Developpez.com

Club des développeurs et IT pro
Plus de 4 millions de visiteurs uniques par mois

Étude : pensez-vous qu'espionner le téléphone de votre compagnon est légal ?
Plus de 50 % des participants pensent que ce n'est pas illégal

Le , par Coriolan, Chroniqueur Actualités
De nos jours, il est devenu assez facile de surveiller les appels, les messages et l’historique de navigation des autres grâce aux applications d’espionnage. Ces solutions qui sont souvent faciles à utiliser et sont proposées à des prix abordables poussent de nombreuses personnes à les utiliser sans prendre en compte les conséquences légales de cette pratique.

Une nouvelle étude menée avec 2000 participants aux États-Unis et en Grande-Bretagne, s’est intéressée à ce sujet pour voir comment les gens perçoivent l’espionnage des téléphones et l’activité sur Internet de leur compagnon et de leurs enfants.


Et les réponses ont été plus ou moins troublantes. Près d’un participant sur cinq pense que le fait d’installer un programme d’espionnage sur le téléphone de son compagnon n’est pas illégal, même si c’est pour fouiner dans son activité. Plus d’un quart des participants n’ont pas été sûrs si c’est légal ou non.

La règle générale dit qu’il est interdit d’installer ou de recourir à des applications pour espionner le téléphone d’une autre personne sans les informer. Mais parfois, il y a des exceptions selon les circonstances, comme lorsque le téléphone en question a été acheté par le compagnon ou bien c’est lui ou elle qui paie les factures du téléphone.

« Il s’agit d’une zone grise du domaine juridique, les lois n’ont pas été vraiment testées dans ce domaine puisque la technologie est relativement récente, c’est pour cette raison que les affaires qui passeront devant le système juridique seront examinées au cas par cas, » a dit Josh King, un expert juridique en lois de confidentialité et le juriste principal d’Avvo, une boutique juridique en ligne aux États-Unis.

Les applications d’espionnage peuvent être obtenues pour moins de 100 dollars. Généralement, elles sont destinées aux enquêteurs privés, mais rien n’empêche un compagnon ou bien un parent d’y recourir. L’utilisateur pourra télécharger l’application et l’installer dans le téléphone du compagnon, ce qui veut dire qu’il faudra avoir un accès physique au terminal ciblé. L’application tourne en arrière-plan du téléphone et après des intervalles de temps spécifiques, elle commence à envoyer des rapports sur les appels et les messages à l’acheteur.

En Grande-Bretagne, installer une application de ce type sans l’accord de la personne concernée est illégal sous le Computer Misuse Act. En France, espionner le téléphone portable d’un tiers est une atteinte à la vie privée et est passible d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende.

Une autre étude menée par Women’s Aid, une association de lutte contre la violence domestique basée en Grande-Bretagne, a trouvé que 41 % des victimes de la violence domestique qu’elle a aidées ont été traquées ou harcelées à l’aide d’appareils électroniques. Une autre étude de 2014 menée par Digital trust, une organisation qui aide les victimes des abus et du harcèlement en ligne, a trouvé que plus de 50 % des compagnons abusifs ont eu recours à des spywares ou une autre forme de surveillance électronique pour traquer leur victime, selon The Independent.

« Les études que j’ai vues montrent que les femmes ont plus tendance à lire les messages et fouiller un téléphone, les emails et les comptes de réseaux sociaux sans nécessairement avoir besoin d'utiliser un spyware. Le résultat est le même, c’est l’accès aux informations d’une personne sans son consentement,” a dit Perry. “Il n’y a pas de différence si une femme utilise cette technologie sur un homme. Le Computer Misuse Act ne dit pas que les hommes ne doivent pas faire ceci ou cela. La loi s’applique à tous les hommes et les femmes. »

Les raisons qui poussent certaines personnes à recourir à des applications d’espionnage sont différentes, mais dans la plupart des cas, elles sont inquiètes et veulent savoir ce qui tracasse leur compagnon pour pouvoir les aider. Pour d’autres, elles sont inquiètes et veulent savoir si leur compagnon est impliqué dans quelque chose d'illégal, et beaucoup soupçonnent que leur partenaire les trompe. Dans tous ces cas, l’espionnage reste illégal et Perry préconise de trouver une autre solution.

Espionner vos enfants


Lorsqu’il s’agit d’espionner les enfants, beaucoup ont informé qu’ils vont y recourir dans certaines circonstances et des cas particuliers, surtout quand ils pensent que leurs enfants ont été intimidés ou lorsqu’ils sont inquiétés par leur comportement. Jennifer Perry a informé que le fait d’espionner vos enfants est tout à fait légal, toutefois, eux aussi ont droit à un niveau de confidentialité prescrit par la législation européenne. « Certainement, lorsqu’il s’agit du risque d’exploitation, d’un comportement autodestructif, de suicide, etc., les logiciels de surveillance peuvent être utilisés si la personne qui espionne a les ressources nécessaires pour utiliser les informations de manière appropriée afin d’aider les enfants. Je pense que c’est la problématique principale. Si vous avez les informations, comment allez-vous les utiliser ? »

Source : comparitech

Et vous ?

Aviez-vous l'idée que le fait d'espionner le téléphone de votre compagnon est illégal ?

Voir aussi :

Des écoles britanniques ont recours à des spywares pour surveiller les élèves et positionnent les enseignants en tant que Big Brother


Vous avez aimé cette actualité ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


 Poster une réponse

Avatar de Iradrille Iradrille - Expert confirmé https://www.developpez.com
le 07/05/2017 à 1:34
Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
Étude : pensez-vous qu'espionner le téléphone de votre compagnon est légal ?
Plus de 50 % des participants pensent que ce n'est pas illégal

[...]

Do you think it is legal to install a program on a partner's phone to snoop on their activity ?
No 53.00%


Sinon ça rejoint la mode du "je n'ai rien à me reprocher donc osef de l'espionnage de masse". C'est triste.

Pour les enfants, ça peut se comprendre dans le cas d'un comportement suspect (m'enfin, le dialogue reste une bien meilleure solution; et que les gosses aient des smartphones est aberrant, mais c'est un autre problème).
Avatar de codec_abc codec_abc - Membre actif https://www.developpez.com
le 07/05/2017 à 2:37
Le sous-titre de la news fait un peu (pardonnez-moi l'expression) putaclic. S'il avait été formulé ainsi : "Plus de 80% des participants ne pensent pas qu'il soit légal d'espionner le téléphone de son conjoint" alors la situation parait tout de suite moins exceptionnel. Pour en revenir au sujet, au delà du fait qu'espionner les téléphones/ordinateurs de ses proches est illégal, rien que le fait de le penser est problématique. Si vous n'avez pas plus confiance que cela dans votre conjoint/conjointe vous risquez d'avoir quelques soucies. Quand au téléphone de ses enfants, si on a peur de l'usage il vaut mieux l’interdire que de l'espionner.
Avatar de Thorna Thorna - Membre éclairé https://www.developpez.com
le 07/05/2017 à 8:22
Légal ou pas, osef : y penser prouve qu'on a déjà franchi le pas du "éthique ou pas", "convenable ou pas", "envisageable ou pas", "souhaitable ou pas"... Et que faire des infos une fois qu'on les a ? Prouver au conjoint/enfant qu'on l'a espionné ? Ca lui fera bien plaisir, et les conséquences seront pires.
Avatar de RyzenOC RyzenOC - Membre émérite https://www.developpez.com
le 07/05/2017 à 9:00
Mais en meme temps,

Quand tu emmené ton téléphone/pc chez un réparateur il voit tous ce qur tu as fait dessus
Les techniciens des FAI voient tous ton historique
La moindre application android collecte tous ce qu'il peut sur ton téléphone
Le moindre service web comme google search collecte tous lui aussi.

Donc c'est normal l'espionnage de son partenaire MAIS ce dernier doit avoir accepté au préalable le contrat de cohabitation finale. Un documents de 350 pages stimulant clairement que son/sa partenaire à le droit de collecter des données sans préavis afin d'améliorer l'expérience relationnel.
Avatar de xapon xapon - Membre à l'essai https://www.developpez.com
le 07/05/2017 à 9:07
1) Si on a si peu confiance en son compagnon ou sa compagne qu'on espionne tous ses faits et gestes, il vaut mieux se séparer ou suivre une thérapie.
2) Ne faire à autrui ce que l'on aimerai pas qu'on vous fasse. => Ce comportement justifie de facto celui de nos gouvernements qui s'engage sur la voie de la surveillance de masse.
Avatar de TallyHo TallyHo - Membre averti https://www.developpez.com
le 07/05/2017 à 12:30
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
Donc c'est normal l'espionnage de son partenaire MAIS ce dernier doit avoir accepté au préalable le contrat de cohabitation finale. Un documents de 350 pages stimulant clairement que son/sa partenaire à le droit de collecter des données sans préavis afin d'améliorer l'expérience relationnel.
Dans ce cas, ce n'est plus de l'espionnage si le partenaire est informé de tes intentions et qu'il donne son accord

Et puis tu n'auras pas de partenaire toute façon... Quand il ou elle verra le contrat de mariage de 350 pages, il ou elle aura déjà fui très loin

Sinon je pense que 50% des couples ont un gros souci de confiance mutuelle parce que le fait d'y penser est déjà préoccupant pour eux... Le souci n'est même pas le téléphone ici, je suis presque certain qu'on aurait posé la question autrement, on aurait eu le même genre de réponses, par exemple : "est ce que vous feriez suivre votre mari ou femme ?". Le téléphone est juste l'outil dans l'histoire.
Avatar de Mingolito Mingolito - Membre chevronné https://www.developpez.com
le 07/05/2017 à 13:16
Ça peut arriver que des couples restent ensembles à cause de raison économique ou pour les enfants, c'est pas pour autant qu'ils ont pas envie d'aller voir ailleurs.
Pour certains couples il y à le libertinage ou la tolérance pour d'autres c'est la "tromperie", et c'est un phénomène massif
Sinon il y a la polygamie et la polyandrie mais c'est pas la mode chez les judéos chrétiens (sauf mormons) mais c'est une aussi une solution au problème.

En effet plus d’un homme sur deux (55%) et près d’une femme sur trois (32%) admettent avoir été infidèles, un comportement en très nette progression depuis les années 70, selon une étude réalisée par l’Ifop. Source.
Je suis pas sur que les jeunes peuvent comprendre ce que ça veux dire d'être marié depuis plus de 10 ans, sachant que les "feux de l'amour" statistiquement se terminent grand maximum au bout de 3 ans... ( une semaine pour certains ).
Avatar de MABROUKI MABROUKI - Membre expert https://www.developpez.com
le 07/05/2017 à 14:37
bonjour
Quelle question !!!
La réponse est dans la question même !!!
Le mot "espionner" veut dire observer quelqu'un à son insu et dans un but malveillant !!!
Et ce qui est malveillant n'est pas légal ,la loi punissant sévèrement les actes malveillants..
Même commis dans le cadre de la vie privée !!!

Un père qui suit "surveille" à leur insu ,même à distance les communications de ses enfants mineurs ou majeurs ne le fait pas dans un but malveillant, sauf déviance dangereuse !!
Il en est de même d'un conjoint ,sauf cas de divorce en instance ...
Car la cellule familiale n'est pas une entreprise commerciale et employer espionner pour surveillance c'est abuser des richesses de la langue française !!!
Avatar de MikeRowSoft MikeRowSoft - Provisoirement toléré https://www.developpez.com
le 08/05/2017 à 10:37
Une fois quelqu'un (pas de ma famille, mais de celle de personne que je connais) m'a demander une adresse msn messenger pour discuter avec des amis et des proches, sur le pc de son salon à son domicile que lui et sa femme utiliserais à des fin basique de communication et bureautique. Résultat je lui ai configurer prénomépouse.prénomépoux@siteenquestion.com et il a saisi son mot de passe que je connais pas, et l'a même écris sur un cahier. Même ces enfants étaient susceptible de l'utilisé du fait que le mot de passe était enregistré sur le système local.

Je suppose qu'a l'époque sa ne le gênais pas, puisque c'est lui qui l'a demandé ainsi. Cependant sa ne m'étonnerais pas que les choses ai changé surtout de la part de ces enfants. Oui des réseaux de téléphonie mobile et perso qui ne se prête pas (normalement ).

Donc avoir des mot de passe pour le téléphone et autre sa sers à quoi pour les deux célibataires formant un couple qui n'a rien en commun si se n'est leurs vie commune ? (pas même le même opérateur de télécommunication mobile)

Les ratés de réseaux sociaux et du contrôles massif des individus issu du fonctionnement des impôts entre autres.
Avatar de kokomonnier kokomonnier - Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
le 12/05/2017 à 11:09
Il est surprenant que le sujet porte sur la légalité de la chose et non sur sa moralité.
Réponse : Il est immoral d'espionner le téléphone de sa (son) compagne (compagnon), et si c'est légal il faut bien sur changer la loi !
Offres d'emploi IT
Ingénieur système de commande de vol H/F
Safran - Ile de France - Massy (91300)
Responsable de projets - actionneurs H/F
SAFRAN - Ile de France - MASSY / MANTES
Ingénieur produit (FADEC militaire) H/F
Safran - Ile de France - 100 rue de Paris 91300 MASSY

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
Contacter le responsable de la rubrique Accueil