Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Enquête sur les emails non protégés d'Hillary Clinton : le directeur du FBI limogé
Par le président Donald Trump

Le , par Michael Guilloux

61PARTAGES

14  0 
Donald Trump a prononcé hier le limogeage du directeur du FBI, James Comey, estimant qu’il « n’est pas capable d’assurer dans de bonnes conditions la direction du bureau fédéral d’investigation ». Le président des États-Unis arrive à cette conclusion après constatation d’une mauvaise gestion de l'enquête sur les emails non protégés de Hillary Clinton.

Rappelons-le, Hillary Clinton a fait l’objet d’investigations suite à l’utilisation d’un serveur privé pour l’envoi d’emails professionnels alors qu’elle était secrétaire d’État des USA. Après enquête, James Comey a conclu en juillet dernier qu’Hillary Clinton avait fait preuve de « ;négligence extrême ;» en hébergeant sur des serveurs personnels non protégés des emails contenant des informations classées secrètes. Ces informations auraient donc pu être piratées et tomber entre les mains des mauvaises personnes, ce qui indique la gravité de cet acte apparemment innocent. Cependant, le directeur du FBI n’a pas voulu entamer de poursuite judiciaire, estimant qu’il n’y avait aucune preuve permettant d’établir qu’il y a eu une volonté manifeste de contrevenir à la loi.

À moins de deux semaines des élections, James Comey a rouvert le dossier, sur un nouveau lot de courriels d’Hillary Clinton trouvés sur l’ordinateur de son assistante Huma Abedin. Après analyses en quelques jours, le FBI a déclaré que ces milliers d’emails n’ont rien révélé de nouveau ou d’illégal ; une conclusion rendue à quelques jours des élections. Selon le camp d’Hillary Clinton cependant, la réouverture de cette affaire à quelques jours des élections lui aurait fait perdre des voix. Cette affaire aurait donc contribué à sa défaite, avec les campagnes de piratage attribuées à la Russie et qui, dit-on, auraient influencé les élections.

Si cette affaire refait surface aujourd’hui, six mois plus tard, c’est parce que James Comey s’est à nouveau exprimé sur la question. Le mercredi passé, le patron du FBI a été invité à expliquer au Congrès les raisons de la réouverture du dossier sur les emails de Clinton à quelques jours des élections. Présentant ses arguments, James Comey a essayé de montrer qu’en réalité, l’affaire était plus grave qu’on le croyait. Il explique en effet que des emails classifiés d’Hillary Clinton ont été transmis par son assistante Huma Abedin à son mari Anthony Weiner, un ancien congressiste.

James Comey a affirmé que Huma Abedin a transféré des « centaines et des milliers d’emails, y compris des informations classifiées » à son mari Anthony Weiner. Il avait également déclaré qu’Abedin avait l’habitude de transmettre des courriels à Weiner pour qu'il « les imprime afin qu'elle puisse ensuite les donner à la secrétaire d'État ». Mais il n'y avait aucune indication qu’elle savait que ce qu'elle faisait était en violation de la loi, et les enquêteurs ne pouvaient prouver aucune sorte d'intention criminelle.

Il semble toutefois que l’ex-patron du FBI n’a pas été assez précis dans son témoignage. Ce mardi, le FBI a en effet informé le comité judiciaire du Sénat que seul « un petit nombre » d'emails ont été transférés par l’assistante de Hillary Clinton à son mari, et que la plupart des emails trouvés sur la machine de ce dernier résultent d’une sauvegarde des données de ses appareils électroniques personnels. Il ressort également qu’Abedin n’envoyait que de manière occasionnelle des courriels à son mari pour impression, et qu’il ne s’agissait pas d’une « pratique régulière », comme James Comey le disait. Autrement dit, l’ancien patron du FBI aurait mal relaté certains éléments clés pour lesquels il a rouvert l’enquête sur les emails de Hillary Clinton.

Suite à cela, le président Donald Trump a limogé James Comey de sa fonction du directeur du FBI, sur recommandations du procureur général Jeff Sessions et son adjoint Rod Rosenstein. Ces derniers estiment en effet que James Comey a traité de manière injuste Hillary Clinton et a porté atteinte à la crédibilité du FBI et du ministère de la Justice.

Dans le camp des démocrates cependant, et même pour certains républicains, il s’agit plutôt d’un prétexte pour écarter James Comey qui est également en charge d’une enquête sur une possible ingérence russe dans les dernières élections présidentielles des États-Unis. Il y a également des investigations en cours, sur les relations entre des proches de Donald Trump et la Russie, qui pourraient être menacées désormais. « Le président Trump a carrément compromis l'enquête du FBI en cours sur les liens de sa propre Maison-Blanche avec la Russie », a déclaré le sénateur républicain John McCain.

Sources : CNN, Chicago Tribune, The Guardian

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Grogro
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/05/2017 à 13:12
Citation Envoyé par pierre-y Voir le message
C'est quand même quelque chose qui m'étonne. En quoi avoir des relations avec la Russie est elle exactement un problème?
Parce que ce sont les méchants et nous les gentils. Faut suivre !
3  0 
Avatar de pierre-y
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 10/05/2017 à 22:27
C'est quand même quelque chose qui m'étonne. En quoi avoir des relations avec la Russie est elle exactement un problème?
2  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 11/05/2017 à 8:46
Citation Envoyé par pierre-y Voir le message
C'est quand même quelque chose qui m'étonne. En quoi avoir des relations avec la Russie est elle exactement un problème?
Ben, c'et moins la Russie que Poutine, qui pose problème. Quand l'édile de ma ville signe des partenariats avec une région dynamique de Russie pour améliorer l'économie, il fait juste son boulot. Par contre, quand un dirigeant a un passif aussi lourd que Poutine, cherche manifestement à manipuler les gouvernements de nos pays, ainsi que les elections, et que certains, qui ont été favorisés par ses soins, cherchent à punir tous ceux qui pourraient trouver des preuves, comment dire..... on est pas très haut de la haute trahison, en fait.
2  0 
Avatar de psychadelic
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 11/05/2017 à 2:09
Citation Envoyé par pierre-y Voir le message
C'est quand même quelque chose qui m'étonne. En quoi avoir des relations avec la Russie est elle exactement un problème?
N’importe qui peut fréquenter et parler sur de nombreux sujet avec n’importe qui, et dans de nombreux pays sur terre, y compris les USA, dans la mesure ou ces échanges respectent les lois en vigueur, comme par exemple pour tout ce qui touche aux crimes (ceux touchant la sûreté des états en font partie).

Cette limitation est encore plus grande pour les représentants d'un état : les relations qu'ils peuvent établir avec les représentants d'un autre état sont soumises à une approbation préalable et ils doivent ensuite rendre un rapport sur leurs échanges.

Les relations entre état sont toujours compliquées et il est nécessaire pour la stabilité d'un état de surveiller tout ce qui touche de prés ou de loin à son intégrité et relève avant tout de diplomatie.

Juste pour exemple, et sans aucune intention de porter le moindre jugement : dans les années 1930, Lord Darlington et quelques Lords Anglais sympathisants germanophiles ont invité des "dignitaires nazis".
Il y est fait référence dans le film de James Ivory =Les vestiges du jour= avec Anthony Hopkins et Emma Thompson.
Après Guerre je crois que la question de haute trahison à été posée sur cet épisode.

Et d'avance et pour que ce soit bien clair, je n'ai mis cette référence que pour expliquer, il n'y a la aucune comparaison avec d'autres faits passés, présent ou futurs.
1  0 
Avatar de dosyan5
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 16/05/2017 à 4:27
Toujours des maligances. pourquoi renvoyer le directeur du FBI il ya quelque chose qu'ils mijotent ça me parrait du focus cette affaire
0  0 

 
Contacter le responsable de la rubrique Accueil

Partenaire : Hébergement Web