Un gestionnaire de MdP propose le mode Voyageur pour protéger vos données
La fouille des douanes US favorise-t-elle l'émergence de ces solutions ?

Le , par Stéphane le calme, Chroniqueur Actualités
Travel Mode est une nouvelle fonctionnalité mise à la disposition de tous ceux qui ont une adhésion 1Password. Selon Rick Fillion, un ingénieur AgileBits, cette fonctionnalité « protège vos données 1Password contre les recherches injustifiées lorsque vous voyagez. Lorsque vous activez le mode Voyage, chaque coffre-fort sera retiré de vos appareils, à l'exception de ceux marqués “sûrs pour le voyage”. Il suffit d'un seul clic pour voyager en toute confiance ».


« Il est important pour moi que mes données personnelles soient aussi sûres et privées que possible. J'ai des données sur mes appareils qui sont finalement beaucoup plus sensibles que mes données personnelles. En tant que développeur chez AgileBits, il m’a été confié l'accès à certaines clés et services avec lesquels nous ne pouvons tout simplement pas prendre de risques », a-t-il commenté.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Disons que vous avez prévu un voyage aux États-Unis pour une conférence technologique à San Jose. Avant le mode Voyage, vous auriez dû vous déconnecter de tous vos comptes 1Password sur tous vos dispositifs. Si vous aviez besoin de certains mots de passe avec vous, vous deviez alors créer un compte voyage temporaire. En somme, des étapes qui ne sont pas forcément du goût de tous, en particulier pour ceux qui vont avoir à faire plusieurs déplacements.

Désormais, tout ce que vous devez faire c'est vous assurer que tous les éléments dont vous avez besoin pour voyager figurent dans un coffre-fort unique. Vous vous inscrivez sur votre compte sur 1Password.com, marquez ce coffre-fort comme étant "sûr pour le voyage" et activez le mode Voyage sur votre profil. Vous déverrouillez 1Password sur vos appareils afin que les volets soient supprimés et vous voilà prêt à partir sans que votre dispositif ne contienne la majorité de vos informations sensibles.

Rick Fillion assure que vos volets ne sont pas juste cachés, mais bel et bien supprimés de tous vos dispositifs aussi longtemps que le mode Voyage est activé : « Cela comprend tous les éléments et toutes vos clés de chiffrement. Il n'y a plus de traces à trouver. Donc, même si quelqu’un à la frontière vous demande de débloquer 1Password, il n'y a aucun moyen de dire que le mode Voyage est même activé ».

Une situation qui favorise des solutions de ce type ?

Le gouvernement américain, au nom de la lutte contre le terrorisme, a décidé de renforcer sa politique de contrôle à ses frontières. L’une des mesures pour lesquelles il a opté consiste à parcourir la « vie numérique » d’un individu en proposant d’exiger les mots de passe et les identifiants réseaux sociaux des personnes entrant aux États-Unis.

L’administration va même plus loin et prévoit même de demander les informations suivantes, si elles ne sont pas déjà incluses dans une demande, à un sous-ensemble de demandeurs de visa dans le monde entier, afin de « mener une évaluation plus rigoureuse des candidats en matière de terrorisme ou d'autres obligations nationales liées à la sécurité liée aux visas » :
  • l’historique de voyage au cours des quinze dernières années, y compris la source de financement pour le voyage ;
  • l’historique d'adresse au cours des quinze dernières années ;
  • l'historique d'emploi au cours des quinze dernières années ;
  • tous les numéros de passeport et pays de délivrance détenus par le demandeur ;
  • noms et dates de naissance de tous les frères et sœurs ;
  • nom et date de naissance de tous les enfants ;
  • noms et dates de naissance pour tous les conjoints actuels et anciens, ou les partenaires civils ou domestiques ;
  • plateformes et identifiants de médias sociaux utilisés au cours des cinq dernières années ;
  • numéros de téléphone et adresses mail utilisés au cours des cinq dernières années.

« La plupart de ces informations sont déjà collectées sur les demandes de visa, mais pour une période de temps plus courte, par exemple cinq ans au lieu de quinze ans. Les demandes de noms et dates de naissance des frères et sœurs et, pour certains candidats, des enfants sont nouvelles », note le Ministère.

« La demande d'identifiants de réseaux sociaux et des plateformes associées est nouvelle pour le Département d'État, même si elle est déjà collectée volontairement par le Department of Homeland Security (DHS) pour certaines personnes », a-t-il continué.

Sous Trump, le DHS a franchi un pas de plus : le nouveau chef de l'agence, le secrétaire John Kelly, a déclaré aux législateurs en février que le gouvernement envisageait d'exiger les mots de passe des médias sociaux étrangers : « S’ils ne veulent pas nous donner l'information, alors ils ne viennent pas », a-t-il déclaré sans détour.

Notons également qu’au mois de mars, des rapports ont indiqué que les agents de douane américaine ont fouillé plus d'appareils électroniques en février que toute l’année 2015.

Source : AgileBits

Et vous ?

Pensez-vous que le climat politique actuel autour de la question du visa puisse favoriser l'émergence de ce type de solution ? Pourquoi ?

Voir aussi :

Visa USA : certains demandeurs pourraient devoir fournir une liste de comptes de réseaux sociaux, qu'ils ont utilisés au courant des dernières années


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Angelsafrania Angelsafrania - Membre averti https://www.developpez.com
le 24/05/2017 à 10:44
Il y a qu'une solution le boycott touristique des états unis.
Si leur tourisme tombe fortement ils feront peut être le lien.
Et surtout si leur tourisme est fortement touché, le gouvernement français dans un l'avenir (lointain) réfléchira à deux fois avant de demander des informations similaire.

La surveillance généralisé n'est qu'au début de sa légalisation.
Bientôt une demande d'accès à tous les historiques des banques (c'est plus efficace pour savoir comment on vit).
Avatar de grunk grunk - Modérateur https://www.developpez.com
le 24/05/2017 à 12:06
Limite les gens qui n'utilisent pas les réseaux sociaux seront plus suspicieux que les autres car il n'auront donné aucune information ...
De toute manière le mec qui à décider de rentrer aux US pour y faire des trucs louches , il va évidemment pas donner ses vraies infos , donc à part emmerder le monde je vois pas bien l'intérêt de la chose
Avatar de Mingolito Mingolito - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 24/05/2017 à 12:40
Donc moi j'ai pas Facebook je suis suspect, si je veux aller de nouveaux aux US je doit créer un compte Facebook avec des photos de chats et la c'est bon ?
Avatar de gangsoleil gangsoleil - Modérateur https://www.developpez.com
le 24/05/2017 à 13:10
Je ne vois pas l'intérêt de la solution :

Une fois arrivé aux contrôles à la frontière, le douanier a le droit, dans certains pays, d'exiger la fourniture de mots des mots de passe. Donc s'il voit qu'il y a un compte sur X.Y, il vous est obligatoire de donner les login/pass associés. Dans ce cas là, je crains fort que la réponse "je ne les connais pas, ils sont sur 1password.com mais je les ai supprimé pour mon voyage" ne soit pas acceptée.

La vraie bonne solution est un portable vierge (ou presque), avec des photos de chats et un historique sur tf1.com, et aucun historique vers facebook, twitter, ou mon_entreprise_securisee.com...
Avatar de transgohan transgohan - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 24/05/2017 à 13:30
Voir ils vont tout simplement demander vos codes d'accès à 1password et aller désactiver le mode voyage dans le profil...
Avatar de ON5MJ ON5MJ - Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
le 24/05/2017 à 13:58
La moitié - si pas plus - de ces choses, je serais bien incapable de les dire.
Bon, les USA ne me verront plus avant d'être revenus à des pratiques raisonnables
Avatar de ZenZiTone ZenZiTone - Membre émérite https://www.developpez.com
le 24/05/2017 à 15:22
Citation Envoyé par Angelsafrania Voir le message
Il y a qu'une solution le boycott touristique des états unis.
Si leur tourisme tombe fortement ils feront peut être le lien.
Ils l'ont sûrement déjà mesuré. Après, ils ne peuvent pas appliquer cela à tous les arrivants aux USA. Je ne sais pas combien il peut y avoir d'arrivées par jours, mais ça doit représenter un gros volume. Et donc un coût de traitement extrêmement élevé par rapport à la plu value. S'ils appliquent ce genre de mesure, il faut s'attendre à ce qu'il y ait de la discrimination (ne pas toucher aux ingénieurs qui viennent travailler pour les USA, par exemple).

Citation Envoyé par Angelsafrania Voir le message
La surveillance généralisé n'est qu'au début de sa légalisation.
Bientôt une demande d'accès à tous les historiques des banques (c'est plus efficace pour savoir comment on vit).
En fait, il ne font que demander l'accès. Donc quand on leur fournit l'information, on accepte de livrer sa vie privée. Ce n'est plus du domaine de la surveillance généralisée selon moi.
Avatar de Florian_PB Florian_PB - Membre averti https://www.developpez.com
le 24/05/2017 à 16:36
Pourquoi demander toutes ces infos quand on a placé des backdoors de partout pour espionner la planète entière ? (coucou la NSA)
Offres d'emploi IT
Architecte systèmes externes TP400 H/F
Safran - Ile de France - Moissy-Cramayel (77550)
Expert application Supply Chain & Achats H/F
Safran - Ile de France - Evry (91)
Ingénieur moa logiciel H/F
Safran - Ile de France - Villaroche

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil