Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

USA : le président Trump signe un décret pour réformer le programme de visa H-1B
Et encourager les entreprises à recruter des citoyens américains

Le , par Coriolan

103PARTAGES

9  0 
Le président américain Donald Trump a signé hier un décret visant à réformer le programme de visa américain qui permet aux entreprises américaines, et particulièrement celles de la technologie, d’attirer des travailleurs qualifiés étrangers. Donald Trump a signé ce décret dans une usine au Wisconsin.

Le nouvel ordre prône le slogan « Achetez américain, recrutez américain » et appelle donc les agences fédérales américaines à revoir les conditions d’octroi du visa pour déceler les abus et les fraudes dans le système de l’immigration. L’administration Trump appelle les départements du Travail, de la Justice, de la Sécurité intérieure et d’État à fournir les recommandations appropriées pour changer le programme de visa H-1B par le biais administratif ou législatif.

Le premier objectif sera de modifier ou remplacer carrément le système actuel de loterie pour les visas H-1B et adopter un système basé sur le mérite. L’administration américaine espère à travers cette revue des conditions d’attribution des visas de limiter le système aux profils hautement qualifiés. Ce nouveau décret pourrait affecter des entreprises qui connectent souvent les firmes de la Silicon Valley avec des milliers d’ingénieurs et de programmeurs étrangers. À savoir que les ressortissants indiens sont les premiers bénéficiaires du programme de visa H-1B.

Durant sa campagne, Donald Trump avait promis de s’attaquer aux entreprises qui privilégient l’emploi des étrangers au lieu des Américains. Cette promesse emblématique est résumée par le slogan “America first”, qui affiche la volonté de l’administration Trump à donner la priorité aux Américains. À savoir que durant la campagne électorale, Trump avait appelé à mettre un terme au programme de visa H-1B qui anéantit selon lui l’employé américain et fait baisser globalement les salaires. Plus tard, le président américain a changé d’avis et le gouvernement a rouvert de nouveau les applications pour le programme au début de ce mois avec un quota de 85 000 non modifié par Trump.

L’administration Trump cherche donc à diriger le programme de visa h-1B vers ses objectifs originaux, mais elle n’a pas précisé si ce changement va se faire dans l’immédiat ou s’étaler dans le temps. La section qui a concerné les visas H-1B n’a pas mentionné un délai précis.

« Nous espérons que le but du décret signé par le président Trump est de réparer le programme H-1B et non pas de mettre un terme à son existence, » a dit Robert Atkinson, président de l’Information Technology and Innovation Foundation, un groupe majeur de l’industrie de la technologie.

Recourir à un système basé sur le mérite pourrait aider le programme à attirer des gens plus qualifiés et dotés de compétences avancées dans les domaines de la science et de la technologie, a dit Atkinson. Mais il a tiré l’attention sur des points qui pourraient rendre le système ineffectif, à savoir la nécessité de faire la publicité aux postes vacants pendant de longues périodes afin de prouver que le profil recherché est introuvable aux États-Unis.

Les critiques du programme prétendent que la plupart des visas H-1B sont octroyés aux entreprises qui pratiquent l’outsourcing pour des positions moins rémunérées, dont beaucoup sont basées en Inde. Le recrutement massif d’une main-d’œuvre moins couteuse prive non seulement les Américains d’emploi, mais contribue également à la baisse des salaires.

« Maintenant, l’abus généralisé de notre système d’immigration fait que des Américains de différents backgrounds sont remplacés par des employés venus de différents pays », a dit Trump.

Pour combler le fossé des compétences des États-Unis, les entreprises de technologie avaient soutenu la décision du président Trump de revoir et lancer des réformes du programme H-1B. Ces visas sont dédiés aux emplois spécialisés qui nécessitent des profils hautement qualifiés en science, ingénierie et informatique. Pour le moment, le gouvernement américain a recours à une loterie qui émet 65 000 visas annuellement et distribue aléatoirement 20 000 autres aux étudiants diplômés.

Les critiques une fois encore disent que cette loterie profite surtout aux firmes qui inondent le système auprès des demandeurs, obtiennent des visas pour les travailleurs étrangers et les sous-traitent auprès des entreprises technologiques.

« Pour le moment, les visas H-1B sont octroyés de façon aléatoire et c’est inacceptable. Au lieu de cela, ils devront être destinés aux profils les plus qualifiés et les mieux rémunérés et ne devront jamais être utilisés pour remplacer des Américains, » a dit le président Trump.

Source : The Telegraph

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

USA : l'administration Trump prévoit de ne plus rendre éligibles les développeurs informatiques au programme de visa H-1B

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Dalini71
Membre averti https://www.developpez.com
Le 12/07/2017 à 19:47
C'est le Canada qui va être content
7  0 
Avatar de Zirak
Inactif https://www.developpez.com
Le 05/04/2018 à 15:13
Citation Envoyé par Pierre GIRARD Voir le message
La question est : Pourquoi, pour une fois, les pays européens ne se mettent pas collectivement au travail pour mettre en avant un réseau social 100% détaché des US ?

On a déjà QWANT et Daily Motion face à Google et YouTube. Tant qu'on acceptera de fait la domination des USA, on en subira toutes les conséquences. C'est pas les compétences qui manquent en Europe, c'est juste la volonté politique. Si aucun Européen n'avait de compte Twitter ou FesseDeBouc mais des comptes sur des réseaux européens indépendants, les USA réfléchiraient à deux fois avant de décider de tout, tous seuls dans leur coin.

Peut-être parce rien que sur l'existant, les français / européens, ne les utilisent pas, donc cela ne donne envie à personne d'en développer plus ?

Tu parles de Dailymotion, mais ce truc là, c'est un truc à moitié à l'agonie depuis des années, la majorité des créateurs français vont sur Youtube car c'est là que sont les gens (et l'argent), et les gens vont sur Youtube car c'est là que sont les créateurs, c'est un serpent qui se mort la queue, et pour faire bouger les choses maintenant, ce n'est pas gagné hélas...

Et puis honnêtement (bon cela va être subjectif, ce n'est que mon avis), Dailymotion c'est moche, c'est pas spécialement plus ergonomique que Youtube, donc même en dehors de la rémunération qui y est forcément moindre, il n'y a rien pour donner envie aux gens d'y aller. Il y a bien quelques créateurs français qui ont décidé d'y retourner, comme Karim Debbache par exemple, mais ils n'ont pas une notoriété assez grande pour que cela change quoi que ce soit.

Après oui, il y a des alternatives qui sont viables, mais qui malheureusement sont complètement inconnues du grand public. La plupart des gens, tu vas leur parler de Qwant, ils ne sauront pas ce que c'est et n'en auront jamais entendu parler.

Après il y a aussi le problème de (je ne sais pas / plus le terme pour ça), d'effet de masse dirais-je. Développer un nouveau réseau social européen ok, tu arriveras peut-être à motiver quelques personnes à y aller pour y jeter un oeil, mais leurs amis n'y seront pas, les "stars" et tous les trucs qu'ils aiment n'y seront pas, la plupart des entreprises n'y seront pas. Donc au final, cela ne donne pas envie aux gens de rester, et comme les gens n'y restent pas, cela ne donne pas envie aux entreprises et aux "stars" d'y venir (et on en revient au serpent qui se mort la queue).

Pour faire bouger les gens, il faut un gros effet de mode, car si dès le départ, il n'y a pas un gros mouvement de foule, c'est mort. Les réseaux sociaux autre que Facebook qui ont vu le jour et qui sont morts dans l'année, ce n'est pas ce qui manque...
7  0 
Avatar de kolodz
Modérateur https://www.developpez.com
Le 15/09/2017 à 14:53
passé de 8500 au cours de l’exercice 2015 à environ 19 000 au cours de l’exercice 2016.
Soit +123% entre 2015 et 2016, à mettre en comparaison avec :
80 % entre octobre 2016 et mars 2017
Investiture du président Trump vendredi 20 janvier 2017.
Mettre en avant Trump et son administration dans cette actualisé me semble biaisé sachant que l’augmentation était déjà présente avant l'administration Trump.

Même si l'abus provient de l'article traduit cela reste du "misleading title/misleading information"...

Cordialement,
Patrick Kolodziejczyk.
6  0 
Avatar de Lyons
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 07/05/2017 à 0:44
« S’ils ne veulent pas nous donner l'information, alors ils ne viennent pas »
Et bien on viendra pas et je pense qu'on ne s'en portera pas plus mal.
5  0 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 03/06/2017 à 12:17
Où est le problème?

Il y a plein de pays dans le monde qu'il est merveilleux de visiter, qui ne nécessite pas de fournir une photo de chaque poil de son c... pour avoir le droit d'y entrer et qui prennent les mesures pour contrer le réchauffement climatique!

Alors what else? Evitez ce pays dirigé par un gouvernement totalement à côté de la plaque...
5  0 
Avatar de ZenZiTone
Membre expert https://www.developpez.com
Le 19/04/2017 à 11:59
Citation Envoyé par J@ckHerror Voir le message
et surtout les petits dessous de table qui vont bien.
Il est bien là le problème. Et c'est peut-être aussi la cause de nombreux désaccords internationaux.
4  0 
Avatar de Alpha3615
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 28/04/2017 à 10:27
Bonjour,
Je travaille principalement a l'étranger (hors Europe) et j'en suis a environ une vingtaine de pays.
Ce que je peut dire c'est que dans la grande majorité de ceux-ci la préférence nationale s'applique (et pour moi cela est normal). Comme expatriés on rencontre en effet principalement des indiens, pakistanais et plus récemment des indonésiens, des magrébins et des iraniens.
En ce qui concerne les indiens, les société qui les emploient le justifie par le fait qu'il sont très bon voir meilleurs que nous. Ce n'est pas le cas et la seule vrai raison est qu'il sont moins cher. (je travaille dans le milieu industriel et ce qu’il faut savoir c'est qu'un indien gagne généralement 10 (voir plus) fois le salaire qu'il aurait en Inde ce qui n'a rien a voir avec nous)
Les meilleurs avec qui j'ai eu le plaisir de travailler sont les thaïs, et les sud américains qui sont d'un très très bon niveau (les étasuniens n'étant pas toujours une référence)
4  0 
Avatar de Grogro
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/05/2017 à 9:14
Citation Envoyé par e-ric Voir le message
Sans ménagement : cela concerne la politique intérieure des Etatsuniens et en gros ce n'est pas notre problème. Je suis bien plus préoccupé par le marché de l'emploi en France.
Et pourtant, cela nous concerne directement.
Si ce n'est pas notre "problème", et que nous n'avons de leçon à donner à personne, c'est une opportunité historique pour nous, en Europe, pour enrayer la fuite des cerveaux et faire revenir nos scientifiques et ingénieurs partis aux USA, là où il y avait du travail et un avenir pour eux. Autrement dit : il faut un État stratège et une politique de long terme, et ré-accepter enfin de financer la recherche scientifique.

Si les USA se tirent une balle dans le pied, on doit en profiter et il faudra être plus attractif que le Canada.
4  0 
Avatar de Lcf.vs
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 03/06/2017 à 14:18
Citation Envoyé par NSKis Voir le message
Alors what else? Evitez ce pays dirigé par un gouvernement totalement à côté de la plaque...
C'est sûr, ça va très vite être la conclusion n°1 de la majorité des gens.

Pô sûr que ça remplisse son objectif "America first"... que ce soit pour le tourisme ou pour créer sa boite ailleurs, les USA arriveront vite en dernier choix.
4  0 
Avatar de NSKis
En attente de confirmation mail https://www.developpez.com
Le 03/06/2017 à 16:54
Citation Envoyé par RyzenOC Voir le message
et si on est pas inscrit sur un réseau social ?
Ben mon gras, c'est simple... Tu es un mec "louche"! Donc dans le meilleur des cas, tu auras droit à un interrogatoire de 30 heures avec les services de l'immigration US, un touché rectal pour s'assurer que tu ne transportes pas une bombe cachée au plus profond de ton intimité et l'exigence de voir l'état de ton compte en banque pour savoir si tu n'es pas un de ces "Mexicains sans le sous" qui envahissent la belle amérique trumpienne!!!

Y-a-mieux pour débuter ses vacances, non?
4  0