sera perdu aux États-Unis. Le rapport affirme toutefois que ces effets peuvent être retardés par la régulation et une adoption plus lente.

Goldman Sachs estime que les ventes de voitures semi-autonomes et autonomes devraient représenter déjà 20 % de la vente totale des voitures entre 2025 et 2030. Un pourcentage justifié par les changements profonds mis en place par les constructeurs pour plus d’automatisation. Le lancement officiel d’Uber Freight la semaine dernière et le PDG de Ford qui sera remplacé par un expert des voitures autonomes reflètent les politiques de ces constructeurs pour l’avenir. Mais l’automatisation des voitures n'est qu’une étape de l’automatisation globale qui menace, à court terme, d’autres professionnels comme les secrétaires, les caissiers, les guichetiers bancaires, les serveurs et les agents immobiliers.


D'autres industries comme les commerces, les télécommunications, l'impression et l’édition ont déjà largement perdu d’emplois au cours de la dernière décennie. En revanche, les secteurs des services alimentaires, de l'éducation, de la conception d'ordinateurs ou encore les soins à domicile semblent les meilleurs survivants de cette vague d’automatisation, selon le rapport.

Source : CNBC

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

New York : une étude du MIT montre qu'environ 3000 véhicules autonomes suffiraient pour remplacer les taxis pour une ville plus verte

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de akoho
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 24/05/2017 à 16:49
Toujours les mêmes remarques sur l'automatisation.
En fait, c'est comme la venue des téléphones portables ou du réseau auto-commuté. On se plaignait, qu'il y aurait des pertes d'emplois. Mais, non, il y aura toujours de l'emploi tant qu'il y aura des humains sur cette foutu terre.
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 24/05/2017 à 18:16
Citation Envoyé par akoho Voir le message
Toujours les mêmes remarques sur l'automatisation.
... Mais, non, il y aura toujours de l'emploi tant qu'il y aura des humains sur cette foutu terre.
Avec de telles certitudes, n'hésite surtout pas à donner à la cantonade la liste des nouveaux emplois qui vont être offerts à la téléphoniste remplacée par un bot, à la caissière de supermarché remplacée par des caisses "c'est le client qui se démerde", à l'employé de banque du guichet viré parce que automate à billet, à l'opérateur sur machine remplacé par un robot industriel, à l'employé d'assurance viré parce que tout ce fait par l'intermédiaire du site web (signature des contrats, déclaration de sinistres), etc, etc, etc...

A part tes "prédictions à la mode Madame Irma, voyante et lecture des lignes de la main", il y a une seule étude sérieuse qui a été faite sur l'évolution de l'emploi suite à la numérisation, c'est celle de la presse américaine et les résultats ne sont pas aussi optimistes que toi:

Entre janvier 1990 et mars 2016, date des derniers chiffres disponibles, les journaux américains ont perdu près de 60% (59,7%) de leurs emplois, soit 271 800 postes au total. Dans le même temps, les sites d'information sur internet et d'édition de contenu vidéo ont vu le nombre de leurs employés quasiment multiplié par sept, passant de 28 800 à 197 800.

Pour autant, cette forte croissance n'a pas compensé les suppressions intervenues dans la presse papier.

Le total des emplois dans les journaux, magazines papier et sites internet d'information est ainsi inférieur de près d'un quart (24,6%) à ce qu'il était il y a un peu plus d'un quart de siècle et 155 600 postes manquent à l'appel.
Avatar de raphchar
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 24/05/2017 à 20:36
Pour troller, je vais dire que akoho a dit "il y aura toujours de l'emploi" il n'a pas précisé qu'il y en aurait autant que maintenant.
Avatar de akoho
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 26/05/2017 à 14:34
Mais, le truc que les gens ne comprennent jamais, c'est que ce sont des machines, ils ne sont pas si autonomes que ça, et ils ne le seront jamais,les maintenances par exemple, il y aura beaucoup d'empois de ce côté, une machine qui fait la maintenance d'une autre machine ? On en est pas encore là. Les mis à jours de sécurité, les installations de nouveaux modèles, les suivis de ces machines, je dis que tant qu'il y aura des humains, il y aura toujours de l'emploi. Après, combien, moi je ne suis pas voyant, je ne peux rien affirmer en avance et ces études qui prétendent détenir des résultats.
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 26/05/2017 à 15:15
L'autre truc, c'est que les nouveaux emplois n'auront rien à voir avec les anciens. Quand vous prenez des gens qui ont 40/50 ans, qui ont été brimés à chaque fois qu'ils ont pris une initiative, que les condition de travail ont rendu fous, qui n'ont jamais eu le droit de s'exprimer, qui étaient confinés à des moules précis, que vous liquidez leur emploi pour le remplacer par un emploi "créatif", fatalement, ils le prennent mal.
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/05/2017 à 11:24
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
vous liquidez leur emploi pour le remplacer par un emploi "créatif", fatalement, ils le prennent mal.
À aucun moment on ne remplacera leur emploi.
Ils avaient un emploi ils se retrouveront à la rue.

Des dizaines de milliers d'emplois vont disparaitre, mais pour créer et maintenir le système des automates il ne faut pas grand monde...
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 29/05/2017 à 11:43
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
À aucun moment on ne remplacera leur emploi.
Ils avaient un emploi ils se retrouveront à la rue.

Des dizaines de milliers d'emplois vont disparaitre, mais pour créer et maintenir le système des automates il ne faut pas grand monde...
Certes, mais ça libère plein d'autres emplois pour trouver des utilisations créatives à ces automates(et oui il y a des besoins). Donc on créée des emplois de remplacement. Le problème, je le répète, c'est qu'on a condamné ces gens à ne pas coller à ces emplois. Certains, exceptionnels, s'en sortiront quand même. Beaucoup n'y arriveront pas(on a tout fait pour), et seront frustrés. Pour rester poli.

Et on en arrive à un marché du travail délirant, comme on le voir déjà en informatique, ou on a des pénuries de partout, à coté de hordes de chômeurs. Et les deux ne collent pas. Et tout est fait pour que les deux ne collent pas. Pour que ça colle, il faudrait apprendre à nos enfants à réfléchir, pas à obéir. Il faudrait accepter qu'un plus de 30 ans puisse se reconvertir, et ne soit pas condamné à l'inutilité sociale parce-qu'il n'est pas BAC+5. Il faudrait des conditions de travail moins abrutissantes qui permettent aux gens de garder un minimum de fibre créatrice. Il faudrait un encadrement professionnel qui fasse confiance à sa base. Mais on en est loin(là encore, je reste poli).

Donc on est dans l'impasse.
Avatar de BenoitM
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 29/05/2017 à 11:52
Étymologiquement le mot “travail” vient d’un instrument de torture.
Donc moins il y a de travail mieux c'est.
Après c'est comment répartir le travail restant, les emplois, et la richesse qui est important.

Il serait peut-être plus intéressant d'avoir moins de travail et plus d'emploi dans le soins de santé, l'aide aux personnes âgées, l'éducation, le bien être ...
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/05/2017 à 12:16
Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
Certes, mais ça libère plein d'autres emplois pour trouver des utilisations créatives à ces automates(et oui il y a des besoins).
Non ça colle pas, il n'y a pas besoin d'autant de monde.
On ne peut pas prendre les opérateurs à l'usine, les opérateurs de caisse dans les grande surfaces, les chauffeur routier, les traders et les faire bosser dans l'informatique.
Parce qu'il n'y a pas assez de places.

3 ou 4 ingénieurs peuvent détruire des centaines de milliers d'emplois.
Mais on a pas besoin d'une infinité d'ingénieurs...

Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
comme on le voir déjà en informatique, ou on a des pénuries de partout, à coté de hordes de chômeurs.
Comment ça ?
Qui recrute des développeurs ?
Quel langage ?
Quel technologie ?
Quel ville ?

Parce que des développeurs BAC+5 qui cherchent du boulot sans en trouver, ça existe.
Avatar de Darkzinus
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 29/05/2017 à 13:44
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Parce que des développeurs BAC+5 qui cherchent du boulot sans en trouver, ça existe.
Et pourtant des BAC +5 non développeurs parviennent à le devenir très facilement (j'en fais partie).
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web