Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft annonce la disponibilité de la CTP 2.0 de SQL Server 2017
Qui intègre des éléments de l'intelligence artificielle

Le , par Stéphane le calme

269PARTAGES

9  0 
Microsoft a annoncé la disponibilité d’une nouvelle préversion de la future version de SQL Server, la CTP (Community Technology Preview) de SQL Server 2017, durant l’évènement Microsoft Data Amp.

« Community Technology Preview (CTP) 2.0 est la première préversion de qualité de production de SQL Server 2017, et est disponible sur Windows et Linux. Dans cette préversion, nous avons ajouté un certain nombre de nouvelles fonctionnalités, y compris la possibilité d'exécuter des analyses avancées à l'aide de Python de manière parallèle et hautement évolutive, la possibilité de stocker et d'analyser des données graphiques et d'autres fonctionnalités qui vous aident à gérer SQL Server pour des performances et disponibilités élevées. Cette offre comporte également la famille Adaptative Query Processing des fonctionnalités de base de données intelligentes et l'indexation en ligne », a fait valoir Microsoft.

Cette préversion apporte des fonctionnalités d’analytique avancée au travers d’une interface Python/R permettant de traiter des images, des graphiques et autres données non structurées.

« La nouvelle capacité baptisée Microsoft Machine Learning Services permet à des scripts Python d’être exploités directement dans le serveur de base de données, où d’être intégrés dans des scripts T-SQL d’où ils peuvent être facilement déployés dans la base de données en tant que procédures stockées, puis facilement lancées par les applications SQL des clients », explique Microsoft.

« SQL Server 2017 peut également étendre les performances et l’envergure de Python en fournissant une sélection d’algorithmes parallèles qui accélèrent la transformation des données, ainsi que des tests statistiques et des algorithmes analytiques. Cette fonctionnalité ainsi que la capacité d’exploiter R in-database à grande échelle sont actuellement uniquement disponibles avec le système d’exploitation Windows Server ».


Certaines fonctionnalités, qui étaient des exclusivités Windows, sont maintenant disponibles sous Linux comme :

des fonctions supplémentaires de l'agent SQL Server : les agents SQL Server peuvent être utilisés pour maintenir les répliques en synchronisation avec le journal de livraison ;
un auditeur de groupes de disponibilités Always On : les auditeurs permettent aux clients de se connecter au réplica primaire dans un groupe de disponibilité, de surveiller la disponibilité et de diriger les connexions vers les répliques.

Une autre grosse annonce qui a été faite durant cet évènement est la sortie de Microsoft R Server 9.1. Joseph Sirosh, vice-président du Groupe Microsoft Data, a expliqué dans un billet que « R Server 9.1 présente des modèles de réseaux neuronaux préformés pour l'analyse des sentiments et de l'image, supporte SparklyR, SparkETL, SparkSQL et GPU pour les réseaux neuronaux profonds ». « Nous facilitons également la gestion du modèle avec de nombreuses améliorations au déploiement et à l'opérationnalisation de la production ».

Microsoft a également annoncé que Face API, Computer Vision API et Content Moderator sont maintenant généralement disponibles sur le portail Azure. Ces API ajoutent différents types de services intelligents et cognitifs aux applications. Par exemple, l'API Face détecte et compare les visages humains et identifie les personnes précédemment étiquetées dans les images. L'API Computer Vision peut maintenant détecter les repères et l'écriture manuscrite dans les images, et la détection de l'écriture manuscrite reste en prévisualisation.

Selon Sirosh, Microsoft a incorporé une technologie qui repose sur les services cognitifs dans U-SQL directement en tant que fonctions, de sorte que les développeurs peuvent « traiter des données massives non structurées telles que le texte / images, extraire le sentiment, l'âge et d'autres fonctionnalités cognitives en utilisant Azure Data Lake, et les interroger / analyser en fonction du contenu ».

« Cela favorise ce que j'appelle le "Big Cognition’ - il ne s'agit pas seulement d'extraire une partie de l'information cognitive à la fois, et pas simplement de comprendre une émotion ou s'il y a un objet dans une image individuelle, mais plutôt d'intégrer toutes les données cognitives extraites avec d'autres types de données, afin que vous puissiez effectuer des jointures puissantes, des analyses et y intégrer une IA », a développé Sirosh.

Microsoft a également annoncé la disponibilité générale d'Azure Analysis Services, qui repose sur le moteur de business intelligence dans Microsoft SQL Server Analysis Services.

Source : Microsoft (SQL Server 2017), blog SQL Server (Joseph Sirosh)

Téléchargez Microsoft SQL Server

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de SQLpro
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 27/09/2017 à 11:01
Citation Envoyé par captaindidou Voir le message
...
Microsoft s'adapte à cette réalité et tente à défaut d'imposer windows + SQL server, d'investir le marché applicatif de linux.
Il y a une autre raison plus importante à mon sens... Le principal concurrent de SQL Server est Oracle en fort déclin. Et il y a encore beaucoup de client qui hésitent à franchir le cap du passage d'oracle à SQL Server à cause de Windows...
C'était le dernier argument qu'il restait à Oracle...
  • En effet, ils ont perdu la bataille sur la sécurité avec la version 2005 de SQL Server
  • Celle de la fiabilité avec SQL Server 2012
  • Celle du In Memory avec 2014
  • Il restait celle du multi plateforme. Ce sera donc chose faite avec 2017.


Celle du coût était gagnée depuis l'origine, malgré les pseudo rabais de 70% qu'oracle faisait systématiquement sans dire que cela ne s'appliquait jamais aux modules complémentaires...

A +
8  0 
Avatar de elsuket
Modérateur https://www.developpez.com
Le 04/10/2017 à 22:36
Bonjour,

C'est pas faux

Microsoft a refondu SQL Server entre 2000 et 2005. Les investissements continuent, ce qui montre que le retour sur investissement est là.
Aujourd'hui Microsoft profite pleinement de ces 5 ans d'efforts qui sont les fondations de sa plateforme de gestion de données.
Il est clair que le dernier rempart à l'adoption de SQL Server étaient les entreprises où Linux et donc Oracle sont prépondérants.

Si a un moment un système devient peu fiable/performant/sécurisé, il ne fait nul doute que les entreprises s'en détournent.
Nous savons que reconstruire la confiance est très coûteux, donc tout est fait par les éditeurs pour éviter ces situations (même si j'avoue que parfois on peut en douter )
Les entreprises font des choix d'architecture en fonction de ce qui supporte le mieux leurs besoins, donc c'est tant mieux si on peut s'attendre à des fonctionnalités et performances similaires sur plusieurs OS.
On doit forcément l'avoir observé avec Oracle, qui a aussi fait le choix de porter son moteur de base de données sur plusieurs OS, puisque là aussi il doit y avoir un bon retour sur investissement.

Parfois un acteur devient prépondérant par rapport à l'autre, et la roue tourne, comme on l'a vu plus ou moins récemment avec les fabricants de processeurs, les moteurs de recherche, les sites web marchands, les smartphones, ...
C'est toujours bénéfique à l'utilisateur, et en ce qui nous concerne, aux Développeurs et DBAs. Cela permettra aux Administrateurs Système qui ont une importante expérience Windows de se mettre à gérer des serveurs sous Linux, et inversement; donc cela devrait permettre de raffiner et varier les choix, au moins d'OS. Linux est meilleur sur tel ou tel point(s) que Windows ? alors cela permettra d'améliorer Windows. Linux convient mieux pour tel ou tel projet ? Ce n'est plus une barrière, puisqu'on n'a maintenant plus besoin de changer un point-virgule de code pour porter une application sur tel ou tel OS. Je souhaite coder en C# sous Visual Studio sur un Mac et mon serveur applicatif est sous Linux ? Pas de problème.

Donc je trouve que c'est une très bonne nouvelle, car cela ne peut que contribuer à l'amélioration du moteur de base de données et des OS.
Quant à la fiabilité et aux performances, il suffit de consulter les tests TPC, association (à but non lucratif) où tout éditeur de SGBDR type peut participer.
En l’occurrence, l'écart de performances pour SQL Server sur les deux OS est honorable pour un opus qui sort du portage des appels de méthodes Windows à ceux de Linux.

Bref, je lorgne le jour où je pourrai monter un réplica de base de données cross-OS avec SQL Server, et ordonner une bascule d'un noeud vers l'autre ... sans changer un point-virgule dans le code

@++
6  0 
Avatar de SQLpro
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 19/07/2017 à 10:51
Citation Envoyé par kilroyFR Voir le message
SMSS est une infamie - a peine plus evolué que les fonctionnalités presentes dans VS Studio, rigide sur bien des aspects; heureusement j'ai trouvé l'outil ideal avec Toad pour sqlServer et heureusement car il intègre pas mal de fonctionnalités qui cache quand meme la misere sur certains aspects de sqlserver.
Vous feriez bien de vous former au lieu de dire n'importe quoi... En effet Toad pour SQL Server à repris les fonctionnalité de SSMS. Avant c'était une grosse merde.

Je ne comprends pas que microsoft avec la puissance de feu qu'ils ont se limite a ce "truc". Meme Oracle a compris en faisant sqldevelopper un outil de dev puissant qui evolue a vitesse V.
Là je pense que vous dite absolument n'importe quoi !

Savez vous d'ailleurs que vous pouvez le customiser et y ajouter plein d'addins ? Cherchez un peu !

Déçu egalement de l'integration de .net dans sqlServer. C'est aussi degueulasse qu'oracle qui fait du PInvoke pour appeler des dlls.
Rien a voir. La machine CLR est intgérée à SQL Server ce qui n'est pas le cas de java / Oracle... Ne serait-ce que au niveau sécurité...

Je suis d'accord sur mysqlworbench. Tres bon soft dont devraient s'inspirer les concurrents.
Là encore vous ne savez pas de quoi vous parlez... cet outil n'est pas capable de modéliser au niveau conceptuel... Cela produit des bases merdique et des développeurs crétins qui soient naïvement maitriser les bases de données grâce à une IHM graphique ! Bref vous confondez strass et paillettes avec efficacité et intelligence !

MySQL est une des pires daubes farcie de bugs... Et dont le manque de fonctionnalité est criant.

Sachez par exemple que les schéma SQL n'existent pas dans MySQL alors que c'est fondamental pour la conception et la sécurité des bases. Un seul petit exemple :

Code : Sélectionner tout
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
CREATE USER USR_SQL WITHOUT LOGIN
GO

CREATE SCHEMA SCH_SQL 

GRANT SELECT   
ON V_CLIENT_CLI   
TO USR_SQL  
 
CREATE VIEW SCH_SQL.V_CLIENT_CLI  
AS   
SELECT *  
FROM   T_CLIENT_CLI  

CREATE TABLE T_COMMANDE_CMD  
(CMD_ID   INT NOT NULL PRIMARY KEY,  
 CLI_ID   INT NOT NULL  
          FOREIGN KEY   
          REFERENCES T_CLIENT_CLI (CLI_ID),  
 CMD_DATE DATETIME NOT NULL)  

CREATE TABLE T_CLIENT_CLI  
(CLI_ID   INT NOT NULL PRIMARY KEY,  
 CLI_NOM  CHAR(32) NOT NULL) 
GO
Le jour ou MySQL voire même Oracle sera capable de faire cela on en reparlera !!!!

A +

PS : formez vous avant d'affirmer n'importe quoi. Vous gagnerez en crédibilité
5  0 
Avatar de CaptainDangeax
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 27/09/2017 à 10:04
Citation Envoyé par SQLpro Voir le message
Et bien vous pensez mal.... Il y avait Sybase qui est l'ancêtre de SQL Server... et qui a été racheté par SAP... Pour info SAP est loin d'être un petit acteur de l'informatique... 23 milliards de revenue... Oracle 37, mais en déclin... Microsoft 90 milliards... IBM 80 milliards en déclin...

A +
Je ne suis pas certain que vous ayez compris le sens de mon propos. Je soulignais le fait que pour exister sur le marché, un SGBDR ne doit pas se contenter d'une seule plateforme, ce qui était le cas de MS SQL Server. Tous les autres grands acteurs ont déjà une version Linux à leur catalogue, y compris DB2, SAP et Oracle. Les milliards de brouzoufs, je vous laisse vous gargariser avec, vu que je me suis déjà assis dessus.
3  0 
Avatar de Aizen64
Membre averti https://www.developpez.com
Le 29/09/2017 à 18:44
Plutôt que de rentrer dans une guerre de religion entre Linux et Windows, qui très franchement ne mènerait nulle part, plusieurs choses :
- c'est une très bonne nouvelle,
- les outils comme Management Studio sont ils portés sous Linux ou du moins planifié ?

Il manque que VS sous Linux.
4  1 
Avatar de 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 18/07/2017 à 19:23
Citation Envoyé par kilroyFR Voir le message
C'est bien beau tout ca mais quand est-ce qu'ils ajouteront des trucs tout simple comme : DROP TABLE xxx CASCADE CONSTRAINTS qui evite de faire des requetes tordues pour detruire toutes les contraintes (meme si non FK !) d'une table.
Tu as vraiment besoin de ça tous les jours ? Fais toi un script ! Et ce genre de chose à cascade, ça amène souvent à des catastrophes quand c'est employé par un apprenti dba.
Citation Envoyé par kilroyFR Voir le message
Hallucinant en 2017 que ca n'existe toujours pas sur SqlServer. Je pleure chaque jour qui passe avec cette BDD... meme mysql a coté c'est du bonheur.
C'est un point de vue. Perso, je passe mes journées entre Sql server et Mysql et disons que j'ai un avis très différent
Enfin, je ne voudrais pas allonger la polémique davantage.
2  0 
Avatar de CaptainDangeax
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 26/09/2017 à 14:33
Et notre Linux s'enrichit d'une SGBD supplémentaire. Si mon compte est exact, c'était la seule SGBD pro (enfin, portée par une grosse boîte) à ne pas tourner sous Linux. Il y avait déjà Oracle et IBM DB2. Il doit encore manquer Interbase et Btrieve ; enfin, je crois...
2  0 
Avatar de CaptainDangeax
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 26/09/2017 à 14:58
Citation Envoyé par escartefigue Voir le message
D'accord sur l'essentiel, à l'exception des développeurs crétins.
Il ne sont pas crétins, mais pas ou mal formés à la conception de bases de données, et comme MySQL workbench a zappé la partie la plus fondamentale de la phase de conception d'une base de données, à savoir la modélisation conceptuelle, cela incite d'autant plus ces développeurs à partir dans des impasses lourdes de conséquence sur la qualité de la base de données et donc des applis qui l'utilisent !
Je ne partage pas entièrement votre point de vue. Ce n'est pas la présence ou non d'un outil de conception graphique qui fait la qualité de la base de données. C'est la qualité de l'analyse, préalable à toute création. Merise, malheureusement un peu trop franco-française, donne de très bons résultats quand cette méthode est bien utilisée, aussi bien pour la partie modélisation des données que pour la partie modélisation des traitements.
2  0 
Avatar de SQLpro
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 21/04/2017 à 19:48
Il ne faudrait pas oublier dans cette annonce l'intégration des fonctionnalités de type "graph database" au noyau SQL Server....

A +
1  0 
Avatar de SQLpro
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 19/07/2017 à 10:27
Citation Envoyé par kilroyFR Voir le message
C'est bien beau tout ca mais quand est-ce qu'ils ajouteront des trucs tout simple comme : DROP TABLE xxx CASCADE CONSTRAINTS
C'est à dessein que cela ne sera jamais implémenté.....

je vous liasse juste imaginé les dégâts occasionné par cette commande mise dans les mains des développeurs immatures (tel qu'ils sont actuellement) sur de grandes bases de données... !

A +
1  0